jeudi, 19 septembre 2019
frarzh-CNentr
Flash Infos
........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

france afrique«A la fin de l'année, j'inviterai l'ensemble des chefs d'Etat africains à Paris pour une réunion qui sera consacrée à la paix et à la sécurité et donc, d'une certaine façon aussi, à la lutte contre le terrorisme », a déclaré le 24 mai à Addis-Abeba le président François Hollande à la veille de l’ouverture des solennités consacrées au Cinquantenaire  de la fondation de l’OUA devenue en 2002 UA.

C’est suite à cet engagement, que monsieur Hollande de son propre chef, décide de convoquer, un Sommet à l’Élysée sur la paix et la sécurité en Afrique les 6-7 décembreIl s’agit du premier Sommet France-Afrique organisé sous François Hollande, c’est d’ailleurs lui-même qui a choisi son thème et décidé de l’organiser à Paris, dans un lieu aussi symbolique que l’Elysée. Comme ses prédécesseurs, le Président français parait ainsi considérer le continent africain comme une zone qui ne doit pas échapper à l’influence de la France.


Dans la tradition des Sommets France-Afrique, la plupart des dictateurs africains du « pré-carré » francophone seront présents. Parmi eux, le tchadien Idriss Déby, au pouvoir depuis 1990, Paul Biya (Cameroun, depuis 1982), Denis Sassou Nguesso (Congo-B, depuis 1979), Blaise Compaoré (Burkina Faso, depuis 1987), sans oublier les héritiers Ali et Faure des régimes Bongo et Gnassingbé au Gabon et au Togo et le président djiboutien Oumar Guelleh. Tous bénéficient du soutien diplomatique, économique (via l’aide publique) et militaire ou policier de la France. Quasiment tous ont été reçus au moins une fois à l’Elysée depuis l’élection de François Hollande. Tous soutiennent la France dans ses nombreuses interventions militaires menées sur le continent africain, où elle dispose toujours de bases militaires et de forces pré-positionnées. En échange de leur soutien à ces interventions, comme celle menée récemment au Mali, ces dictateurs attendent le silence de la France sur leurs exactionsLes démocrates tchadiens, togolais, djiboutiens et Nigériennes ont ainsi subi dans leur chair en 2013 les conséquences diplomatiques du soutien de leurs chefs d’État à l’opération Serval.


Les dictateurs de la Françafrique sont auteurs de nombreuses violations des droits de l’Homme documentés par un grand nombre de rapports émanant d’ONG et organisations internationales. Le soutien de la France à des dictateurs, les ventes d’armes et les nombreuses interventions militaires menées par la France sur le continent africain pour les soutenir (comme au Tchad en 2006 puis 2008) n’ont en rien amélioré la sécurité et les conditions de vie de leurs populations. La situation actuelle en Centrafrique, où la France a installé et/soutenu tous les dictateurs qui se sont succédés, est une des illustrations des conséquences de cette funeste politique. Et lorsque la France prétend intervenir au nom des droits de l’Homme et dans un cadre multilatéral, comme elle l’a fait en Côte d’Ivoire, en Libye ou au Mali, c’est toujours avec des motivations ambiguës, liées à ses intérêts géostratégiques, ce qui conforte la thèse gaulliste selon laquelle « la France n’a pas d’amis mais des intérêts », le général De Gaule affirmant à ces propos, qu’il lui arrive souvent de mentir pour les intérêts de la France.

