lundi, 17 décembre 2018
French Arabic Chinese (Simplified) English Turkish
Flash Infos
........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

Ouattara et Macron

La polémique sur le franc CFA de ces derniers jours s'est invitée à la table d'Emmanuel Macron et d'Alassane Ouattara. Les deux chefs d'Etat ont déjeuné ensemble ce jeudi 31 août à l'Elysée. Un entretien à l'issue duquel les deux présidents ont souhaité réaffirmer leur attachement à la zone franc.

En pleine polémique sur le franc CFA, la monnaie commune bénéficie d'un soutien de poids en la personne d'Alassane Ouattara. Aux côtés de son homologue français, le président ivoirien a plaidé la cause de la zone franc.

« Nous couvrons quand même les trois quarts de nos émissions monétaires et la banque centrale a plus de cinq mois d’importations, donc en devises il n’y a pas d’inquiétude, a-t-il souligné. La monnaie commune que nous avons est une monnaie qui rend service au peuple africain, qui est une monnaie appréciée. »

Une monnaie appréciée, mais qu'il faudrait aussi moderniser, estime de son côté Emmanuel Macron. « Aujourd’hui, la zone franc offre une stabilité monétaire, mais qui n’est pas sans certains défis, admet-il. Il y a des tensions politiques chez certains. Nous partageons, je crois, une vision commune sur l’intérêt de la zone. Mais je crois qu’il faut la moderniser, ouvrir une nouvelle voie avec beaucoup de pragmatisme, et je crois que c’est ce sur quoi nous souhaitons nous engager ensemble. »

Une zone franc plus moderne et plus grande aussi. C'est en tout cas ce que souhaite Alassane Ouattara. Ce jeudi, le président ivoirien a exprimé sa volonté d'élargir la zone monétaire à toute la Cédéao.

RFI

 

Commentaires   

+4 #1 Nigerien 01-09-2017 08:14
Le ridicule .....

Le petit Macron et son valet......Nous ne voulons pas de ce franc CFA, que ca soit clair......
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #2 dou 01-09-2017 12:34
en jouant le jeu de la France relativement au FCFA, ADO a pu signer un accord de 2 milliards sur 3 ans avec la France pour des projets structurants en RCI ... en jouant pour dividende démographique, la migration, les bases militaires étrangères, ... qu'avons nous obtenu?
Citer | Signaler à l’administrateur
+5 #3 Migrant 01-09-2017 14:29
L'Afrique sous domination française sortira du francs CFA tôt ou tard. N'en déplaise aux valets français tapis au pouvoir dans ces pays.
La meilleure chose que vous pouvez laisser et faire à la zone, c'est de l’affranchir le plutôt possible. Sinon la rupture sera chaotique. De toutes les façons la rupture est imminente.......
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #4 Patriote 01-09-2017 16:25
Ecoutez,
pour une fois prenez vos responsabilites et quitter cette monnaie.
Cessez d'etre des neo-colonises dirige par un valet francais.

Affirmons notre liberte, en quittant immediatement le Franc des colonies francaises d'afrique et faisons notre monnaie nationale.
Citer | Signaler à l’administrateur
+6 #5 Alkassoum 01-09-2017 16:56
ADO n'est qu'un traître l'histoire à donner raison à
Bagbo, sache quelque soit que ça prendra nous
Allons nous franchir de cette servitude.
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #6 Tawey 01-09-2017 18:41
Normal car tous les deux sont français et ne se soucient pas des peuples en afrique francophones
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #7 Moustapha 02-09-2017 21:35
Les Africains doivent prendre leur responsabilité face tous les dirigeants hypocrites au service commandé de la France. Honte à ceux qui ont vendu leur peuple
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #8 HAMID ANSSARRY 02-09-2017 22:25
Ce qui est claire : Quand tu confies ta monnaie a quelqu'un il fera de toi son esclave.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #9 Moustapha Halilou 03-09-2017 22:14
Ridicules on plus vos esclave;et acheté tous les lâches des nos dirigeants d'ailleurs il ne pas le seul qui une dette envers eu(les chimpanzés)
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

EXE-promo-decodeur-internet-265x285 (2).jpg

Orange Bonus 300

 // Ecouter de la musique moderne nigerienne \\ 
actuzik1 min

Dans la même Rubrique

Sous le feu des critiques, le chef de l'Onusida offre de partir en juin

13 décembre 2018
Sous le feu des critiques, le chef de l'Onusida offre de partir en juin

Sous le feu des critiques, le chef de l'Onusida, le Malien Michel Sidibé, a offert jeudi de quitter son poste en juin, après la publication d'un rapport accablant sur sa...

RDC: près de 80% des machines à voter de Kinshasa détruites dans un incendie

13 décembre 2018
RDC: près de 80% des machines à voter de Kinshasa détruites dans un incendie

Les dégâts sont énormes. Selon la CENI (Commission électorale nationale indépendante de la République Démocratique du Congo, NDLR), 77% de l'équipement qui devait être utilisé dans la capitale pour l'élection présidentielle du 23...

RDC: incendie dans un entrepôt de la Commission électorale à Kinshasa

13 décembre 2018
RDC: incendie dans un entrepôt de la Commission électorale à Kinshasa

Le principal entrepôt de la commission électorale pour la ville de Kinshasa a pris feu cette nuit, à Kinshasa, à dix d’une élection que les Congolais attendent depuis deux ans....

Togo : au moins quatre morts dans des affrontements avec les forces de l’ordre

11 décembre 2018
Togo : au moins quatre morts dans des affrontements avec les forces de l’ordre

Une coalition de l’opposition, qui boycotte les législatives prévues le 20 décembre, avait appelé à des manifestations pour exiger l’arrêt du processus électoral. Deux personnes ont été tuées à Sokodé, fief...

Des sénateurs américains accusent MBS d'avoir «ordonné» le meurtre de Khashoggi

5 décembre 2018
Des sénateurs américains accusent MBS d'avoir «ordonné» le meurtre de Khashoggi

Des sénateurs républicains américains ont affirmé mardi, après avoir été informés à huis clos des conclusions de la CIA, n'avoir « aucun doute » sur le fait que le prince héritier saoudien...

«Gilets jaunes»: «si on ne trouve pas de solution, on renoncera» à la hausse des taxe (porte-parole du gouvernement)

5 décembre 2018
«Gilets jaunes»: «si on ne trouve pas de solution, on renoncera» à la hausse des taxe (porte-parole du gouvernement)

Le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux a réaffirmé mercredi que si l’exécutif «ne trouve pas de solution» à l’issue de la concertation menée jusqu’au 1er mars, il «renoncera» à la...