NITA Fond Site Web 675 x 240

Lancement mise en production Petrole Agadem Koulele

Le Premier Ministre, M. Ali Mahaman Lamine Zeine, a présidé, ce mercredi 01 novembre 2023, la cérémonie de mise en production du projet intégré AMONT et AVAL de la phase II d’Agadem dans la Région de Diffa. Arrivée dans l'après-midi de ce mercredi 01 novembre 2023, par un aéronef (hélicoptère ) sur le camp de CNPCNP, la compagnie qui s'occupe du projet pipeline, le Premier Ministre et sa délégation ont été accueillis par le gouverneur de la région de Diffa, le général de Brigade Ibrahim Bagadoma.

Zeyna commission0

Après l'accueil, la délégation du Premier Ministre s'est transportée sur le site de l'opération pétrolière là où un accueil chaleureux leurs a été réservé sur fond d'animation de l'artiste militaire Maman Sani Maigochi.

Dans son adresse à l'entame de cette cérémonie, le Premier Ministre Lamine Zeine a exprimé les remerciements du chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, qui '' me charge de porter ce message d'espoir qui comporte un engagement de notre pays de s'affranchir et de lutter pour la Sauvegarde de sa dignité. Le président demande que les ressources qui seront issues de la production de la phase II soient destinées exclusivement à assurer la sécurité, le développement de notre pays. C'est la base de partage équitable pour que l'ensemble de la population nigérienne en profite ''. 

'' Ces ressources vont nous permettre de nous affranchir de certains types de défis que nous vivons et je peux vous en assurer que tout sera mis en œuvre pour que dans la plus grande transparence l'usage de ces ressources soit faite dans les meilleures manières possibles'', a-t-il rassuré.

'' Cette cérémonie est historique parce qu'elle rappelle 2008, où le président Tanja, paix à son âme, a cru et mis en route le projet d'exploitation de notre pétrole ici dans cette zone d’Agadem. Cela provoque en moi une certaine émotion parce qu'on était tous ensemble dans le but de réaliser le projet FPF. Grâce à Dieu, on se retrouve aujourd'hui en temps voulu et le président Tiani tient à ce que tous ensemble nous puissions voir ce pétrole, qui va quitter notre pays pour aller vers l'océan Atlantique, servir l'ensemble des nigeriens '' a rappelé Ali Lamine Zeine.

Dans son allocution à cette occasion, le Ministre du Pétrole, des mines et de l'énergie, M. Mahaman Moustapha Barké Bako a, quant à lui, déclaré que " Ce jour, Mercredi 1er Novembre 2023, est le jour du démarrage de la production du pétrole brut destinée à l’exportation ".

'' Comme vous le savez, l’attribution du bloc pétrolier Agadem en 2008 a eu comme ambition d’accélérer et d’amplifier les bénéfices pour notre pays et son peuple, de la mise en valeur de ses ressources pétrolières '' a poursuivi le Ministre du pétrole pour qui '' le premier jalon historique et majeur de la concrétisation de cette ambition, comprend la construction des installations de surface du site d’Agadem, la construction de la raffinerie de Zinder et de son pipeline d’alimentation et le démarrage en 2011 de la production du pétrole brut destinée à alimenter ladite raffinerie ''.

'' Avec la cérémonie de ce 1er novembre, nous atteignons un autre jalon historique majeur de cette ambition. Ce seront désormais, plus de 90 000 barils par jour de pétrole brut qui seront destinés à l’exportation en plus des premières quantités alimentant la raffinerie de Zinder'' a précisé le Ministre Barké avant de souligner que ''pour atteindre cette nouvelle étape, notre pays a dû réaliser l’un des plus grands investissements de son histoire avec un coût total de plus de trois mille milliards de F CFA ''.

Pour le Ministre nigérien du pétrole '' les recettes directes attendues de l’export vont contribuer significativement au développement économique de notre pays. Elles seront encore plus importantes en prenant en compte les effets induits sur tous les acteurs intervenant dans la phase d’exploitation notamment en termes de création d’emploi et de recettes fiscales ''..

Si cette cérémonie de lancement a été effective, c’est grâce à la volonté manifeste des plus hautes autorités de la Transition de notre pays en premier chef, le Président du Conseil National pour la Sauvegarde de la Patrie, Chef de l’Etat, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani et le Premier Ministre, M. Ali Mahamane Lamine Zeine, a-t-il laissé entendre tout en indiquant qu'à travers '' le lancement de cet évènement, le Chef de l’Etat veut donc donner une nouvelle orientation, une nouvelle vision de la gestion des ressources pétrolières, mais aussi minières et énergétiques, pour un Niger nouveau ''. 

C’est pourquoi, de manière plus large, il a instruit le Gouvernement, en l’occurrence mon département ministériel, pour que les conditions favorables soient créées à la mise en valeur des potentialités dont regorge notre pays dans les domaines du pétrole, des mines et de l’énergie en s’assurant que cette mise en valeur est effectuée dans le respect strict des intérêts de l’Etat et de nos concitoyens.

Pour sa part, le Directeur Général de CNPCNP, M. ZHOU ZUOKUN n'a pas caché sa satisfaction pour la mise en production du projet pipeline de la phase II du Niger qui rentre dans un moment historique du pays.

 "Permettez moi d'adresser, au nom de la CNPCNP, nos chaleureuses salutations à tous les agents qui ont participé à la construction de ce grand projet et de les remercier du fond du cœur pour le travail acharné et les efforts consentis au cours de ces deux dernières années", a-t-il indiqué. 

Le directeur général de la CNPCNP a également tenu à remercier l'Etat du Niger et l'ambassade de la Chine au Niger, la communauté locale qui ont amené leur soutien à ce projet. Malgré les risques élevés, les difficultés importantes, la CNPCNP a construit un grand champ pétrolifère avec une capacité de production annuelle de 4,5 millions de tonnes dans le sahara, aussi capable de l'Export du pétrole brut sur une longueur de 1982km, ce qui s'inscrit comme un miracle dans l'histoire de l'industrie pétrolière du Niger. C'est un jalon de l'amitié et de la coopération Sino-nigerienne dans le domaine du pétrole. 

'' Ce projet est un grand événement pour le Niger et pour la Chine'', a soutenu l'ambassadeur de la République populaire de Chine, M. JIANG FENG, selon qui " cela représente non seulement un fond de la production du pétrole au Niger, mais aussi un grand changement du rôle du Niger dans la Scène économique mondiale ". 

'' La Chine et le Niger se trouvent dans des différents continents, mais malgré cet éloignement géographique, les peuples chinois et nigérien sont étroitement liés par une amitié très sincère et une coopération très fructueuse'' a conclu le diplomate chinois ''.. 

Notons qu'auparavant, le gouverneur de la région de Diffa, le général de Brigade Ibrahim Bagadoma a pris la parole pour souhaiter la bienvenue à ses hôtes à Koulélé.

" Nous sommes très fiers de vous accueillir en ce jour dans cette localité. La cérémonie qui nous réunit aujourd'hui concrétise sans doute la volonté du CNSP de créer les meilleures conditions pour le développement économique et social de notre pays, le Niger ", a-t-il déclaré avant d'inviter " les uns et les autres à plus d'engagement et de volonté pour accompagner le CNSP et le gouvernement dans cette œuvre de construction nationale ".

Cette cérémonie a été clôturée par la coupure de ruban (ouverture des vannes), le démarrage et les prélèvements des échantillons de pétrole brut par la pompe de pipeline, la visite guidée de la salle de contrôle centrale, et la plantation d'arbres à la porte du CPF KOULÉLÉ. 

Notons enfin que cette cérémonie s'est déroulée en présence du Ministre d'État, de la défense nationale, du ministre de l'énergie du Burkina Faso et celui du Mali, le gouverneur de la région de Diffa et de celui de Zinder, et des membres du corps diplomatiques accrédités au Niger.

