samedi 13 août 2022

3452 lecteurs en ligne -

fraren

Sommet mondial sur l'Education: le Niger prépare avec ses partenaires le grand rendez-vous prévu en septembre prochain à New York

Preparatif Sommet mondial Education BIS JPG

En prélude au Sommet mondial sur la transformation de l'Éducation prévu en septembre prochain à New York aux États-Unis, le Ministère de l‘Éducation nationale (MEN) a organisé ce jeudi 28 juillet 2022 à l’hôtel Bravia de Niamey, une importante rencontre d'échanges avec les Partenaires Techniques et Financiers (PTF) du secteur de l'Éducation et de la Formation. Au vu des défis multiples et multiformes auxquels le pays est confronté en la matière, le MEN a initié cette rencontre à laquelle ont pris part les différents acteurs et partenaires dont la Délégation de l'Union Européenne au Niger et le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF) ainsi que l’ensemble des Agences du Système des Nations Unies (SNU Niger) intervenant dans le domaine, pour  enrichir la contribution du Niger à ce sommet mondial qui sera axé sur trois (3) principales thématiques dégagées par le ministère à savoir : la scolarisation des jeunes filles;  la santé et l'alimentation scolaire  et le renforcement de la formation des enseignants.

La cérémonie d’ouverture de cette rencontre préparatoire de la participation du Niger au  sommet sur la transformation de l'Éducation prévu en septembre prochain à New York au États-Unis, a été présidé par le ministre de l’Éduction nationale, le Professeur Ibrahim Natatou, en présence de la Coordinatrice résidente du Système des Nations Unies, l'Ambassadrice Louise Aubin, du  Représentant de l'Ambassadeur de la Délégation de l'Union Européenne, Cheffe de file des partenaires Techniques et Financiers du secteur de l'Éducation et de la Formation, M. Gomez, du Représentant de l’UNICEF au Niger M. Stefano Savi, des Représentants des Partenaires Techniques et Financiers, des Agences du Système des Nations Unies au Niger (SNU-Niger) ainsi que des ceux des ONG nationales et internationales du secteur, des cadres centraux et déconcentrés du Ministère de l‘Éducation Nationale et des représentants de plusieurs structures nationales actives en matière d ‘Éducation et de Formation.

Preparatif Sommet mondial Education BIS JPG

Dans l’allocution qu’elle a prononcée à l’entame de la cérémonie, la Coordinatrice résidente du système des Nations Unies au Niger, Louise Aubin a de prime à bord tenu à remercier le ministre de l'Éducation nationale pour cette initiative fort louable et pour son engagement qui s'illustre, selon elle,  par l'organisation de cette rencontre d'échanges avec les Partenaires Techniques et Financiers (PTF) du secteur de l'Éducation et de la Formation autour du Sommet mondial sur la transformation de l'Éducation prévu en septembre 2022 à New York .

Des engagements et des actions concrètes pour relever les défis de l'éducation

Le Sommet qui est une initiale du Secrétaire général de l'Organisation des nations unies (ONU), M. António Guterres, a-t-elle poursuivi, a pour objectif de parvenir à une plus grande ambition politique, à des engagements et surtout à des actions concrètes pour relancer l'Objectif de Développement Durable (ODD) 4 relatif à l’éducation. « Il s'agit en somme de ré-imaginer les systèmes d’éducation, autour des 5 Principales priorités mondiales, à savoir : 1. Développer des écoles inclusives, équitables, sûres et saines,  2. Faire en sorte que tous les élèves acquièrent les connaissances et compétences nécessaires pour promouvoir développement durable, notamment par l'éducation en faveur du développement et de modes de vie durables, des droits humains, de l'égalité des sexes, de la promotion d'une culture de paix et de non – violence, 3. Accroître considérablement le nombre d'enseignants qualifiés, 4. Rendre accessible à tous l'apprentissage et la transformation numériques, 5. Favoriser le financement de l'éducation » a souligné Louise Aubin pour qui, ces priorités reflètent tout autant les valeurs et objectifs des Nations unies que celles du gouvernement du Niger.

