NITA Fond Site Web 675 x 240

Assimi Goita Transition Mali

Les autorités maliennes de transition ont annoncé, à l’issue d’un conseil du mercredi 10 avril, la suspension jusqu’à nouvel ordre  activités des partis politiques et mouvements à caractère politique. Dans le décret signé à cet effet, le gouvernement ont justifié cette décision par des raisons  « d’ordre public » et sécuritaire tout en dénonçant la multiplication des « actions de subversion des partis politiques et de leurs alliés ». Il y a quelques jours, des partis politiques et associations de la société civile sont montés au créneau pour rappeler la fin de la transition fixée par les militaires au 26 mars dernier et appeler à l’organisation de nouvelles élections pour le retour à l’ordre constitutionnel dans ce pays de l’AES.

 

Zeyna commission0

 

Qui cherche trouve dit-on et les partis et associations qui se sont exprimés dernièrement au Mali pour appeler à la fin de la transition et à l’organisation des élections viennent d’apprendre à leurs dépends ! Suite au Conseil des ministres du mercredi 1à avril 2014 président par le Président Assimi Goita, les autorités de transition ont annoncé la suspension jusqu’à nouvel ordre des activités des partis et mouvements à caractère politique.

D’après le communiqué publié à l’issue du Conseil, sur le rapport du ministre d’Etat, ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, le Conseil des Ministres a adopté un projet de décret portant suspension des activités des partis politiques et des activités à caractère politique des associations qui sont régis respectivement par la Loi n°05-047 du 18 août 2005 portant charte des partis politiques et la Loi n°04-038 du 05 août 2004 relative aux associations. Selon la même source, au sens de ces lois, les partis politiques sont des organisations de citoyens unis par un idéal, prenant la forme d’un projet de société, pour la réalisation duquel ils participent à la vie politique par des voies démocratiques. Quant à l’association, elle est la convention par laquelle plusieurs personnes mettent en commun d’une façon permanente leurs connaissances ou leurs activités dans un but autre que de partager des bénéfices. « La loi relative aux associations n’autorise pas les partis politiques à former des regroupements sous la forme associative. Ces regroupements sont constitués sous la forme d’associations non déclarées qui n’ont plus d’existence légale depuis l’adoption de l’Ordonnance n°2024-008/PT-RM du 28 mars 2024 portant modification de la loi relative aux associations », poursuit le texte qui précisé également que  « face aux multiples défis auxquels le pays est confronté, les Autorités de la Transition ont engagé des actions holistiques prenant en compte aussi bien les questions sécuritaires que celles de développement pour assurer le bien-être des populations ».

« Malgré la volonté et la disponibilité des Autorités à agir avec le consensus du peuple et la clarté des dispositions législatives et règlementaires qui encadrent les actions des partis politiques et des autres formes d’organisations à caractère politique, les actions de subversion des partis politiques et de leurs alliés ne font que se multiplier. Au regard de ces constats, pour raison d’ordre public, le projet de décret adopté suspend les activités des partis politiques et les activités à caractère politique des associations jusqu’à nouvel ordre sur toute l’étendue du territoire national ». Conseil des ministres

Sale temps pour les partis et associations qui dérangent

Dans un décret pris ce même mercredi 10 avril 2024, les autorités de la transition ont acté cette décision que le ministre de l’Administration du territoire et porte-parole du gouvernement, le colonel Abdoulaye Maiga a justifié devant la presse, par des raisons d’ordre public et sécuritaire.

Pour rappel, depuis le mois de décembre 2023, cinq associations ont déjà été suspendues par les autorités de la transition. Il s’agit notamment  de la Coordination des Mouvements et Sympathisants de l’Imam Mahmoud Dicko (CMAS), l’Observatoire pour les Élections ou la puissante Association des élèves et étudiants du Mali (AEEM).

Au Niger, les activités des partis politiques sont suspendues par les autorités militaires depuis le coup d’état du 26 juillet 2023.

A.Y.B (actuniger.com)



Commentaires

0
TOTO A DIT
1 mois ya
Quand le Niger officialise l'arrivée d'une centaine d'Instructeurs Militaires Russes.....

Et que TOTO A DIT partage...

Dans le cadre du renforcement de ses capacités de défense et de sécurité, et en vertu de l'accord de coopération militaire avec la Fédération de Russie, la République du Niger vient de se doter d'un système antiaérien de dernière génération, annoncent les autorités.

Les équipements composant ce dispositif de pointe sont arrivés sur le territoire nigérien, à Niamey, le mercredi 10 avril 2024, accompagnés d'une centaine d'Instructeurs Militaires Russes.

Ces derniers auront pour mission de procéder à l'installation du système et d'assurer la formation des Forces Armées Nigériennes à son utilisation optimale.

A suivre...
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
TOTO A DIT
1 mois ya
Suite et fin

Les Autorités du Niger informent que cette acquisition stratégique témoigne de la ferme volonté des plus hautes autorités d'élever les capacités défensives du pays à un niveau dissuasif, dans un contexte régional marqué par la recrudescence des menaces sécuritaires asymétriques.
Elle participe également du renforcement du partenariat militaire et technique avec la Russie, allié historique du Niger sur les questions de paix et de stabilité.
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
Ah ça ira..
1 mois ya
La dictature décomplexée
Like J'aime love 1 Répondre | Signaler ce commentaire
0
Zoom
1 mois ya
Quelle comparaison possible entre des militaires qui ont des résultats concrets sur le terrain et des civils corrompus, vendus comme le maudit alias Satan?
Like J'aime haha 3 Répondre | Signaler ce commentaire
0
TOTO A DIT
1 mois ya
8) :-? Les Goita et Choguel avaient même été complaisants et même traîné et tardé, ils devaient nterdire les activités de ses proxies dits partis politiques de l'extérieur depuis leur arrivée...

Mais ....
Vaut mieux tard que jamais....

Et celui qui fait le guellard, RÉQUISITIONNEZ LE et envoyez le front pour tenir compagnie aux Militaires.. :lol:
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire

Ajouter un Commentaire

Enregistrer

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
DEPART DU DERNIER VOL DE LA FORCE FRANÇAISE CE 22-12-2023
2067 vues
 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
532 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
330 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
477 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
363 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
365 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2283 vues
 

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages