jeudi 8 décembre 2022

2567 lecteurs en ligne -

fraren

Attaques terroristes à Tamou (Say) : neuf (9) morts, dont deux policiers et 24 blessés

file photo nigerien commandos

Sept personnes ont été tuées, 24 autres blessées et du matériel militaire enlevé par les assaillants suite aux deux attaques ayant visé le poste mixte des eaux et forêts et police, le samedi 22 octobre 2022, et le 2ème poste de police dans la commune de Tamou, située dans le département de Say, région de Tillabéri, où deux (2) policiers ont malheureusement perdu la vie, le lundi 22 octobre 2022.

Aussitôt les attaques perpétrées, les opérations de ratissages terrestres et aériennes ont été déclenchées afin de neutraliser les ennemis qui s’étaient exfiltrés vers un site aurifère clandestin situé à l’Est de la localité de Tamou, a rapporté le Ministère de la Défense Nationale, dans un communiqué en date du 25 octobre 2022.

Les ennemis ayant été repérés sur le site clandestin en train de transborder des matériels pris lors des attaques précédentes, ont été neutralisés par les forces aériennes et cinq corps ont été retrouvés sur zone, a ajouté le communiqué officiel.

Malheureusement sept (7) morts sont à déplorer au niveau des populations civiles (orpailleurs) et 24 blessés qui sont admis dans les hôpitaux de Say et Niamey. Un élu local de la commune, nous a confirmé l’enterrement de 7 orpailleurs dans la journée de mardi 25 octobre 2022.

Après une accalmie relative enregistrée ces derniers jours sur les différents fronts, les attaques ont repris dans la région de Tillabéri, où, plusieurs personnes innocentes ont perdu la vie sous les balles terroristes.

Banibangou, Say et Kollo sont les trois départements de la région de Tillabéri qui ont enregistrés des attaques meurtrières entre le weekend et le lundi passé.

Malgré les efforts déployés par les Forces de Défense et de Sécurité pour protéger les populations et leurs biens, et l’accalmie précaire qui règne sur plusieurs théâtres d’opérations, la vigilance doit être de mise car l’ennemi profite  toujours d’une faille pour rebondir et semer la terreur.

C’est également, le lieu de féliciter les Forces de Défense et de Sécurité, qui en plus de maintenir le cap, sont en train de réussir les poursuites ces derniers temps, en neutralisant les ennemis comme c’était le cas avec la dernière attaque du poste frontalier de Petelkol et le ratissage qui a conduit à l’élimination des cinq (5) terroristes sur le site d’orpaillage clandestin dans la localité de Tamou.

(actuniger.com)

.

Commentaires  

+6 #1 Sani Saley 26-10-2022 02:08
A la fin il n se demande à quoi servent toutes ces bases militaires? Soit ils sont des incapables ou bien ils sont entrain de soutenir les terroristes.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #2 HALADOU HACHIMOU 26-10-2022 07:21
Nous l'avons dit et nous ne cesserons jamais de le répéter jusqu’à ce que les sourds et ceux qui se bouchent les oreilles et tous ceux ne peuvent (ne veulent) pas parler parce qu’ils ont la bouche pleine l'entendent malgré eux: il n'y aura jamais ni paix ni tranquillité tant que l’armée d'occupation française sera sur le sol nigérien. Les massacres continueront et les morts s’empileront encore et encore. L’armée d'occupation française est au Niger pour intimider nos dirigeants et les garder sous tutelle, pour semer la mort, le chaos et la désolation afin de nous maintenir dans un état de peur et de soumission permanente pour pouvoir continuer à piller nos richesses. Indéfiniment.
Citer | Signaler à l’administrateur
+5 #3 HALADOU HACHIMOU 26-10-2022 07:37
LA FRANCE EST L’ENNEMIE MORTELLE DU PEUPLE AFRICAIN.

ELLE NE COMPREND LA RELATION À NOUS QUE SOUS LE MODE DE NOTRE SOUMISSION ABSOLUE.

ELLE CROIT QUE NOUS AVONS ÉTÉ CRÉÉS, NOUS ET NOS RICHESSES, POUR LA SERVIR DE TOUTE ÉTERNITÉ.

ELLE NOUS MÉPRISE, FAIT MASSACRER CHAQUE JOUR NOS COMPATRIOTES PAR SES TERRORISTES, SUCE NOTRE SANG ET NOUS CONDAMNE À LA MISÈRE.

