samedi 10 décembre 2022

3575 lecteurs en ligne -

fraren

Coopération sécuritaire: de hauts responsables des forces de l'ordre à l'école du leadership du FBI

Formation FDS FBI

Du 21 au 25 mars 2022, Niamey abrite les travaux d'un séminaire de formation destiné aux hauts responsables des forces de sécurité du Niger, du Mali, de la Mauritanie et du Sénégal. L'initiative s'inscrit dans le cadre du programme de formation de leadership du Bureau Fédéral d’Investigation (FBI) à travers son Intenational Executive Program (IEP), en collaboration avec le Département d'Etat américain, et vise à permettre aux représentants des forces de l'ordre des dits pays à créer et à consolider des réseaux de responsables en charge de l’application de la loi dans ces pays ainsi que les régions afin de nouer des partenariats stratégiques destinés à lutter efficacement contre les menaces sécuritaires notamment le terrorisme.

 

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

Le programme de formation de cinq (05) jours a été lancé avec une cérémonie solennelle qui s'est déroulée à l'hôtel Bravia de Niamey, en présence de la Chargée d’Affaire de l’ambassade des Etats Unis au Niger Mme Susan  N’Garnim, de la chef de mission adjointe par intérim, Mme Cindy Greg, des membres de la Division des Opérations Internationales du FBI ainsi que des représentants des forces de l'ordre du Niger, du Mali, de la Mauritanie et du Sénégal qui ont été sélectionnés pour participer au séminaire.

Formation FDS FBI BIS2

Lutter efficacement contre la criminalité transfrontalière organisée

Dans l'allocution qu'elle a prononcée à cette occasion, la Cheffe de mission adjointe par intérim de l'Ambassade des Etats-Unis au Niger a indiqué que ce programme a été créé à partir d'un partenariat entre le FBI et le Département d'État américain. Selon Mme Cindy Greg, le programme de formation rassemble des délégués de toute la région en un seul endroit pour établir des relations personnelles et des réseaux professionnels.

L'objectif du FBI à travers cette initiative est "de fournir les bases pour aborder les problèmes de la criminalité transnationale organisée", a -t-elle souligné tout ajoutant qu'il sera également dispensé aux auditeurs, des sessions sur des outils qui pourront être intégrer aux opérations de leurs différents services et les utiliser pour développer leur propre leadership. "La question de la criminalité transnationale organisée est très importante pour le Niger et la région car elle est déstabilisatrice", n'a pas manqué de rappeler la Cheffe de mission adjointe par intérim avant de faire remarquer que "des groupes sont souvent de connivence avec les autorités pour se protéger des poursuites et de l'obligation de rendre des comptes". Selon Mme Cindy Greg, "les organisations criminelles transnationales opèrent également au-delà des frontières, sapant ainsi le système financier international et compliquant les efforts de maintien de l'ordre. Les autorités nigériennes ont travaillé assidûment pour démanteler les organisations criminelles transnationales". C'est pourquoi, elle a fondé l'espoir d' établir des liens et de montrer ce que le FBI, le Département d'État et le gouvernement américain peuvent faire pour aider les responsables des forces de l'ordre dans leurs enquêtes et à bien assumer leurs responsabilités.

Des partenariats et des réseaux pour faire face à toutes les menaces de l'heure

Dans une intervention par vidéo,  le Directeur adjoint de FBI, M.  Paul Abbate, s'est félicitée de cette initiative du FBI et du Département d'Etat « pour renforcer nos propres partenariats avec le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Sénégal et pour partager l'information, les ressources et les meilleures pratiques dont nous pourront tous bénéficier alors que nous continuons à lutter contre les menaces criminelles et terroristes dans nos pays respectifs ».

 "Le paysage de la menace globale est en constante évolution. Les voyages et la technologie ont estompé les frontières entre les menaces internationales et nationales, et les défis de sécurité nationale et criminels auxquels", a souligné le Directeur adjoint du FBI pour qui,  « chacune de nos nations en sont confrontées et ces menaces deviennent de plus en plus complexes". M. Paul Abbate a aussi fait remarquer que les défis tels que le crime organisé transnational, l'extrémisme violent et les menaces sur internet sont des problèmes auxquels tous les pays font face. "De nos jours, les criminels et les terroristes ne sont pas limités par les frontières transnationales et nous ne devrions pas l'être non plus », a estimé le  Directeur adjoint du FBI qui a tenu à assurer que, « nous sommes tous mieux équipés pour faire face à de telles menaces lorsque nous avons tissé des partenariats solides ».