ANP



Commentaires

1
Moussa Adamou dit Sa
6 mois ya
Bravo 👏
Like J'aime like 2 Répondre | Signaler ce commentaire
3
Adamou moumouni
6 mois ya
Félicitations peuple nigerien
Like J'aime like 2 Répondre | Signaler ce commentaire
1
Issaka
6 mois ya
C’est vraiment dommage pour le Niger. On aurait du être prêt à exporter notre pétrole sur le marché international. Mais maintenant la pipeline qu’on a mis des années à penser et développer au coup d’importants investissements est à l’arrêt à cause de la bêtise d’un petit groupe de nigériens qui nous usurpent notre première chance de diversifier l’exportation nos resources premières depuis les années 70. N’est ce pas ça une vraie bêtise?
Like J'aime like love angry 5 Répondre | Signaler ce commentaire
2
Tanimoune
6 mois ya
La vraie betise c'est ta creation. Sans ce petit groupe de nigeriens, cette inauguration n'aurait meme jamais eu lieu tant le petrole etait devenu une affaire e famille.
Like J'aime like love angry 5 Répondre | Signaler ce commentaire
0
L’économiste
6 mois ya
Allah qui m’a créé ne fait pas de bêtise. Astan ga fourran allah, Mon frère. Fait attention à ce que tu dis pour ne pas blasphémer contre le créateur même quand tu es contre l’opinion d’un autre frère nigérien.

De plus, je ne comprends pas ton raisonnement. Tu veux me dire qu’en trois mois la CNSP a réussi ce miracle? Tu sais bien que c’est faux.
Like J'aime like love angry 5 Répondre | Signaler ce commentaire
0
L’économiste
6 mois ya
C’est trop ridicule ce que dit Lamine. D’abord, ce pétrole ne va pas quitter pour l’Atlantique comme il dit. Exporter l’excédent par camions citernes n’est pas économique sinon tout les pays producteurs l’auront fait. En plus, par exporter? Le Togo? Le port n’est pas équipé logistiquement pour cela. Même si c’était possible, ça demanderai un long trajet de milliers de citernes pour fournir un cargo. Le Nigeria ou la Côte d’Ivoire qui sont équipés pour cela? Peu probable. Le benin? Les travaux de terminale sont à l’arrêt tout comme la pipeline. La seule véritable option c’est le Cameroun. La aussi c’est pas évident.
Like J'aime like love angry 4 Répondre | Signaler ce commentaire
1
L’économiste
6 mois ya
Notre raffinerie a une capacité de 20.000 barils, donc raffiner le brut chez nous et l’exporter dans la sous région n’est pas probable. Notre marché national ne peut pas tout ce excédent même si on arrive à le raffiner chez nous en augmentant la capacité de la raffinerie. Ce n’est pas évident que les chinois veillent faire l’investissement sur la situation présente.
Like J'aime like haha 3 Répondre | Signaler ce commentaire
2
Idi Seydou Salifou
6 mois ya
Tu es trop nul, pourquoi tant de pessimisme ? souhaiter simplement que cela soit une sortie definitive de cette crise que les traîtres de la République ont eu à instaurer ces dix dernières années,
Like J'aime love angry 3 Répondre | Signaler ce commentaire
1
L’économiste
6 mois ya
De nous deux, il est qui “nul”. De plus, qu’elle est la valeur de mon souhait dans tout cela? Tu veux mon souhait positif? Le voilà: Je souhaite que cette cérémonie farfelue améliore la crise actuelle dans laquelle on se trouve à cause de ce putsch et que la manne du pétrole brut qui restera dans le sous sol nous permettent de combler le déficit de notre budget national qui a été soudainement divisé en deux grâce encore à cette bêtise de coup d’état. Voilà, c’est fait. Dis moi maintenant ce que mon souhait a changé concrètement?

Continuez à jouer l’autruche et ne vous plaignez pas quand on continue à être classé dernier de la planète alors que nous avons les resources naturelles mais hélas pas intellectuelles pour nous en sortir.
Like J'aime like love angry 6 Répondre | Signaler ce commentaire
1
L’économiste
6 mois ya
Donc Lamine, pourquoi tu nous racontes des histoires? Pourtant en tant qu’économiste et technicien, tu sais bel et bien tous ces détails. La vérité c’est que cette production extra de 90000 barils ne va pas commencer tant qu’on n’aura pas fini notre pipeline. Dis nous la vérité. Les nigériens sont assez intelligents pour comprendre les circonstances difficiles de cette situation.
Like J'aime like love angry 6 Répondre | Signaler ce commentaire
1
Alfari
6 mois ya
Le petrole brut non exploite ne se gate pas. Il reste dans le puits jusqu'au besoin. .. Le Niger ne perd pas grand chose en ne pas exporter son petrole brut dans les conditions actuelles... Le cours (prix) du petrole brut monte et les besoins en petrole qui vient d'Afrique augmentent et se font pressants. L'occident assoife de petrole et qui ne peut plus compter sur le petrole russe, et
peut etre meme pas sur celui provenant du moyen-orient avec la guerre d'Israel, ne pourra attendre tres longtemps...
Like J'aime like love wow angry 8 Répondre | Signaler ce commentaire
2
L’économiste
6 mois ya
Mon frère agriculteur, on ne peut pas investir des milliards dans un projet pendant des années, continuer à payer les intérêts sur les prêts engendrés et relativiser le manque de revenu qui pouvait être et devrait être généré par ce projet. Ça ne se fait comme ça, mon frère. Si je te prête de l’argent avec un taux d’intérêt élevé (parce que tu es un client à risque comme le Niger est malheureusement) pour développer des villas que tu ne rentabilises pas, c’est toi qui perds chaque mois que les villas restent vides. C’est la même chose ici avec la petite différence que c’est l’état, donc nous tous, qui perds chaque jour que le pétrole reste dans le sous-sol. La CNPCNP, elle va toujours récupérer son investissement aujourd’hui ou demain quand la CNSP sera parti. Il ne faut pas minimiser la conséquence collective que le Niger et les citoyens nigériens payeront à cause cette situation dans laquelle la CNSP nous a plongé.
Like J'aime like love angry 6 Répondre | Signaler ce commentaire
1
Juriste
6 mois ya
:grrr: laminé zeine est une personnalité exceptionnelle qui constitue un don divin au Niger entant que pays musulman et le peuple n' a jamais douté de lui hormis ceux qui sont animés d'une intention malsaine tandant à défendre l'intérêt égoïste et mesquin un groupe d'individus nomment désigné. Votre intention rejoint clairement ce que je soulignais ci haut et alors comme vous ne pouvez rien ,vous êtes comdamnes à vous incliné devant leur autorité !!!
Like J'aime love 1 Répondre | Signaler ce commentaire
2
Alfari
6 mois ya
Mon frere "Economiste", Alfari apprecie beaucoup votre point de vue et ne sous estime pas du tout leur importance. Tout a fait d'accord, que les consequences des sanctions actuelles contre le Niger, vont impacter entre autres, les investissements sur ce projet. Neanmoins il y a des recours possibles, aussi bien pour le Niger que pour tous les investisseurs et autres actionnaires de ce projet. (1) Recours juridiques aupres des tribunaux appropries, sur la legitimite et la legalite des sanctions et possibilite de penaliser et d'imposer des amendes punitives en dedommagement, contre ceux qui imposent ces sanctions illegales. (2) Recours aux assureurs du projet (dependant des clauses du contrat et des garanties fournies). (3) Recours aux aux investisseurs et actionnaires pour renegocier certains termes et/ou certains aspects de la dette et de son re-emboursement (4) etc.
Like J'aime love 2 Répondre | Signaler ce commentaire
1
Alfari
6 mois ya
Tout projet a des risques, et j'ose esperer que divers risques (politiques, socio-economiques, juridiques, financiers, techniques, etc. ) ont du etre anticipes et evalues a l'inception meme de ce projet; et que des mesures appropriees pour les mitiger ont aussi ete anticipees, sinon ca aurait du l'etre. Salut mon frere L'Economiste et continuons a chercher des voies et moyens pour conjurer les defis imposes a notre cher pays.
Like J'aime like love 2 Répondre | Signaler ce commentaire
1
Mahamadou Elh Izo
6 mois ya
Les travaux D'agadem étaient déjà en cours d'exécution avant même le coût de force soyons clair et net , la production journalière était à 110 000 baril s/j et tous le monde le sais . Quoi de changement pour la junte ? Que Lamine zeine cesse de manipule les paisibles citoyens.
Like J'aime love angry 3 Répondre | Signaler ce commentaire
0
Observateur
6 mois ya
Si tel etait le cas, ou allaient les 90,000 barils additionnels? Comment etaient ils transportes ou achemines?
Like J'aime like 1 Répondre | Signaler ce commentaire
1
gado
6 mois ya
Pour ceux qui ne le savent pas cette production debute avec le lancement que vous avez tous suivi. les sanctions ne concernent pas le pipeline. je vous en informent. il est mieux pour tous d'argumenter en fontions des information corrects pas juste nos imaginations. pour ceux qui pensent que c'est du faux patientez vous verrez aussi le remplissage du premier bateaux pour mieux vous situer.
Like J'aime like 1 Répondre | Signaler ce commentaire
1
Djibo
6 mois ya
Tu es peut-être mal informé mais les travaux de la pipeline côté Benin sont bien à l’arrêt présentement. C’est pas imaginaire. Même chose pour Kandadji et la majorité des grands investissements dans le pays comme le MCC américain. L’économiste a raison. C’est une grande perte pour le Niger.
Like J'aime love 1 Répondre | Signaler ce commentaire
1
L’économiste
6 mois ya
Je ne vois pas comment la production peut commencer dès cette annonce. Le taux de réalisation de la pipeline est très avancé au Niger certes mais la construction n’est pas achevée. Au Bénin, le taux de réalisation a été inférieur à celle du côté nigérien et ça c’était avant même l’arrêt des travaux. Et le terminal au port de Cotonou n’est pas fini. C’est la réalité bien connue au ministère du pétrole.
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
Réaliste
6 mois ya
Le mensonge et la manipulation ne peuvent pas durer.
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
Ibrahim
6 mois ya
Dieu merci. Et merci le président et son premier ministre et la populations nigérien et les chinois qui nous aide aussi
Like J'aime like 1 Répondre | Signaler ce commentaire
1
Labousanino
6 mois ya
La logistique est le moteur du développement,si la France n’a pas voulu le chemin de fer pour le Niger il faut se demander?
L’étude a été faite pourquoi le quartier terminus.
Ils ont coupé tout les voies de développement au Niger nous maintenir dans la misère pour avoir la main sur l’uranium.
Avec le raille le Niger tient une position stratégique en logistique depuis des millénaires.
Donc le Cnsp doit mettre le rail en sont départ.
Like J'aime like angry 2 Répondre | Signaler ce commentaire
1
La propriété
6 mois ya
Moi c'est que je veux augmenter la propriété c'est ça qui nous reste le président devrait créé un interprise qui aucupe de ça région par région commune par commun quartier par quartier en ils amende aussi tout personne qui jeté des insalibe par terre comme l'a dit le prophète Muhammad s.a.w la propriété est la moitié de l'islam. Donc c'est nous les musulmans qui devrait être toujours propre qu'allah nous en garde
Like J'aime haha 1 Répondre | Signaler ce commentaire
0
gado
6 mois ya
Mr l'economiste reverifiez vos informations les travaux du pipeline ne sont pas arreter meme apres les evenements du 26 juillet, il n'y a aucune manipulation d'ici la fin de l'annee on verra qui est manipuler et qui reagis par sentiment.
Like J'aime haha 1 Répondre | Signaler ce commentaire

Ajouter un Commentaire

Enregistrer

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
DEPART DU DERNIER VOL DE LA FORCE FRANÇAISE CE 22-12-2023
2067 vues
 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
532 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
330 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
477 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
363 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
365 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2283 vues
 

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages