samedi, 27 novembre 2021
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


Proces Thomas Sanakra

Ce lundi 11 octobre 2021 s’est ouvert à Ouagadougou, le procès des présumés assassins de l’ancien chef de l’Etat, Thomas Isidore Noel Sankara, et de douze autres (12) de ses compagnons. Trente quatre (34) ans après les tragiques faits, quatorze (14) personnes ont été inculpées mais seules douze (12) sont présentes à l’audience du procès qui se déroule en l’absence du principal accusé, l’ancien président Blaise Compaoré.

  

Zeyna transfert argent bis

C’est dans la salle des Banquets de la capitale burkinabé que le tribunal militaire siège pour ce procès médiatique et très attendu dans le pays et au delà. Trente quatre (34) ans après la mort tragique, le 15 octobre 1987, du père de la révolution d’aout 1983 ainsi que de douze autres personnes lors d’un coup d’Etat, le procès s’est ouvert en présence de sa veuve, Mariam Sankara, et de plusieurs de ses proches.

Quatorze (14) personnes accusées sont présentes au procès dont le général Gilbert Dienderé qui purge actuellement une peine de 20 ans de prison dans l’affaire du coup d’état avorté de 2015. Le procès se déroule toutefois en l’absence des principaux accusés du dossier, l’ancien président Blaise Compaoré, en exil au Burkina, et son ancien chef de sécurité Hyacinthe Kafando. Les avocats de Blaise avaient prévenu qu’ils boycotteraient le procès, qu’ils qualifient de «procès politique ».

Quelques soixante personnes sont citées comme témoins dans ce procès que beaucoup qualifient d’historique et que certains espèrent servir d’occasion pour faire la lumière sur cette page sombre de l’histoire du pays des hommes intègres.

Actuniger.com

 

Commentaires  

0 #1 sarkoziul 11-10-2021 13:40
Le coupable a deja pris un ans en france . Il va faire appel.
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #2 sarkoziul 11-10-2021 13:44
Le resau judaique hollande macron est au ordre de fmi et soros.
le jihad pareil
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #3 TOTO A DIT 11-10-2021 18:48
:cry: :sad: THOMAS SANKARA!!!! Les Africains et le monde t'ont encore en mémoire... '
Tu resteras une icône africaine inoubliable, encore vivace....

Était ce une prémonition (Avertissement ou signal, d'origine inexplicable mais qui s'impose à la conscience, d'un événement à venir) .... Comme si tu semblais voir ta mort venir quand tu affirmais....

"Je me suis fait une raison. Soit je finirai vieil homme quelque part, soit ce sera une fin violente car nous avons tellement d’ennemis. Une fois qu'on l'a accepté, ce n'est plus qu'une question de temps. Cela viendra aujourd'hui, ou demain...D'ailleurs je sais qu'on ne dira pas en me désignant un jour : "c'est l'ancien Président du Burkina Faso", on dira : "c'est la tombe de l'ancien Président du Burkina Faso" .
Thomas Sankara

Repose en paix digne fils d'Afrique, un Leader au sens plein du terme, un nationaliste, un panafricaniste et le défenseur et spoke person des pauvres, des sans voix et sans visage de partout le monde
Désintéressé par le privilège du pouvoir au contrario de ces CRÉTINS D'ÉTAT francophones, vrais Chihuahua de la France
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #4 TOTO A DIT 11-10-2021 23:33
Une autre premonition de sa future mort....
THOMAS SANKARA !!!!
La patrie ou la mort..... IL A VÉCU !!!

Quand TOTO A DIT partage... Et si tu n'as pas le temps... Il ne faut pas aller à la ligne.. :-*

8) UN FRONT UNI CONTRE LA DETTE. 8)

En 1987, Thomas Sankara a exigé un front uni contre la dette.Son combat reste aussi urgent aujourd'hui qu'il l'était à l'époque.

