dimanche 2 octobre 2022

3602 lecteurs en ligne -

fraren

Attaque contre Barkhane à Gossi : l’EIGS réplique à la pression des forces françaises et nigériennes

Carte Gossi Mali

Une patrouille de sécurisation des soldats français de la force Barkhane a été la cible, ce lundi 21 juin 2021 dans un quartier de Gossi, au sud de Gao, d’une attaque complexe avec voiture piégée et tirs nourris par des individus armés présumés membres de l’Etat Islamique au Grand Sahara (EIGS). Cette attaque est la deuxième du genre en quelques jours depuis le début d’une opération militaire conjointe des forces françaises et nigériennes dans la zone frontalière du Niger.  Une opération qui a conduit à la neutralisation de plusieurs cadres de l’EIGS dont Almahmoud Ag baye dit Ikarai et la capture d’Abou Dardar, un autre bras droit d’Abou Walid Al Saharoui, le chef du groupe terroriste.

 

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

Selon des sources locales, c’est une voiture piégée qui a d’abord ciblée le convoi de la patrouille des soldats français en mission de sécurisation dans la localité de Gossi, à plus de 150 kms au sud de Gao. Des individus armés ont ensuite attaqué par des tirs nourris le convoi des soldats français qui ont vite réagit avant de recevoir le renfort de l’aviation de Barkhane. Le premier bilan fait état d’au moins trois (3) soldats français et des civils maliens blessés. Le kamikaze a été tué ainsi que plusieurs terroristes dont le nombre n’a pas encore été déterminé.

Cette attaque est la seconde du genre qui vise les soldats français au Mali et intervient quelques jours après la conduite de plusieurs opérations d’envergure par les forces françaises et nigériennes. Le mardi 15 juin dernier vers 13h, une patrouille conjointe de la Force Barkhane et des Forces armées nigériennes (FAN), est tombée sur une embuscade complexe dans la zone de Timane, à 20 kms d’Inabaran, au sud-ouest de Ménaka, pas très loin de la frontière nigérienne. Un soldat nigérien a été tué et au moins quatre (4) autres ont été blessés dont deux (2) soldats nigériens et deux (2) français. La riposte à l’attaque a permis de neutraliser une quinzaine de terroristes dont Almahmoud Ag Baye dit Ikarai, un haut cadre de l’EIGS qui est présenté par les renseignements militaires comme le cerveau des attaques meurtrières de Tango-Tango et Inatès au Niger. « Les actions conjointes de la semaine écoulées ont permis la neutralisation de plusieurs terroristes, la saisie d’une grande quantité d’armes et de munitions et la capture d’Abou Dardar, l’un des cadres de l’EIGS », a également annoncé l’Etat-major de l’armée française dans un communiqué suite aux opérations conjointes.

La multiplication de ces attaques complexes contre la force Barkhane, qui porte la marque de fabrique de l’EIGS, est visiblement une manœuvre du groupe terroriste pour desserrer la pression militaire contre ses positions et aussi « se venger » de la neutralisation et de la capture de plusieurs de ses cadres. Une manière aussi pour les groupes terroristes de montrer que leur force de frappe reste intacte malgré les revers subis. Il y a quelques jours, dans son premier message vidéo, qui a été authentifié par les services de renseignement, le nouveau chef d’Al-Qaïda au Maghreb Islamique (AQMI), Abou Oubaida Youssef Al-Anabi, a mis en garde les forces françaises contre cette stratégie de neutralisation de leurs cadres. « Elle n’a pas marché avec les américains et elle ne marchera pas au Mali », a prévenu le nouveau émir d’AQMI, auquel est affilié le JNIM du malien Iyad Ag Ghali, l’ennemi juré de l’EIGS dans cette partie de la zone sahélienne. Pour rappel, lors de précédentes opérations militaires, les soldats de Barkhane ont également infligé de lourdes pertes à AQMI dont la neutralisation de plusieurs de ses cadres au Mali.

A.Y.Barma (actuniger.com)

 

.

Commentaires  

+6 #1 Hum 21-06-2021 20:51
Hello !!! De qui se moque t on ? Je crois que ce truc de Barkhane a suspendu ses opérations militaires au Sahel, on est où là ? Comme disent les ivoiriens.
Moi je sais qu ils peuvent pas quitter le Sahel ils vont continuer à rôder jusqu’à ce qu ils nomment un toutou à la tête du Mali et reviennent de plus Belle.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #2 LILWAYNE 22-06-2021 08:11
Tres bonne deduction....ce vraiment la triste realite
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #3 Hum 22-06-2021 11:11
Ils n'ont qu'à quitter le plus vite possible le Mali
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #4 Blackmarket 23-06-2021 13:47
je me demande toujours ce que font les FAN au Mali, à part ceux de la MINUSMA, alors qu'il y a du boulot ici au pays. Jusque là je n'ai pas encore entendu dire que l'armée Malienne mène des opérations en plein milieu du territoire Nigérien, pourtant on nous dit toujours que les terroristes qui opèrent dans la zone de Tillaberi, et meme de Tahoua, viennent du Mali. Cette affaire de patrouille mixte Nigéro-française là... :-?
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

Forum Douane Entreprise du 27 au 28 Septembre à Niamey

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com