IL N’Y A AUCUNE RAISON QUE CONTINUIONS À SOUFFRIR EN SILENCE ET À NOUS LAISSER ASSERVIR.

Chaque patriote du continent doit donc se donner pour mission de lutter sans relâche contre nos oppresseurs multiséculaires que sont les néocolonialistes français et contribuer à l’effondrement du système qui nous maintient en esclavage.


CHASSONS L'ARMÉE D'OCCUPATION FRANÇAISE DE NOS TERRES!

METTONS FIN AU FRANC CFA, C'EST-À-DIRE À TOUT ACCORD DE COOPÉRATION MONÉTAIRE AVEC LA FRANCE.

BANNISSONS l'ENSEIGNEMENT DU FRANÇAIS DE NOS ÉCOLES. LE FRANÇAIS TUE NOS LANGUES, NOS CULTURES ET NOTRE PERSONNALITÉ.


METTONS FIN AU PILLAGE DE NOS RICHESSES MINIÈRES PAR LA FRANCE.
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #4 Blackmarket 26-10-2022 10:14
Toujours le meme scénario
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #5 TOTO A DIT 27-10-2022 00:36
:o :o Et TAMOU est à quelle distance de Niamey ???

Quand la hyène est déjà dans l'enclos ?

Quoi d'autre espérer ...

Quand le Niger continue d'enterrer ses morts dans une statistique devenue routinière...

Pour le partage et le rappel ....:

Alors que les habitants n’avaient pas fini de faire leur deuil, des hommes armés ont ciblé le lendemain, vers six heures du matin, une position de la gendarmerie du département de Kollo, à Tillabéri. Deux gendarmes y ont perdu la vie. C’est dans les mêmes circonstances que trois policiers ont été tués, lundi 24 octobre, après l’assaut du poste de police de Tamou, dans la même région, par des « individus armés non identifiés ». Mardi 25 octobre, le Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (Gsim), filiale d’Al Qaida au Maghreb islamique (AQMI) au Sahel a revendiqué cette attaque, affirmant avoir tué « cinq apostats agents de la France ».

La récurrence de ces attaques jihadistes présumées a semble-t-il créé un effet de surprise chez les populations de Tillabéri. Elles avaient commencé à s’habituer à l’accalmie qui s’est installée depuis plusieurs mois dans leur région. Mais entre samedi et lundi, onze civils et cinq membres des forces de l’ordre ont été tués, obligeant les autorités locales à revoir leurs stratégies de défense et de sécurisation dans cette immense et instable région de 100.000 km2.
A Suivre
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #6 TOTO A DIT 27-10-2022 00:39
Suite 1
Les motos de la terreur

Après l’attaque de la gendarmerie de Kollo, le préfet du département, Ibrahim Kiamogo, a pris un arrêté interdisant « formellement » la circulation de motos « de jour et de nuit dans la commune rurale de Namaro à compter du mercredi 26 octobre 2022 ». Ces moyens de transport sont principalement utilisés par les groupes jihadistes dans leur guerre asymétrique avec les Etats du Sahel.

La région de Tillabéri se situe dans la zone dite « des trois frontières », aux confins du Burkina Faso et du Mali, d’autres pays sahéliens confrontés aux violences djihadistes. Depuis 2017, elle est le théâtre d’actions sanglantes d’insurgés liés à Al-Qaïda ou au groupe Etat islamique (EI), dont la branche sahélienne avait tué en 2017 trois bérets verts de l’armée américaine. Après cette embuscade meurtrière à Tongo-Tongo, près de la frontière avec le Mali, le groupe jihadiste est monté en grade dans l’architecture des succursales de l’Etat islamique.

Avant le court répit de 2022, des jihadistes présumés y avaient multiplié aussi en 2021 des assauts particulièrement sanglants contre des civils dans leurs villages et dans leurs champs.

effet, la force Barkhane s’est repositionnée dans cette même zone frontalière pour poursuivre sa lutte contre les groupes jihadistes.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #7 TOTO A DIT 27-10-2022 01:17
Suite 2
En réponse, les autorités nigériennes ont lancé de vastes opérations à proximité de la frontière avec le Mali, avec l’appui récent, dans le cadre d’un « partenariat de combat », de 250 soldats français. Après son retrait du Mali en effet, la force Barkhane s’est repositionnée dans cette même zone frontalière pour poursuivre sa lutte contre les groupes jihadistes.

