mercredi, 27 octobre 2021
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


CNRD et colonel Mamady Doumbiya

Les réactions internationales à la prise de pouvoir par une junte militaire réunie au sein du Conseil National pour le Rassemblement et le Développement (CNRD) n’ont pas tardé à fuser aussitôt la chute du régime d’Alpha Condé consommée. Aux antipodes des scènes de liesses observées à Conakry et dans certaines villes du pays, la « Communauté internationale » n’a pas tardé à condamner unanimement cette nouvelle irruption de l’armée sur la scène politique du pays et à revendiquer un retour rapide à l’ordre constitutionnel. Sauf qu’il va falloir savoir de quel ordre constitutionnel il s’agit après la révision controversée de la loi fondamentale que le président déchu avait engagé pour s’octroyer un 3e mandat, ce qui a plongé le pays dans une profonde crise politique.

 

Zeyna transfert argent bis

Autant la chute en quelques heures du régime d’Alpha Condé a été une vraie surprise alors qu’il semblait maitriser la situation politique après avoir presque contenue la fronde née de sa volonté de briguer un 3e mandat, autant le coup d’Etat de ce dimanche 05 septembre à Conakry était presque prévisible sinon attendue par beaucoup d’observateurs tant en Guinée qu’à l’extérieur du pays. Il faut dire que le pays est abonné à l’irruption des soldats sur la scène politique à chaque fois qu’apparait une crise politique, comme c’est le cas d’ailleurs pour beaucoup de pays de la sous-région. Et la dernière crise née de l’ambition d’Alpha Condé de prolonger son bail au palais de Sekhoutoureya au delà de son bail légal,  malgré la forte contestation de l’opposition et d’une grande partie de la société civile, n’a fait que réveiller les démons du passé en Guinée.

En Guinée, l’opposition prend acte et la population jubile

La première réaction de la prise du pouvoir par les éléments du Groupement des Forces Spéciales (GFS) emmenées par le colonel Mamady Doumbiya a d’ailleurs été celle du Front national pour la défense de la constitution (FNDC), la coalition de l’opposition et de la société civile qui s’est opposée, sans succès il faut l’avouer, à ce 3e mandat qu’elle continue de qualifier « d’illégitime et d’illégal ». Avant que le crépitement des armes ne se taisent définitivement, le FNDC a dans un communiqué, annoncé avoir « pris acte » de la situation qui prévaut actuellement dans le pays en référence à l’annonce par l’armée à travers le Comité national de rassemblement et du développement (CNRD) de « l’arrestation du dictateur Alpha Condé ».

Cette première sortie médiatique de l’opposition au régime d’Alpha Condé a été suivie par des scènes de liesses dans plusieurs quartiers de la capitale mais aussi dans d’autres villes de l’intérieur du pays acquis majoritairement à sa cause alors que le parti du président déchu, le RPG, et la coalition qui le soutien, l’Alliance arc-en-ciel, continuent de faire profil bas en attendant certainement la suite des évènements.

Celebration populaire de la chute du regime Alpha Conde

Célébration populaire de la chute du régime d’Alpha Condé et soutien à la junte dans un quartier de Conakry.

L’ONU et l’UA et la communauté internationale condamnent, la Cedeao menace la junte de sanctions

Le premier chef d’Etat africain à réagir à la situation en Guinée a été le président burundais Évariste Ndayishimiye  qui a, dans un tweet, « condamné le coup d'État en République de Guinée », avant de lancer un appel au calme. Il a été suivi par le Nigeria, premier pays à réagir officiellement aux évènements de Conakry. Dans un communiqué officiel du gouvernement fédéral, le pays de Muhammadu Buhari, qui est pourtant opposé aux 3e mandats, a fermement condamné cette manière de prise de pouvoir qui « viole le protocole additionnel de la Cédéao sur la démocratie et la bonne gouvernance ». Prenant le devant de l’organisation communautaire sous-régional,  le Nigeria a appelé à la « restauration de l’ordre constitutionnel » et à « la préservation de l’intégrité physique » d’Alpha Condé.

