samedi, 28 mai 2022
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


333LD_copie.jpg

CONTEXTE

Dans le but de gérer les perturbations causées par la pandémie de la COVID-19 en Afrique de l'Ouest, les ministres de l'agriculture et de l'alimentation de la CEDEAO ont tenu une vidéoconférence le 31 mars 2020 sur l'impact de la COVID-19 et des parasites des cultures sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle en Afrique de l'Ouest. Les ministres ont noté que les mesures économiques suivantes ont été prises dans tous les pays : confinement partiel ou total des populations, limitation de la mobilité des personnes, fermeture des frontières, fermeture des marchés urbains, péri-urbains et ruraux qui structurent la relation entre l'offre et la demande.

Tout en reconnaissant les effets positifs de ces mesures visant à réduire la propagation de la COVID-19, ils ont également mentionné l'impact négatif initial sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle, notamment : l’augmentation des prix des produits de première nécessité, le faible accès des personnes vulnérables à la nourriture, la baisse drastique de la commercialisation des produits maraîchers et fruitiers périssables, l’augmentation des coûts de transport, l’accès difficile aux semences, engrais, produits phytosanitaires, etc.  Il convient de noter que les réponses à la COVID-19 varient d'un pays à l'autre, mais aucune étude spécifique n'a évalué l'impact précis des différentes mesures politiques prises sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle dans la région et plus précisément dans la zone du Sahel en Afrique de l’Ouest.

En 2020, le CRDI a lancé un appel à propositions pour documenter la manière dont les réponses aux chocs économiques et sanitaires associés à la COVID-19 préservent et/ou compromettent la production, la disponibilité et l'accès à la nourriture, et l’impact que cela a eu sur les relations et l’équité entre les deux sexes en ce qui concerne les personnes les plus vulnérables. A la suite de l’appel, le CORAF a été retenu pour conduire une étude sur « l’impact des réponses du Gouvernement à la COVID-19 sur les systèmes alimentaires et les moyens de subsistance au Sahel ».

Le CORAF a mené des investigations stratégiques sur les mesures spécifiques prises dans cinq pays à savoir : le Burkina Faso, le Cap-Vert, le Mali, le Niger et le Sénégal. Les objectifs spécifiques étaient (i) de faire l'inventaire des réponses et déterminer leur impact sur la production, la disponibilité, l'accès et les mécanismes d'adaptation alimentaires ; (ii) d’identifier les lacunes contenues dans les réponses à la COVID-19, y compris l'inégalité entre les sexes, afin d'améliorer la préparation à d’éventuelles pandémies; et (iii) de proposer des considérations stratégiques pour d’éventuelles pandémies.

Les résultats de des investigations sont traduits en un rapport national dont la validation en atelier constitue une des étapes clés du processus de l’étude. Les présents termes de référence sont dédiés à l’effet d’organiser ledit atelier sous la supervision du CORAF et avec la participation des différentes parties prenantes.

 

DEROULEMENT DE L`ATELIER

Du 19 au 20 novembre 2021, s’est tenue dans la salle de réunion du restaurant Mafé, l’Atelier de validation du rapport national de l’étude sur « Les effets des réponses des gouvernements à la COVID-19 sur les systèmes alimentaires et moyens de subsistances au sahel ».

Cet atelier de restitution et validation dont l’objectif général est de partager le rapport national provisoire avec les parties prenantes et de proposer des considérations stratégiques pour ces futures pandémies, a pour objectifs spécifiques de :

  • Présenter le rapport aux participants à l’atelier;
  • Recueillir les remarques et recommandations sur le document afin de le valider;
  • Emettre des recommandations pour l’amélioration de la stratégie à adopter aux futures pandémies.

Pendant deux (2) jours, l’atelier a regroupé soixante (60) participants venant de : Cabinet du Premier Ministre, PTF et SNU, MAG, MEL, Ministère de la santé, Gouvernorat de Niamey, cinq arrondissements communaux, INRAN, ONG et OSC, presse et d`autres institutions de recherche. L`atelier s`est déroulé en trois (3) : (i) la présentation du Rapport Pays ; (ii) les débats, questions et réponses ; (iii) les travaux de groupes suivis des conclusions.

La cérémonie d’ouverture a été marquée par deux allocutions dont le mot de bienvenue du Directeur Général de l’INRAN, Point Focal du CORAF. Après le mot de bienvenue aux participants, il a rappelé l’importance de l’atelier notamment la validation du rapport national qui sera présenté à la fin du mois de novembre à Dakar.

