dimanche, 20 janvier 2019
French Arabic Chinese (Simplified) English Turkish
Flash Infos
........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

capture decran lieutenant Ondo Obiang Kelly

Vers quatre heures du matin ce lundi, des militaires ont pris le contrôle de l'antenne sur la Radio nationale gabonaise pour lire un communiqué dans lequel ils annoncent vouloir mettre en place dans les prochaines heures un «conseil national de la restauration». Le président gabonais Ali Bongo est actuellement en convalescence au Maroc, après avoir été victime d'un accident vasculaire cérébral fin octobre.

Le signal de la radio gabonaise est désormais coupé, nous indique notre correspondant et des tirs ont été signalés dans le centre de Libreville, dans le quartier de la Radio nationale.

Des militaires sont arrivés à la radio vers 4 heures du matin, heure locale. C'est un lieutenant de la Garde républicaine, le lieutenant Ondo Obiang Kelly, qui a lu le communiqué. Il se proclame préalablement «président du Mouvement patriotique des jeunes des forces de défense et de sécurité du Gabon (MPJFDS).

Dans le texte, les militaires disent avoir été déçus par le message à la Nation du 31 décembre du président de la République Ali Bongo. «Le message du chef de la Nation visant à clore le débat sur sa santé a plutôt renforcé les doutes sur sa capacité à assumer les lourdes liées à sa fonction de président de la République».

L'entourage du président a organisé une mise en scène avec un président « malade et dépourvu de plusieurs de ses facultés physiques et mentales », dénonce le communiqué qui met aussi en cause la haute hiérarchie militaire. Le «spectacle désolant» d'un pays «qui a perdu sa dignité».

Ecoutez le communiqué que les militaires putschistes ont lu à la Radio nationale du Gabon ce lundi matin

Appel lancé à des personnalités

Les militaires putschistes annoncent qu'ils vont mettre en place dans quelques heures un «Conseil national de la restauration».

Pour cela, ils demandent à certaines personnalités de se rendre à l’Assemblée nationale: un ancien commandant de la Garde républicaine, le général Ntumpa Lebani (qui avait fait de la prison en 2009 lors de l'arrivée d'Ali Bongo au pouvoir), le président actuel du Sénat...

Parmi les personnalités invitées il y a également des syndicalistes, des membres de la société civile, des chefs des mouvements de jeunesse de partis politiques d'opposition, et même du clergé. Plusieurs responsables sont expressement cités. Les insurgés appellent encore les militaires à prendre le contrôle des moyens de transport, des réserves de munitions, des aéroports.

Dans le communiqué, les militaires s'adressent aussi plus particulièrement à la jeunesse gabonaise. «Chers jeunes, il est temps de prendre votre destin en main !»

 

RFI

Commentaires   

+2 #1 Nicolas Nazotin 07-01-2019 08:52
C'est une très bonne nouvelle ! L'Empire Bongo s'éteint !
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #2 Momo 07-01-2019 08:54
Tout d'abord je félicite ces jeunes lieutenants qui ont eu le courage de mettre fin à cet empereur de Bongo, mais mon souhait est qu'il soit jugé et jeté en prison même malade.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #3 Samira Modi 07-01-2019 08:55
Bongo est sérieusement malade d'après la vidéo ki circule
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #4 Ibrahim 07-01-2019 10:13
Dans tout le cas c'est un opportuniste pourquoi ne pas mettre le pouvoir à qui de droit selon la loi de leur pays ? Il n'est pas dit qu'en cas de vacances de pouvoir que les militaires prennent le pouvoir
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #5 Bize 07-01-2019 13:22
C'est malhonnête de la part de l'armée Africaine.Cse coup d'états ne font que n'a amener derrière
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #6 Bossake 07-01-2019 15:32
C'est un farfelu éméché ce n'est pas 5 personnes ivrognes qui vont réussir un coup d'état
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #7 Elh 08-01-2019 00:05
Ne font pas tracé la démarche qui permet d'aboutir un coup d'état j'espère ne sont pas lucide plutôt sont ivrognes
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #8 Le choco 08-01-2019 18:56
Tout d'abord mes respects au lieutenant qui a eu l'idée le courage de réagir pour peut être essayer de sauvé son pays
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

IMG 20190108 WA0002

 // Ecouter de la musique moderne nigerienne \\ 
actuzik1 min

Dans la même Rubrique

Diplomatie : le Tchad et Israël officialisent la reprise de leurs relations rompues en 1972

20 janvier 2019
Diplomatie : le Tchad et Israël officialisent la reprise de leurs relations rompues en 1972

Le Premier ministre Israël, Benyamin Netanyahu, à la tête d’une grande délégation comprenant notamment des membres du gouvernement de l’Etat hébreu et des hommes d’affaires, est arrivé ce dimanche matin...

Mali : au moins 8 casques bleus tchadiens tués dans l’attaque du camp de la Minusma à Aguelhok

20 janvier 2019
Mali : au moins 8 casques bleus tchadiens tués dans l’attaque du camp de la Minusma à Aguelhok

Tôt ce matin, les Casques Bleus de la MINUSMA à Aguelhok [où est stationné le contingent tchadien, NDLR] ont repoussé une attaque complexe lancée par des assaillants arrivés à bord...

RDC : la Cour constitutionnelle dit non à l’Union africaine

19 janvier 2019
RDC : la Cour constitutionnelle dit non à l’Union africaine

L’Union africaine avait demandé à la République démocratique du Congo de suspendre la proclamation des résultats des élections du 30 décembre. Le message n’est visiblement pas passé ou les responsables...

Burkina Faso : contesté, le gouvernement de Kaba Thiéba rend le tablier

19 janvier 2019
Burkina Faso : contesté, le gouvernement de Kaba Thiéba rend le tablier

Le premier ministre Paul Kaba Thiéba a présenté, dans l’après-midi de ce vendredi 18 janvier, sa démission ainsi que celle du gouvernement. En poste depuis l’élection du président Roch Marc...

CPI : Gbagbo et Blé Goudé restent finalement en prison (CPI)

18 janvier 2019
CPI : Gbagbo et Blé Goudé restent finalement en prison (CPI)

La Chambre d'appel de la CPI maintient Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé en détention et programme une audience sur leur détention le 1er février 2019 La Chambre d'appel de...

RDC: l'UA demande «la suspension de la proclamation définitive» des résultats

18 janvier 2019
RDC: l'UA demande «la suspension de la proclamation définitive» des résultats

Les résultats contestés de l'élection présidentielle en RDC étaient au centre d'une réunion à huis-clos à Addis Abeba, ce jeudi 17 janvier, entre la SADC, la CIRGL et l'UA. Une...