Il est vrai qu’en politique, le ridicule ne tue pas, sinon comment comprendre l’attitude de monsieur Hollande qui hier encore, en octobre 2012 lors de sa visite au Sénégal, affirmait « Le futur de l'Afrique se bâtira par le renforcement de la capacité des Africains à gérer eux-mêmes les crises africaines ». Cependant, a dit François Hollande à ses collègues africains, la France sera toujours à côté des Africains. Néanmoins, la France renonce au rôle du «gendarme de l’Afrique» qu’on lui reprochait pendant pratiquement toute la période postcoloniale. Elle ne s’ingérera pas dans les affaires intérieures du continent. Les récentes ingérences datent de janvier 2013 au Mali, et c’est relativement à la réussite cette mission que la France s’apprête a déployé des troupes sur le territoire centrafricain, si ce n’est déjà fait. Paris insiste sur la formation dans l’UE des forces permanentes africaines de réaction rapide. Ce problème sera abordé au prochain sommet à l’Elysée. Les leaders des Etats de l’UE ont reçu les invitations exception faite sous tel ou tel prétexte juridique pour les leaders du Soudan, du Zimbabwe, de Guinée-Bissau, de Madagascar, d’Egypte et de Centrafrique proclamés personae non gratae. Mais si c’est de l’Afrique qu’il s’agit pourquoi exclure des chefs dirigeants africains sous le fallacieux prétexte de la démocratie ? Blaise Campaoré, Paul Biya, Denis Sassou Nguesso, Oumar Guelleh sont-ils des démocrates ? alors qu’on ne nous prenne pas pour des imbéciles, nous sommes désormais avertis, seuls ceux qui soutiennent la cause occidentale ce, au gré des faveurs sur des ressources naturelles comme l’uranium, le pétrole, le diamant, l’or, le cacao…sont présentés, adoubés, et soutenus par une France en quête de redressement économique.

C’est donc tous naturellement que certains chefs d’Etats africains, conscients de leur dignité ont choisi de bouder cette rencontre. C’est le cas de Jacob ZUMA de l’Afrique du sud qui estime que cette rencontre n’a pas lieu d’être encore moins à Paris. Quant au Zimbabwéen Robert MUGABE, il n’a pas jugé utile de répondre à l’invitation au complot.

C’est conscient de cette situation u’un sommet sur la paix et la sécurité en Afrique ne doit pas se tenir à l’initiative et sur le sol d’une ex-puissance coloniale caractérisée par son ingérence sur le continent et en présence de dictateurs qui y ruinent tout espoir de paix. Ainsi nous demandons :

L’annulation de ce sommet


-          La fin du soutien diplomatique, économique, militaire, policier et des ventes d’armes aux régimes répressifs


-          La suppression des bases militaires françaises en Afrique

Depuis une vingtaine d’années, des représentants de la société civile française et africaine ont pris l’habitude de réagir et d’organiser en contre-point des sommets France-Afrique des temps d’échange, de revendication et de mobilisationNos organisations (Premiers signataires : Survie, Afriques en lutte, La Fédération des Congolais de la Diaspora (FCD), Sortir du Colonialisme, L’Union des Populations du Cameroun, AFASPA, Ca suffit comme ça Gabon, PLateforme pour la solidarité avec le peuple du Saharo occidental, CORELSO, PCOF, AFAPREDESA, le Niger en marche…) proposent aux citoyens et aux organisations de se rassembler le Jeudi 5 décembre prochain à 18H, Place de la République, sous le mot d’ordre ci-dessus.

M. AMADOU ADAMOU Bachir

Mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Commentaires  

+5 #1 balla 07-12-2013 12:29
tu oubli Paul KAGAME lui aussi n'a pas donné suite à cet appel du messi
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #2 Bon 07-12-2013 18:49
chapeau
Citer | Signaler à l’administrateur
+6 #3 Pardon 07-12-2013 18:55
Foutaise rien que des foutaises: le type (Hollande) dit une chose et fait son contraire et nos president-marionnettes s'assoit autour d'une table et applaudissent; "Something's wrong with niggers".. vraiment y'a quelque chose qui ne va pas avec les negres: Voyez-vous meme:
President Hollande- Mercredi: "l'afrique doit prendre en main sa propre securite"
President Hollande-Jeudi: "la france a decider d'envoyer des troupes en Centrafrique".
Vendredi-Matin: La paix en afrique en afrique ne doit pas se decider a l'elysee.
Vendredi-Soir: La paix en afrique ne doit pas se decider a l'elysee
Samedi: President Issoufou: La france demeure incontournable...
Et tout le monde applaudit PAPA HOLLANDE
QUELLE FOUTAISE-DE-GUEULE
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #4 Pardon2 07-12-2013 18:57
correction Vendredi-Soir: La France a decider d'envoyer plus de troupes en centrafrique
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #5 DG 07-12-2013 20:44
les traitres qui font l'allégeance à sa majesté. Ces Chefs d'états présents font honte à l'Afrique ils n'ont pas honoré la mémoire de Mandela qui s'est toujours battu contre l'oppression et le colonialisme. Honte à ces traites chefs d'Etat.
Citer | Signaler à l’administrateur
+5 #6 Niger 08-12-2013 17:52
Il est grand temps en Afrique que la generation consciente balait les loups qui sont au service de la France et ses interets. Je crois qu'un beau jour les africains apprendront a dire NON a la France pour qu'en fin elle sache l'Afrique n'est plus ce gateau qu'elle a l'habitude de deguster.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #7 gaskiya-people 09-12-2013 11:02
un celibataire endurci qui rencontre ses sbires quelle honte
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #8 gaskiya-people 09-12-2013 11:04
kagame fait honneur à son pays par contre d'autres mal elus font la navette entre paris et leur capitale chaque fin mois quelle honte
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #9 TOTO A DIT 10-12-2013 11:06
:)) :)) 8)

