vendredi, 18 septembre 2020
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


M5RFP27

Dans un communiqué publié quelques heures après la fin du Sommet extraordinaire des chefs d’Etat de la Cedeao sur la crise au Mali, l’opposition réunie au sein du M5-RFP ont rejeté les décisions prises par  l’organisation comme dans son plan de sortie de crise. L’opposition a réitéré sa principale exigence qui est la démission du président IBK et réaffirmé « sa détermination à mener son combat pour sauver le Mali menacé de disparition en tant qu’Etat, Nation, Démocratie et République laïque ».

Zeyna transfert argent bis

Issoufou crise au Mali

Les chefs d’Etat de la Cedeao ont annoncé, à l’issue de leur sommet extraordinaire du lundi 27 juillet 2020, plusieurs mesures sensées apaiser le climat politique au Mali. Entre concessions du régime d’IBK et menaces de sanctions à ses opposants, les dirigeants de l’organisation régionale ont visiblement opté pour la stratégie de la carotte et du bâton. Sauf que cette solution risque d’amplifier les tensions puisque le M5-RFP a déjà opposé une fin de non-recevoir à ces décisions proposées il y a quelques jours par le médiateur attitré de la Cedeao, l’ancien président nigérian Goodluck Jonathan.

Zeyna transfert argent bis

unnamed_1.jpg

Un Boeing 777 cargo d’Ethiopian Airlines a pris feu sur l’aéroport international Pudong de Shanghai en Chine, mercredi 22 juillet 2020. L’incendie s’est déclaré au moment du chargement de l’avion. L’avion cargo devait se rendre à Addis Abeba en Ethiopie. D’après les premières images, l’incendie se serait déclaré au niveau de la soute arrière de l’avion. Le feu s’est ensuite rapidement propagé et malgré l'intervention rapide des pompiers les dégâts sont considérables. L’avion est irréparable. Sous l'effet de la chaleur, les tronçons central et arrière du fuselage ont en effet littéralement fondus . L’incident n’a heureusement fait aucun blessé.

Mission cedeao au Mali

Les cinq chefs d’Etat de la Cédéao qui ont séjourné ce jeudi 23 juillet à Bamako, dans le cadre d’une médiation, sont répartis après une journée de rencontres avec les principaux acteurs de la crise malienne. Aucune décision n’a été prise et il va falloir attendre un sommet extraordinaire prévu pour le lundi 27 juillet prochain pour « des mesures fortes pour accompagner le Mali» comme l’a annoncé le président Issoufou Mahamadou à la fin de la mission qui a laissé un certain goût d’inachevé au sein de l’opinion.

Zeyna transfert argent bis

IBKissoufou 23 07 2020

Le président Issoufou Mahamadou, président en exercice de la Cédéao, est arrivé ce jeudi 23 juillet 2020 en milieu de matinée à Bamako au Mali. A la tête d’une délégation de 5 chefs d’Etat de l’organisation régionale, le chef de l’Etat conduit une mission de la dernière chance dans la crise politique que connait le Mali depuis plusieurs semaines. Avec comme principal objectif, de sauver le président IBK contesté par une fronde populaire menée par le M5-RFP.

 

Zeyna transfert argent bis

C’est à l’hôtel Sheraton de Bamako que les présidents Issoufou Mahamadou du Niger, Macky Sall du Sénégal, Nana Akufo-Addo du Ghana, Muhamadu Buhari du Nigéria et Alassane Ouatarra de la Côte d’ivoire ont pris leurs quartiers après leurs arrivées dans la matinée de ce jeudi 23 juillet 2020. Ils ont été rejoints par l’envoyé spécial de la Cédéao pour le Mali, l’ancien président GoodLuck Jonathan, ainsi qu’une délégation de la Commission de l’UEMOA conduite par son président, Jean-Claude Kassi Brou.

Après un bref débriefing par l’envoyé spécial de la Cédéao, qui était déjà dans la capitale malienne du  16 au 19 juillet dernier, les 5 chefs d’Etat vont s’entretenir avec le président Ibrahim Boubacar Keita (IBK) puis rencontrer une délégation du mouvement du 5 juin (M5-RFP) avec à leur tête l’imam Mahmoud Dicko.  Par la suite, un communiqué final sanctionnera la visite de médiation de la dernière chance et entérinera les dernières propositions de la Cédéao.

Sauver le soldat IBK

Cette mission des Chefs d’Etat de la Cédéao fait suite à celle qu’a effectuée l’envoyé Spécial Goodluck Jonathan et à la délégation interministérielle de l’organisation, qui ont déjà rencontré les différentes parties maliennes au cœur de la crise politique. Les différentes propositions formulées, notamment la composition d’un gouvernement d’union nationale et le remembrement de la Cour constitutionnelle, ont été toutes rejetées par les opposants qui continuent d’exiger la démission du président IBK et la mise en place d’une transition politique à la tête du pays.