Lors du sommet de l'Organisation de l'unité africaine de 1987, Thomas Sankara a averti qu'il ne vivrait pas assez longtemps pour assister à une autre réunion si le Burkina Faso était seul à résister à ses obligations de dette. Quelques mois plus tard et lors d'un coup d'État soutenu par la France, il a été assassiné pour avoir dénoncé le caractère néocolonialiste et impérial de la dette imposée aux pays africains et pour avoir revendiqué l'unité et la liberté de l'Afrique.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #5 TOTO A DIT 11-10-2021 23:39
Monsieur le président, Messieurs les chefs des délégations,

Je voudrais qu’à cet instant nous puissions parler de cette autre question qui nous tiraille : la question de la dette, la question de la situation économique de l’Afrique. Autant que la paix, elle est une condition importante de notre survie. Et c’est pourquoi j’ai cru devoir vous imposer quelques minutes supplémentaires pour que nous en parlions.

Le Burkina Faso voudrait dire tout d’abord sa crainte. La crainte que nous avons c’est que les réunions de l’OUA se succèdent, se ressemblent mais qu’il y ait de moins en moins d’intéressement à ce que nous faisons.

Monsieur le président, combien sont-ils les chefs d’État qui sont ici présents alors qu’ils ont dûment appelé à venir parler de l’Afrique en Afrique ?

Monsieur le président : Combien de chefs d’États sont prêts à bondir à Paris, à Londres, à Washington lorsque là-bas on les appelle en réunion mais ne peuvent pas venir en réunion ici à Addis-Abeba en Afrique ?

Ceci est très important. Je sais que certains ont des raisons valables de ne pas venir. C’est pourquoi je voudrais proposer,
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #6 TOTO A DIT 11-10-2021 23:47
Suite 1
Monsieur le président, que nous établissions un barème de sanctions pour les chefs d’États qui ne répondent pas présents à l’appel. Faisons en sorte que par un ensemble de points de bonne conduite, ceux qui viennent régulièrement, comme nous par exemple, [Rires] puissent être soutenus dans certains de leurs efforts.
Exemple : les projets que nous soumettons à la Banque africaine de développement (BAD) doivent être affectés d’un coefficient d’africanité. Les moins africains seront pénalisés. Comme cela tout le monde viendra aux réunions.

Je voudrais vous dire, Monsieur le président, que la question de la dette est une question que nous ne saurions occulter. Vous-même vous en savez quelque chose dans votre pays où vous avez dû prendre des décisions courageuses, téméraires même. Des décisions qui ne semblent pas du tout être en rapport avec votre âge et vos cheveux blancs. [Rires]

Son Excellence le président Habib Bourguiba, qui n’a pas pu venir, mais qui nous a fait délivrer un important message, donnait cet autre exemple à l’Afrique, lorsque en Tunisie, pour des raisons économiques, sociales et
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #7 TOTO A DIT 11-10-2021 23:51
Suite 2
politiques, il a dû lui aussi prendre des décisions courageuses. Mais, Monsieur le président, allons-nous continuer à laisser les chefs d’États chercher individuellement des solutions au problème de la dette avec le risque de créer chez eux des conflits sociaux qui pourraient mettre en péril leurs stabilités et même la construction de l’unité africaine ?

Ces exemples que j’ai cités, il y en a bien d’autres, méritent que les sommets de l’OUA apportent une réponse sécurisante à chacun de nous quant à la question de la dette. Nous estimons que la dette s’analyse d’abord de par son origine.

Les origines de la dette remontent aux origines du colonialisme. Ceux qui se sont transformés en « assistants techniques ». En fait, nous devrions dire en assassins technique. Et ce sont eux qui nous ont proposé des sources de financement, des « bailleurs de fonds ».

Un terme que l’on emploie chaque jour comme s’il y avait des hommes dont le « bâillement » suffirait à créer le développement chez d’autres. Ces bailleurs de fonds nous ont été conseillés, recommandés.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #8 TOTO A DIT 11-10-2021 23:54
Suite 3
On nous a présenté des dossiers et des montages financiers alléchants. Nous nous sommes endettés pour cinquante ans, soixante ans et même plus. C’est-à-dire que l’on nous a amenés à compromettre nos peuples pendant cinquante ans et plus.

La dette sous sa forme actuelle, est une reconquête savamment organisée de l’Afrique, pour que sa croissance et son développement obéissent à des paliers, à des normes qui nous sont totalement étrangers. Faisant en sorte que chacun de nous devienne l’esclave financier, c’est-à-dire l’esclave tout court, de ceux qui ont eu l’opportunité, la ruse, la fourberie de placer des fonds chez nous avec l’obligation de rembourser. On nous dit de rembourser la dette. Ce n’est pas une question morale. Ce n’est point une question de ce prétendu honneur que de rembourser ou de ne pas rembourser.