Après la cérémonie d’ouverture, le tour de table de présentation des participants, les objectifs et les résultats attendus et l’agenda de l’atelier ont été présentés. Aussi, un bureau de séance a été mis en place ; il est composé comme suit :

Présidente : Mme Hadizatou Kobra Garba (KOMI LOCAL)

Trois rapporteurs :

  1. Dr M. Bahari Amadou (INRAN) ;
  2. Mme Rahama Moustapha (TALLAFIN MATA) ;
  3. Mr Dini Younoussa Almoctar (BFAC REP).

Les travaux ont continué avec la présentation des résultats de l’étude par le consultant. Cette présentation est articulée autour des points suivants :

Paramètres géographiques et démographiques (superficie, population, etc.) ;

- Rappel sur les politiques agricoles de 1960 à nos jours et constats sur les politiques ;

L’inexistence de données formelles sur les réels impacts (effets) de la COVID 19 sur les systèmes de productions alimentaires et nutritionnelles déjà précaires.

Objectif général

Contribuer à l'amélioration de la sécurité alimentaire et nutritionnelle en Afrique de l'Ouest sur fond de risques physiques et biologiques, en particulier la COVID-19 et les futures pandémies.

Objectifs spécifiques 

  • Faire l'inventaire des réponses et déterminer leur impact sur la production, la disponibilité, l'accès et les mécanismes d'adaptation alimentaires ;
  • Identifier les lacunes dans les réponses a la COVID-19, y compris l'inégalité entre les sexes, afin d'améliorer la préparation aux futures pandémies ;
  • Proposer des considérations politiques pour les futures pandémies.

Résultats attendus de l’étude

  • Identification et documentation des politiques négatives et positives liées à la COVID-19 ;
  • Documentation des enseignements tirés de la mise en œuvre des réponses à la COVID-19 par rapport aux chocs économiques et sanitaires dans le pays étudié ;
  • Identification et documentation des ramifications sur les relations et l'équité entre les sexes pour les femmes, les jeunes et les groupes vulnérables en raison des réponses associées à la COVID-19, ainsi que des relations sociales ;
  • Recommandations politiques pour un cadre de préparation aux catastrophes et de réduction des risques de catastrophes adaptées, efficaces et équitables pour les réponses aux futurs chocs, proposées et validées par les parties prenantes ;
  • Identification des besoins en capacités pour contribuer à la formulation des politiques.

Méthodologie

Sélection des mesures prises au Niger : sur 39 prises par le gouvernement, 26 mesures ont été sélectionnées dans le cadre de cette étude.

Présentation des chaînes de valeurs sélectionnées et leur importance

  1. Chaîne de valeur (Mil, autres Céréales et Sésame)
  2. Chaîne de valeur (Riz)
  3. Chaîne de valeur (Cultures maraîchères et fruitières)
  4. Chaîne de valeur (Bétail/viande et volaille)
  5. Chaîne de valeur (Poisson)

Présentation de la zone d’étude

Cinq régions ont été retenues dans le cadre de l’étude (Niamey, Tillabéry, Tahoua, Agadez et Zinder) ;

Questions clés de l’étude

  1. Les réponses ont-elles affecté la disponibilité de la main d’œuvre ?
  2. Les réponses ont-elles empêché l'accès aux marchés ?
  3. Les réponses ont-elles affectées l’accès aux intrants agricoles ?
  4. Les réponses ont-elles affecté les mouvements des bergers et des troupeaux
  5. Les réponses ont-elles affecté les prix du marché ?
  6. Les réponses ont-elles créé une discrimination à l'encontre des femmes, des jeunes et d'autres groupes vulnérables ?
  7. Les réponses ont-elles affecté le potentiel de production et la production ?

Situation de la pandémie dans le pays

Graphe (1) présentant l’évolution des cas de COVID-19 au Niger au 10 octobre 2021.

Description des échantillons

-Effectif enquêté= 1782

-Paramètres (âge, genre, taille de ménage, statut matrimonial, origine, revenu avant COVID, situation des enquêtées avant les mesures, les chaînes de valeurs et leurs maillons, caractérisation des personnes enquêtées par chaîne de valeur)

Présentation des résultats au niveau national

  1. Impacts des mesures sur les moyens de subsistance de la population

6 mesures sur 26 (23,1%) ont eu un impact négatif sur les cinq (5) des chaînes de valeurs (producteurs, transformateurs, consommateurs, commerçants, transporteurs)

  1. Stratégies de survie basées sur les moyens de subsistance

1-Les stratégies de stress comme l'emprunt d'argent ou dépenses des économies (31,3%) ;

2-Les stratégies de crise comme la vente d'actifs productifs (53,9%) ;

3-Les stratégies d'urgence comme la vente de terres (14,9%).

  1. Analyse genre des stratégies

Stratégie de stress : femmes (36,5%) ; les plus de 65 ans (38,1%), suivi des moins de 35 ans (32,6%) ; les individus extrêmement pauvres (48,3%).