Pendant que beaucoup de Presidents , chefs de gouvernement , anciens dignitaires ou célébrités de part le monde ont répondu présents au Rendez Vous Historique d'Adieux a Madiba, en dépit de la pluie, beaucoup d'autres memes de l'Afrique noire n'y sont pas présents ..... Quelqu'un aurait il vu Faure, IBK, ....le choc de TOTO A DIT.... Kagame!
Aurait il mal vu?

Les 2 premiers n' avaient ils étaient présents a l'appel de leur patron, dare dare , Hollande en France sur ce machin de son choix....

Obama vient juste d'apparaitre dans le podium sous les applaudissements ....

Et .... Franchement .... Heureusement que ce voyageur interplanétaire , MI a répondu présent .... TOTO A DIT avait prévu de dire s'il y avait manquer ... Pour sa participation :lp MI

Et ... l'opposition voire l' ancien President, chef d'Etat devait l'accompager a l'image et exemple des USA
Ou bien?
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #10 TOTO A DIT 10-12-2013 11:30
:)) :)) :))

TOTO A DIT est totalement avec l'intervenant (e) Pardon.... Indeed, something is definitely wrong with those niggers.... :eek:

Niggeritis...., inconscience ..mauvais conseil ...?
:z :z :z
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

DOC_UA19.jpg

Top de la semaine

Publier le 17/09/2019, 23:58
le-president-issoufou-mahamadou-a-procede-mardi-au-lancement-des-travaux-de-construction-du-pipeline-international-niger-benin-a-koulele-agadem Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM. Issoufou Mahamadou, a procédé mardi, 17 septembre...Lire plus...
Publier le 17/09/2019, 10:34
le-gouverneur-issaka-hassane-karanta-donne-le-coup-d-envoi-de-la-rentree-scolaire-secondaire-a-niamey Le Gouverneur de la Région de Niamey Mr Issaka Hassane Karanta a donné le coup d’envoi de la rentrée...Lire plus...
Publier le 16/09/2019, 17:18
cpi-l-avis-d-appel-depose-par-fatou-bensouda L'Accusation notifie qu'elle a interjeté appel de la décision rendue oralement par la Chambre de...Lire plus...
Publier le 16/09/2019, 17:18
ligue-des-champions-l-afrique-representee-chez-les-francais Engagés cette semaine en Ligue des Champions de l’UEFA, le PSG, L’Olympique Lyonnais et le LOSC Lille...Lire plus...
Publier le 15/09/2019, 23:12
aden-karkara-le-depute-sani-attiya-met-sur-orbite-son-parti-politique La scène politique nigérienne s’agrandit encore d’un nouveau parti. Il s’agit de l’Alternance...Lire plus...
Publier le 15/09/2019, 23:12
aden-karkara-le-depute-sani-attiya-met-sur-orbite-son-parti-politique La scène politique nigérienne s’agrandit encore d’un nouveau parti. Il s’agit de l’Alternance...
Publier le 17/09/2019, 23:58
le-president-issoufou-mahamadou-a-procede-mardi-au-lancement-des-travaux-de-construction-du-pipeline-international-niger-benin-a-koulele-agadem Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM. Issoufou Mahamadou, a procédé mardi, 17 septembre...
Publier le 15/09/2019, 18:44
birgi-rafini-preside-la-ceremonie-de-signature-de-la-convention-de-construction-du-pipeline-niger-benin Le Premier Ministre Birgi Rafini a présidé ce dimanche 15 septembre 2019 dans la salle des banquets de...
Publier le 16/09/2019, 17:18
cpi-l-avis-d-appel-depose-par-fatou-bensouda L'Accusation notifie qu'elle a interjeté appel de la décision rendue oralement par la Chambre de...
Publier le 15/09/2019, 23:12
aden-karkara-le-depute-sani-attiya-met-sur-orbite-son-parti-politique La scène politique nigérienne s’agrandit encore d’un nouveau parti. Il s’agit de l’Alternance...
Publier le 13/09/2019, 13:17
cds-rahama-me-boubacar-madougou-et-abdou-amani-enterrent-la-hache-de-guerre Les deux ailes qui se disputent jusque-là, la direction de la Convention démocratique et sociale (CDS...
Publier le 13/09/2019, 13:48
l-afrique-de-l-ouest-n-a-pas-besoin-d-une-force-antiterroriste-supplementaire Les dirigeants de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest doivent examiner les...
Publier le 17/09/2019, 23:58
le-president-issoufou-mahamadou-a-procede-mardi-au-lancement-des-travaux-de-construction-du-pipeline-international-niger-benin-a-koulele-agadem Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM. Issoufou Mahamadou, a procédé mardi, 17 septembre...

Dans la même Rubrique

Lettre ouverte à l’Honorable Député Oumarou Abdourahamane

10 septembre 2019
Lettre ouverte à l’Honorable Député Oumarou Abdourahamane

Ceux qui décident pour l’école publique doivent y inscrire leurs propres enfants, simple question de bon sens, de responsabilité partagée et d’équitabilité ! Cher honorable, cher concitoyen, cher frère Abder !

La gouvernance des partis politiques au Niger : Multipartisme ou multi-entreprise !!!

7 août 2019
La gouvernance des partis politiques au Niger : Multipartisme ou multi-entreprise !!!

  Le peuple nigérien a adopté lors de la conférence nationale souveraine tenue en 1991, le principe de la démocratie pluraliste. Ce choix est matérialisé dans le préambule de la...

Tribune pour des élections présidentielles idéelles au Niger

19 juillet 2019
Tribune pour des élections présidentielles idéelles au Niger

La date des élections présidentielles au Niger, fatidique, approche. Le peuple s'interroge : « Pour qui  voter ? ». Il y a aussi ceux qui sont découragés, déçus. À ceux-là, il...

Pour une intégration effective, l’Afrique a besoin de leaders convaincus

9 juillet 2019
Pour une intégration effective, l’Afrique a besoin de leaders convaincus

Malgré leur dispersion sur terre, leur diversité et leurs différences, les êtres humains dans leur existence, ne peuvent tout naturellement pas se passer de l’interdépendance. Malheureusement, l’histoire a montré qu’au...

Lettre citoyenne ouverte aux Chefs d’Etat et de Gouvernement de participant au Sommet de Niamey sur la ZLECAf

9 juillet 2019
Lettre citoyenne ouverte aux Chefs d’Etat et de Gouvernement de participant au Sommet de Niamey sur la ZLECAf

Excellences, Messieurs les Chefs d’Etat et de Gouvernement, Je suis très heureux, en tant que citoyen, de pouvoir vous accueillir dans notre capitale pour le Sommet de l’Union Africaine relatif...

Appel au Président Issoufou : pour une approche rénovée des dispositifs sécuritaires

13 mai 2019
Appel au Président Issoufou : pour une approche rénovée des dispositifs sécuritaires

Monsieur le Président, La recrudescence des actes de violence enregistrés ces derniers mois dans plusieurs régions du pays nous oblige à vous lancer cet appel afin d’attirer votre attention sur...

960x494px.jpg