Monsieur le président, nous avons écouté et applaudi le premier ministre de Norvège lorsqu’elle est intervenue ici même. Elle a dit, elle qui est européenne, que toute la dette ne peut pas être remboursée.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #9 TOTO A DIT 12-10-2021 00:00
Suite 4
Je voudrais simplement la compléter et dire que la dette ne peut pas être remboursée. La dette ne peut pas être remboursée parce que d’abord si nous ne payons pas, nos bailleurs de fonds ne mourront pas. Soyons-en sûrs.
Par contre, si nous payons, c’est nous qui allons mourir. Soyons-en sûrs également.

Ceux qui nous ont conduits à l’endettement ont joué comme au casino. Tant qu’ils gagnaient, il n’y avait point de débat. Maintenant qu’ils perdent au jeu, ils nous exigent le remboursement. Et on parle de crise. Non, Monsieur le président, ils ont joué, ils ont perdu, c’est la règle du jeu. Et la vie continue.
Nous ne pouvons pas rembourser la dette parce que nous n’avons pas de quoi payer.
Nous ne pouvons pas rembourser la dette parce que nous ne sommes pas responsables de la dette.
Nous ne pouvons pas payer la dette parce qu’au contraire les autres nous doivent ce que les plus grandes richesses ne pourront jamais payer, c’est-à-dire la dette de sang. C’est notre sang qui a été versé.

On parle du Plan Marshall qui a refait l’Europe économique.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #10 TOTO A DIT 12-10-2021 00:04
Suite 5
Mais l’on ne parle pas du Plan africain qui a permis à l’Europe de faire face aux hordes hitlériennes lorsque leurs économies étaient menacées, leurs stabilités étaient menacées.

Qui a sauvé l’Europe ?

C’est l’Afrique. On en parle très peu. On parle si peu que nous ne pouvons, nous, être complices de ce silence ingrat.
Si les autres ne peuvent pas chanter nos louanges, nous avons au moins le devoir de dire que nos pères furent courageux et que nos anciens combattants ont sauvé l’Europe et finalement ont permis au monde de se débarrasser du nazisme. La dette, c’est aussi la conséquence des affrontements. Lorsqu’on nous parle de crise économique, on oublie de nous dire que la crise n’est pas venue de façon subite. La crise existe de tout temps et elle ira en s’aggravant chaque fois que les masses populaires seront de plus en plus conscientes de leurs droits face aux exploiteurs,

Il y a crise aujourd’hui parce que les masses refusent que les richesses soient concentrées entre les mains de quelques individus. Il y a crise parce que quelques individus déposent dans des banques à l’étranger
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #11 TOTO A DIT 12-10-2021 00:08
Suite 5
des sommes colossales qui suffiraient à développer l’Afrique.

Il y a crise parce que face à ces richesses individuelles que l’on peut nommer, les masses populaires refusent de vivre dans les ghettos et les bas-quartiers.

Il y a crise parce que les peuples partout refusent d’être dans Soweto face à Johannesburg. Il y a donc lutte et l’exacerbation de cette lutte amène les tenants du pouvoir financier à s’inquiéter. On nous demande aujourd’hui d’être complices de la recherche d’un équilibre. Équilibre en faveur des tenants du pouvoir financier. Équilibre au détriment de nos masses populaires.
Non ! Nous ne pouvons pas être complices.

Non ; nous ne pouvons pas accompagner ceux qui sucent le sang de nos peuples et qui vivent de la sueur de nos peuples. Nous ne pouvons pas les accompagner dans leurs démarches assassines.

"Les masses populaires en Europe ne sont pas opposées aux masses populaires en Afrique. Ceux qui veulent exploiter l’Afrique sont les mêmes qui exploitent l’Europe. Nous avons un ennemi commun."
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #12 TOTO A DIT 12-10-2021 00:13
Suite 6
Monsieur le président,
nous entendons parler de clubs - Club de Rome, Club de Paris, Club de Partout. Nous entendons parler du Groupe des Cinq, des Sept, du Groupe des Dix, peut-être du Groupe des Cent. Que sais-je encore ?

Il est normal que nous ayons aussi notre club et notre groupe. Faisons en sorte que dès aujourd’hui Addis-Abeba devienne également le siège, le centre d’où partira le souffle nouveau du Club d’Addis-Abeba contre la dette. Ce n’est que de cette façon que nous pourrons dire aujourd’hui, qu’en refusant de payer, nous ne venons pas dans une démarche belliqueuse mais au contraire dans une démarche fraternelle pour dire ce qui est.
Du reste les masses populaires en Europe ne sont pas opposées aux masses populaires en Afrique. Ceux qui veulent exploiter l’Afrique sont les mêmes qui exploitent l’Europe. Nous avons un ennemi commun. Donc notre club parti d’Addis-Abeba devra également dire aux uns et aux autres que la dette ne saura être payée.

Quand nous disons que la dette ne saura être payée ce n’est point que nous sommes contre la morale, la dignité, le respect de la parole.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #13 TOTO A DIT 12-10-2021 00:17
Suite 7
Nous estimons que nous n’avons pas la même morale que les autres.
La Bible, le Coran, ne peuvent pas servir de la même manière celui qui exploite le peuple et celui qui est exploité. Il faudra qu’il y ait deux éditions de la Bible et deux éditions du Coran.
Nous ne pouvons pas accepter leur morale. Nous ne pouvons pas accepter que l’on nous parle de dignité. Nous ne pouvons pas accepter que l’on nous parle du mérite de ceux qui paient et de perte de confiance vis-à-vis de ceux qui ne paieraient pas. Nous devons au contraire dire que c’est normal aujourd’hui que l’on préfère reconnaître que les plus grands voleurs sont les plus riches. Un pauvre quand il vole ne commet qu’un larcin, une peccadille tout juste pour survivre et par nécessité. Les riches, ce sont eux qui volent le fisc, les douanes. Ce sont eux qui exploitent le peuple.

Monsieur le président,
ma proposition ne vise pas simplement à provoquer ou à faire du spectacle. Je voudrais dire ce que chacun de nous pense et souhaite.

Qui, ici, ne souhaite pas que la dette soit purement et simplement effacée ?
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #14 TOTO A DIT 12-10-2021 00:20
Suite 8
Celui qui ne le souhaite pas peut sortir, prendre l’avion et aller tout de suite à la Banque mondiale payer.

Je ne voudrais pas que l’on prenne la proposition du Burkina Faso comme celle qui viendrait de la part de jeunes sans maturité, sans expérience. Je ne voudrais pas non plus que l’on pense qu’il n’y a que les révolutionnaires à parler de cette façon. Je voudrais que l’on admette que c’est simplement l’objectivité et l’obligation.

Je peux citer dans les exemples de ceux qui ont dit de ne pas payer la dette, des révolutionnaires comme des non-révolutionnaires, des jeunes comme des vieux.
Je citerai par exemple : Fidel Castro, il a déjà dit de ne pas payer. Il n’a pas mon âge même s’il est révolutionnaire. Également François Mitterrand a dit que les pays africains ne peuvent pas payer, que les pauvres ne peuvent pas payer.
Je citerai Madame le premier ministre de Norvège. Je ne connais pas son âge et je m’en voudrai de le lui demander. Je voudrais citer également le président Félix Houphouet-Boigny. Il n’a pas mon âge.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #15 TOTO A DIT 12-10-2021 00:31
Suite 9
Cependant il a déclaré officiellement et publiquement qu’au moins pour ce qui concerne son pays, la dette ne pourra être payée. Or, la Côte d’Ivoire est classée parmi les pays les plus aisés d’Afrique. Au moins d’Afrique francophone. C’est pourquoi, d’ailleurs, il est normal qu’elle paie plus sa contribution ici.

"Si le Burkina Faso tout seul refuse de payer la dette, je ne serai pas là à la prochaine conférence !"

Monsieur le président, ce n’est donc pas de la provocation. Je voudrais que très sagement vous nous offriez des solutions. Je voudrais que notre conférence adopte la nécessité de dire clairement que nous ne pouvons pas payer le dette.

Non pas dans un esprit belliqueux, belliciste. Ceci, pour éviter que nous allions individuellement nous faire assassiner.

