Sidebar

Airtel Kassoua Garbal

NITA Fond Site Web 675 x 240

Bazoum et centrales syndicales 20 01 2023

A la veille d'une grève générale que projettent plusieurs centrales syndicales, le Président de la République Mohamed Bazoum a tenu à rencontrer, jeudi après-midi au Palais de la Présidence, les principaux responsables des cinq (05) centrales syndicales représentatives du Niger (CDTN, CNT, CGSL, USTN et USPT). A l'issue de la rencontre qui a porté sur les "préoccupations urgentes des travailleurs", plusieurs nouveaux engagements ont été pris par le chef de l'Etat dont le passage de l'âge de la retraite de 60 à 62 ans, l'accord de principe du gouvernement pour la revalorisation du SMIG dans le cadre du dialogue social ainsi que sur l’harmonisation du régime indemnitaire des agents de l’Etat et le paiement des incidences financières liées aux avancements et aux reclassements. Toutefois, sur la fin de la contractualisation dans la fonction publique notamment pour les secteurs de l'éducation et de la santé, le Président Bazoum a reconnu qu'il est, dans l'état actuel des choses, difficile pour le gouvernement d'accéder à cette doléance en raison des moyens financiers que cela nécessite bien que l'Etat s'engage à poursuivre le recrutement en fonction des besoins et des moyens. Pas de quoi contenter les différentes centrales en particulier l'ITN qui regroupe quatre des cinq centrales représentatives et dont le préavis de grève générale pour la semaine prochaine est toujours à l'ordre du jour.

Zeyna commission0

Il va falloir attendre la décision que prendra l’Intersyndicale des travailleurs du Niger (ITN) sur le maintien ou non de son préavis de grève générale de 48H, les 25 et 26 janvier prochain, pour se faire une idée de l'impact de "l'opération déminage" du Président de la République. A la veille de cette grève générale que projettent 4 des cinq centrales syndicales du pays (CGSL-Niger, CNT, USTN et USPT), la première depuis son avènement au pouvoir, le chef de l'Etat a rencontré les principaux responsables de la CDTN et de l'ITN. Au menu de la rencontre qui s’est tenue en présence notamment du Premier ministre Ouhoumoudou Mahamadou et de plusieurs ministres, l’état du partenariat entre les organisations syndicales et le gouvernement et surtout, la question des « préoccupations urgentes » des travailleurs. il s'agit notamment du régime indemnitaire des agents de l’Etat, le paiement des incidences financières liées aux avancements et aux reclassements, l’indemnité spéciale de départ à la retraite, le statut général notamment le rehaussement de l’âge et l'indemnité spéciale de départ à la retraite, la mensualisation de la pension et le recrutement des contractuels et le rehaussement du SMIG.

Des acquis et de nouveaux engagements en faveur des travailleurs

Au sortir de la rencontre entre le Chef de l'Etat et les responsables des centrales syndicales représentatives du Niger, plusieurs décisions ont été annoncées. Il s'agit notamment du rehaussement de l'âge de départ à la retraite qui passe de 60 à 62ans; l'accord de l'Etat sur l'indemnité spéciale de départ à la retraite; l'instruction donnée au ministre des finances pour le paiement des incidences financières et des arriérés des salaires; la mensualisation des pensions de retraite  à partir de janvier 2023, le décret étant déjà pris ainsi que l'accord de principe du gouvernement sur la revalorisation du SMIG et celui du recrutement des contractuels sur la base des possibilités du gouvernement et dans une mesure de soutenabilité des finances de l'Etat.

Des décisions qui ont été diversement appréciées au niveau de la CDTN et de l'ITN. Pour le Secrétaire générale de la Confédération démocratique des travailleurs du Niger (CDTN), Idrissa Djibrila, cette rencontre a été fructueuse au regard des points qui ont été discutés et aussi des décisions qui ont été prises. "Nous avons discuté avec le Président de la République des préoccupations que nous, nous avions appelées préoccupations urgentes des travailleurs et il  nous a annoncé qu’il a pris l’engagement de rehausser l’âge de la retraite  de 60 à 62 ans, une doléance que nous avions plusieurs fois exposée et qu’il donne une suite favorable à ça ", a affirmé M. Djibrila qui a également rapporté que le Chef de l’Etat  a dit qu’il a déjà instruit le gouvernement et le ministère des Finances pour apurer les incidences financières, à savoir "l’indemnité de départ à la retraite, dont il avait dit que le gouvernement va prendre des dispositions pour que pour que ces dispositions soient contenues dans les dispositions générales de la fonction publique pour que les travailleurs qui iront à la retraite puissent en bénéficier" . Sur tous ces point ainsi que d’autres  sujets évoqués lors de la réunion, comme le rehaussement  du SIMG ou encore la mensualisation de la pension auxquels le gouvernement s’est dit favorable, le Secrétaire général de la CDTN s’est dit "satisfait de la rencontre avec le Président de la République".