TOTO A DIT se demande et vous demande ... Comme panacée pour juguler ce terrorisme financé, sont ce 250 SOLDATS RECRUS FRANCAIS pour un supposé combat de partenariat qui va combattre le terrorisme ?

Est ce pour justifier la présence de 250 soldats par extension BARKHANE AU NIGER dont leur pays, pour rappel la France, n'a jamais au grand jamais depuis sa création menait une guerre et la gagnait que cette dernière soit conventionnelle ou asymétrique ...
Est ce ...disait TOTO A DIT , la raison pour cette poisse nationale, cette calamité historique , ne valant pas le pet d'un âne aux yeux des Nigeriens que ce VAURIEN DE Issou fou ,

au  8e forum international de Dakar sur la paix et la sécurité en Afrique, s' étant clôturée le mardi..
Que ce fou debitait ces âneries .'
L'armée comme on le sait c'est la colonne vertébrale de l'Etat",

"Malheureusement ces défis sont survenus à un moment où, en réalité, je peux le dire, on n'a pas d'armées capables de faire face aux menaces. Il faut construire ces armées".
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #8 TOTO A DIT 27-10-2022 01:38
8) :-* A entendre ses âneries que les armées Africaines en général et l'armée Nigerienne sont des incapables ....
Sont ses 250 soldats français qui sont capables pour justifier la présence de BARKHANE AU NIGER ???

Lui, une poisse accidentellei s'est il montré capable pour le Niger avec cette kyrielle de morts , de familles endeuillées civiles et militaires Nigeriennes sous son horloge plus que tous les regimes combinés de Feu Diori au Soldat Salou..,les Nigeriens n'ont pleuré et enterré autant de morts des leurs ....

Et de se demander au NOM DE QUI , cet ISSOU FOU PARTIR DIRE CES IDIOTIES ... à cette rencontre .?

Si l'Armée Nigerienne est INCAPABLE, comme cet ignare le dit ...
pourquoi se cache t il encore sous la protection de l'armée ....

Pourquoi tu ne circules pas comme Président JOHN MAHAMAT en contact direct avec la population et les bains de foule ?

Degages là bas patin frenchie !
Un VRAI ACCIDENT HISTORIQUE pour le Niger ....ce guignol !
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #9 Jerry 27-10-2022 12:12
[quote name="HALADOU HACHIMOU"]Nous l'avons dit et nous ne cesserons jamais de le répéter jusqu’à ce que les sourds et ceux qui se bouchent les oreilles et tous ceux ne peuvent (ne veulent) pas parler parce qu’ils ont la bouche pleine l'entendent malgré eux: il n'y aura jamais ni paix ni tranquillité tant que l’armée d'occupation française sera sur le sol nigérien...

Mon frère libère toi de cette haine envers la France qui te ronge, te tourmente nuit et jour et vivre en paix.

Aucune preuve palpable et aucune logique face à ces allégations...juste la recherche d'un bouc émissaire face à notre incapacité à tous les niveaux à résoudre par nous-même nos problèmes.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #10 Le coq mouillé 27-10-2022 14:57
Citation en provenance du commentaire précédent de Jerry :
[quote name="HALADOU HACHIMOU"]Nous l'avons dit et nous ne cesserons jamais de le répéter jusqu’à ce que les sourds et ceux qui se bouchent les oreilles et tous ceux ne peuvent (ne veulent) pas parler parce qu’ils ont la bouche pleine l'entendent malgré eux: il n'y aura jamais ni paix ni tranquillité tant que l’armée d'occupation française sera sur le sol nigérien...

Mon frère libère toi de cette haine envers la France qui te ronge, te tourmente nuit et jour et vivre en paix.

Aucune preuve palpable et aucune logique face à ces allégations...juste la recherche d'un bouc émissaire face à notre incapacité à tous les niveaux à résoudre par nous-même nos problèmes.









Je pense qu'il vaut mieux réfléchir avant de dire quoi que ce soit ! Direque la France est accusée à tord et ne pas proposer une issue de sortir de cette insécurité est un pécher. Moi je pense que si avec la France le civil n'est pas sécurisé autant être en insécurité sans cette France. Mes mots sont à méditer.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

Forum Douane Entreprise du 27 au 28 Septembre à Niamey

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com