vendredi 2 décembre 2022

3430 lecteurs en ligne -

fraren

Criminalité : un gendarme impliqué dans le braquage armé d'une agence de transfert d'argent à Niamey

gendarme braquage Zeyna Transfert

Un gendarme a été interpellé ce mardi 26 juillet 2022 suite au braquage armé dont il est l'auteur et qui a ciblé une agence de transfert d'argent du quartier "Escadrille" de Niamey. Il avait réussi d'abord à emporter la somme de 815.000 fcfa, en faisant usage de son arme, avant d'être pris par la police grâce au courage de la caissière en service qui, bien que sous le choc, a pu empêcher la fuite du braqueur et alerter à temps les passants.

 

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

Les faits se sont déroulées en pleine journée  de ce mardi 26 juillet 2022 au quartier "Escadrille" de Niamey. C'est une agence de la société de transfert d'argent Zeyna qui a été la cible d'un braquage armé par un individu qui s'est révélé par la suite être un gendarme, le nommé A.N, en service au GARSI (Groupe d'action, de recherche, de surveillance et d'intervention) d'Abala, une unité d'élite de la gendarmerie nationale.

Selon les premiers éléments de l'enquête, le braqueur avait attendu que les derniers clients quittent l'agence pour se présenter au guichet et menacer avec son arme la caissière pour qu'elle lui rende la totalité des fonds disponibles. Il a ainsi réussi à s'emparer de la somme de 815.000 fcfa avant de prendre la poudre d'escampette sur la moto qu'il a pris soin de bien garé dehors. Bien que sous le choc, d'après les mêmes sources, la caissière a su prendre son courage à deux mains en freinant son élan et en alertant les passants qui sont venus à son secours. Pour le malheur du braqueur, qui a tenté vainement de se dégager pour s'enfuir, une patrouille de la police se trouvait dans les environs et c'est ainsi qu'il a été pris et mis à la disposition du Commissariat centrale pour les besoins de l'enquête.

 armes bandits zeyna transferts

Braquage armé en série

Cette affaire qui est loin d'un simple fait divers interpelle à un double niveau. D'abord, la qualité de l'enquête de moralité pour le recrutement des éléments des Forces de défense et de sécurité (FDS) à un moment où, insécurité grandissante oblige certes, l'Etat s'est mis en devoir de multiplier d'ici cinq ans, l'effectif des soldats. Cette affaire, bien que isolée pour le moment, est de nature à ternir l'image d'un corps respecté des FDS nigériens bien que comme on dit, en substances, ce n'est pas parce que le fruit d'un arbre est pourri que tout l'arbre l'est. Cependant, c'est une alerte à prendre les précautions nécessaires dans le processus de recrutement pour que n'importe qui ne parvienne à s'intégrer dans le rangs de nos forces armées.

Ensuite, cette inquiétante série de vols à mains armés et surtout de braquage d'agences de transferts d'argent qui prend de plus en plus de l'ampleur à Niamey.  Il y a quelques jours, c'est au quartier Koubia qu'une autre a été prise pour cible. Les criminels ont pu réussir leur coup après avoir blessé au passage l'infortuné caissière en service. Plusieurs braquages du même genre, c'est à dire avec armes parfois de gros calibres, ont également été enregistrés ces derniers mois en plein cœur de la capitale. En plus de la nécessité de revoir le dispositif sécuritaire, les agences de transferts et autres sites qui brassent du fric doivent veiller à renforcer la sécurité de leurs investissement et surtout, de leurs agents.

Ikali Dan Hadiza (actuniger.com)

.

Commentaires  

+5 #1 Tom 26-07-2022 20:34
Y'a un autre qui continue de braquer en toute impunite l'argent de notre petrole sans que personne ne lui demande des comptes. Injustice est la mere de tous les vices qui menent a la violence et donc a la destruction du pays et de son peuple.
Citer | Signaler à l’administrateur
+6 #2 Tpn 26-07-2022 21:30
Quelle mouche l'a piqué ce monsieur pour jouer à ce sale boulot? Heureusement c'est un élément isolé dans un corps discipliné.
Il doit avoir des soucis de moralité bien avant d'intégrer ce corps.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #3 TOTO A DIT 26-07-2022 22:24
Citation en provenance du commentaire précédent de Tpn :
Quelle mouche l'a piqué ce monsieur pour jouer à ce sale boulot? Heureusement c'est un élément isolé dans un corps discipliné.
Il doit avoir des soucis de moralité bien avant d'intégrer ce corps.


Comme le disait un élément des FAN à TOTO A DIT, maintenant c'est en majorité des ratés de la société qui se font enrôler dans les différents , ne connaissant pas la valeur de la tenue ....

Qui aurait pensé dans un passé récent , un agent de la gendarmerie, un corps exemplaire et rompu des textes , commettre une telle turpitude ....??

Des policiers racketeurs dans les différents carrefours publics et maintenant un gendarme braqueur ....
Quel pays !!!!
Mais quand la tête est pourrie , avec les différents scandalesgate impunis, quoi d'autre espérer, la promotion du vol et du gangsterisme....

Honte à ce monsieur qui a couvert de honte la gendarmerie ..
Faites le pendre par les testicules... Sinon faites appel à TOTO A DIT qui le fera avec plaisir et professionnelisme..
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #4 TOTO A DIT 27-07-2022 00:49
Quand le Niger continue à pleurer et enterrer ses morts dans une passivité fataliste inouïe..... Les complices armés appelés tuent les Nigeriens et Barkhane dans son déploiement ou déplacement au Niger tuent les Nigeriens de TERA, en passant par Ayorou et maintenant Niamey , quand TOTO A DIT partage , pourquoi vas tu à la ligne ?
:o ENCORE :o ...Deux morts et plusieurs blessés dans un accident entre un mini-bus et un véhicule de Barkhane....au Niger ..

-C'est le deuxième accident mortel impliquant un véhicule de la force française en une semaine.

Au moins deux personnes ont été tuées et plusieurs autres ont été blessées, mardi, dans un accident de la route entre un mini-bus de transport et un véhicule de la force française Barkhane dans la commune de Karma, à une quarantaine de kilomètres de la capitale Niamey.

"Un accident a eu lieu ce jour 26/07/2022 aux environs de 07h 15 mn dans la descente de Boubon entre un véhicule Hiace de transport en commun et un véhicule de Barkhane", a rapporté une journaliste sur sa page Facebook, annonçant un bilan de "deux morts sur place et plusieurs blessés évacués à l'hôpital de Niamey".

La localité de Boubon est située dans la commune de Karma, à une quarantaine de kilomètres de Niamey.

"Un accident a eu lieu ce jour 26/07/2022 aux environs de 07h 15 mn dans la descente de Boubon entre un véhicule Hiace de transport en commun et un véhicule de Barkhane"
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #5 TOTO A DIT 27-07-2022 00:56
Suite 2
annonçant un bilan de "deux morts sur place et plusieurs blessés évacués à l'hôpital de Niamey".

La localité de Boubon est située dans la commune de Karma, à une quarantaine de kilomètres de Niamey.

Contacté par l'Agence Anadolu, le maire de Karma Abass Diallo a confirmé l'accident et le bilan de deux morts et plusieurs blessés.

C'est le deuxième accident mortel impliquant un véhicule de Barkhane en une semaine au Niger.

Mardi dernier, un autre véhicule de Barkhane a "accidentellement" tué une personne dans la ville nigérienne d'Ayorou, située près de la frontière malienne.

Dans un communiqué, Barkhane a déploré l'accident et a annoncé qu'elle "coopère avec les autorités nigériennes pour déterminer les causes exactes de cet accident".

Depuis plusieurs semaines, des camions et véhicules chargés de matériels militaires destinés à la force française Barkhane arrivent au Niger, en provenance du Mali que les forces françaises et européennes ont décidé de quitter suite à un désaccord avec les autorités de la transition maliennes.

Le 27 novembre dernier, des jeunes de la ville de Téra située près de la frontière du Burkina Faso, avaient manifesté pour empêcher le passage d'un convoi de Barkhane en provenance de la Côte d'Ivoire pour Gao dans le nord du Mali.

La manifestation a été dispersée par la force.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #6 TOTO A DIT 27-07-2022 00:58
Suite et fin
Selon un bilan publié par le gouvernement nigérien, au moins trois manifestants avaient été tués, alors que dix-sept autres et sept gendarmes nigériens accompagnant le convoi de Barkhane, avaient été blessés.

Après une enquête qui n'a pas permis de déterminer les circonstances de la mort des manifestants, les autorités nigériennes et françaises ont convenu, en mai dernier, de dédommager les familles des trois manifestants tués et des blessés
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #7 Toto sans blabla 27-07-2022 02:30
Un acte isolé tout simplement. Pas besoin de bla bla.
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #8 alib 27-07-2022 10:17
Bonjour,
Il appartient vraiment à une unité d'élite ? alors, il faut revoir cette formation !
Merci bien
Citer | Signaler à l’administrateur
-3 #9 TOTO A DIT 27-07-2022 10:41
Citation en provenance du commentaire précédent de Toto sans blabla :
Un acte isolé tout simplement. Pas besoin de bla bla.

:D :lol: TOTO A DIT t'a t il forcé à le lire ....ne faudrait il passer ooooo :P :P

Et le rackettage quotidien des policiers aux différents carrefours .... Est ce aussi un acte isolé ???

Ne dit on pas que birds of feather flock together , wiwi , ce que se ressemblent s'assemblent .... Et certainement que tu es son complice qui l'attendait dehors ... Gendarmerie ! Attrapez cet autre voleur et surtout les voleurs de milliards des deniers publics 8)
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #10 Blackmarket 28-07-2022 11:07
Ceux d'en bas prennent toujours l'exemple auprès de ceux d'en haut. Quand tu apprends que les enfants de tes supérieurs leur volent des dizaines voire des centaines de millions pour faire la bamboula pendant qu'ils vous envoient vous faire massacrer en brousse toi et tes frères d'arme, tu commences à t'interroger et parfois tu finis par prendre la mauvaise décision...
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

Forum Douane Entreprise du 27 au 28 Septembre à Niamey

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com