mardi 4 octobre 2022

3647 lecteurs en ligne -

fraren

Niger : internet bloqué suite à de violentes manifestations postélectorales

black out internet

Les nigériens se sont réveillés ce mercredi sans accès à internet. Un black out qui concerne tous les quatre (4) opérateurs que compte le pays et qui fait suite aux violentes manifestations qui ont eu lieu la veille à Niamey la capitale ainsi que plusieurs autres villes du pays suite à la proclamation des résultats provisoires du second tour de l’élection présidentielle.

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

Dans un tweet publié sur son compte, la Ligue des Blogueurs et Cyber-Activistes Africains pour la Démocratie (AfricTivistes) a demandé aux autorités de garantir le droit d’informer et d’accès à l’information des citoyens.

« Nous avons été informé d'une coupure d'internet, moins de 24h après l'annonce des résultats provisoires du second tour de la présidentielle. Nous invitons les autorités à faire preuve de responsabilité et de respecter le droit d'informer et d'accès à l'info des citoyens ». AfricTivistes

L’indignation était à son comble au niveau des utilisateurs puisque toute la matinée, l’internet était inaccessible alors que dans les principales villes du pays, notamment à Niamey, les heurts se poursuivent entre les forces de l’ordre et des manifestants surchauffés. Ces échauffourées ont commencé depuis la veille, en marge de la proclamation par la Commission électorale (CENI)  des résultats globaux provisoires du second de l’élection présidentielle qui s’est tenu le dimanche dernier. Selon les chiffres officiels qui restent à valider par la Cour constitutionnelle, c’est le candidat Bazoum Mohamed du PNDS Tarrayya au pouvoir qui est arrivé en tête avec 55,75% des voix. Cependant, bien avant tête proclamation officielle, l’opposition a contesté les chiffres de la CENI et a dénoncé « un hold up électoral ».

Violentes manifestations à Niamey, Zinder et Dosso

siege campagne MNSD Nassara

Des partisans de l’opposition ont alors commencé à manifester érigeant des barricades, brulant des pneus et s’opposant aux forces de l’ordre au niveau de plusieurs quartiers de la capitale Niamey qui a été complètement paralysée. A Zinder aussi, deuxième ville du pays, ainsi qu’à Dosso, les mêmes heurts se sont poursuivis jusqu’à tard dans la nuit. Des actes de vandalisme ont été signalés particulièrement dans la capitale où des centres commerciaux, alimentations ainsi que des véhicules ont été saccagés par des manifestants armés de gourdins et des cailloux. Le siège de campagne du MNSD Nassara, allié du parti au pouvoir a été également saccagé tout comme des biens appartenant à des supposés proches du régime. Plusieurs personnes ont été arrêtées en majorité des jeunes et même des mineurs alors que l’opposition ne s’est pas encore publiquement prononcée sur la suite des évènements.

manifestation Niamey 24 02 2021

Ce mercredi en milieu de matinée, les échauffourées et les actes de vandalisme ont repris de plus belle dans différents endroits de la capitale où la circulation est fortement perturbée. Les écoles et la plupart des commerces ont fermé et des barricades sont érigées un peu partout dans les carrefours stratégiques de la ville. Les forces de l’ordre continuent de quadriller et de patrouiller dans la ville, essayant de contenir les assauts des manifestants avec des tirs de gaz lacrymogène.

manifestation Niamey 24 02 2021 BIS

manifestation Niamey 24 02 2021 BIS1

Ikali Dan Hadiza (actuniger.com)

.

Commentaires  

+5 #1 Nigériens debout ! 24-02-2021 14:27
Les magistrats, les juges, les avocats, les forces de l'ordre et l'armée qui soutiennent ce voleur de Mahamadou Issoufou, sénile, qui méprise les nigériens surtout ceux de Niamey; ces personnes qui détiennent le pouvoir, j'espère que tous les matins et soirs vos conscience vous taraudent, vous tourmentent et vous empêchent de dormir.