Stratégie de crise : hommes (59%) ; la classe 35-65 ans (56,6%), suivie de la classe 65 ans et plus (54,8%), la classe de ceux qui ne sont pas en situation de pauvreté (67,7%), suivi de la classe 65 ans et plus (65,9%).

Conclusion

La conclusion a été présentée telle que demander par la CORAF.

  • Présentation des cinq résultats spécifiques liés à la mise en œuvre de l’initiative ;
  • Les réponses aux six principales questions clés de recherche ;
  • Formulations des recommandations par groupe d’acteurs

La présentation a suscité quelques interrogations. Ces dernières portent essentiellement sur les critères d’échantillonnage (représentativité de l’échantillon), le logiciel utilisé, la mesure de l’impact des activités conduites par le gouvernement et les partenaires, les changements opérés par la COVID, la prise en compte des handicapés.

Dans son intervention le consultant a rappelé les TDR de l’étude qui se limitent aux effets des mesures COVID sur le système alimentaire et les moyens d’existence. En ce qui concerne l’échantillon, il a été retenu compte tenue des ressources disponibles et du temps alloué. Le logiciel utilisé est STATA. Les questionnaires et le canevas ont été fournis par le CORAF au niveau des cinq pays. Dans le cadre de l’étude, le consultant a travaillé avec l’ensemble des partenaires, notamment le Cabinet du Premier Ministre, le Ministère de la santé.

La première journée s`est terminée avec la constitution de deux groupes de travail.

Recommandations

  1. Informer la population avant de mettre en applications certaines mesures ;
  2. Identifier et réactiver les politiques de protections sociales non appliquées ;
  3. S’assurer du suivi et de la coordination de différentes institutions et maillon de décision ;
  4. Etendre l’étude sur l’ensemble du territoire national ;
  5. Prendre en compte de toutes les observations allant dans l’amélioration du document ;
  6. Poursuivre l’étude.

Cet atelier de partage et amendements du rapport pays a regroupé les partenaires nationaux impliqués dans la lutte contre la COVID-19 au Niger. L’atelier s’est bien déroulé, les objectifs et les résultats attendus ont été atteints, avec l’obtention d’un rapport national à présenter au niveau régional.

Ajouter un Commentaire

Top de la semaine

Publier le 26/05/2022, 18:40
burkina-une-cinquantaine-de-civils-tues-par-des-hommes-armes-dans-l-est-du-pays  Une cinquantaine d’habitants de plusieurs villages de la commune de Madjoari ont été tués hier...Lire plus...
Publier le 26/05/2022, 17:57
criminalite-transfrontaliere-2-policiers-tues-et-plusieurs-autres-blesses-par-des-bandits-armes-a-bangui-pres-de-la-frontiere-nigeriane-region-de-tahoua Au moins deux (2) agents de la police nationale ont été tués et quatre (04) autres blessés dans un...Lire plus...
Publier le 26/05/2022, 15:13
burkina-saisie-record-de-115kg-de-cocaine-d-une-valeur-de-plus-de-7-milliards-de-cfa Dans une annonce faite hier mercredi, les douanes burkinabé ont annoncé avoir opéré une saisie record...Lire plus...
Publier le 26/05/2022, 11:19
viols-meurtres-et-complicite-avec-les-rebelles-ce-que-fait-l-onu-en-rca Le déploiement de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation en...Lire plus...
Publier le 26/05/2022, 11:07
rafpro-la-problematique-de-la-formation-professionnelle-et-de-l-apprentissage-en-afrique-au-coeur-de-la-13e-ag-qui-se-deroule-du-25-au-27-mai-a-niamey La capitale nigérienne abrite du 25 au 27 mai 2022, la 13e édition de l'Assemblée générale ordinaire...Lire plus...
Publier le 22/05/2022, 21:17
insecurite-un-presume-terroriste-tue-et-un-autre-interpelle-par-la-population-vers-kouro-beri-dosso Un présumé terroriste a été tué et un autre interpellé et remis aux forces de sécurité par les...
Publier le 23/05/2022, 14:31
insecurite-braquage-en-plein-jour-au-quartier-boukoki-de-niamey Des individus armés ont pris pour cible la boutique d'un négociant d'or au quartier Boukoki de Niamey,...
Publier le 24/05/2022, 21:13
defense-communique-du-ministere-de-la-defense-nationale Les différentes offensives menées par les Forces Armées Nigériennes (FAN) dans l’Ouest du territoire...
Publier le 24/05/2022, 20:54
barrage-de-kandadji-le-president-bazoum-instruit-d-accelerer-la-mise-en-oeuvre Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Mohamed Bazoum, a présidé mardi matin 24 mai 2022,...
Publier le 23/05/2022, 14:55
mali-a-hombori-vivre-la-peur-au-ventre-par-omar-sylla  À Hombori, la population craignait le retour des terroristes aux alentours, mais c’est un autre...
Publier le 23/05/2022, 14:31
insecurite-braquage-en-plein-jour-au-quartier-boukoki-de-niamey Des individus armés ont pris pour cible la boutique d'un négociant d'or au quartier Boukoki de Niamey,...
Publier le 22/05/2022, 21:17
insecurite-un-presume-terroriste-tue-et-un-autre-interpelle-par-la-population-vers-kouro-beri-dosso Un présumé terroriste a été tué et un autre interpellé et remis aux forces de sécurité par les...
Publier le 24/05/2022, 21:13
defense-communique-du-ministere-de-la-defense-nationale Les différentes offensives menées par les Forces Armées Nigériennes (FAN) dans l’Ouest du territoire...
Publier le 22/05/2022, 19:32
lutte-contre-le-terrorisme-l-aviation-militaire-nigerienne-a-prete-main-forte-a-l-armee-burkinabe-lors-de-l-attaque-de-bourzanga L'armée de l'air du Niger a apporté un appui aérien aux soldats burkinabés qui ont vigoureusement...
Publier le 26/05/2022, 17:57
criminalite-transfrontaliere-2-policiers-tues-et-plusieurs-autres-blesses-par-des-bandits-armes-a-bangui-pres-de-la-frontiere-nigeriane-region-de-tahoua Au moins deux (2) agents de la police nationale ont été tués et quatre (04) autres blessés dans un...