Si le Burkina Faso tout seul refuse de payer la dette, je ne serai pas là à la prochaine conférence !

Par contre, avec le soutien de tous, dont j’ai grand besoin, avec le soutien de tous, nous pourrons éviter de payer.

Et en évitant de payer nous pourrons consacrer nos maigres ressources à notre développement.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #16 TOTO A DIT 12-10-2021 00:35
Suite 10
Et je voudrais terminer en disant que nous pouvons rassurer les pays auxquels nous disons que nous n’allons pas payer la dette, que ce qui sera économisé n’ira pas dans les dépenses de prestige. Nous n’en voulons plus. Ce qui sera économisé ira dans le développement.

En particulier nous éviterons d’aller nous endetter pour nous armer car un pays africain qui achète des armes ne peut l’avoir fait que contre un Africain. Ce n’est pas contre un Européen, ce n’est pas contre un pays asiatique.

Par conséquent nous devons également dans la lancée de la résolution de la question de la dette trouver une solution au problème de l’armement.

Je suis militaire et je porte une arme. Mais Monsieur le président, je voudrais que nous nous désarmions. Parce que moi je porte l’unique arme que je possède. D’autres ont camouflé les armes qu’ils ont.

Alors, chers frères, avec le soutien de tous, nous pourrons faire la paix chez nous. Nous pourrons également utiliser ses immenses potentialités pour développer l’Afrique parce que notre sol et notre sous-sol sont riches.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #17 TOTO A DIT 12-10-2021 00:43
Suite 11

Nous avons suffisamment de quoi faire et nous avons un marché immense, très vaste du Nord au Sud, de l’Est à l’Ouest.
Nous avons suffisamment de capacité intellectuelle pour créer ou tout au moins prendre la technologie et la science partout où nous pouvons les trouver.

Monsieur le président, faisons en sorte que nous mettions au point ce Front uni d’Addis-Abeba contre la dette. Faisons en sorte que ce soit à partir d’Addis-Abeba que nous décidions de limiter la course aux armements entre pays faibles et pauvres.
Les gourdins et les coutelas que nous achetons sont inutiles. Faisons en sorte également que le marché africain soit le marché des Africains. Produire en Afrique, transformer en Afrique et consommer en Afrique.

Produisons ce dont nous avons besoin et consommons ce que nous produisons au lieu de l’importer.

Le Burkina Faso est venu vous exposer ici la cotonnade, produite au Burkina Faso, tissée au Burkina Faso, cousue au Burkina Faso pour habiller les Burkinabè.

Ma délégation et moi-même, nous sommes habillés par nos tisserands, nos paysans.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #18 TOTO A DIT 12-10-2021 00:47
Suite 12 et finito...
Il n’y a pas un seul fil qui vienne d’Europe ou d’Amérique. Je ne fais pas un défilé de mode mais je voudrais simplement dire que nous devons accepter de vivre africain. C’est la seule façon de vivre libre et de vivre digne. Je vous remercie, Monsieur le président.

La patrie ou la mort, nous vaincrons !

