lundi 28 novembre 2022

3122 lecteurs en ligne -

fraren

Conditions de détention dans les prisons: le ministère de la Justice annonce des mesures d'assouplissement du régime carcéral à Koutoukalé

Ibrahim Jean Etienne

Le Secrétaire général du ministère de la Justice, Ibrahim Jean Etienne, a animé une conférence de presse, hier samedi 26 mars 2021, sur  la situation générale des établissements pénitentiaires au Niger et particulièrement au niveau de la Prison de haute sécurité de Koutoukalé. A cette occasion, il a annoncé que plusieurs mesures destinées à assouplir les conditions de détention ont été prises spécifiquement au niveau de cette prison où des cas de dénis des droits de l’homme ont été rapportés ces derniers temps.

 

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

A l'entame de ses propos face à la presse, le SG du ministère de la Justice a indiqué que suite aux faits de maltraitance et de dénis de droits humains à la Prison centrale de Koutoukalé qui ont défrayé la chronique, une mission de l'administration pénitentiaire a été dépêchée pour constater de visu la situation de détention des prisonniers.

C'est sur la base de ces constats que, "des propositions de solutions visant à assouplir le régime carcéral ont été faites par cette mission", a souligné Ibrahim Jean Etienne qui a ajouté que la question a été  immédiatement prise en charge et des mesures destinées à assouplir les conditions des détentions ont été prises. Il s’agit, a-t-il souligné,  "de l’autorisation de visite des familles des détenus; de l’autorisation d’apport alimentaire et des produits de soins et de l’amélioration des conditions d’alimentation des détenus qui séjournent dans cet établissement".

Le Secrétaire général du ministère de la Justice a ajouté qu'au-delà de ces mesures qui concernent la prison de haute sécurité de Koutoukalé, une politique sectorielle est en train d'être mise en œuvre à travers plusieurs composantes, pénales, pénitentiaires et de droit de l’homme. Cette politique, a-t-il précisé, est assortie d’un plan décennal de mise en œuvre 2016 – 2025 duquel  a été extrait un  plan annuel de travail qui repose sur plusieurs axes et qui vient conforter tous les engagements pris en termes d’humanisation du milieu carcéral. Selon Ibrahim Jean Etienne, dans le cadre de la mise en œuvre de ce plan, "nous avons identifié un certain nombre de mesures qui ont consisté à accroitre considérablement les ressources qui sont destinées à la prise en charge sanitaire et alimentaire des détenus ainsi que le désengorgement des établissements pénitentiaires". Les objectifs visés à ce niveau, a poursuivi le SG, sont relatifs à la réduction de la population carcérale au titre de l’année 2022 et que pour  l’atteindre, il est envisagé d’arriver à  un plan de tenue des audiences qui soit régulier et soutenu;  l’interconnexion et la mise en réseau des différents parquets avec les cabinets d’instruction et les établissements pénitentiaires ainsi que des stratégies de réinsertion des détenus.

Amélioration des conditions des détenus

Dans son exposé, le Secrétaire général du ministère de la Justice a insisté sur le fait "qu'il y’a beaucoup d’efforts qui sont consentis par le gouvernement et la composante 3 du budget programme du ministère de la justice, qui concerne l’humanisation du milieu carcéral, consacre de ressources financières assez importantes pour la prise en charge des détenus, aussi bien sur le plan alimentaire que sur le plan des soins de santé".

L'un des volets envisagés est l’accélération des jugements pour diminuer le nombre des prévenus. A la date d’aujourd’hui, a-t-il indiqué à titre d'exemple, la Prison civile accueille 1579 prévenus sur un total de 1979 détenus. Avec seulement 355 condamnés, le taux de détention est de 400% dans cette prison de haute sécurité et c'est pourquoi, a indiqué Ibrahim Jean Etienne, la question de la réduction de la population carcérale figure sur l’agenda du ministère de la justice au cours de cette année 2022. "L’objectif à ce niveau est d’inverser la tendance en créant les conditions d’accélération des procès au niveau des juridictions", a expliqué le SG qui a toutefois, reconnu que cela va nécessiter des  moyens colossaux que le ministère est s'est engagé à fournir, avec l'appui de plusieurs partenaires avec qui les concertations sont en cours. Il a aussi indiqué que des mesures concrètes vont être prises pour le suivi post carcéral des anciens détenus avec, à ce niveau, l'opérationnalisation prochaine d’une véritable stratégie d’insertion des détenus et leur reclassement social afin d’agir sur la récidive car a estimé Ibrahim Jean Etienne, "l’autonomisation des anciens détenus aura beaucoup d’effets dans la réduction des cas de récidive", ce qui permettra de réduire la population carcérale.

