mardi, 16 octobre 2018
French Arabic Chinese (Simplified) English Turkish
Flash Infos
........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

Société

ressortissants de Ngigimi

Le mois de juillet 2017 a connu un évènement dramatique et sans précèdent dans les annales de l’Histoire du village de N’Guéléwa situé dans le département de N’Guigmi, région de Diffa (Niger).

Cheikh Boureima Abdou Daouda

Il faut préciser de prime abord que la fête de sacrifice est une fête particulière aux pèlerins dans la mesure où le sacrifice fait partie du rituel du Hadj pour celui qui a opté pour le rite de Tamattou’ou (Oumra + vie normale + Hadj) ou Qirân (Oumra suivie du Hadj).

Niamey apres pluie du 26 08-2017

Après les catastrophes enregistrées la semaine dernière à Maradi et Zinder et qui ont fait 7 morts et plus d’un millier de ménages sinistrés, plusieurs maisons se sont effondrées ce samedi 26 août après des pluies diluviennes à Niamey, la capitale. On parle de plus de 400 maisons effondrées dans le village de Gaba Goura.

Chef de village lignage

Nous,

Chefs des villages Arawa du Lignage SarkinArewa et alliés affiliés aux villages historiques de Douméga, BirninFallah, Kiada, Nassaraoua, Tibiri et Zoumbou, soit au total soixante-trois (63) chefs de villages, dont cinquante-deux (52) votants, tous membres du collège électoral pour l’élection du chef de canton de Tibiri du  26 août 2017, réunis tous ce jour à Douméga,

Soussignés,

Prenant acte de la décision du Conseil d’Etat de la non–recevabilité, du pourvoi en référé de nos candidats SarkinArewa visant la suspension de la campagne électorale et la convocation du collège électoral pour le 26 août 2017,

Avons décidé en toute liberté, de ne pas prendre part au scrutin relatif à l’élection du chef de canton de Tibiriqui sera organisé le samedi 26 août 2017 à Tibiri, par décision des autorités sur la base de la liste des candidats retenus par le dernier arrêté n°00501du 1er août 2017, pris à cet effet par le ministre de l’Intérieur ne retenant que les candidats de la seule communauté goubé. L’arrêté a exclu de facto, la totalité des candidats arawa du lignage SarkinArewa.

Le collège électoral pour l’élection du chef de canton a été convoquée verbalement en dépit de l’existence d’un recours en révision de l’arrêt du 24 mai 2017 du Conseil d’Etatintroduit par les conseils de nos candidats SarkinArewa et des risques de troubles à l’ordre publique que la dite élection pourrait provoquer.

Mais conscients de nos responsabilités, nous avons décidé de combattre cette énième provocation par la voie légale.

Attestons, prenons à témoin l’opinion nationale, ne pas avoir donné mandat à un tiers pour voter en notre nom à cette élection et mettons en garde tout individu qui tenterait de voter à notre nom.

En conséquence de tout ce qui précède,

nousréaffirmons ne pas reconnaître, comme annoncé précédemment dans nos déclarationsdes 28 mai et 12 août 2017, l’autorité du chef de canton issue de ce scrutin du 26 août 2017 qui est loin de respecter les impératifs d’une bonne administration de la justice.

Ce, d’autant plus que nous demeurons plus que convaincus, qu’au terme de la procédure de révision de l’arrêt enclenchée depuis le 18 juillet 2017 par les conseils de nos candidats SarkinArewa, le droit triomphera et l’élection du 26 août  présente élection du chef de canton de Tibiri, de pure forme sera annulée.

Vive l’Etat de droit !

Fait à Douméga, le jeudi 24 août 2017

Lue et approuvée par les 63 chefs de villages, dont 52 votants, membres du collège électoral présents à Douméga.

 

Kemi Seba brule le billet

L’activiste Franco-Béninois « afro-centriste » Kémi Séba a été arrêté à son domicile dakarois ce vendredi matin 25 août. Après avoir été interrogé par la police, il a été présenté au procureur du tribunal de la capitale sénégalaise. Cette arrestation fait suite au dépôt d’une plainte de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO). Samedi dernier 19 août, Kemi Séba avait été filmé brûlant un billet de 5 000 francs CFA lors d’un rassemblement à Dakar contre cette monnaie.


Le Franco-Béninois est accusé de « destruction volontaire et publique d'un billet de banque », selon la police sénégalaise. Un deuxième homme a également été interpellé et placé en garde à vue. Tous deux ont ensuite été déférés devant le parquet à la mi-journée,  où ils se trouvaient toujours ce vendredi à 19h30 TU.

Le samedi 19 août, Kémi Séba avait organisé avec son organisation Urgences panafricanistes une manifestation contre la Françafrique, rassemblement lors duquel l'activiste a brulé un billet de 5 000 francs CFA. Acte qu'il avait ensuite qualifié de « purement symbolique ». Diffusée sur la toile, la vidéo de ce geste suscite depuis plusieurs jours un débat sur les réseaux sociaux.