En effet dirait TOTO A DIT, Thomas Sankara est venu, s'est singularisé de ses pairs, un continent s'est retrouvé en lui....
La patrie ou la mort, il a vécu et resté vivace dans les, mémoires...
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #19 Gabiriji 12-10-2021 09:59
L'Afrique est malade de ses filles et de ses filles.
L'Afrique a des dirigeants qui manquent de vision.
Au Niger, nos ancêtres nous ont légué la hilaire pour cultiver et au 21ème siècle nous travaillons avec le même outil pour chercher à manger. Incapables que nous sommes de nous auto suffire au plan alimentaire. Et dans nos discours, nous évoquons le mot développement. Quand une ONG distribue quelques sacs de mil ou de riz, nous médiatisons, un don d'un ordinateur, nous médiatisions. Nous ne pouvons pas nous en sortir avec des dons. C'est de l'humanitaire. Il n'y a pas de développement sous assistance. Nous devons avoir une vision,
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #20 patati patata 12-10-2021 11:50
l'etole filante burkinabé voire africaine mérite qu'on lui rende justice.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #21 iggn S 2020 2780 14-10-2021 13:17
Merci de rencontrez un nouveau temmoins de crimes d'etats en rencontrant dioncounda nakater anpe segou , sidiki kaniba piecie et librairie chrtienne
puis nathalie yamb et jean marie lopez 97427 pour detournement info reserviste segou 2014 2015 .
rails routes herbes arbres segou saint petersbourg via toute de la ravine seche bois blanc etangs sale , 97427 .
partke civil banda kani , etoundi , m'belek..
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #22 iggn S 2020 2780 14-10-2021 13:17
Merci de rencontrez un nouveau temmoins de crimes d'etats en rencontrant dioncounda nakater anpe segou , sidiki kaniba piecie et librairie chrtienne
puis nathalie yamb et jean marie lopez 97427 pour detournement info reserviste segou 2014 2015 .
rails routes herbes arbres segou saint petersbourg via toute de la ravine seche bois blanc etangs sale , 97427 .
partke civil banda kani , etoundi , m'belek..
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #23 iggn S 2020 2780 14-10-2021 13:24
Partie civil assimi goita pour la regulatiin des dossier hydrogene , poutine , train depuis la russie , via nabi saleh .
j'accepte le passeport diplomatique du mali .
contact ahed tamimi via salah hamouri collard gilbert damien viguier .
le pedojuifteroriste macron en reunion avec darde le matin , nunez belda , collomb organise les trois resaux jihadiste depuis maroc mauritanie senegql.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #24 iggn S 2020 2780 14-10-2021 13:28
Les resaux daech sont mossad .
amki ain arrouda , sujte a oas , delhomme jean .
contact temoin cpi .
temoin a charge tgi 97410 .
temoins a charge gille clain 97427 .
temoins a charge cadet payet chu gud senny palany , cuniah bernard , secretaire cabinet docteur sans benoit ,
pmu lio les deux tables exterieur angle gauche du 8 10 21 , a 14h56.
a actuniger'pour servir faire et valoir ce que de droit.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

NOEL 2021 BOOSTER ACTU NIGER 800 800 pixels Plan de travail 1 1

Top de la semaine

Publier le 27/11/2021, 08:15
securite-alimentaire-et-nutritionnelle-et-developpement-agricole-durable-sanad-la-cloture-du-contrat-de-reforme-sectorielle-crs-au-centre-d-un-atelier-de-capitalisation-des-acquis Dans le cadre de l’atelier technique de partage du Plan d’actions 2021-2025 de l’Initiative 3N et de...Lire plus...
Publier le 26/11/2021, 13:55
medias-l-anepi-repond-au-conseil-superieur-de-la-communication-communique-de-presse Le Bureau Exécutif de l’Association Nigérienne de la presse Indépendante (ANEPI) a suivi avec intérêt...Lire plus...
Publier le 26/11/2021, 11:47
medias-communique-de-presse-du-bureau-du-conseil-superieur-de-la-communication-csc Les membres du Bureau du Conseil Supérieur de la Communication ont constaté ces derniers temps une...Lire plus...
Publier le 25/11/2021, 19:40
master-chef-niger-laureate-de-la-premiere-edition-la-jeune-cheffe-ramatou-yacouba-va-representer-le-niger-a-master-chef-africa C’est en beauté que s’est terminée, mardi 23 novembre dernier à Niamey, la première édition de ...Lire plus...
Publier le 25/11/2021, 12:07
celebration-de-la-11eme-edition-de-la-semaine-africaine-de-la-vaccination-sav-sous-le-haut-parrainage-de-la-premiere-dame-du-niger Niamey, NIGER -23 novembre 2021. Le ministère de la Santé Publique, de la Population et des Affaires...Lire plus...
Publier le 21/11/2021, 18:45
dosso-la-coalition-pour-la-defense-de-la-republique-cdr-s-insurge-contre-la-presence-des-soldats-francais-dans-la-region          La Coalition pour la Défense de la République (CDR) a rendu public...
Publier le 22/11/2021, 22:14
lutte-contre-la-covid-19-le-vaccin-desormais-obligatoire-pour-les-agents-de-sante-et-les-etudiants-en-medecine-ministere-de-la-sante Dans une note publiée ce lundi 22 novembre 2022, le ministère de la Santé publique a annoncé que dans...
Publier le 24/11/2021, 18:48
ville-de-niamey-les-agents-licencies-accusent-le-maire-central-dogari-de-vengeance-politique Dans un mémorandum rendu public en fin de semaine dernière, le Collectif des 65 agents suspendus par...
Publier le 26/11/2021, 13:55
medias-l-anepi-repond-au-conseil-superieur-de-la-communication-communique-de-presse Le Bureau Exécutif de l’Association Nigérienne de la presse Indépendante (ANEPI) a suivi avec intérêt...
Publier le 21/11/2021, 18:45
dosso-la-coalition-pour-la-defense-de-la-republique-cdr-s-insurge-contre-la-presence-des-soldats-francais-dans-la-region          La Coalition pour la Défense de la République (CDR) a rendu public...
Publier le 24/11/2021, 18:48
ville-de-niamey-les-agents-licencies-accusent-le-maire-central-dogari-de-vengeance-politique Dans un mémorandum rendu public en fin de semaine dernière, le Collectif des 65 agents suspendus par...
Publier le 23/11/2021, 21:46
conseil-national-de-la-jeunesse-le-ministre-la-jeunesse-sekou-doro-promet-la-fin-du-tazartche-en-2022 Interpellé à l’Assemblée nationale sur le non renouvellement des différentes instances du Conseil...
Publier le 24/11/2021, 19:06
declaration-de-presse-du-mouvement-pour-la-promotion-de-la-citoyennete-responsable-mpcr A l’occasion du premier anniversaire de la disparition de l’ancien Président de République SEM Mamadou...

