lundi 28 novembre 2022

3256 lecteurs en ligne -

fraren

Mali: la Minusma annonce une enquête sur les évènements de Moura

MINUSMA MALI

Dans un communiqué publié hier jeudi, la Minusma a indiqué qu'elle va enquêter afin de faire toute la lumière sur les allégations de violations graves des droits de l’homme et du droit international humanitaire à Moura, où entre 200 et 300 personnes ont été tuées fin mars dernier lors d'une opération anti-terroriste des Forces armées maliennes (FAMA) appuyées par des partenaires étrangers. "Un massacre de civils" selon plusieurs organisations internationales de défense des droits de l'homme, ce que réfutent les autorités maliennes qui ont également annoncé l'ouverture d'une enquête par le parquet militaire.

  

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

Dans son communiqué, la MINUSMA a réitéré "sa profonde préoccupation face aux allégations de violations graves des droits de l’Homme et du droit international humanitaire au cours d’une opération anti-terroriste menée du 27 au 31 mars par les Forces armées maliennes dans le village de Moura, Cercle de Djenné, dans le centre du pays". À cet égard, poursuit le communiqué, "elle relève la décision des autorités maliennes d’ouvrir une enquête pour établir les faits".

"La MINUSMA a formellement ouvert une enquête depuis le 29 mars en application de son mandat sur les droits de l’homme et en soutien aux efforts visant à établir les faits. Elle en a informé les autorités maliennes. Conformément aux procédures établies depuis son déploiement, la Mission a entrepris des démarches auprès des autorités pour obtenir un accès aérien à Moura, une localité où la MINUSMA n’a jamais entrepris d’opération et qui est extrêmement difficile d’accès".

Allégations de massacre de civils

En début de ce mois, les Forces armées maliennes (FAMa) ont annoncé avoir tué 203 terroristes et interpellé de dizaines d'autres lors d'une opération qui a été menée du 27 au 31 mars dernier dans le village de Moura, Cercle de Djenné, dans le centre du pays. L'opération a aussi permis de détruire des motos et de saisir des armes et d'autres matériels.

Il y a une semaine, des organisations internationales de défense des droits humains comme Human Right Watch (HRW) et Amnesty International ont remis en cause cette version de l'armée malienne en avançant, sur la base des témoignages qu'elles affirment avoir recueillis de sources sur place, qu'il s'agit plutôt "d'un massacre de civils" de grande ampleur. Ce qu'ont évidement réfuté les autorités maliennes.

Dans une déclaration le 1er avril, l'Etat-major de l'armée malienne a confirmé que les forces armées avaient mené une opération militaire "de grande envergure" dans la zone de Moura du 23 au 31 mars. La déclaration a indiqué qu’à l'issue de cette opération, 203 combattants de « groupes armés terroristes » ont été tués et 51 personnes arrêtées. Dans une déclaration du 5 avril, l'Etat-major de l'armée malienne a nié son implication dans des violations des droits de l'homme à Moura avant de réitérer son engagement en faveur du respect des droits de l'homme et du droit international humanitaire dans le cadre de ses opérations militaires.

Suite à la pression internationale appuyée par une forte médiatisation des évènements ainsi que l'appel de la Commission nationale des droits de l'homme (CNDH) malienne, la justice militaire malienne a aussi annoncé, cette semaine, l'ouverture d'une enquête pour faire la lumière sur ces allégations.

Ikali Dan Hadiza (actuniger.com)

 

.

Commentaires  

+2 #1 Gourmantcha 08-04-2022 20:13
La MINUSMA ferait mieux de plier bagage et suivre son tuteur Barkhane.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #2 ibrahim 09-04-2022 09:03
il faut par tous les moyens discrediter l aide de la russie au mali pour pour faire revenir le predateur france.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #3 Bafalé Ballay 09-04-2022 10:23
quand des chefs de villages sont assassinés, quand les animaux sont volés et quand les greniers sont incendiés, la MINUSMA etait sourde et aveugle ou les populations victimes ne sont pas humaines.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #4 TOTO A DIT 09-04-2022 11:30
Quand la Russie félicite le Mali pour une «victoire importante» contre le «terrorisme», en saluant l’opération militaire récente à Moura où plus de 200 djihadistes ont été tués selon l’armée malienne, alors que des témoignages ont fait état de l’exécution en masse de civils.

Quand TOTO A DIT dit un dit civil en possession d'une arme n'est plus un civil...il se doit d'être traité comme un combattant armé et dangereux à incapaciter ou neutraliser par any mean necessary....

Quand TOTO A DIT partage ,et aller à la ligne reste un choix.

«Les forces armées du Mali ont effectué une opération militaire réussie, lors de laquelle plus de 200 combattants islamistes ont été tués dans le village de Moura», a indiqué le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué. «On aimerait féliciter les Maliens pour cette victoire importante dans la lutte contre la menace terroriste», souligne le communiqué.

«Mis en scène» une campagne
Le ministère russe a qualifié de «désinformation» les allégations sur le massacre de civils dans ce village du centre de Mali, tout comme celles sur l’implication des mercenaires russes dans cette opération, en accusant l’Occident d’avoir «mis en scène» une campagne visant à «mettre l’accent sur “la participation de Moscou dans des crimes de guerre”».

A suivre
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #5 TOTO A DIT 09-04-2022 11:44
Suite et fin
«Nous ne sommes pas indifférents au sort du peuple malien, nous sommes liés par des relations traditionnellement amicales avec ce pays», assure le communiqué. «Nous avons aidé nos amis maliens et nous allons continuer de le faire», ajoute-t-il.

TOTO A DIT se demande et vous demande....
Une question et une seule....
Quand à travers les médias, à répétition et de manière régulière, cette merdique France déclare avoir neutralisé tel nombre de dits djihadistes avec des drones ou autres , cette Minusma ou autres crapules zinzins nationaux ou internationaux de droits l'homme, se sont ils portés en hérauts pour enquête pour faire la lumière sur ces allégations.?

Qui a mis la France au banc des accusés, en Afrique sur ses exactions et tueries.... d'Africains..
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #6 Sani saley 11-04-2022 02:05
Humm. Tout ça parceque le Mali élimine les terroristes que la France a créé, armé, entraîné, et soutient. Vive le Mali indépendant, vive la coopération Russe.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

Forum Douane Entreprise du 27 au 28 Septembre à Niamey

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com