Kémi Séba est loin de faire l'unanimité au Sénégal, un pays où il vit depuis plusieurs années, comme l'illustre son altercation verbale avec un membre du mouvement citoyen Y'en a marre lors d'une émission télévisée.

Parmi les partisans de l'abandon du franc CFA au Sénégal, certains estiment que Kémi Séba a le mérite de vulgariser leurs critiques, d'autres considèrent qu'il discrédite cette cause.

Auteur de plusieurs essais, un temps chroniqueur à la télévision sénégalaise, Kémi Séba a souvent été accusé d'être proche de membres de l'extrême droite française comme Alain Soral. Avant de quitter la France et de s'installer en Afrique, il avait fondé la Tribu Ka, un collectif violent dissous par les autorités françaises en 2006.

RFI

 

ville de Niamey apres pluie

Inondations, sécheresse, épidémies, invasions acridiennes, des conflits intercommunautaires, etc. Ce sont là, entre autres, des catastrophes naturelles devenues récurrentes au Niger, exerçant un impact significatif sur les performances macroéconomiques de notre pays. Cette année particulièrement, les catastrophes sont devenues l'objet d'une grande préoccupation pour les populations touchées, ainsi que pour les autorités. En effet, avec les pluies diluviennes qui se sont abattues sur le Niger, plusieurs localités du pays ont été victimes d'inondation, aussi bien dans les centres urbains que dans le milieu rural avec des maisons et des champs envahis par les eaux de ruissellement.

camp de refugies

Au moins 540 civils ont été tués, enlevés ou blessés lors d'attaques attribuées à Boko Haram depuis février 2015 dans la région de Diffa, dans le sud-est du Niger, proche du Nigeria, selon des chiffres publiés jeudi par l'ONU à Niamey.

EXE-promo-decodeur-internet-265x285 (2).jpg

 // Ecouter de la musique moderne nigerienne \\ 
actuzik1 min

Dans la même Rubrique

FRONT SOCIAL : déclaration de presse du Cadre de concertation et d'actions citoyennes

14 octobre 2018
FRONT SOCIAL : déclaration de presse du Cadre de concertation et d'actions citoyennes

Les organisations membres du Cadre de concertation et d’actions citoyennes, réunies à l’effet de dresser le bilan de la journée d’actions citoyennes du 6 octobre et examiner les derniers développements...

SOMMET FRANCOPHONIE 2018 : Aissatou Adamou Noma, « Ana Tchanga », sacrée meilleure « Jeune entrepreneure francophone »

10 octobre 2018
SOMMET FRANCOPHONIE 2018 : Aissatou Adamou Noma, « Ana Tchanga », sacrée meilleure « Jeune entrepreneure francophone »

Les nigériens ont du talent ! Notre compatriote, Aissatou Adamou Noma, « Ana Tchanga, vient de le prouver encore une fois en remportant l’édition 2018 du Prix de la jeune entrepreneure francophone. ...

JAC : la pression de la société civile ne faiblit pas, la mobilisation montre des signes d’essoufflements

7 octobre 2018
JAC : la pression de la société civile ne faiblit pas, la mobilisation montre des signes d’essoufflements

Le Cadre de concertation et d'action citoyenne (CCAC), a tenu ce samedi 6 octobre, sa 20ème Journée d'Action Citoyenne (JAC). A Niamey, la manifestation s’est comme d’habitude traduite par un...

AFFAIRE CRENI MAGARIA : MSF apporte son soutien à Dr Anne Pittet, et confirme son alerte sur la gravité de la situation

6 octobre 2018
AFFAIRE CRENI MAGARIA : MSF apporte son soutien à Dr Anne Pittet, et confirme son alerte sur la gravité de la situation

C’est un démenti en bonne et due forme que Médecins Sans Frontières (MSF), vient d’adresser au gouvernement du Niger dans l’affaire du « Creni de Magaria ». Dans un communiqué qu’elle vient...

Relaxe pour les acteurs de la société civile, Maikoul Zodi, Ibrahim Diori et Ibrahim Tanko emprisonnés depuis avril

5 octobre 2018
Relaxe pour les acteurs de la société civile, Maikoul Zodi, Ibrahim Diori et Ibrahim Tanko emprisonnés depuis avril

La justice nigérienne a relaxé vendredi trois acteurs majeurs de la société civile du Niger, emprisonnés depuis avril après une manifestation interdite contre la loi de finances, a annoncé leur...

AGADEM : encore une nouvelle découverte de pétrole au sud-est du Niger

5 octobre 2018
AGADEM : encore une nouvelle découverte de pétrole au sud-est du Niger

  Vendredi, le britannique Savannah Petroleum a annoncé sa cinquième découverte consécutive d’huile sur le contrat de partage de production R3 / R4 dans le bassin de l'Agadem, au sud-est...