De son  côté, le Secrétaire général de l’ITN, Kiémo Kaka Yahaya, a indiqué aux medias à la fin de la rencontre, que cette initiative qui a porté sur des échanges sur certaines préoccupations contenues dans le cahier de doléances de l’ITN, notamment les préoccupations urgentes, a eu des résultats satisfaisants sur certains points. "Néanmoins , d’autres doléances sont restées sans suite favorables,  notamment la suppression de la contractualisation de l’enseignement que l’ITN demande", a déploré M. Kaka Yahaya selon qui, pour le reste, "nous avons estimé que nous avons à nous concerter avec nos camarades pour connaitre la suite à donner". «Nous nous réjouissons  de l’initiative qui a été faite par le Président de la République pour nous rencontrer », s'est toutefois félicité le SG pour le trimestre de l'ITN.

La fin du "Statut précaire" des contractuels n'est pas pour demain

La revalorisation du SMIG et surtout la fin de la contractualisation dans la fonction publique constitue donc les deux points en suspens qui détermineront la suite du dialogue social entre le gouvernement et les centrales syndicales principalement l'ITN. Pour le premier point, le Président Bazoum a renvoyé la balle dans le cadre du dialogue social avec notamment des négociations à prévoir entre les employeurs puisque l'Etat a déjà donné son accord de principe. Le second point s'annonce plus problématique car si le Chef de l'Etat s'est jusque-là fermement engagé, et particulièrement durant sa campagne électorale, à mettre fin au "statut précaire" des contractuels notamment de l'éducation, la réalité de l'exercice du pouvoir l'a cette fois à se raviser avec une approche plus pragmatique. Avec près de 70.000 contractuels rien que dans le secteur de l'enseignement, les charges seront de trop pour les caisses de l'Etat qui souffrent déjà du poids de la masse salariale comme le rappelle sans cesse le FMI lors de ses missions dans le cadre de son programme de réformes économiques avec le Niger. Le recrutement à la fonction publique des contractuels se fera donc en fonction des besoins et des moyens financiers de l'Etat. Or, il s'agit d'une doléance prioritaire pour l'ITN à laquelle sont affiliés,  les principaux syndicats des contractuels de l'éducation du pays.

A.Y. Barma (actuniger.com)



Commentaires

3
Pablo
1 année ya
Ayant pris connaissance de la manifestation a venir du M62, Bazoum se precipite pour reunir autour de lui ses copains du CDTN et autres pour faire des promesses qu'il ne tiendra jamais dans le seul but de les demobiliser et les dissuader de se joindre a la marche du 22 janvier. Helas, cette marche aura lieu car elle est la manifestation d'un ras le bol generalise contre la gouvernance inhumaine, anti patriotique, anti sociale et anti republicaine de bazoum et de sa bande.
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
3
Rimka
1 année ya
Sur les 25 millions de nig
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
4
Pablo
1 année ya
Simple rencontre de courtoisie entre tarayistes pour endormir les consciences des travailleurs trahis et abandonnes par leurs representants.
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
3
Lilbo
1 année ya
Ne vous laissez pas impressionner par ce coup de pub inutile
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
Hermano
1 année ya
[quote name="Rimka"]Sur les 25 millions de nig
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
4
Is
1 année ya
[quote name="Hermano"][quote name="Rimka"]Sur les 25 millions de nig
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
Is
1 année ya
:P :P :P :P :P manipulateur, les jeunes savent que des gens comme toi ne d
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
2
???
1 année ya
c'est la toute la difference, la ou les travailleurs travaillent reellement, ils veulent que l'age de la retraite soit avanc
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
Paf
1 année ya
[quote name="???"]c'est la toute la difference, la ou les travailleurs travaillent reellement, ils veulent que l'age de la retraite soit avanc
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
gado
1 année ya
les nigeriens souffrent dans leur chair.
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
BMS
1 année ya
Les leaders des centrales syndicales ne luttent pas pour l'am
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire

Ajouter un Commentaire

Enregistrer

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
DEPART DU DERNIER VOL DE LA FORCE FRANÇAISE CE 22-12-2023
1034 vues
 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
489 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
267 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
422 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
308 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
315 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2259 vues
 

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages