samedi, 25 mai 2019
French Arabic Chinese (Simplified) English Turkish
Flash Infos
........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

Sauf modification de dernière heure de l’agenda législatif, c’est ce jeudi 18 avril que les députés vont procéder à l’examen et l’adoption finale en plénière du projet de loi modifiant l’ordonnance n° 2010-77 du 09 décembre 2010, portant régime général des Etablissements publics à caractère scientifique, culturel et technique (EPSCT).

La Commission des affaires générales et institutionnelles (CAGI) qui a été saisie a déjà voté en faveur du texte tout comme les autres commissions notamment celle des affaires sociales et culturelles, qui ont donné un avis favorable. Les membres du bureau du SNECS et le ministre de l’Enseignement supérieur ont été entendus à plusieurs reprises lors de l’examen du texte en commission. Les députés ont même tenté une médiation entre le gouvernement et le SNECS pour essayer de rapprocher les positions mais le ministre Yahouza Sadissou a opposé une fin de non-recevoir.  Comme il l’a exprimé à maintes reprises, il s’agit d’instructions fermes du gouvernement sur la nécessité de « restaurer l’Etat dans les universités », et comme l’a confirmé le président Issoufou Mahamadou, de « réformer le système éducatif à tous les niveaux y compris au niveau de l’enseignement supérieur ».

Au cours de la procédure législative, même la Cour constitutionnelle a été saisie sur les prérogatives du pouvoir exécutif en matière de création des Etablissements publics à caractère scientifique, culturel et technique (EPSCT). La décision qu’elle a rendue a conforté le gouvernement et désormais, il ne reste que le débat en plénière puis le vote final du texte.

Nouveautés et bras de fer

Avec la majorité dont dispose le gouvernement à l’hémicycle, on assistera certes à des débats enflammés mais au final, le texte qui a été adopté en conseil des ministres le 1er mars dernier, passera comme une lettre à la poste. Ce qui risque d’amplifier le bras de fer qui se poursuit entre le gouvernement et le SNECS par rapport notamment au mode de gouvernance des Universités Publiques du Niger (UPN).

Selon les nouvelles dispositions, « les présidents des conseils d’administrations ou d’universités sont nommés par décret pis en conseil des ministres. La durée de leur mandat et le mode de leur désignation sont déterminés par les statuts de l’établissement ». Autres nouveautés, l’article 8 qui précise que « les EPSCT sont dirigés selon les cas par des Recteurs secondés de vice-recteurs ou des directeurs généraux et directeurs généraux adjoints nommés par décret pris en conseil des ministres, sur proposition du ministre chargé de la tutelle. Toutefois, les Recteurs et vice-recteurs élus demeurent en fonction jusqu’à l’expiration de leurs mandats en cours ». Enfin, l’article 13 qui est aussi nouveau consacre que « le projet de budget des EPSCT est préparé selon les cas par le Recteur ou le Directeur général et voté selon les cas par les conseil d’administration ou d’université. Il est soumis à l’approbation du ministère de tutelle ».

Depuis le début de la réforme, le Syndicat national des enseignants et chercheurs du supérieur (SNECS) a engagé un mouvement de grève et de suspension des activités académiques qui perdure depuis des semaines. Malgré les coupures sur salaires opérés par le gouvernement, le SNECS affirme qu’il ne cédera point sur ce qu’il considère comme un acquis, c’est-à-dire l’élection des recteurs et vice-recteurs.  Le bras de fer entre les deux parties a pris en otage les étudiants des 8 universités publiques du pays, qui assistent médusés à cette situation qui risque de compromettre l’année académique.

