NITA Fond Site Web 675 x 240

Depart Minusma Kidal

Dans un communiqué publié ce mardi 31 octobre, la Minusma a annoncé la fermeture de son camp de Kidal, dans le nord du pays, ce qui marque également la fin de sa présence dans la région. Les Forces armées maliennes (FAMA) ont aussitôt réagit en déplorant un « départ précipité » qui déroge aux règles convenues entre les deux parties et, surtout, qui «menace la sécurité et la stabilité » dans cette région que se disputent âprement les autorités de Bamako et les groupes armés indépendantistes.

 

Zeyna commission0

Dans le communiqué, la MINUSMA annonce avoir mis fin à sa présence dans la région de Kidal, ce mardi, après le départ de ses derniers personnels par avion et par convoi terrestre. Selon la mission onusienne, le dernier vol de la MINUSMA en provenance de Kidal a atteint Gao en fin d'après-midi hier et quant au dernier convoi de casques bleus, il a quitté Kidal aujourd’hui [Mardi, NDLR] par la route pour Gao. Le convoi du contingent tchadien qui avait quitté Aguelhok et Tessalit, respectivement les 21 et 23 octobre, est lui arrivé à Gao le 29 octobre, selon la même source.

Selon la Mission onusienne, « les conditions de départ de toutes ces bases ont été extrêmement difficiles et éprouvantes, pour une variété de raisons, toutes complètement indépendantes de la volonté de la Mission, y compris la détérioration de la situation sécuritaire et les menaces multiples qui en découlaient pour les casques bleus. À cela se sont ajoutés des défis liés à la conduite d’opérations aériennes pour extraire le personnel de la Mission ». Le communiqué précise que dans le cours de « ce retrait accéléré pour préserver la vie des casques bleus dans un environnement opérationnel particulièrement complexe », la MINUSMA a été contrainte de « détruire et de mettre hors service des équipements sensibles appartenant aux pays contributeurs de troupes ou de police et aux Nations unies ». Selon la Minusma, cette mesure a été prise en dernier ressort, conformément aux règles et procédures de l'ONU, car il n'était plus possible de les réexpédier du Mali, les 200 camions, en attente à Gao depuis le 24 septembre n’ayant pas été autorisés à faire mouvement vers Tessalit, Aguelhok et Kidal pour collecter lesdits équipements.

Le départ de Kidal marque ainsi la fermeture de la huitième base de la MINUSMA sur un total de 13, dans le centre et le nord du Mali, ainsi qu’à Bamako, la capitale. Depuis juillet, la Mission a retiré du Mali près de 6 000 membres du personnel civil et en uniforme, dans le cadre de la résolution 2690 (2023) du Conseil de sécurité des Nations unies. « La Mission est déterminée à parachever son retrait dans les délais prescrits, à savoir d'ici au 31 décembre 2023 », assure le communiqué de la Mission onusienne.

Réaction des FAMA

Dans un autre communiqué, les Forces armées maliennes (FAMA) ont aussitôt réagit à cette annonce de la Minusma sur la fermeture de son camp de Kidal. « Nous constatons une fois de plus et avec beaucoup de regret que ce retrait n’a point fait l’objet de rétrocession aux FAMA, comme stipulé dans le calendrier d’occupation des emprises MINUSMA par les FAMA », a indiqué l’armée malienne dans le bref communiqué. « Cette situation de départ précipité de la Minusma met en péril le processus entamé et menace la sécurité et la stabilité de la région de Kidal », ont déploré les FAMA.

Après un début qui a bien démarré, le processus de retrait de la MINUSMA du Mali donne lieu ces derniers temps  à une véritable passe d’armes entre les deux parties notamment pour ce qui de la situation dans le nord du pays, dans la région de Kidal, où la mission onusienne a dû accélérer son retrait alors que l’armée malienne est aux prises avec les groupes armés indépendantistes, notamment le CSP-PSD qui comprend des mouvements signataires de l’Accord d’Alger de 2015 comme la CMA, pour le contrôle des emprises laissées par les casques bleus.

A.Y.B (actuniger.com)



Commentaires

2
Afrique Mon Afrique
5 mois ya
La MINUSMA cree les conditions favorables a la prise du camp par les terroristes. Une enquete interne peut le prouver facilement, helas Gutierez est le premier des terroristes qui manoeuvre contre le Mali.
Like J'aime like 2 Répondre | Signaler ce commentaire
0
Lilwayne
5 mois ya
Guttierez n'a jamais aimé la peau noire. C'est pour cette raison il s'en fiche de l'Afrique
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
bonjour abdo
5 mois ya
comment en vouloir a la minusma quand cest la junte Malienne qui a demandé son depart immédiat.... les FAMA aurait du etre la depuis longtemps ou sont ils?? une colonne de militaires est parti depuis debut septembre..
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
TOTO A DIT
5 mois ya
Convient il de souligner que les Fama , soucieuses de respecter le chronogramme convenu avec la Minusma ,attendaient la rétrocession Officielle convenue de l'emprise avant de s'en accaparer ...

Si les Fama avaient occupé ces camps très tôt ,la Minusma allait crier que les Fama voulaient leur mettre des bâtons dans les roues ..

Et TOTO A DIT dit la Minusma a failli en ne respectant pas son engagement , surtout que contre son gré qu'elle part , quelque soit la donné , les Fama vont reprendre toutes les emprises délaissées et assurer la sécurité territoriale avec ou sans ses partenaires hypocrites.
TOTO A DIT descend ici 8)
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire

Ajouter un Commentaire

Enregistrer

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
DEPART DU DERNIER VOL DE LA FORCE FRANÇAISE CE 22-12-2023
1631 vues
 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
511 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
302 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
448 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
336 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
344 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2272 vues
 

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages