mercredi 10 août 2022

4664 lecteurs en ligne -

fraren

Terrorisme : deux nouveaux chefs de l’EIGS neutralisés par Barkhane près de Ménaka au Mali selon la ministre française de la Défense

Helicoptere Barkhane

Dans un communiqué publié ce jeudi 22 juillet 2021, le ministre français de la Défense a annoncé que deux chefs de l’Etat islamique au grand Sahara (EIGS) ont été neutralisés lors d’une opération menée en coordination avec l’armée américaine dans la nuit de mercredi au jeudi dans la région de Ménaka. Par la suite, l’état-major de l’armée  française a dévoilé l’identité des deux (2) chefs terroristes neutralisés : il s’agit de Issa Al Sahraoui, qui aurait participé à l’attaque d’Inatès contre les soldats nigériens en décembre 2019, et Abou Aberahmane Al Sahraoui.

 

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

Selon l’armée française, Issa Al Sahraoui, coordinateur logistique et financier de l’EIGS, sévissait au Sahel depuis de nombreuses années. Il a notamment participé à l’attaque d’Inatès, au Niger contre les Forces Armées Nigériennes (FAN) en décembre 2019 et «recrutait et formait des djihadistes ». Quant à  Abou Abderrahmane Al Sahraoui, second cadre de l’EIGS, il était selon la même source,  chargé de prononcer des jugements et il était connu pour ordonner les condamnations à mort. « Ce djihadiste était actif dans les groupes armés terroristes au Mali depuis 10 ans »,

Dans un communiqué publié un peu plutôt dans la journée, la ministre de la Défense française, Florence Parly, avait annoncé que dans la nuit du mercredi au jeudi et en coordination avec l’armée américaine, « la force Barkhane a déclenché, sur très court préavis, une opération contre un camp de l’EIGS, organisation affiliée à Daech, dans la région de Ménaka au Mali ». C’est cette opération qui permis la neutralisation des deux responsables de l’EIGS neutralisés au cours et dont l’identité a été par la suite dévoilée et confirmée par l’état-major de l’armée française.

Il y a quelques semaines,  rappelle le communiqué,  « les forces françaises et nigériennes avaient déjà porté des coups très durs contre l’EIGS dans le Liptako malo-nigérien lors de l’opération Solstice alors que ce groupe terroriste continue de mener une politique de terreur contre les populations locales, forcées de quitter leurs villages ».   Plusieurs cadres de haut rang de l’EIGS avaient déjà été neutralisés au mois de juin 2021, a précisé le communiqué,  dont l’un des chefs de groupe, Dadi Ould Chaib, plus connu sous le nom d’Abou Dardar, ainsi que Almahmoud ag Baye alias Ikaray, important cadre de l’EIGS, proche du leader de l’EIGS Adnan Abou Walid al Sahraoui. « De nombreuses ressources logistiques avaient aussi été saisies », d’après toujours la même source.

« Cette nouvelle opération illustre notre détermination à continuer la lutte contre les groupes armés terroristes, aux côtés de nos partenaires sahéliens et en coordination avec nos alliés européens et américain. Ce combat est une priorité absolue pour la sécurité du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest dont la stabilité a des conséquences directes sur la sécurité du continent et des citoyens européens », a estimé la ministre français de la Défense qui a salué l’engagement et le professionnalisme des soldats engagés sur les différents théâtres des opérations notamment au Sahel.

Ikali (actuniger.com)

 



Commentaires  

+6 #1 yankee 23-07-2021 07:24
Ils seront vite remplaces. C'est cela la marque de fabrique de ces organisations du mal. Il faudrait juste que nos etats se preparent a mener un combat sans fin contre ces barbares sans aucune garantie de victoire.
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #2 Wangari 23-07-2021 09:52
HUM!

Ne nous mettez pas la poudre aux yeux! vous les français avez créer ce problème en cantonnant l'armée Malienne hors Kidal et avez aidé ces même djihadistes a contrôler le nord Mali. Ce n'est pas a travers des déclarations non vérifiables que vous allez reconquérir notre confiance.
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #3 alib 23-07-2021 10:38
Bonjour,
Pourquoi les QG des armées Malienne et Nigérienne, n'ont pas été impliqués ?, aussi on ne peut pas neutraliser des chefs pareils sans les subalternes. Sauf si c'est pour la publicité de la France et les USA, au Sahel.
Il y'a tellement de mensonges, et c'est pourquoi votre communication ne passe pas.
Merci
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #4 HAMZA MAI GARKUA 23-07-2021 12:14
CECI EST UNE OPERATION DE DIVERSION APRES LES DEUX TENTATIVES D'ASSASSINAT DE DEUX CHEFS D’ÉTAT AFRICAINS. ILS VEULENT TOUT SIMPLEMENT FAIRE TAIRE L'INDIGNATION PROVOQUÉE PAR CES TENTATIVES D'ASSASSINAT DE CHEFS D’ÉTAT HOSTILES A LA FRANCE EN FAISANT PASSER LES DÉBATS SUR LA QUESTION AU SECOND PLAN. POUR FAIRE OUBLIER UN SCANDALE, IL FAUT CRÉER UN AUTRE SCANDALE.
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #5 Sam 23-07-2021 12:25
Au Niger, le probleme c'est que le terroriste politique, economique et financier au pouvoir pendant dix ans n'avait aucune volonte de combattre ses semblables armes.
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #6 Niger Oye 26-07-2021 16:23
La danse du ventre continue à Paris pour revenir au Mali.
Mais Trop tard, la securité du Mali, c´est d´abord avec des partenaires serieux, pas ceux qui arment les Etats et en même temps les terroristes
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

JEA 2022 : la déscolarisation, un mal qui gangrène l’école nigérienne

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com