Dans la même lancée, le secrétaire général des Nations unies, António Guterrez a aussi réagit à chaud à la situation en Guinée qu’il affirme suivre de près.

« Je suis personnellement de très près la situation en Guinée. Je condamne fermement toute prise de pouvoir du gouvernement par la force du fusil et appelle à la libération immédiate du président Alpha Condé ». SG de l’ONU

Dans un communiqué conjoint, le Président en exercice de l’Union africaine (UA), le chef de l’Etat congolais Félix Tshisekedi et le Président de la commission de l’organisation continentale Moussa Faki Mahamat   ont aussi condamné « toute prise de pouvoir par la force et demandent la libération immédiate du Président Alpha Condé ». Ils ont par ailleurs invité le Conseil de Paix et de Sécurité (CPS) de l’Union africaine à se réunir d’urgence « pour examiner la nouvelle situation en Guinée et pour prendre les mesures appropriées aux circonstances ».

Le communiqué le plus attendu est celui de la Cédéao, Communauté économique régionale (CER) à laquelle est intégré la Guinée et qui va se charger de jouer les médiateurs. Dans le communiqué signé par son président ex exercice, le chef d’état ghanéen Nana Addo Dankwa Akufo-Addo dit noter « avec une grande préoccupation les récents développements politiques survenus à Conakry ». La Cédéao a ainsi « condamné avec la plus grande fermeté cette tentative de coup d’Etat de ce dimanche 5 septembre 2021 », avant d’exiger un retour à l’ordre constitutionnel, la libération d’Alpha Condé et a demandé aux forces de défense et de sécurité guinéenne d’adopter une posture républicaine. Fidèle à la posture qu’elle a adoptée dans un premier temps au Mali, elle a agité la menace de « sanctions ».

« La CEDEAO exige le respect de l’intégrité physique du Président de la République, le Professeur Alpha Condé et sa libération immédiate et sans condition ainsi que celle de toutes les personnalités arrêtées. Elle exige également le retour à l’ordre constitutionnel sous peine de sanctions. La CEDEAO réaffirme sa désapprobation de tout changement politique anticonstitutionnel. Elle demande aux forces de défense et de sécurité de demeurer dans une posture républicaine et exprime sa solidarité envers le peuple et le gouvernement guinéens ».

La France s’est d’ailleurs abritée derrière cette posture de la Cédéao pour annoncer sa position. « La France se joint à l’appel de la CEDEAO pour condamner la tentative de prise de pouvoir par la force, demander le retour à l’ordre constitutionnel et appeler à la libération immédiate et sans condition du Président Condé », lit-on dans le communiqué du Quai d’Orsay, le ministère français des Affaires étrangères publié dans la soirée du dimanche.

Même son de cloche au niveau de l’Union européenne (UE). Son chef de la diplomatie, Joseph Borell Fontelles, a aussi «  condamné la prise de pouvoir par la force en Guinée », avant d’appeler à la libération immédiate du président Alpha Condé. « J’invite tous les acteurs à agir dans le respect de l’état de droit, de l’intérêt de la paix et pour le bien-être de la population guinéenne », a-t-il posté sur les réseaux sociaux.

L’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) a aussi réagit à ces évènements de Conakry à travers une déclaration de sa secrétaire générale, la rwandaise Louise Mushikiwabo, qui s’est dit, « très préoccupée par la situation qui prévaut en Guinée », avant de condamner « toute prise de pouvoir par la force » et de demander « la libération et le respect de l’intégrité physique du Président Alpha Condé ».

Les Etats-Unis ont également condamné le coup d'Etat menée en Guinée. Dans un communiqué, le Département d'Etat américain a déclaré  que «la violence et les mesures extraconstitutionnelles ne feraient qu'éroder les perspectives de paix, de stabilité et de prospérité de la Guinée ».

« Les Etats-Unis condamnent les événements qui se sont déroulés à Conakry. Ces actes pourraient limiter la capacité des Etats-Unis et des autres partenaires internationaux de la Guinée à soutenir le pays alors qu'il se trouve sur la voie de l'unité nationale et cherche à offrir un avenir meilleur au peuple guinéen ».