Preparatif Sommet mondial Education BIS JPG

« On ne peut pas oublier le drame, tout près d’ici, de l'école Pays - Bas, ravagée par un incendie qui a coûté la vie à plus de 20 enfants qui tentaient d'apprendre à lire et écrire », a-t-elle déclaré avant de faire une brève présentation d’un tableau peu reluisant de la situation de l’école nigérienne. « Au Niger en 2022, plus de la moitié des enfants de 7 à 16 ans ne sont pas scolarisés. Les filles sont retirées trop tôt de l’école, souvent pour être mariées. L'égalité est encore loin, notamment entre les zones urbaines et rurales, avec des enfants en zones rurales qui doivent parcourir des kilomètres pour rejoindre leur classe. Dans un pays si vaste, si riche de sa population, le corps enseignant est menacé, et peine à couvrir l'ensemble du territoire. Des écoles sont détruites, abandonnées après les incursions des groupes armés non étatiques » a déploré la Coordinatrice résidente du système des Nations unies pour qui, en tout état de cause, la situation de l'éducation au Niger interpelle l’ensemble des acteurs et qu’il y’a urgence à agir. « Elle requiert la mise en synergie des différentes interventions et approches intersectorielles, afin de favoriser le développement des enfants, adolescents et jeunes, qui sont l'avenir de ce pays.  Je voudrais ici féliciter le Président de la République, ancien enseignant, d'avoir érigé l'éducation en priorité nationale, restructuré les ministères en charge de l'Éducation et renforcé le dialogue avec les Partenaires Techniques et Financiers (plus de 40 acteurs) dans l'intérêt supérieur des enfants, en particulier les filles, sujet qui lui tient particulièrement à cœur. Je salue également la présence du l'Union Européenne, représenté par Monsieur GOMEZ et son rôle actif pour mobiliser l'ensemble des PTF autours des priorités gouvernementales, alignées à celles du sommet sur la transformation de l’Éducation » a ajouté Louise Aubin.

Elle a poursuivi en insistant sur l'opportunité que constitue ce sommet pour le positionnement du Niger en tant que champion en matière d’Éducation. « Fort de cette volonté de mettre l'éducation au premier plan, fort de sa jeunesse, le Niger peut devenir un exemple pour la région, en proposant dans sa lettre d'engagement des actions innovantes et efficaces, qui tiennent compte de la voix des jeunes ainsi que de la demande sociale en matière d'éducation. Le processus de consultation au Niger n'est pas artificiel. Il est le fruit d'une concertation très large des différents acteurs sectoriels et de la société civile , et prend en compte les bonnes pratiques et leçons apprises des programmes passés pour mieux servir les plus prometteurs de l’humanité , à savoir les enfants et les jeunes . Les parents, les élèves, le corps enseignant, les communautés, ont les yeux rivés sur nous, sur notre volonté à œuvrer ensemble pour offrir une éducation de qualité à tous les enfants, jusqu'au village le plus reculé du Niger » a-t-elle déclaré, avant de conclure en assurant le ministre et par là les autorités du pays, qu’au - delà de l'expertise de l'UNICEF et des contributions techniques que toutes les Agences de Nations unies sont disposées à apporter, "l'engagement de tous ces partenaires  à accompagner le Niger dans les efforts engagés pour transformer l’Éducation".

Une opportunité pour le Niger d'accompagner la transformation de son secteur éducatif

En procédant pour sa part à l’ouverture des travaux, le Ministre de l’Éducation, le Pr Ibrahim Natatou a indiqué d’entrée de jeu que c’est à la fois un plaisir et un honneur pour lui de rencontrer l’ensemble des acteurs présents, pour échanger sur des questions relatives au centre d'intérêt commun qu’ils partagent,  à savoir l’éducation, dans le cadre la préparation du Sommet des Nations Unis sur la transformation de l’éducation. « Permettez- moi, de prime abord, de saluer votre présence massive dans cette salle et vous réitérer les remerciements du Gouvernement pour le soutien que vous ne cessez d'apporter à notre pays en général et à son système éducatif en particulier » a déclaré le Pr Ibrahim Natatou pour qui, cette présence massive, témoigne une fois de plus, de l'intérêt indéniable que portent l’ensemble des acteurs présents, individuellement et collectivement au système éducatif nigérien. « Du reste, comment peut- il en être autrement, quand on sait tout votre engagement à accompagner notre Gouvernement dans la mise en œuvre de ses politiques et programmes de développement du pays » a-t-il poursuivi.

Poursuivant son allocution, le Ministre de l’Éducation nationale a souligné qu’au cours de ces dernières années, l'éducation est confrontée à d'innombrables défis liés à des chocs sécuritaires, sanitaires, climatiques et démographiques, particulièrement dans les pays en développement, comme le Niger. « L'ensemble de ces chocs nous amènent à questionner nos systèmes éducatifs, tant du point de vue de leurs approches philosophiques et technologiques, que des compétences dont les apprenants ont besoin pour mieux s'adapter dans les sociétés d'aujourd'hui et de demain. C'est dans cette perspective et au regard des enjeux de l'éducation pour les droits humains, la paix, la tolérance et le développement durable, que les Nations Unies se préparent à organiser un Sommet sur la transformation de l'éducation en septembre 2022. Ce Sommet vise à mobiliser l’action, l’ambition, la solidarité et le partage de solutions en vue de transformer l'éducation dès aujourd’hui, pour 2030 et au – delà » a-t-il précisé.

Selon le Pr Ibrahim Natatou, ce sommet se prépare par la mise en place d'un processus interactif, ciblé, intensif et inclusif, élaboré depuis la base, tenant compte des priorités des États membres et qui garantit l'engagement concret des jeunes et de l'ensemble des acteurs de l’éducation. « Celui - ci utilise trois axes de travail complémentaires et imbriqués, et s'appuie sur des initiatives existantes des consultations nationales ; des pistes d'action thématiques ; puis l'engagement et la mobilisation du public. Ces trois axes qui guident le processus préparatoire du sommet ont alimenté les discussions, les échanges et les dialogues du pré - sommet de Paris organisé par l'UNESCO du 28 au 30 juin 2022. Il va sans dire, que le Niger ne sera pas en reste dans cette dynamique mondiale » a expliqué le Ministre de l ‘Éducation Nationale. Ainsi, a-t-il poursuivi, cette rencontre s'inscrit justement dans le cadre du processus d'organisation de cet important sommet, auquel le Niger prendra une part active.

Des débats enrichissants et des contributions pertinentes

Après l’ouverture solennelle des travaux, la parole a été donnée au Secrétaire Général du Ministère de l'Éducation, Mohamed Zeidane pour la présentation  des thématiques qui vont constituer l’intervention du Niger au cours du sommet sur la transformation de l ‘Éducation en mois de septembre à New-York au États-Unis. Trois points étaient dégagés : "La scolarisation de la jeune fille’’, ‘’ la santé et l’alimentation scolaire’’ et ‘’le renforcement de la formation des enseignants’’.

Des discussions ont en suite été animées par les différents acteurs. Il en est ressorti des contributions visant à enrichir les 3 thématiques dégagées. Elles sont de plusieurs ordre dont la reforme de circula ; la transformation des écoles pour lutter contre la mendicité, avec des rations pour les jeunes talibés ; l’insertion du plan d’urgence dans les zones d’insécurité au Niger ; mettre l’apprenant au cœur des systèmes éducatifs.

Selon le Ministre de l ‘Éducation, au moment de faire la synthèse des activités et clôtures les travaux, ces contributions confirment que toutes les thématiques dégagées par le Ministre sont bonnes. « Nous avons jusqu’au de septembre pour les enrichir et sortir avec une feuille de route qui va nous permettre d’aller à New-York avec des propositions très concrètes » a-t-il conclu.

Il faut par ailleurs noter que les attentes autours du système éducatif nigériens ont été traduites en film documentaire par la réalisatrice nigérienne Aicha Macky. Le film a été projeté au cours de cette rencontre et sera amélioré et présenté à New-York, au cours de ce sommet sur la transformation de l'Éducation prévu en septembre prochain, où comme l’a annoncé le Ministre de l ‘Éducation Nationale, le Niger ne part pas jouer un rôle de figurant.

Preparatif Sommet mondial Education BIS2Preparatif Sommet mondial Education BIS2

I. Abdoul Wahab (actuniger.com)



Commentaires  

+3 #1 Haladou Hachimou 30-07-2022 13:48
Le blabla habituel. Rien de substantiel ou de concret. Seule la Coordinatrice résidente du système des Nations unies a parlé sans langue de bois des vrais problèmes de l’école nigérienne. Les autres se sont contentés d'aligner des concepts auxquels ils ne comprennent rien, les théories éculées et les formules creuses habituelles qu'ils répètent comme des perroquets car à l’école, ils n'ont pas appris à analyser. Ils ont appris à répéter et ils croient que c'est ça la connaissance. Ensuite ils iront prendre leurs perdiems et rentreront à la maison. Ce pays tombé aux mains de narco-traficants et de dirigeants incultes et vaniteux sera encore dans la tambouille pour longtemps, très longtemps.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #2 Loozap 31-07-2022 04:29
Il faut des vrais collaboration pour un développement rapide et effectif
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #3 TOTO A DIT 02-08-2022 11:58
De quelle éducation parlez vous là même jusqu'à vouloir participer à participer à un sommet dans L'APPLE STATE qu'est New York ???

Avec des résultats D'ÉCHEC académiques de fin d'année dans la fourchette de 73+% , enregistré, peut on même parler d'éducation ,pour cette jeunesse et génération sacrifiée ????

Eussent été dans les pays avec des obligations de résultats et objectifs de formation bien élaborés des sanctions vont suivre ,des têtes vont tomber dans la hiérarchie éducative ...

Avec des taux d'échec de plus de 73% , peut on parler encore parler d'éducation , du BORDEL ORGANISÉ ET ENCADRÉ ET ENTRETENU WIWI....

Et dire que toute cette CLIQUAILLE DE RACAILLE POLITICARDE courante du Niger , sont les purs produits de l'école Nigerienne PUBLIQUE, des individus issus de milieu modeste et pauvre qui ,une fois au sommet , ont oublié leur origine et tourné le dos à leur passé , aux conditions de leurs semblables :
Quelle d'échéance morale !

Quelle ingratitude !

Quelle monde!!!

TOTO A DIT dit au lieu de bousiller l'argent des pauvres contribuables Nigeriens en effectuant un voyage de show de 7881 km à New York au dos de ces contribuables, utiliser cette ressource pour autre chose d'enjeu national car la dite délégation Nigerienne ne SERA QUE DU DECOR , Que de la FIGURATION , aucune valeur additive au sommet en dehors des perdiem reçus par la délégation.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #4 TOTO A DIT 02-08-2022 17:31
8) lire plutôt

déchéance morale !
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

JEA 2022 : la déscolarisation, un mal qui gangrène l’école nigérienne

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com