jeudi 9 février 2023

3588 lecteurs en ligne -

fraren

Front social : le mouvement M62 appelle à manifester le 22 janvier 2023

Mouvement M62 Declaration

Le Mouvement M62-Moutouncthi/Bourtchinrarey vient de déposer auprès des autorités de la ville de Niamey, une déclaration de manifestation qu'il projette pour le dimanche 22 janvier 2023. A travers cette manifestation qui fait suite à celle du 18 septembre dernier, le regroupement des associations de la société civile et de certains partis politiques entend, entre autres, exiger le départ de la force française Barkhane du Niger, dénoncer la cherté de la vie ; la mauvaise gouvernance ainsi que la démission de l'Etat des secteurs sociaux.

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

Dans une déclaration qui fait suite au dépôt de l'appel à manifester, le Coordonnateur du M62 a tenu à rappeler au Président du Conseil de Ville que ladite déclaration lui est adressée conformément aux dispositions légales et "qu'il ne s'agit guère d'une demande d’autorisation mais une déclaration à caractère informatif afin qu'il puisse jouer votre rôle d’autorité locale et aider à la bonne exécution de ce droit constitutionnel".

Le M62 a également l'autorité qu'il prendra "toutes les dispositions nécessaires tant dans la communication qu’au niveau organisationnel pour prévenir tout incident pouvant affecter l’ordre public. Il a aussi souligné sa disposition à collaborer avec les forces de l'ordre en vue de renforcer ce dispositif de veille à tout incident".

A travers cette manifestation que le Mouvement entend généraliser à l'ensemble des grandes villes du pays, le M62 entend d'abord, "exiger le respect de la souveraineté nationale et le départ de la force française Barkhane dont la présence porte atteinte à notre souveraineté et aussi pour son mépris envers le peuple nigérien, sa présence illégale et le rôle trouble de la France dans l’avènement du terrorisme et la déstabilisation du sahel". Il s'agira ensuite pour le Mouvement, de  "dénoncer l’augmentation du prix à la pompe du gasoil et la cherté de la vie notamment les produits de grandes consommations et des services sociaux notamment l’eau, l’électricité, le loyer, le téléphone, etc.)"; "dénoncer la mauvaise gouvernance notamment le bradage des ressources naturelles, la concussion, la corruption, l’impunité, le détournement des deniers publics ainsi que le déficit de l’Etat caractérisé par l’impunité, l’injustice sociale, la banalisation de la dignité et de la vie humaine, la politisation de l’administration publique, la restriction de l’espace civique ainsi que les velléités d’instauration d’une pensée unique" et, aussi, "dénoncer la démission de l’état de droit des secteurs sociaux (éducation, santé, emploi, logement, agriculture, élevage, etc.), la déliquescence du système éducatif et la dépravation des mœurs".

Enfin, apprend-on, le M62 a également informé "l’autorité qu’il prendra toutes les dispositions nécessaires tant dans la communication qu’au niveau organisationnel pour prévenir tout incident pouvant affecter l’ordre public". Il a, e ce sens, souligné sa disposition à collaborer avec les services de la ville de Niamey et forces de l'ordre en vue de renforcer ce dispositif de veille à tout incident.

(actuniger.com)

.

Commentaires  

+4 #1 BMS 18-01-2023 15:20
Le M 62 vaut mieux que les centrales syndicales du Niger qui sont restées sourd-muet par rapport à l’amélioration des conditions de vie de leurs militants. Les leaders de ces centrales sont tous nommées au CESOC.
Le pire des syndicats sectoriels sont ceux du secteur de l’éducation et de la formation. Ces derniers ne fournissent aucun effort de lutte pour améliorer les revenus de leurs militants. Ils se sont laissés (syndicats de l’éducation) bernés par un statut particulier qui est en fait une coquille vide, en inadéquation avec certaines dispositions du statut général de la fonction publique.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #2 Zen 18-01-2023 21:57
"...le Coordonnateur du M62 a tenu à rappeler au Président du Conseil de Ville que ladite déclaration lui est adressée conformément aux dispositions légales et "qu'il ne s'agit guère d'une demande d’autorisation mais une déclaration à caractère informatif afin qu'il puisse jouer votre rôle d’autorité locale et aider à la bonne exécution de ce droit constitutionnel"...."

Pourquoi alors vous demandiez les autorisations du conseil de ville de Niamey si elles ne sont pas nécessaires aux marches au regard de la loi?
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #3 TOTO A DIT 19-01-2023 00:51
8) :-* TOTO A DIT dit THUMBS UP !!!!
Car seule la lutte libéré et paie , toute autre posture n'est que procrastination et demeurer le dindon de la farce ....

Ou bien ? ;-) 8)
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #4 Mallam 19-01-2023 11:37
Citation en provenance du commentaire précédent de BMS :
Le M 62 vaut mieux que les centrales syndicales du Niger qui sont restées sourd-muet par rapport à l’amélioration des conditions de vie de leurs militants. Les leaders de ces centrales sont tous nommées au CESOC.
Le pire des syndicats sectoriels sont ceux du secteur de l’éducation et de la formation. Ces derniers ne fournissent aucun effort de lutte pour améliorer les revenus de leurs militants. Ils se sont laissés (syndicats de l’éducation) bernés par un statut particulier qui est en fait une coquille vide, en inadéquation avec certaines dispositions du statut général de la fonction publique.


J'approuve avec force.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #5 Pablo 20-01-2023 12:59
Ayant pris connaissance de la manifestation a venir du M62, Bazoum se precipite pour reunir autour de lui ses copains du CDTN et autres pour faire des promesses qu'il ne tiendra jamais dans le seul but de les demobiliser et les dissuader de se joindre a la marche du 22 janvier. Helas, cette marche aura lieu car elle est la manifestation d'un ras le bol generalise contre la gouvernance inhumaine, anti patriotique, anti sociale et anti republicaine de bazoum et de sa bande.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #6 Pablo 20-01-2023 12:59
Ayant pris connaissance de la manifestation a venir du M62, Bazoum se precipite pour reunir autour de lui ses copains du CDTN et autres pour faire des promesses qu'il ne tiendra jamais dans le seul but de les demobiliser et les dissuader de se joindre a la marche du 22 janvier. Helas, cette marche aura lieu car elle est la manifestation d'un ras le bol generalise contre la gouvernance inhumaine, anti patriotique, anti sociale et anti republicaine de bazoum et de sa bande.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

Paroles d'enfants : Roumaissa

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com