Dans la même Rubrique

Criminalité transfrontalière: 2 policiers tués et plusieurs autres blessés par des bandits armés à Bangui, près de la frontière nigériane (Région de Tahoua)

26 mai 2022
Criminalité transfrontalière: 2 policiers tués et plusieurs autres blessés par des bandits armés à Bangui, près de la frontière nigériane (Région de Tahoua)

Au moins deux (2) agents de la police nationale ont été tués et quatre (04) autres blessés dans un échange de tirs, hier mercredi 25 mai 2022 dans la commune...

RAFPRO: la problématique de la formation professionnelle et de l'Apprentissage en Afrique au cœur de la 13e AG qui se déroule du 25 au 27 mai à Niamey

26 mai 2022
RAFPRO: la problématique de la formation professionnelle et de l'Apprentissage en Afrique au cœur de la 13e AG qui se déroule du 25 au 27 mai à Niamey

La capitale nigérienne abrite du 25 au 27 mai 2022, la 13e édition de l'Assemblée générale ordinaire du Réseau Africain des Institutions et Fonds de Formation Professionnelle (RAFPRO) qui a...

Direction générale des Douanes (DGD): l'administration lance une vaste campagne de vulgarisation du droit douanier pour une meilleure gestion des contentieux

26 mai 2022
Direction générale des Douanes (DGD): l'administration lance une vaste campagne de vulgarisation du droit douanier pour une meilleure gestion des contentieux

L'hôtel Bravia de Niamey a servi de cadre, mercredi 25 mai 2022, à une journée d'échanges sur le contentieux douanier. Il s'agit pour la Direction Générale des Douanes (DGD) à...

Justice: lancement officiel du Programme d'innovation de la justice au Niger (PIJN), pour une justice accessible, efficace et équitable à tous les citoyens

26 mai 2022
Justice: lancement officiel du Programme d'innovation de la justice au Niger (PIJN), pour une justice accessible, efficace et équitable à tous les citoyens

L'hôtel Radisson Blu de Niamey a servi de cadre, ce mercredi 25 mai 2022, à l'atelier de restitution de l'enquête sur les besoins et la satisfaction des citoyens en matière...

Santé et résilience communautaire: l'Unicef appuie le ministère de la Santé publique pour ses activités sur le terrain

25 mai 2022
Santé et résilience communautaire: l'Unicef appuie le ministère de la Santé publique pour ses activités sur le terrain

Les locaux du Ministère de la Santé Publique, de la Population et des Affaires Sociales, ont abrité ce mardi 24 mai 2022, la cérémonie de remise par l’UNICEF de trois...

Au Sahel central, l'avenir de centaines de milliers de filles est menacé en raison d'une crise alimentaire négligée (communiqué de presse)

25 mai 2022
Au Sahel central, l'avenir de centaines de milliers de filles est menacé en raison d'une crise alimentaire négligée (communiqué de presse)

Si la crise alimentaire dans le Sahel central n'est pas résolue, elle pourrait saper tous les autres efforts humanitaires et faire reculer le développement humain global et les progrès en...