jeudi 11 août 2022

3556 lecteurs en ligne -

fraren

BAD: un dialogue multipartite avec le Niger pour améliorer les performances du portefeuille dans le cadre de la préparation du Document de stratégie pays 2023-2027

dialogue multipartite Niger BAD BIS2

Du 21 juin au 07 juillet 2022, s'est tenu à Niamey, un dialogue multipartite entre le gouvernement nigérien, la Banque Africaine de Développement (BAD) et plusieurs parties prenantes sur l’examen d’achèvement du Document de stratégie pays (DSP) 2018-2022 combiné à la revue du portefeuille 2022 et au dialogue sur le prochain DSP 2023-2027 de la Banque pour le Niger.  A l'issue de la rencontre, le Représentant-résident et Responsable-pays du bureau de la BAD pour le Niger, M. John Andrianarista, et M. Diallo Kalidou, économiste en charge du Niger, ont animé une conférence de presse au cours de laquelle ils sont revenus sur le portefeuille de la BAD au Niger ainsi que les différents investissements que projette dans les prochaines années, la banque panafricaine dans les secteurs de l’agriculture, de l’énergie et du transport.

 

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

Le Dialogue multipartite qui s'est déroulé au Radisson Blu Hotel de Niamey, du 21 juin au 07 juillet 2022, a réuni une soixantaine de hauts cadres de l’administration publique, des experts du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) ainsi que les représentants des différents ministères impliqués dans la stratégie pays du Niger, des représentants du secteur privé et de la société civile.

Les travaux ont été lancés avec une cérémonie officielle d'ouverture au cours de laquelle plusieurs allocutions ont été prononcées notamment celle du Représentant-résident de la BAD au Niger, M. John Andrianarisata et le Secrétaire général du ministère du Plan, M. Saadou Bakoye qui représentait le gouvernement nigérien.dialogue multipartite Niger BAD

Une performance du portefeuille satisfaisante

Dans son intervention, M. John Andrianarisata s’est réjoui de « l’opportunité de procéder, avec le gouvernement et les autres parties prenantes, à l'évaluation des résultats obtenus dans la mise en œuvre du Document de stratégie pays du Niger et la façon dont il a contribué à atteindre les objectifs du Plan de développement économique et social 2017-2021 du gouvernement ». Il a ensuite indiqué que la rencontre permettra aux participants « d'examiner en profondeur la performance du portefeuille de la Banque au Niger en 2022 ; et d’engager avec les parties prenantes les consultations nécessaires sur les perspectives d'interventions stratégiques de la Banque dans le cadre du prochain Document de stratégie pays 2023-2027 ».

Le Responsable-pays de la BAD au Niger a également saisi l'occasion pour rappeler que le Groupe de la BAD avait approuvé dix (10) opérations d'une valeur de 369 millions de dollars dans les secteurs de l'agriculture, des transports et de la gouvernance et a noté que la performance du portefeuille était satisfaisante, avec une note de 3,14 sur une échelle de 1 à 4.

En procédant à l'ouverture, le Secrétaire général du ministère du Plan a, quant à lui, salué la qualité de la coopération entre le Niger et le Groupe de la Banque africaine de développement. « Les objectifs assignés à cette mission seront pleinement atteints et le Document de stratégie pays 2023-2027 sera parfaitement aligné sur les orientations stratégiques du Programme de développement économique et social (PDES) 2022-2026 que le gouvernement nigérien a adopté », a indiqué M. Saadou Bakoye qui a tenu à remercier, au nom des autorités nigériennes, le Groupe de la BAD pour son appui constant aux efforts de développement du Niger.

Mieux définir les investissements pour améliorer les performances du portefeuille

A la fin de la rencontre qui s'est déroulée sous de très bons auspices, le Responsable-pays du Bureau de la BAD au Niger, M. John Andrianarista, et M. Diallo Kalidou, économiste en charge du Niger, ont animé une conférence de presse au cours de laquelle ils sont revenus plus en détails sur l'objet du dialogue ainsi que le portefeuille de la BAD au Niger notamment les perspectives pour les prochaines années qui vont se traduire par une hausse des investissements dans certains secteurs porteurs du pays comme les transports, l'énergie ou l'agriculture.

Selon les explications de M. John Andrianarista, il a insisté sur la nécessité d’améliorer les performances déjà satisfaisantes de la coopération entre la BAD et le Niger. Il a rappelé à cet effet l’importance des sessions de renforcement de capacités à travers notamment les formations et la mise à disposition des ressources humaines adéquates dont l'objectif final est de renforcer la performance du portefeuille du pays. Le Représentant-résident de la BAD au Niger n'a pas manqué de rappeler l'engagement de la Banque au Niger notamment dans le cadre de l'appui à la mise en œuvre du Programme de développement économique et sociale (PDES) du gouvernement pour la période 2016-2021 et qui vient de s'achever.

dialogue multipartite Niger BAD BIS1

« Dans d’autres circonstances, nous dirons que les appuis porteront sur les vecteurs clés qui ont été définis communément par la Banque et le gouvernement, ce qui explique notre investissement dans le secteur de l’agriculture, des transports et de l’énergie. Ces différents investissements en tant que tels ont un effet spécifique dans les secteurs, mais aussi un effet de levier parce que ça permet de libérer les différentes potentialités ». M. John Andrianarista, Représentant-résident et Responsable du Bureau du Groupe de la BAD au Niger.

Selon le Représentant de la BAD, il y a une amélioration des performances ces dernières années qui reste certes à valider par les derniers chiffres à partir des informations qui sont à leur disposition, mais, a-t-il ajouté, "d’une manière générale, nous ne parlons pas d’une régression de la performance du portefeuille du Niger mais plus que du fait que n’avons pas atteint la performance attendue". C'est pourquoi, a-t-il estimé, "il faut d’abord mieux définir les investissements qui seront faits et ensuite prendre en compte le besoin en renforcement des capacités".

dialogue multipartite Niger BAD BIS2

De son côté, M.Diallo Kalidou, économiste en charge du Niger à la BAD, a mis en exergue les performances de l'économie nigérienne ces dix (10) dernières années avec un taux de croissance du produit intérieur brut (PIB) honorable en comparaison des autres pays membres de l’UEMOA. « Cette performance économique qui a été observée est le fruit des efforts qui ont été développés par les autorités en termes d’actions dans les domaines des reformes sectorielles et des investissements. Il faut que ces reformes soit poursuivies pour permettre à l’économie nigérienne d’être plus productive, plus industrialisée », a-t-il indiqué.

La Banque Africaine de Développement (BAD), dont le siège est à Abidjan en Côte d'Ivoire, est l'un des plus importants partenaires au développement du Niger. La répartition sectorielle du portefeuille de la Banque, qui a ouvert son bureau au Niger en 2018, montre une prédominance des investissement dans les transports (39 %), suivis du développement rural (26 %) et de l’énergie (24 %), des télécommunications (7 %), de la gouvernance (2 %) et du social (2 %). 

Au 31 mai 2022, le portefeuille actif du Groupe de la Banque africaine de développement au Niger s’élevait à 513,65 millions d’unités de compte (693 millions de dollars).

M. Abdoul Karim (actuniger.com)



Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

JEA 2022 : la déscolarisation, un mal qui gangrène l’école nigérienne

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com