A.K.M (actuniger.com)

 

.

Commentaires  

0 #1 Hayman 29-03-2022 08:22
Aux gouvernants d'arrêter de tendre la main, de mendier aussi Avec toutes les richesses y compris humaines sont regorge le Niger nous voyons les gouvernants compter sur l'aide extérieure au sous-développement, l'aide humanitaire qui n'a jamais fait émerger un pays.
Nous nous devons d'arrêter les discours et les slogans creux pour aller vers le concret. Arrêtons les investissements qui n'apportent pas de la valeur ajoutée comme les ponts, les échangeurs, les Niyala et assimilés. Ventre qui a faim n'a point d'yeux pour contempler des Niyala.
Si les 3N étaient sincères, les fruits seraient cueillies depuis.
Le barrage de Kandagi aurait produit ses retombées depuis, si les socialistes étaient sincères sur la continuité de l'Etat. De même pour le port sec de Dosso, la question de l'énergie entre autres.
Arrêtons la fatalité de dire que nous sommes nombreux pendant que l'Asie a montré le contraire.
Arrêtons les passe-droits et utilisons les compétences nigériennes qu'importe le bord politique. Le Niger est un tout indivisible. Vous ne pouvez pas écarter une partie de des compétences soit disant qu'elle n'est pas de votre bord politique et s'attendre à des meilleurs résultats, à du progrès.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #2 Hayman 29-03-2022 08:23
Dieu seul sait que Tandja n'a pas fait de discrimination entre les nigeriens. Les dits socialistes dans leur déni morbide ne vont pas le reconnaître.
Si les nigeriens travaillent unis et solidaires, le Niger ne saurait être classé parmi les derniers au monde au plan du développement humain.
Charlie a fait du mal pour ce pays et se sont les mêmes travers que Bazoum semblent perpétuer.
Il n'y a pas que les enfants de la rue qui mendient, tendre la main à l'aide extérieure c'est aussi de la
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #3 Hayman 29-03-2022 08:24
Lire c'est aussi de la mendicité.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #4 TOTO A DIT 29-03-2022 09:55
:o :o :o TCHIEEEEH !!!! POOOO!!!!
Quand DES Nigériens en dehors de leur manque d'hygiène et de saleté affichée au Niger et EXPORTE cet état de fait à l'extérieur en allant jusqu'à exporter leur CHITOIRE PUBLIQUE et pisser sur les murs d'autrui dans la sous région .... Quand TOTO A DIT partage pourquoi tu miitraiilles des yeux TOTO A DIT ?

Une espace à la limite méconnaissable comparée à son visage d’avant. L'allée longeant le canal 4, partant du tunnel, est comme vidée de son contenu. Il y a de cela quelques jours, ces surfaces faisaient office de bidonville, occupé par des sans abris Nigériens qui s'activaient dans la pratique de la mendicité.

Ces derniers sont aujourd'hui déguerpis de cette zone et rapatriés dans leur pays d'origine, ce week-end passé, au grand bonheur de la population riveraine du quartier de Gueule Tapée, I est effectué un retour sur les lieux, 48h après leur départ pour tâter la situation.

Les habitants du quartier ont saisi l'occasion pour conter le calvaire qu’ils enduraient en cohabitation avec ces étrangers qui faisaient tous leurs besoins naturels à ciel ouvert, leurs enfants qu’ils exposaient à la mendicité tout en les mettant en danger, sans oublier l'insalubrité dans lequel ils vivaient.


TOTO A DIT dit ne dit on pas que l'habitude est une seconde nature
Regardez seulement même la capitale dite NIALLA comment des gens se complaisent dans la saleté d'immondices
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

Forum Douane Entreprise du 27 au 28 Septembre à Niamey

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com