Dans la même Rubrique

Burkina : 3 militaires tués et une dizaine de terroristes neutralisés à Thiou dans le Yatenga

25 novembre 2021
Burkina : 3 militaires tués et une dizaine de terroristes neutralisés à Thiou dans le Yatenga

L’armée burkinabè a perdu trois (03) militaires et neutralisé onze (11) terroristes lors d’une attaque mercredi dernier, contre le détachement militaire de Thiou dans le Yatenga (Nord), a indiqué un...

Burkina : à Kaya, des manifestants bloquent le passage d’un convoi militaire de Barkhane en partance pour le Niger

19 novembre 2021
Burkina : à Kaya, des manifestants bloquent le passage d’un convoi militaire de Barkhane en partance pour le Niger

A Kaya, une des villes du centre-nord du Burkina, un convoi militaire de la force française Barkhane en partance pour le Niger a été obligé de rebrousser chemin ce vendredi...

Burkina : 28 gendarmes et 04 civils tués dans l’attaque d’Inata, un deuil national de 72heures (officiel)

15 novembre 2021
Burkina : 28 gendarmes et 04 civils tués dans l’attaque d’Inata, un deuil national de 72heures (officiel)

Le bilan de l’attaque du détachement de la gendarmerie d’Inata le dimanche 14 novembre a été actualisé ce lundi par le gouvernement. Dans un communiqué, le ministre de la Communication...

Sahel : au moins 20 soldats tués au Burkina et 04 autres au Mali dans des attaques terroristes ce dimanche 21 novembre 2021

14 novembre 2021
Sahel : au moins 20 soldats tués au Burkina et 04 autres au Mali dans des attaques terroristes ce dimanche 21 novembre 2021

Weekend meurtrier au Sahel avec plus d’une vingtaine de morts dans les rangs des forces de défense et de sécurité au Burkina et au Mali, suite à des attaques terroristes...

Burkina Faso : 7 policiers tués et 5 autres blessés ce vendredi sur l’axe Dori-Essakane

12 novembre 2021
Burkina Faso : 7 policiers tués et 5 autres blessés ce vendredi sur l’axe Dori-Essakane

Dans un communiqué, la Police nationale du Faso a annoncé que ce vendredi 12 novembre 2021, sept (7) policiers ont été tués et cinq (5) autres blessés  dans une attaque...

Mali : le gouvernement dément avoir mandaté une quelconque organisation pour négocier avec les groupes terroristes

22 octobre 2021
Mali : le gouvernement dément avoir mandaté une quelconque organisation pour négocier avec les groupes terroristes

Dans un communiqué publié jeudi en début de soirée, le gouvernement malien a formellement démenti avoir mandaté une quelconque organisation nationale ou internationale pour négocier avec les chefs des groupes...