A cet effet et pour toute menace, le Directeur adjoint du FBI a fait savoir "qu'il se peut que nous ayons des points à connecter dans un temps très limité. Nous devons constamment rechercher de nouvelles manières pour prioriser l'information : la trier, la rechercher et la partager entre nous. Nous devons continuellement innover la manière dont nous utilisons le renseignement pour mener nos opérations et il nous faut une véritable approche de travail en équipe ". C'est pourquoi, M. Paul Abbate a estimé que "renforcer ces réseaux internationaux est notre réponse numéro un pour prévenir le terrorisme et la criminalité transnationale organisée et lutter contre l'ensemble des menaces auxquelles nous sommes confrontés ».

Formation FDS FBI BIS

"Renforcer ces réseaux internationaux est notre réponse numéro un pour prévenir le terrorisme et la criminalité transnationale organisée et lutter contre l'ensemble des menaces auxquelles nous sommes confrontés. En construisant des ponts entre nos frontières par le biais de partenaires de confiance, la collaboration et un travail d'équipe, en réunissant les plus grands talents à travers de multiples pays, juridictions, disciplines et agences, nous pouvons non seulement mieux gérer les enquêtes complexes impliquant plusieurs pays, mais nous pouvons aussi utiliser les outils, les ressources et les connaissances que nous partageons pour mieux répondre aux menaces actives et émergentes à nos portes respectives". M. Paul Abbate, Directeur adjoint du FBI.

C'est dans ce cadre qu'intervient cette initiative du  FBI  qui, a ajouté M. Abbate, "est fier de nos partenariats existants et de ceux que nous continuons à construire à travers le monde". Selon le Directeur adjoint, "ces liens sont essentiels pour fournir de nouvelles perspectives sur ce que nous savons déjà, ce que nous devons apprendre et comment tout cela fait partie d'une vision globale".  Pour le Directeur adjoint Paul Abbate, en participant au programme exécutif international, "vous allez construire des réseaux qui dureront, nous l'espérons, tout au long de vos carrières dans les forces de l'ordre".

Durant les cinq jours de formation, les participants engageront un dialogue sur les menaces régionales dans le but de partager les meilleures pratiques et les leçons apprises. L'expérience vise à créer une prise de conscience régionale, à affecter la stratégie et les objectifs opérationnels des agences et des pays respectifs des participants, et à stimuler la coopération régionale pour parvenir à des solutions innovantes. L’objectif assigné à la rencontre, pour rappel,  c’est de construire un réseau de hauts responsables de l'application des lois pour créer la confiance, une vision partagée et des objectifs communs vis-à-vis de leurs rôles dans la lutte contre le terrorisme. Les participants venus des quatre pays engageront également un dialogue sur les menaces régionales dans le but de partager les meilleures pratiques et les leçons apprises. L'expérience vise à créer une prise de conscience régionale, à affecter la stratégie et les objectifs opérationnels des agences et des pays respectifs des participants, et à stimuler la coopération régionale pour parvenir à des solutions innovantes.

Il convient enfin de noter que les membres de ce partenariat se réuniront cinq fois sur une période d'un an afin de consolider et renforcer leur partenariat.
Formation FDS FBI BIS1 AbdoulWahab Issaka (actuniger.com)

 

.

Commentaires  

0 #1 Rommel 23-03-2022 09:22
Tout les problemes lies a l'armee nigerienne resultent de la peur bleue que cette armee inspire aux dirigeants et je ne vois pas comment l'ecole du FBI peut aider a retablir la confiance.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #2 TOTO A DIT 23-03-2022 10:13
:D :lol: Et TOTO A DIT qui croyait que le MALIBA du tandem patriotique Africain GOITA -CHOGUEL, est sous embargo, initié par les crétins de TAS du SIDA C DAO sous instruction de leur papa Macroni de ce con de mac .... Comment les représentants de Mali ont pu venir assister à cette module du FBi , a dos d'âne ou en marchant ?

Mais de quoi se mêle TOTO A DIT ......... 8) :-* :zzz :zzz :P
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #3 TOTO A DIT 23-03-2022 10:27
Quand TOTO A DIT a cru comprendre qu'un des objectifs visés par cette module est ...."la construction d un réseau de hauts responsables de l'application des lois pour créer la confiance, une vision partagée et des objectifs communs vis-à-vis de leurs rôles dans la lutte contre le terrorisme"

Comment peut on créer la confiance et une vision partagée des préoccupations du SAHELISTAN .....quand les Chiwawa et BULDOGS de la France, aboient et tirent des boulets rouges sur les affaires hautement souveraines du Maliba et s'en prendre à GOITA et CHOGUEL, se demande TOTO A DIT...

Ou par leur sortie enfantine est ce pour se faire remarquer et récompenser par leur papa Macron ..... Qui leur tapotera sur leur tête GOD JOB MIRO !!!!! Bon travail !

Et est ce que TOTO A DIT a donné des noms ...mais les concernés ou sbires s'y reconnaîtront .....Ou par leur réaction ...
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

Forum Douane Entreprise du 27 au 28 Septembre à Niamey

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com