Vous êtes des complices malsains et nous, nigériens, allons vous exiger des comptes.
Citer | Signaler à l’administrateur
-6 #2 LA FORCE 24-02-2021 14:36
C'est bien fait d'avoir bloquer les semeurs de trouble.
Citer | Signaler à l’administrateur
-5 #3 ibrahim 24-02-2021 15:25
les racistes hama et sanda doivent etre arretés et jetés en prison.
Citer | Signaler à l’administrateur
+7 #4 Ibou 24-02-2021 15:45
Je suis désolé on peut pas dire des semeurs de troubles ils sont méchants parce que ils revendiquent leurs votes?
Ces pauvres gens ont voté pour un changement ils ont passé une journée sur le soleil pour voter, et toi tu les méprises comme des merde Non les semeurs de troubles on bourrés les urnes les semeurs sont MI la ceni.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #5 Tanido 24-02-2021 15:47
@#3 Ibrahim
Cervelle dégénéré et formaté de têtard. Hala vaut mille fois que toi. Mouche parmi les mouches, traître parmi les traîtres, negre esclave de Bazoum, voleurs et adepte de la secte rose des voleurs arrete tes inepties de crétin. Pauvre de toi adepte de Charlie l'ami des athées. Tu es un déchet inutile de la société. Bon à rien tu fais parti de ces personnes sans valeur ajoutée à société qui passe leur temps à vilipender un homme parce qu'ils vous gêne. Vous êtes des obsédés.
Si Hama est raciste, alors les zinderois le sont aussi.
On raisonne ici Niger.
Bande de ratés ayant perdu le pôle Nord pour aller voter pour un arabe au détriment d'un noir.
C'est la honte du siècle.
Esclave des arabes. Morveux et crasseux que tu es. Anti patriote.
Citer | Signaler à l’administrateur
+13 #6 Blackmarket 24-02-2021 16:00
La particularité de ces manifestations c'est qu'elles reflètent plus le raz-le-bol des populations que leur adhésion à tel ou tel parti de l'opposition. Lui-meme, Mamane Ousmane, sait qu'il n'aurait atteint le 2ème tour si ce n'est cette aspiration des populations au changement. Aux élections, il s'agit très souvent de choisir le moindre mal...
Citer | Signaler à l’administrateur
-7 #7 Dole 24-02-2021 16:27
Citation en provenance du commentaire précédent de ibrahim :
les racistes hama et sanda doivent etre arretés et jetés en prison.

Tu peux aller les arrêtés conard qu'est ce que tu attends ? Tu n'es pas garçon ?
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #8 Rifaat GoldenBoy 24-02-2021 16:27
La technologie fait des merveilles wooo. Les gens sont connectés en pagaille
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #9 Mahamed Rhaliou Moussa 24-02-2021 16:31
Un moyen pour contrôler la masse
Citer | Signaler à l’administrateur
-3 #10 Issa Garda 24-02-2021 17:15
Il faut brûler les maisons de tous les traîtres comme Seyna Omar et tous les autres politiciens qui ont vendu le Niger.
Citer | Signaler à l’administrateur
+6 #11 Sani Ali 24-02-2021 18:20
l’esclave qui n’est pas capable d’assumer sa révolte ne mérite pas que l’on s’apitoie sur son sort. Cet esclave répondra seul de son malheur s’il se fait des illusions sur la condescendance suspecte d’un maître qui prétend l’affranchir. Seule la lutte libère
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #12 Hamed 24-02-2021 18:51
Il est temps de rendre compte que le Niger va glisser dans un état très grave. Donc, il faut que les autorités et les chefs de tribus, et cartes ,vont intervenir pour avoir la solution rapide pour souver le pays avant de tomber dans un trous très profond.
Citer | Signaler à l’administrateur
+6 #13 Max 24-02-2021 19:09
Ils n'ont pas confiance en leur victoire et tente ainsi de museler le peuple mécontent du n ieme holdup électoral. Mais ça ne passera pas. Inch Allah
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #14 Anonymous Niger 24-02-2021 19:25
Violance - Internet = a quoi Alors?
;-)
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #15 Ib# 25-02-2021 15:09
Les Nigériens commencent à être racistes et c'est grave. N'ya t'il pas des Arabes au Niger pour dire que un tel est esclave et l'autre ne l'est pas ? Soyons unis mes cher(e)s compatriotes, que Bazoum ou M.Ousmane tient le pouvoir nous on veut un Niger de paix.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

Forum Douane Entreprise du 27 au 28 Septembre à Niamey

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com