Ce jeudi 23 juillet, c’est donc la médiation de la dernière chance pour les chefs d’Etat qui vont tenter de sauver le président IBK de cette nouvelle crise politique qui s’ajoute à la crise sécuritaire.

Officiellement, il s’agit pour les dirigeants de la Cédéao d’engager de nouvelles consultations en vue de trouver une solution politique à la crise politique qui secoue le Mali depuis plusieurs semaines. Cependant, et conformément à ses textes, notamment le Protocole additionnel sur la Démocratie et la bonne gouvernance, l’organisation sous-régionale a déjà exclu tout recours aux voies anticonstitutionnelles pour l’accession au pouvoir. Il n’est donc pas question que le président IBK, réélu pour un second mandat de cinq ans en 2018, démissionne. C’est pourtant ce que réclame les contestataires qui ont certes suspendu leur mot d’ordre de désobéissance civile pour raison de la Fête de Tabaski mais compte maintenir le mouvement de protestation jusqu’à la chute du régime.

Soutenus par l’UA et les partenaires occidentaux, les chefs d’Etat de la Cédéao vont réaffirmer à Bamako le message de l’organisation ainsi que les concessions faites le pouvoir. Le M5-RFP va-t-il revoir ses prétentions à la baisse et accepter de composer avec le président contesté ? C’est tout l’enjeu pour la mission conduite par le président Issoufou Mahamadou.

A.Y.B (actuniger.com)

 

mission cedeao 2020 07 20

La mission de médiation de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), envoyée à Bamako pour résoudre la crise politique persistante au Mali, a recommandé la formation d'un gouvernement d'union nationale, avec des membres issus de tous les regroupements politiques (pouvoir, opposition, société civile).

Rose Christiane Ossouka Raponda

Le Président Ali Bongo Ondima a nommé ce jeudi 16 juillet 2020, Mme Rose Christiane Ossouka Raponda au poste de premier ministre, chef du gouvernement, une première dans l’histoire du pays. A 56 ans, celle qui était jusqu’à sa nomination ministre d’Etat en charge de la Défense nationale du Gabon, après avoir été maire de Libreville, a été chargée de former un nouveau gouvernement.

Zeyna transfert argent bis

C’est une première au Gabon qui vient d’avoir une femme comme premier ministre. La ministre d’Etat en charge de la Défense nationale, Mme Rose Christiane Ossouka Raponda, a été, en effet, nommée ce jeudi 16 juillet 2020, premier ministre et chef du gouvernement par le président Ali Bongo Ondimba. Selon le décret lu par le secrétaire général de la Présidence, Jean-Yves Teale, Mme Rose Christiane Ossouka Raponda est chargée de former un nouveau gouvernement, indique le décret.

A 56 ans, la nouvelle locatrice de la Primature gabonaise remplace ainsi Julien Nkoghe Bekale et confirme sa montée en puissance dans le premier cercle des proches collaborateurs du président Ali Bongo. Avant sa nomination comme ministre d’Etat en charge de la Défense, Mme Rose Christiane Ossouka Raponda a été pendant 5 années, l’édile de Libreville, la capitale du pays. Spécialiste des questions économiques et financières, elle a été directrice générale adjointe de la Banque de l’Habitat du Gabon, dans les années 2000, puis Directrice générale de l’économie. En 2012, elle a été promue ministre du Budget, des comptes publics et de la fonction publique avant de prendre la direction de la mairie de Libreville en 2014.

A.Y.B (actuniger.com)

 