La Chine et la Turquie se sont également alignées sur cette condamnation unanime de la communauté internationale. Lors du point de presse qu’il a animé ce lundi, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Wang Wenbin, a exprimé le son rejet par le gouvernement chinois, du coup d'État militaire en Guinée avant d’appeler toutes les parties à opter pour le dialogue et à libérer le Président détenu Alpha Condé.

« La Chine rejette toute tentative de prise du pouvoir par coup d'État et appelle à la libération immédiate du Président Condé. Nous appelons toutes les parties à faire preuve de retenue, à respecter les intérêts fondamentaux du pays et à résoudre les problèmes par le dialogue et la consultation ».

Pour beaucoup d’observateurs, cette unanimité de la Communauté internationale  n’est que de principe et surtout contraste avec le silence dont elle a fait preuve lors du passage en force d’Alpha Condé. Certains estiment d’ailleurs, et à juste titre, que s’il va falloir rétablir l’ordre constitutionnel, il faudrait alors revenir à cette remise en cause du sacro-saint principe de limitation de mandat que le président déchu a contourné pour se maintenir au pouvoir. Les prochains édifieront davantage sur l’évolution de la situation avec, encore une fois, la Cédéao qui risque de s’engouffrer dans une nouvelle situation complexe alors que le cas malien est toujours dans les esprits. A Conakry, e CNRD ne semble en tout cas pas revenir sur sa prise de pouvoir et au lendemain du putsch, le CNRD est déjà à pieds d’œuvre pour s’installer confortablement au pouvoir qu’il a conquis par les armes. Avec toutefois, des gages d’assurance visant à rassurer les guinéens et l’ensemble de la Communauté internationale.

A.Y.Barma (actuniger.com)

 

 

Commentaires  

0 #1 toure counda 06-09-2021 16:16
Passeport le drian . Djamena . Guerguerat le drian , nunez belda .
passeport mali bretagne , benalla macron le drian .
passeport gherguerat dakar conakry : le drian arlit elftotal.
passeport ain harouda dahkla nouhadibou , le drian mariton moutouh nunez belda tgi 974.
passeport niger mali mauritanie guerguerat birdj badji moktar , moussafir dahkla , polisario-nunez-belda, collomb , ibk.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #2 toure counda 06-09-2021 16:18
Nathalie yamb madame , soyer mise en securiter pour flairer les liens dgse guerguerat cosprons 66660 port vendres .
ne vous conecter pas sur diplo.goul.afreu.
Citer | Signaler à l’administrateur
+6 #3 Abdoulaye Kio 06-09-2021 20:33
La communauté internationale crie dans le désert. Où était elle quand Condé manipulait les textes embastillait le peuple arrêtait les opposants. La page Condé est tourné le bonhomme est déjà dans les poubelles de L'HISTOIRE. La CI doit soutenir la Guinée.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #4 Nigérien 06-09-2021 23:52
Bla bla toujours
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #5 TOTO A DIT 07-09-2021 09:52
8) :-* Et quand ce Crétin d'Etat s'octroyait un troisième mandat illégal..... Un coup d'état constitutionnel, un forcing dictatorial .. ou étaient ces institutions internationales qui henissent aujourd'hui ?

Le peuple guinéen dit .... Vous là ..... Il ne faut pas nous gâter l'ambiance ..... Nous sommes en mode fête .....

Pour dire .. Condé n'est il pas un coupiste ,,,,, un putschiste.... Avec morts d'innocents guinéens qui , leur tort , étaient de demander le retour a cette "normalité dite démocratique"
Ou était tout ce beau monde qui bêle aujourd'hui ?

Faudrait il dire cette effraction n'est point un coup d'état mais un contrecoup d'Etat .....ou. Bien ? 8) :-*
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #6 Bedouin 07-09-2021 11:27
Un coup d'etat militaire est venu mettre fin a un coup d'etat civil. Les [mot censuré]s de l'UA, ONU, CEDEAO aboient la caravane passe.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #7 MU Zura Ido 07-09-2021 11:35
En fait, savez vous que le Colonel Mamady Doumbouya n'a tué ni blessé personne dans son coup e'Etat,
Qui peut m,'expliquer cette situation?
Mais le petit bout d'homme nigérien lui en 2010, il a tué beaucoup d’innocents, je crains fort qu'il ne se reposera jamais ici bas et dans l'au delà
DANS TOUS LES CAS UN COUP D'ETAT ressemble a un abus de confiance entre un subordonné et un chef
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #8 ABoubakar Alassane 07-09-2021 13:34
Où étiez vous quand il viola la construction. Parallélisme de forme oblige , taisez-vous aussi cette fois-ci.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #9 barack obaba 07-09-2021 17:52
#LaDameDeSochi

Enquête: Qui sont les acteurs de la guerre de la France contre le Centrafrique?
699 986 555 734 vues · il y a 6 jours
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #10 @ Samira Sabou - la chemise 07-09-2021 20:14
Samira Sabou,

STP envoie la chemise-là à Bazoum et Mahamadou Issoufou.

Tu leur envoie les 3 couleurs.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #11 TOTO A DIT 07-09-2021 20:27
:D :lol: TOTO A DIT dit oooooo.... nouvel homme fort là même de Guinée, il n'a pas la bouche dans ses bottes encore moins le cœur dans sa main et se révèle avoir des grosses couilles même devant ses frères d'armes dits partenaires étrangers quand il était Commandent et ne se gêne pas cracher sa vérité sur les officiers occidentaux et américains pour .. le signifier comme : je m'en fous de ce que vous pensez et m'assume en tant qu'officier Africain ... Et C'ÉTAIT en 2017....
Pour preuve .....et quand TOTO A DIT partage et aller à ligne reste un choix oooooo..... Woooooo
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #12 TOTO A DIT 07-09-2021 21:04
8) LES RÉSERVES DE MAMADI DOUMBOUYA À PROPOS DES OFFICIERS FRANÇAIS

Il disait en 2017 lors d'un colloque organisé par l'état-major français tout le mal qu'il pense des missions tricolores en Afrique et des rapports privilégiés entretenus par les militaires venus de Paris avec les présidents africains

Le commandant Mamadi Doumbouya alors stagiaire à l’école de guerre, s’épanchait sans langue de bois lors d’un colloque organisé par l'État-major spécialisé pour l'outre-mer et l'étranger (EMSOM) en novembre 2017, sur la perception des officiers étrangers en Afrique. Trouvez le reproduit du verbatim de cette communication qui révèle l’état d’esprit du chef des auteurs du coup d’État en Guinée vis-à-vis de ses homologues occidentaux.

« Bonjour à tous. En tant qu’officier guinéen, je viens témoigner de la perception des officiers français et étrangers servant dans les pays africains. La Guinée est un petit pays de 245 000 km2 qui comprend quatre ethnies qui n’ont rien en commun. Indépendante depuis 1958, la Guinée compte à ce jour 12 millions d’habitants, et son armée environ 19 000 hommes au total.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #13 TOTO A DIT 07-09-2021 21:07
;-) Suite 1
Le témoignage suivant résulte d’une consultation menée auprès de mes camarades africains de la promotion 25 : des Ivoiriens, des Maliens, des Sénégalais, des Nigérians, etc. Je vous ferai part ici de nos principaux points de convergence.

Les camarades européens ou américains sont accueillis avec une grande fraternité d’arme, mais leur connaissance de l’Afrique nous semble soit trop théorique, fondée uniquement sur des ouvrages, soit réduite aux représentations télévisuelles bien souvent éloignées de la réalité.

Ils nous posent des questions sur les effectifs ou les équipements de nos armées qui nous paraissent souvent suspectes : sachant que ces informations sont disponibles sur Internet, nous les supposons volontiers chargés d’une mission de renseignement.

Sur le plan professionnel, les Français venant en Afrique se révèlent compétents. Ils connaissent leur sujet et leur travail, qu’ils exécutent avec professionnalisme. Mais leurs rapports privilégiés avec nos personnalités politiques nous posent problème.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #14 TOTO A DIT 07-09-2021 21:09
Suite 2
:-* Nos gouvernants préfèrent en effet leur faire confiance plutôt qu’à nous, et les considèrent comme de véritables conseillers, fonctions que nous n’atteindrons jamais. Nous le remarquons très souvent. Par exemple, un colonel ivoirien qui aura suivi toute sa formation en France, à l’instar d’un Français, n’aura jamais l’occasion de parler avec son chef d’État, alors que le Français pourra le contacter dès son arrivée. Ce problème récurrent dans nos débats entre collègues nous frustre beaucoup, d’autant plus que la réciproque reste inenvisageable : jamais un officier africain ne pourra accéder au président de la République française.

De même, les Blancs détiennent un pouvoir inaccessible pour nous. Par exemple, j’ai demandé l’année dernière des munitions pour entraîner mes troupes au tir, mais ne les ai jamais reçues parce que mes dirigeants craignent que je m’en serve pour provoquer un coup d’État. En revanche, le Français qui viendra dispenser une formation à notre attention recevra immédiatement tout ce dont il a besoin de la part de notre gouvernement...
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #15 TOTO A DIT 07-09-2021 21:16
:-* ;-) Suite 3
Nous nous réjouissons donc de leur venue qui nous permet d’entraîner nos armées, mais nous sommes agacés de constater que nous ne pouvons exercer notre métier dans de bonnes conditions, à la différence des étrangers qui le font à notre place.

Les officiers blancs possèdent un défaut majeur : la plupart du temps, ils sous-estiment les capacités humaines et intellectuelles des Africains, ce qui est particulièrement irritant puisque les officiers africains et français sortent des mêmes écoles, dont l’École de guerre. Mais une fois arrivés en Afrique, les Français se croient souvent plus intelligents et estiment qu’ils maîtrisent mieux le sujet que nous, ce qui n’est que rarement le cas. Nous déplorons leur attitude hautaine. Nous ne sommes pas aussi incompétents qu’ils le croient.

Sur le plan privé, les officiers étrangers privilégient les circuits touristiques au détriment de la vie de leurs homologues africains, qui ne les intéresse pas et restent pour eux des inconnus. Nous le regrettons.

Le regard des militaires étrangers en Afrique a évolué au fil du temps.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #16 TOTO A DIT 07-09-2021 21:20
Suite 4
Autrefois, un Blanc était forcément considéré comme une personne compétente, ce qui n’est plus le cas désormais, puisque nous nous permettons de poser un regard critique sur leurs actions et leurs explications grâce à nos formations plus poussées.
En outre, les Français ne semblent pas disposer des moyens de leur politique, puisqu’ils ne viennent plus qu’avec leur théorie.
Tandis que les Américains apportent leurs propres outils et matériels, et laissent ensuite tout sur place, les Français demandent au gouvernement la structure, les équipements et les munitions nécessaires à leur projet. Avant les réformes passées, la France se comportait comme les Américains.
Nous nous demandons donc si nous sommes encore importants aux yeux de la France, alors que nous avions toujours eu l’habitude de collaborer avec elle.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #17 TOTO A DIT 07-09-2021 21:22
:-) 8) :-* suite 5 et finito :D :lol:
Pour de nombreux militaires, soit la France se désengage volontairement de l’Afrique, soit elle ne dispose plus des moyens de sa politique, à la différence des Américains. Nous préférons pourtant travailler avec des Français, notamment pour des raisons linguistiques, mais il conviendrait de remédier ce problème. »
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #18 TOTO A DIT 07-09-2021 23:14
8) 8) ET..... :sad: :sad: :sad: :sad: TOTO A DIT de dire au finish ... Cette incroyance aux compétences et know how de ces BÊTES D'ETAT Africains surtout francophones aux élites Africaines , au savoir Africain ne se limite pas seulement dans le domaine militaire comme décrit par le Soldat Mamadi, c'est aussi valable dans les autres domaines tels la médecine ou ces crétins d'États préfèrent être dans les mains de médecins étrangers qui ont fait le même cursus et spécialisation que ceux Africains, aux hommes d'affaires d'ailleurs que ceux africains , aux produits d'ailleurs que Africains, aux intellectuels étrangers qu'afrricains, aux histoires d'ailleurs qu'afrricains, .aux ...'aux ....... Qu'afrricains .....
Comment peut on endoctriner un Africain que son ancêtre fut un gaulois alors qu'il y ait les Chaka Zulu. Soundjata, Behenzin , et plusieurs autres dont l'histoire ou cursus scolaire passe sous silence ....

En dehors de ces perroquets ZINtellectuel avec leur untel d'ailleurs a dit a la conne ...

TOH :D :P : TCHRRRRRRR
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #19 Gandhi 08-09-2021 09:03
TOTO A DIT, ne te rejouis pas aussi vite. La montagne va surement accouche d'une souris. Cela fait des decennies que la France cherche a laver son honneur terni par Sekou Toure en Guinee. Elle n'a jamais ete aussi pres de son but avec une premiere dame francaise au palais sekoutoureya.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #20 TOTO A DIT 08-09-2021 17:42
Citation en provenance du commentaire précédent de Gandhi :
TOTO A DIT, ne te rejouis pas aussi vite. La montagne va surement accouche d'une souris. Cela fait des decennies que la France cherche a laver son honneur terni par Sekou Toure en Guinee. Elle n'a jamais ete aussi pres de son but avec une premiere dame francaise au palais sekoutoureya.


Montres où TOTO A DIT dit se réjouir ..... Comme il le dit régulièrement depuis quand devient un crime ou une réjouissance?
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

BOOSTER SEPT 2021 ACTU NIGER 800 800 pixels Plan de travail 1

Top de la semaine

Publier le 26/10/2021, 22:33
diplomatie-le-niger-est-un-exemple-de-democratie-selon-l-ambassadrice-des-etats-unis-aupres-des-nations-unies En visite de travail au Niger, l’Ambassadrice des Etats-Unis auprès des Nations Unies, Mme Linda...Lire plus...
Publier le 26/10/2021, 22:18
en-visite-au-niger-le-conseil-de-securite-a-discute-avec-les-autorites-des-defis-securitaires-et-humanitaires Lors d’une visite au Niger qui s’est achevée lundi soir, une délégation du Conseil de sécurité des...Lire plus...
Publier le 26/10/2021, 18:44
session-budgetaire-de-l-assemblee-nationale-l-opposition-parlementaire-deboutee-par-la-cour-constitutionnelle La Cour constitutionnelle a, par arrêt 03/CC/MC du 25 octobre 2021, débouté les députés de...Lire plus...
Publier le 26/10/2021, 12:52
droit-a-l-alimentation-la-proposition-de-loi-cadre-d-ibrahim-yacouba-sur-la-table-du-gouvernement-conseil-des-ministres En application de l'article 73 de la Constitution, le Premier ministre a reçu du Président de la...Lire plus...
Publier le 25/10/2021, 17:54
des-produits-locaux-fortifies-dans-une-alimentation-equilibree-et-variee-pour-notre-sante-et-celle-de-nos-familles-consommons-ce-que-nous-produisons Au Niger, la prévalence de la malnutrition aigüe chez les enfants de 6 à 59 mois [1] se situe...Lire plus...
Publier le 26/10/2021, 22:33
diplomatie-le-niger-est-un-exemple-de-democratie-selon-l-ambassadrice-des-etats-unis-aupres-des-nations-unies En visite de travail au Niger, l’Ambassadrice des Etats-Unis auprès des Nations Unies, Mme Linda...
Publier le 21/10/2021, 18:45
communique-du-conseil-des-ministres-du-jeudi-21-octobre-2021        Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, jeudi 21...
Publier le 22/10/2021, 20:34
niger-guinee-une-delegation-de-l-ancienne-opposition-du-fndc-chez-les-presidents-bazoum-et-issoufou En tournée sous-régionale, une délégation de la société civile guinéenne du Front National pour la...
Publier le 23/10/2021, 12:26
attaque-de-koure-11-suspects-en-detention-afp Onze (11) personnes soupçonnées d'avoir participé à l'assassinat de six humanitaires français des ONG...
Publier le 21/10/2021, 19:49
defense-une-quarantaine-de-terroristes-tues-par-les-soldats-nigeriens-apres-l-attaque-d-un-village-pres-de-banibangou-tillaberi Une quarantaine de présumés terroristes ont été mis hors d’état de nuire par une patrouille des Forces...
Publier le 21/10/2021, 19:49
defense-une-quarantaine-de-terroristes-tues-par-les-soldats-nigeriens-apres-l-attaque-d-un-village-pres-de-banibangou-tillaberi Une quarantaine de présumés terroristes ont été mis hors d’état de nuire par une patrouille des Forces...
Publier le 21/10/2021, 18:45
communique-du-conseil-des-ministres-du-jeudi-21-octobre-2021        Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, jeudi 21...
Publier le 21/10/2021, 15:20
insecurite-11-soldats-tues-suite-a-l-attaque-du-convoi-du-prefet-de-bankilare-nouveau-bilan Le bilan de l'attaque ayant visée, hier mercredi dans l’après-midi, le convoi du Préfet de Bankilaré...
Publier le 22/10/2021, 20:23
declaration-de-l-opposition-politique-du-22-octobre-2021 Déclaration du 22 octobre 2021 de la Coalition pour une Alternance Politique (CAP 20-21), l’Alliance...
Publier le 23/10/2021, 12:26
attaque-de-koure-11-suspects-en-detention-afp Onze (11) personnes soupçonnées d'avoir participé à l'assassinat de six humanitaires français des ONG...

Dans la même Rubrique

Mali : le gouvernement dément avoir mandaté une quelconque organisation pour négocier avec les groupes terroristes

22 octobre 2021
Mali : le gouvernement dément avoir mandaté une quelconque organisation pour négocier avec les groupes terroristes

Dans un communiqué publié jeudi en début de soirée, le gouvernement malien a formellement démenti avoir mandaté une quelconque organisation nationale ou internationale pour négocier avec les chefs des groupes...

Nigeria : le chef de l’armée confirme la mort d’Abu Musab Al-Barnawi, chef de l’ISWAP

15 octobre 2021
Nigeria : le chef de l’armée confirme la mort d’Abu Musab Al-Barnawi, chef de l’ISWAP

Le commandement en chef des forces de Défense nigériane, le général Lucky Irabor, a confirmé hier jeudi, la mort d’Abu Musab Al-Barnawi, le leader de la Province de l’Etat Islamique...

Burkina : ouverture du procès de l’assassinat de Thomas Sankara

11 octobre 2021
Burkina : ouverture du procès de l’assassinat de Thomas Sankara

Ce lundi 11 octobre 2021 s’est ouvert à Ouagadougou, le procès des présumés assassins de l’ancien chef de l’Etat, Thomas Isidore Noel Sankara, et de douze autres (12) de ses...

Mali : l’armée confirme la mort de 16 soldats dans une attaque terroriste

7 octobre 2021
Mali : l’armée confirme la mort de 16 soldats dans une attaque terroriste

L’Etat-major des Forces armées malienne (FAMa) a finalement reconnu que c’est seize (16) de ses soldats qui ont été tués et neuf (09) autres blessés dans une attaque terroriste qui...

Burkina : 14 soldats tués et 7 autres blessés dans une attaque terroriste dans le centre-nord

4 octobre 2021
Burkina : 14 soldats tués et 7 autres blessés dans une attaque terroriste dans le centre-nord

Quatorze (14) soldats ont été tués et sept (07) autres blessés dans une nouvelle attaque terroriste ce lundi matin à Yirgou dans le centre-nord du pays, selon un bilan communiqué...

Mali : l’UE met en garde les autorités de transition contre tout accord avec Wagner

4 octobre 2021
Mali : l’UE met en garde les autorités de transition contre tout accord avec Wagner

Dans une déclaration de son Haut représentant, Josep Borell, et qui a été rendue public vendredi dernier, l’Union européenne s’est prononcée sur la situation politique en Afrique de l’Ouest notamment...