A.Y.B (Actuniger.com

 

Commentaires   

+3 #1 Mahamadou Ibrahim Sourage 18-04-2019 12:58
Alhamdulilah bye à l'autonomie des enseignants chercheurs,qui tue les étudiants,et espérons que les recteurs élus prendront leur responsabilité en main,pour une meilleure éducation, particulièrement celle du supérieur,qui sera en mesure de répondre aux normes internationales.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #2 Lawal Hamadou Siddo 18-04-2019 13:12
Je suis content de cette nouvelle loi j'espère que ça va effacé inégalités dans le secteur universitaire
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #3 Lawal Hamadou Siddo 18-04-2019 13:17
Le veto des hyper nigérien sera suspendu enfin le principe d égalité va être une réalité
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #4 Yahaya Zougaou Abdoul Azizou. 18-04-2019 13:57
Pas du tout ravie de cette nouvelle loi. car on ne sait pas ce que, ceux qui seront nommé(e)s, vont faire mais dans tous les cas nous on souhaite de bon projet.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #5 Abdoul gafar saadou dangona 19-04-2019 07:42
Way je suis très heureux est nous remercions notre ministre conpetent et les députés qui ont adoptée cette loi MerCi très infiniment à notre président son excellence issoufou Mahamadou
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #6 Roufaye Dangana Ali 19-04-2019 09:58
Que le tout puissant nous assiste
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #7 #le patriote 21-04-2019 23:38
Souhaitons que cette solution soit la meilleure des toutes. En bref, souhaitons encore que les élus soient des non politiciens si non les tournures que prendra la politique peut engendrer des avaries sur les universités..
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

B4 MarathonduSahel.jpg

 // Ecouter de la musique moderne nigerienne \\ 
actuzik1 min

Dans la même Rubrique

COMMUNIQUÉ DU CONSEIL DES MINISTRES DU VENDREDI 24 MAI 2019

24 mai 2019
COMMUNIQUÉ DU CONSEIL DES MINISTRES DU VENDREDI 24 MAI 2019

Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, vendredi 24 mai 2019, dans la salle habituelle des délibérations, sous la présidence de Son Excellence, Monsieur ISSOUFOU MAHAMADOU, Président de la...

Déclaration du Bureau Politique National du MODEN-FA Lumana Africa du 24 Mai 2019

24 mai 2019
Déclaration du Bureau Politique National du MODEN-FA Lumana Africa du 24 Mai 2019

Militantes, Militants, Chers Compatriotes Dans un communiqué, en date du mercredi 22 mai 2019, et dont la forme ressemble beaucoup plus à un tract qu’à un document officiel, le ministre...

Sécurité : réunion entre le Niger, la France et les États-Unis sous la présidence du chef de l'Etat

23 mai 2019
Sécurité : réunion entre le Niger, la France et les États-Unis sous la présidence du chef de l'Etat

Le Président de la République Issoufou Mahamadou a présidé ce mercredi 22 mai dans la salle du conseil, une réunion sur la sécurité avec les ambassadeurs de France et des...

Insécurité/Politique : le ministère de la défense saisit le procureur par rapport aux propos tenus par Hama Amadou

21 mai 2019
Insécurité/Politique : le ministère de la défense saisit le procureur par rapport aux propos tenus par Hama Amadou

Dans un communiqué en date de ce mardi 21 mai (voir en fin d’article), le ministère de la défense nationale a annoncé avoir décidé de « saisir le procureur de la...

MPR Jamhuriya/Niamey : Amadou Salifou perd son procès contre Albadé Abouba

21 mai 2019
MPR Jamhuriya/Niamey : Amadou Salifou perd son procès contre Albadé Abouba

Le Tribunal de grande instance hors classe de Niamey a rendu, ce mardi 21 mai, sa décision dans le cadre du contentieux de la section MPR Jamhuriya de Niamey, qui...

Politique : Salou Djibo dément avoir signé un deal avec le président Issoufou (Porte-parole)

20 mai 2019
Politique : Salou Djibo dément avoir signé un deal avec le président Issoufou (Porte-parole)

L’ancien général de corps d’armée Salou Djibo a enfin parlé ou presque ! C’est à travers son porte-parole, Hamadou Hamma, que l’ancien chef de l’Etat sous la transition militaire du CSRD,...