Canal Promo Septembre Octobre 2020

Top de la semaine

Publier le 17/09/2020, 06:28
lutte-contre-le-chomage-des-jeunes-lancement-de-la-formation-de-reconversion-professionnelle-des-jeunes-diplomes-par-l-anpe-sur-financement-du-prodec Le Centre de Perfectionnement des Travaux Publics (CPTP) de Niamey a servi de cadre, mardi 15...Lire plus...
Publier le 16/09/2020, 20:17
communique-du-conseil-des-ministres-du-mercredi-16-septembre-2020  Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, mercredi 16 septembre 2020, dans la salle...Lire plus...
Publier le 16/09/2020, 11:19
mali-les-chefs-d-etat-de-la-cedeao-exigent-une-transition-civile-et-la-dissolution-du-cnsp-pour-lever-les-sanctions-communique-final-du-sommet-d-accra Les Chefs d’Etats  et de gouvernement de la CEDEAO ont maintenu leurs exigences à la junte...Lire plus...
Publier le 16/09/2020, 11:07
communique-de-presse-conjoint-trois-defenseurs-des-droits-humains-injustement-detenus-entament-leur-sixieme-mois-en-prison ● Moudi Moussa, Halidou Mounkaila et Maikoul Zodi sont des prisonniers de conscience qui doivent...Lire plus...
Publier le 14/09/2020, 08:14
fichier-electoral-biometrique-les-coalitions-politiques-cap-20-21-et-gayya-zabbe-rejettent-en-bloc-les-resultats-de-l-audit-communique Communiqué des coalitions politiques CAP 20-21 et GAYYA ZABBE relatif a l’audit du fichier électoral...
Publier le 15/09/2020, 21:10
barkhane-dans-la-region-de-tillaberi-deux-lieutenants-francais-et-nigerien-dirigent-conjointement-une-operation-militaire Fin juillet 2020, sur une base opérationnelle avancée temporaire (BOAT) au cœur de la région de...
Publier le 16/09/2020, 11:19
mali-les-chefs-d-etat-de-la-cedeao-exigent-une-transition-civile-et-la-dissolution-du-cnsp-pour-lever-les-sanctions-communique-final-du-sommet-d-accra Les Chefs d’Etats  et de gouvernement de la CEDEAO ont maintenu leurs exigences à la junte...
Publier le 14/09/2020, 08:29
insecurite-2-soldats-de-la-garde-nationale-tues-dans-une-attaque-non-revendiquee-a-assamaka-region-d-agadez Deux (2) éléments de la Garde nationale du Niger (GNN) ont été tués samedi dernier suite à une attaque...
Publier le 16/09/2020, 20:17
communique-du-conseil-des-ministres-du-mercredi-16-septembre-2020  Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, mercredi 16 septembre 2020, dans la salle...
Publier le 14/09/2020, 08:14
fichier-electoral-biometrique-les-coalitions-politiques-cap-20-21-et-gayya-zabbe-rejettent-en-bloc-les-resultats-de-l-audit-communique Communiqué des coalitions politiques CAP 20-21 et GAYYA ZABBE relatif a l’audit du fichier électoral...
Publier le 15/09/2020, 21:10
barkhane-dans-la-region-de-tillaberi-deux-lieutenants-francais-et-nigerien-dirigent-conjointement-une-operation-militaire Fin juillet 2020, sur une base opérationnelle avancée temporaire (BOAT) au cœur de la région de...

Dans la même Rubrique

Mali : les chefs d’Etat de la CEDEAO exigent une transition civile et la dissolution du CNSP pour lever les sanctions (Communiqué final du Sommet d’ Accra)

16 septembre 2020
Mali : les chefs d’Etat de la CEDEAO exigent une transition civile et la dissolution du CNSP pour lever les sanctions (Communiqué final du Sommet d’ Accra)

Les Chefs d’Etats  et de gouvernement de la CEDEAO ont maintenu leurs exigences à la junte militaire lors du mini-sommet sur la crise malienne qu’ils ont tenu le lundi 15...

Mali : l’ancien président Moussa Traoré n’est plus !

15 septembre 2020
Mali : l’ancien président Moussa Traoré n’est plus !

L’ancien président malien, le général à la retraite Moussa Traoré,  est décédé ce mardi 15 septembre 2020 à 83 ans, selon des sources familiales citées par plusieurs médias maliens. Au...

Mali : la CEDEAO donne un ultimatum d’une semaine à la junte pour la nomination d’un président de la transition civil

7 septembre 2020
Mali : la CEDEAO donne un ultimatum d’une semaine à la junte pour la nomination d’un président de la transition civil

Les chefs d'Etat et de gouvernement des pays membres de la CEDEAO qui se sont réunis ce lundi en sommet ordinaire à Niamey, ont exigé la nomination d'un président de...

CPI/USA : la procureure Fatou Bensouda sur la liste noire des Etats-Unis

3 septembre 2020
CPI/USA : la procureure Fatou Bensouda sur la liste noire des Etats-Unis

Les Etats-Unis sont passés des menaces aux actes en imposant des sanctions à Fatou Bensouda, la procureure de la Cour pénale internationale (CPI). La gambienne est désormais inscrite sur la...

Guinée : Alpha Condé « accepte » d’être candidat pour un troisième mandat

2 septembre 2020
Guinée : Alpha Condé « accepte » d’être candidat pour un troisième mandat

Le président Alpha Condé s'est enfin exprimé ce mercredi sur sa candidature à la prochaine présidentielle du 18 octobre. A l’adresse de ses partisans réunis au Palais du peuple de...

Sommet de la CEDEAO sur le Mali : la levée des sanctions conditionnée à une transition civile de 12 mois

28 août 2020
Sommet de la CEDEAO sur le Mali : la levée des sanctions conditionnée à une transition civile de 12 mois

A l’issue de leur second sommet extraordinaire sur la situation sociopolitique au Mali, qui s’est tenu par visioconférence ce vendredi 28 août, les chefs d’Etat de la CEDEAO ont pris...