lundi 3 octobre 2022

2297 lecteurs en ligne -

fraren

Mali : libération de trois femmes soldats du contingent des 49 militaires ivoirien pour des raisons humanitaires

point presse ministre togo mali civ

Les trois femmes du contingent des 49 militaires ivoiriens arrêtés le 10 juillet dernier à l’aéroport de Bamako, ont été officiellement libérées ce samedi soir, un geste humanitaire de la part des autorités maliennes, selon le ministre togolais des Affaires étrangères dont le pays assure la médiation. Le chef de la diplomatie togolaise, Robert Dussey a fait l’annonce lors d’un point de presse conjoint tenu à son cabinet en présence du chef de la diplomatie malienne Abdoulaye Diop et Fidèle Sarassoro, ministre directeur de cabinet du président ivoirien.

 

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

Les trois femmes arrêtées au Mali, en même temps que 46 autres soldats ivoiriens le 10 juillet dernier ont été remises aux autorités ivoiriennes ce soir à Lomé (Togo).

«Je vous annonce la bonne nouvelle: A titre humanitaire, le Mali a libéré les trois femmes du contingent de 49 militaires ivoiriens», a déclaré un diplomate malien sous couvert d’anonymat.

« Je voudrais vous annoncer que le président de la transition, le président de la République du Mali, le colonel Assimi Goïta a accepté (…) de procéder à la libération de certains prisonniers et le président de la République togolaise se réjouit que le président Assimi Goïta ait accepté en guise de geste humanitaire, de libérer trois prisonniers sur les 49 », a annoncé Robert Dussey, ministre togolais des Affaires étrangères lors du point de presse, tout en précisant que « ces trois prisonniers sont des femmes ».

Les discussions sont en cours pour que « très rapidement les autres soldats en détention puissent aussi recouvrer leur liberté totale », a également ajouté le chef de la diplomatie togolaise.

Arrêtés à Bamako le 10 juillet 2022 et considérés comme des « mercenaires » par les autorités maliennes, les 49 militaires ivoiriens avaient été inculpés et écroués pour "tentative d'atteinte à la sûreté de l'État", le 15 août dernier. De leur côté, les autorités ivoiriennes ont toujours réfuté cette accusation, assurant que ces soldats appartiennent au 8e détachement du National Support Elément(NSE) et qu'ils sont arrivés en règle au Mali où les autorités compétentes ont été informées de cette relève, dans le cadre d’opérations de soutien logistique à la Mission des Nations unies au Mali (Minusma).

Communique mediation Mali Civ

A.K.M (actuniger.com)

.

Commentaires  

+3 #1 Abdoulkarim Bano Bano 03-09-2022 23:33
Ce pas bon , elles sont venues pour le même but que les autres soldats, 1soldat =1soldat qu'elle soit femme, homme, général, colonel...etc.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #2 Mohamed Arzika 03-09-2022 23:42
Elles disent, nous sommes égales non ? Elles n'ont qu'à refuser pour prouver l'égalité et montrer leur loyauté
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #3 Ismael Mahamanekaka 04-09-2022 00:17
Formidable ! Signe de bonne volonté des autorités maliennes, je salue cet acte , preuve la junte au pouvoir n'est pas l'incarnation du diable , comme l'on voulait nous le faire croire.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

Forum Douane Entreprise du 27 au 28 Septembre à Niamey

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com