NITA Fond Site Web 675 x 240

Yaya Dillo Djerou

Après deux journées de tensions à Ndjamena, les autorités tchadiennes ont confirmé ce jeudi la mort de l’opposant Yaya Dillo Djerou, trois ans jour pour jour après celle de la mère du cousin du président « Kaka », presque dans les mêmes circonstances. Le leader du Parti socialiste sans frontières (PSF) est, en effet, décédé hier mercredi 29 février, dans l’assaut donné par les forces de sécurité contre le siège de son parti, a annoncé lors d’un point de presse le Procureur de grande Instance de Ndjamena, qui a également annoncé un bilan provisoire de dizaines de blessés et de morts ainsi que 26 interpellations durant les tristes événements qui ont secoué la capitale tchadienne les deux derniers jours. Selon les autorités, la situation est sous contrôle et une enquête est ouverte pour déterminer les circonstances de ces événements. Ce jeudi, le calme semble revenir à Ndjamena même si l’internet reste toujours coupé et un important dispositif militaire déployé dans les endroits stratégiques de la capitale, qui renoue avec les violences à quelques mois de la présidentielle dont le premier tour est prévu le 6 mai prochain.

 

 

Zeyna commission0

 

«L'attaque a fait des dizaines de blessés et de morts, y compris M. Yaya Dillo, président du PSF, décédé le 28 février 2024. Dans le cadre de l'enquête sur cet événement, 26 personnes ont été arrêtées, et nous continuons nos investigations pour comprendre les motivations et les circonstances de cette tragédie», a annoncé le Procureur de la République, Oumar Mahamat Kedelaye, confirmant ainsi les informations qui circulaient depuis la veille suite à l’assaut donné par les forces de sécurité contre le siège du PSF. Ainsi, trois ans jour pour jour après l’attaque quia visée son domicile et qui s’est soldée par la mort de sa mère et de plusieurs des membres de sa famille, l’opposant est décédé presque dans les mêmes circonstances, provoquant indignation et consternation au Tchad et au delà. Ancien chef rebelle et proche parent des Déby, il fut plusieurs fois ministres sous le long règne du Maréchal Idriss Déby Itno avant de faire dissidence et de se présenter contre lui lors des élections présidentielles de 2021. Depuis, il est devenu un farouche opposant, un rôle qui a pris de l’ampleur sous la transition dirigée par le général Mahamat Idriss Déby dit « Kaka », qui n’est autre que son cousin.

A l’approche des élections, il est revenu à Ndjamena dans le cadre de la politique de réconciliation et de dialogue initiée par les autorités de transition tout en continuant à dénoncer la gestion dynastique du pouvoir par les Deby.

Nouvelles tensions à Ndjamena à quelques mois de la présidentielle

Hier mercredi 28 février, la capitale s’est réveillée dans un climat de tensions avec les forces de défense et de sécurité déployées dans tous les coins stratégiques de la ville et des coups de feu qui ont résonné pendant des heures à différents endroits. Dans un communiqué, le gouvernement a annoncé qu’une attaque a visé dans la nuit de mardi à mercredi, les bureaux des services de renseignement, faisant plusieurs morts à N'Djamena. Selon le porte-parole du gouvernement, cette attaque est intervenue après l'arrestation d'un membre du PSF, accusé par le gouvernement de « tentative d'assassinat contre le président de la Cour suprême ». La situation aurait alors « pris une tournure dramatique » avec « une attaque délibérée des complices de cet individu menée par les éléments du PSF et à leur tête le président de ce mouvement Yaya Dillo »  contre les bureaux de l'Agence nationale de sécurité de l'État (ANSE), a ajouté la même source, qui a toutefois indiqué,  dans l’après-midi que « la situation est désormais totalement sous contrôle » et que « les auteurs de cet acte ont été arrêtés ou sont recherchés et seront poursuivis ». L'armée a été alors déployée autour du siège du PSF à N'Djamena et toutes les voies qui mènent à l'Agence nationale de sécurité de l’État ont été bloquées, tout comme celle menant au Palais Toumai, la Présidence tchadienne.

L’internet a été aussi coupé dans la capitale et dans la soirée le Président de la Transition a dirigé une réunion du conseil de la défense et l’assaut a été par la suite donné au siège du PSF qui a été littéralement criblé de balle comme en témoignent les images des impacts publiés sur les réseaux sociaux.

Peu avant sa tragique disparition et alors qu’il était assiégé dans les locaux de son parti, Yaya Dillo a dénoncé, dans un message vocal ainsi que sur les réseaux sociaux, une « mise en scène » concernant les allégations de tentative d'assassinat contre le président de la Cour suprême, le 19 février dernier dont il dit n’être ni prêt ni de loin impliqué.

Aussitôt la disparition de l’opposant confirmée, plusieurs personnalités du pays dont le Premier ministre de transition Succès Masra, ainsi que le Président de la Commission de l’Union africaine (UA), Moussa Faki-Mahamat, ont posté des messages de condoléances et de compassion à sa famille et aux membres de son parti.

Dans une déclaration à la presse, ce jeudi dans la soirée, le ministre de la Communication Abdraman Koulamallah a tenté de justifier l’action des forces de sécurité. « Toutes les forces de sécurité se sont mobilisées. Yaya Dillo et ses partisans ont été poursuivis pour se faire arrêter. Ils ont répliqué avec des armes lourdes. Les forces de l'ordre ont usé de leur droit légitime à la défense », a expliqué le porte-parole du gouvernement.

Il faut noter que ce regain de tensions  intervient au lendemain de l'annonce du calendrier de l'élection présidentielle au Tchad dont le premier tour devrait ase tenir  le 6 mai et à laquelle le président Déby et Yaya Dillo ont fait part de leur intention d'être candidats.

A.Y.B (actuniger.com)



Commentaires

0
MAIGAYI
1 mois ya
Comment peut-on deployer l'armée pour une affaire de maintient d'ordre et ne pas s'attendre à un bilan funeste? La vérité est que Mahamat DEBY a voulu éliminer son cousin qui était devenu génant pour son élection en mai prochain.S'il continue dans cette posture,il finira comme son père,fusillé par un soldat en guise de représailles.
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
RITUEL POUR DEVENIR
1 mois ya
Rituel pour avoir la fortune?
Rituel pour avoir d'enfant et la longévité?
Rituel pour attirer l'amour?
Rituel de retour affectif rapide

https://www.voyances-amour-richesse.com/richesse
https://sites.google.com/view/rituelderichesse/accueil


Whatsapp : +22957772427
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
Justice au Peuple
1 mois ya
Voila l'Afrique que macron et ses sbires souhaitent voir prosperer. Une Afrique ou les freres et les soeurs, les peres et les fils s'entretuent sans pitie. Cette Afrique, la france l'a teste au Rwanda en 1994 et maintenant au Tchad. Elle a echoue au Niger, Mali et BF et il en sera toujours ainsi. Allons seulement
Like J'aime like haha 2 Répondre | Signaler ce commentaire

Ajouter un Commentaire

Enregistrer

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
DEPART DU DERNIER VOL DE LA FORCE FRANÇAISE CE 22-12-2023
1684 vues
 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
512 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
307 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
450 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
339 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
346 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2272 vues
 

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages