NITA Fond Site Web 675 x 240

 Pape Francois et Mohammed VI

Le pape François II est arrivé samedi 30 mars en début d’après-midi à Rabat où il effectue une visite officielle de deux jours à l’invitation du roi Mohammed VI. Au menu de la visite, le dialogue inter-religieux et la migration, deux problématiques majeures au cœur des défis géopolitiques mondiaux.

Zeyna commission0

C'est sous une pluie battante que le pape François est arrivé samedi 30 mars en début d'après-midi à l'aéroport de Rabat-Salé, pour une visite officielle de deux jours au Maroc. En compagnie du roi Mohammed VI, qui l'a accueilli par une cérémonie officielle, le souverain pontifical s'est rendu ensuite à l'esplanade de la mosquée Hassan à Rabat où les deux personnalités ont livré un message devant des milliers de personnes réunis pour l'occasion.

«La visite de votre Sainteté au Maroc intervient dans un contexte de défis pour la communauté des nations, la communauté de tous les croyants», a souligné Mohammed VI pour qui, il est nécessaire de «combattre des maux d'un autre âge qui se nourrissent de la trahison et de l'instrumentalisation du message divin en prônant le déni de l'autre et autres théories scélérates». Le souverain marocain a plaidé pour l'éducation et la tolérance religieuse, deux aspects qui permettent de donner à la religion la place qui est la sienne, «dans ce monde en quête de repères», dixit Mohammed VI. Il a en ce sens plaidé pour «le libre exercice des cultes, dont il s'est porté garant au Maroc, en tant que « commandeur de tous les croyants », et selon les enseignements de «l'Islam des lumières».

Dans son discours, Mohammed VI n'a pas manqué d'évoquer la question du dialogue entre les religions qui d'après lui  est manifestement insuffisant dans la réalité d'aujourd'hui». Pour le roi du Maroc, «au moment où les paradigmes se transforment, partout et sur tout, le dialogue inter-religieux doit aussi faire sa mue», notamment pour répondre à certains défis mondiaux de l'heure comme le terrorisme et la migration.

«Ce que tous les terroristes ont en commun n'est pas la religion, c'est précisément l'ignorance de la religion. Il est temps que la religion ne soit plus un alibi pour ces ignorants, pour cette ignorance, pour cette intolérance. Car la religion est lumière, savoir, sagesse. Elle est également synonyme de paix, préconisant de substituer des combats plus nobles et sereins, à la course en armement et autres folies», a déclaré le roi Mohammed VI.

Pour le roi du Maroc, «le dialogue tourné vers la tolérance aura fait long feu, sans pour autant atteindre sa finalité», car «les trois religions abrahamiques n'existent pas pour se tolérer, par résignation fataliste ou acceptance altière».

Inégalités sociales et migrations

Dans son discours, le roi du Maroc a fait la genèse de la place de la religion au Maroc, insistant sur l'éducation comme réponse aux radicalismes. Il a aussi abordé la question de la foi et de ses finalités notamment en islam, religion d'Etat au Maroc, soulignant que parce que «la spiritualité n'est pas une fin en soi», la foi doit se traduire en actions concrètes. «Elle nous apprend à aimer notre prochain, elle nous apprend à l'aider», a souligné Mohammed VI qui a indiqué que c'est pour cette raison que son règne met l'accent sur des actions en faveur des «plus pauvres et des plus vulnérables».

Pape Francois et Mohammed VI BIS

Pape Francois et Mohammed VI BI1S

Aboubacar Yacouba Barma

La Tribune Afrique



Commentaires

0
Niger
5 années ya
Le salue du monde r
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire

Ajouter un Commentaire

Enregistrer
CANAL + BAN1

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
DEPART DU DERNIER VOL DE LA FORCE FRANÇAISE CE 22-12-2023
2257 vues
 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
544 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
340 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
486 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
375 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
372 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2285 vues
 

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages