lundi 8 août 2022

3047 lecteurs en ligne -

fraren

Fraude des hydrocarbures : plusieurs véhicules de transport de carburant fraudé incinérés à Balleyara

vehicule incinere fraude hydrocabure BIS

Les autorités ont procédé, ce mercredi 12 janvier à Balleyara, dans la région de Tillabéri, à l’incinération en public de cinq (05) véhicules ainsi que 13.400 litres de carburant fraudé qui ont été saisis la semaine dernière. Il s’agit à travers cet exemple, d’envoyer un signal fort dans le cadre de la lutte contre la fraude aux hydrocarbures à laquelle s’est engagée le Président Bazoum.

 

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

L’opération « coup de poing » contre la fraude aux hydrocarbures, à laquelle s’est engagée le Président Bazoum Mohamed, a visiblement commencé ! Ce mercredi à Balleyara, les autorités ont procédé à l’incinération de cinq (05) véhicules ainsi que 536 bidons de 25 litres (environ 13.400 litres) de carburant fraudé. Les véhicules ainsi que le carburant ont été saisis le 07 janvier dernier par les forces de sécurité au niveau du poste de contrôle situé sur la route de Loga. Onze (11) personnes ont été interpellées au cours de l’opération et ont été mis à la disposition de la justice, a-t-on appris également.

C’est d’ailleurs la justice qui a mis à la disposition des autorités les véhicules saisis qui ont été incinérés en public, mais sous étroite surveillance des forces de sécurité.

Tolérance zéro contre les fraudeurs de carburants

A travers cet acte, les autorités entendent montrer que dorénavant, c’est tolérance zéro pour les fraudeurs de carburant. Il faut dire que c’est un phénomène qui engendre annuellement un énorme manque à gagner aux caisses de l’Etat. Plusieurs régimes se sont essayés à le combattre sans y parvenir réellement, le phénomène ayant même pris de l’ampleur dans certaines contrées où il n’existe aucune station-service. C’est justement là le nœud de l’équation car en plus de l’emploi et des revenus qu’il procure à des jeunes, les stations-services  ne couvrent pas l’ensemble du pays. A cela s’ajoute le fait que le carburant vendu dans les stations coûte trop cher et la lutte contre les « sogou-sogou » ou « rouwa-rouwa » va indiscutablement se traduire par une hausse des prix de transports des marchandises et des personnes.

Qu’à cela ne tienne, en octobre dernier, quelques mois après son arrivée au pouvoir, le Président Bazoum s’est de nouveau saisi du dossier. Il a en ce sens convoqué une réunion de haut niveau pour donner des orientations sur la stratégie à mettre en œuvre pour prendre le problème à bras le corps. Un comité ad’hoc a été mis en place pour réfléchir et proposer des actions concrètes et les alternatives adaptées pour combattre efficacement le phénomène. En attendant ses conclusions, des mesures urgentes ont été prises comme l’application stricte de la réglementation en vigueur concernant la vente des hydrocarbures au Niger ainsi que des opérations coup de poing pour traquer les fraudeurs et autres vendeurs ou transporteurs de carburant fraudé. 

vehicule incinere fraude hydrocabure BIS

Ikali Dan Hadiza (actuniger.com)

 



Commentaires  

+14 #1 Maidoki 12-01-2022 19:08
Il faut d'abord arreter les fraudeurs en chef qui sont a l'AN, au Ministere du petrole, au palais, primature, etc.
Citer | Signaler à l’administrateur
+6 #2 Hum 12-01-2022 19:58
Les gars il faut désormais faire le trafic de drogue car les bagnols sont des Harey ban personne n ose les brûler et vous êtes protégés par la Camaderia rose , ça ne cause pas de risque de se faire brûler vif.
Je peux vous communiquer le contact d Escobar ( Issoufou Mahamadou) ou d Eltchapo ( BM).
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #3 Kad 12-01-2022 20:58
C'est une opération à double tranchant pour les pauvres et aussi pour les nanties.
Où sont les fraudeurs des deniers public, que faut il brûlé pour eux???????
Citer | Signaler à l’administrateur
+6 #4 Nigérien 12-01-2022 21:46
". Il faut dire que c’est un phénomène qui engendre annuellement un énorme manque à gagner aux caisses de l’Etat" hum il faut plutôt dire que c'est la population qui gagne se "manque à gagner" car plus de 10 ans notre essence coute très cher et n'a jamais connu de baisse
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #5 Pauvre Niger 13-01-2022 07:07
Pauvre Niger.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #6 Talaka 13-01-2022 08:42
"...Il faut dire que c’est un phénomène qui engendre annuellement un énorme manque à gagner aux caisses de l’Etat..." De quel etat parle t'on? de l'etat du Niger au service de son peuple ou de l'etat prebendier du duo Bazoum-Issoufou qui peut manquer les moyens d'organiser le BAC mais d'augmenter les domestiques, cuisiners, chauffeurs, etc au service du multi-milliardaire chouchou de Paris et de la CEDEAO? Toutes ces fraudes et ces trafics de drogue ne sont que la manifestation de la tres tres mauvaise gouvernance qui caracterise ce pays depuis 11 ans deja.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #7 momo 13-01-2022 08:45
de toutes les façons la fraude va diminuer car le nigeria a decidé de ne plus subventionner le car[mot censuré]nt à parti de février prochain.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #8 Blackmarket 13-01-2022 11:31
Sakartchi 2.0 :D
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #9 NiGerien 13-01-2022 15:52
Le nigerien n'est jamais content. Toujours dans la critique!!!
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #10 Seyni 14-01-2022 02:20
La population ne sont en danger par les terroriste qui les menaces mais ce la fraude qui les met en danger.
Le Niger est en retard et ne peut avancé dans cette état.
En fin je regrette d'avoir choisir Bazoum.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #11 La vérité 14-01-2022 09:51
La lutte contre la fraude des hydrocarbures ne peut se gagner que si notre état voyou concent a réduire le prix de l essence a 300 francs minimum Sinon c est peine perdue Walay !
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #12 La vérité 14-01-2022 09:53
Comment peut on comprendre que le Nigeria importé son car[mot censuré]nt au Niger et que nous nous partions l acheter chez eux et qu on puisse quand même le revendre moins cher ici?
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #13 Wangrin 16-01-2022 09:58
Bonjour à tous,
Vraiment c'est pas la peine ce pays, si vous voulez réellement combattre ce phénomène c'est très, le Niger a son pétrole, il suffit juste de réduire à 250f ou 200f le litre à la pompe et voir si ça va continuer.
Mais comme ceux qui sont censées réfléchir sur la situation c'est pas avec leur argent qu'ils prennent le fuel, ils ont toujours de bon donc c'est pas leur. Ils ne vont pas le faire et même ils le font c'est pour augmenter le prix parce que c'est gagnant gagnant.

Et monsieur le Président, si vraiment vous êtes élu par le peuple et pour servir ce peuple, il faut éviter ces genres de choses parce que vous méprisez le peuple que vous dite aimez.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #14 Le Niger reste toujours pauvre 17-01-2022 12:53
Le Niger reste toujours pauvre
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #15 Marafa 21-04-2022 16:50
Dieu nous accorde le meilleur au Niger.
Qu il donne le travail à tous les méritants.
Qu il dexende sa clémence sur tout l peuple nigérien.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

JEA 2022 : la déscolarisation, un mal qui gangrène l’école nigérienne

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com