samedi 13 août 2022

3696 lecteurs en ligne -

fraren

Sénégal: Macky Sall perd la majorité à l'Assemblée nationale

assemblee nat 24

La Commission nationale de recensement des votes (CNRV) a publié, dans l'après-midi de ce jeudi, les résultats provisoires des élections législatives du dimanche 31 juillet dernier au Sénégal. C'est Benno Bokk Yaakaar (BBY), la coalition de la majorité présidentielle, qui vient en tête avec 1.518.137 voix pour un total de 82 sièges, suivie par la coalition Yewwi Asakan Wi (YAW), dirigée par le maire de Ziguinchor, l'opposant Ousmane Sonko, avec 1.071.139 voix, soit 56 députés.

 

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

De 125 députés sous la précédente législature, la majorité présidentielle se retrouve avec 82 sièges, un mauvais signal pour le Président Macky Sall qui perd ainsi sa majorité absolue au Parlement. A moins de deux ans de la prochaine élection présidentielle, la fin du second mandat ne s'annonce pas sous de bons auspices pour le Chef de l'Etat qui continue de cultiver le suspens sur une éventuelle nouvelle, la troisième du genre, candidature à la magistrature suprême. En plus de cette perte de vitesse, plusieurs responsables de la coalition et du parti présidentiel, l'APR, ont été battus dans leur propre fief.

L'autre leçon à tirer de ces résultats provisoires publiés jeudi par la Commission nationale de recensement des votes (CNRV), c'est la fulgurante percée de l'opposition (56 sièges) menée par le très populaire maire de Zinguichor, Ousmane Sonko, qui s'est allié pour la circonstance avec d'autres grandes figures de la scène politique sénégalaise notamment l'ancien maire de Dakar, Khalifa Sall.

 Il faut noter qu'à la troisième place,  vient la coalition Wallu Sénégal, dirigée par le PDS, le parti de l'ancien président Abdoulaye Wade, avec ses 471.517 voix, qui lui confèrent 24 sièges, qui vont certainement venir grossir les rangs de l'opposition parlementaire.

 Les coalitions Bokk Gis Gis/Liggeey, les Serviteurs/MPR et AAR Sénégal sont crédités chacune d’un siège. En revanche, l’Union citoyenne Bunt Bi et Naatangué n’ont obtenu aucun siège selon les résultats proclamés par la CNRV.

actuniger.com



Commentaires  

+1 #1 Loozap 04-08-2022 23:00
Ceci va entraîner un tas de truc
Citer | Signaler à l’administrateur
+6 #2 Hermano 05-08-2022 08:39
Qu'elle est belle et delicieuse cette democratie où chaque vote est compté et compte. Cette democratie que issoufou mahamadou a perverti puis liquide au Niger.
Citer | Signaler à l’administrateur
+5 #3 Tom 05-08-2022 09:56
Citation en provenance du commentaire précédent de Hermano :
Qu'elle est belle et delicieuse cette democratie où chaque vote est compté et compte. Cette democratie que issoufou mahamadou a perverti puis liquide au Niger.


Restaurer cette democratie a tout prix doit etre la seule et unique priorite des nigeriens.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #4 Sanda 05-08-2022 11:33
La consolidation de la démocratie dans un pays ne repose pas uniquement sur les dirigeants, quels qu'ils soient. Il incombe à chaque citoyen de s'investir dans le respect des règles de la gouvernance démocratique. Lorsque la démocratie faillit dans un pays, cela est de la responsabilité de tous. Cessons d'accuser nos responsables des maux de notre démocratie alors que nous ne faisons rien ou presque rien pour la préserver au quotidien.
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #5 Tom 05-08-2022 12:23
Citation en provenance du commentaire précédent de Sanda :
La consolidation de la démocratie dans un pays ne repose pas uniquement sur les dirigeants, quels qu'ils soient. Il incombe à chaque citoyen de s'investir dans le respect des règles de la gouvernance démocratique. Lorsque la démocratie faillit dans un pays, cela est de la responsabilité de tous. Cessons d'accuser nos responsables des maux de notre démocratie alors que nous ne faisons rien ou presque rien pour la préserver au quotidien.


La democratie nigerienne etait exemplaire et enviee de tous. Elle n'etait pas parfaite mais au moins elle repondait aux normes minimales de toute democratie. Issoufou Mahamdou a semer, arroser et pris soin de faire fleurir les germes de la destruction de cette democratie par la corruption, la division des citoyens, bref en usant et abusant du pouvoir d'etat qu'il s'est arroge grace a cette meme democratie imparfaite soit elle. Ayons le courage de regarder la realite en face telle qu'elle est pour esperer trouver les remedes adequats aux maux qui gangrenent ce pays depuis l'arrivee au pouvoir des corrompus socialos bourgeois.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

JEA 2022 : la déscolarisation, un mal qui gangrène l’école nigérienne

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com