mardi 4 octobre 2022

3595 lecteurs en ligne -

fraren

Diffusion de Sextape sur les réseaux sociaux : après enquête, plusieurs mis en cause en attente de jugement

Tribunal de Niamey

Comme instruit par le Conseil des ministres du 04 novembre 2021, la justice a été saisie dans la récente affaire de diffusion sur les réseaux sociaux, de vidéos à caractère pornographique mettant en scène des jeunes filles mineures nigériennes.  Les investigations menées par les services compétents ont permis l’interpellation d’une vingtaine de personnes qui ont été déférées au parquet. Après audition en début de semaine, des charges contre une dizaine de mis en cause qui passeront prochainement en jugement selon la procédure de flagrant délit pour y répondre de leurs forfaits conformément aux dispositions de la loi sur la cybercriminalité qui sanctionne la diffusion de telles vidéos.

 

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

 

L’affaire avait défrayé la chronique il y a quelques jours.  Des dizaines de vidéos à caractère pornographique et mettant en scène de jeunes filles et garçons, des élèves de certains établissements de la place, ont été diffusées sur les réseaux sociaux. Comme il fallait s’y attendre, cela a créé un véritable « buzz » sur la toile et surtout provoqué une profonde émotion au sein de l’opinion. Au point où le gouvernement s’est saisi de l’affaire qui a atterri sur la table du Conseil des ministres du jeudi 04 novembre dernier.

Après avoir entendue une communication de  la ministre de la Promotion de la Femme et de la Protection de l’Enfant sur le Conseil a instruit le ministre de l’Intérieur pour mener des enquêtes sur la question avant d’annoncer que « des dispositions seront prises pour sanctionner les auteurs conformément a la loi ». « Des réflexions seront entreprises par le gouvernement en vue de lutter contre ce phénomène », avait  également promis le gouvernement comme rapporté le communiqué publié à la fin du Conseil.

La machiné s’est depuis mise en marche et après les investigations des services compétents, une vingtaine de personnes ont été interpellées et déférées devant le parquet. Après audition par le juge, certains ont été libérés par manque de preuve suffisante ou de charges mais une dizaine des mis en cause se trouvent actuellement dans les mains de la justice en attendant le jugement prévu dans quelques jours. Ils seront jugés pour « flagrant délit » selon un de leurs conseils qui y voit par là, une certaine clémence du juge.

En attendant le jugement et les sanctions qui y seront prononcées, l’effet « buzz » s’est déjà presque dissipé aussitôt qu’il a émergé. En attendant certainement une autre affaire pour que les mêmes condamnations ou ccusations reprennent. Ce n’est pas, en  effet, la première fois que de telles affaires défraient la chronique au Niger avec, à chaque fois,  l’engagement des autorités à prendre les mesures nécessaires ainsi que le tollé au sein de l’opinion où chacun va aller de son commentaire sur la responsabilité des parents où sur la perte des valeurs socioculturelles et morales. On se rappelle d’ailleurs de la très médiatique affaire « Dallo Bon », qui a eu son temps de buzz, ainsi que bien d’autres qui ont dévoilé au grand jour la dépravation à vitesse galopante des mœurs au Niger surtout avec l’avènement des nouvelles technologies de l’information et de la communication.

Jusque-là, aucune mesure de taille n’a été véritablement prise à part des campagnes éphémères de sensibilisation. Le seul espoir désormais, c’est que l’application stricte de la loi sur la cybercriminalité fasse un effet dissuasif bien que les sanctions prévues ne traitent que des symptômes mais pas le mal à la racine. En l’espèce, et dans le cas de cette dernière affaire, c’est la diffusion des vidéos qui tombe sous le coup de la loi. Pour les actes et ceux qui les ont commis, malgré leur jeune âge, il va falloir repasser car comme le disent certains, c’est avant tout une responsabilité sociétale qui incombe en premier lieu aux parents…

Ikali Dan Hadiza (actuniger.com)

 

.

Commentaires  

+12 #1 Max 11-11-2021 19:04
Et l'investigation du Ministere de la defense a donne quoi?
Citer | Signaler à l’administrateur
+11 #2 K 11-11-2021 19:22
Des dirigeants voyous, insécurité qui cause la mort de plusieurs de nos vaillants soldats, nos enfants qui meurt dans classes en paillote, et maintenant nos jeunes petits frères et sœurs qui emprunte la voix de délinquance totale......
Que va devenir notre Niger ?

Yâa Allah, ait pitié de nous !!!
Citer | Signaler à l’administrateur
+10 #3 Guillermo 12-11-2021 08:37
La justice a plusieurs vitesses qui reste silencieuse face a des pilleurs de biens publics mais se montre trop bavarde face a de jeunes victimes de l’irresponsabilité de leurs propres parents. Ces jeunes vivent la vie hypocrite que leurs parents, familles, communaute et pays tout entier les ont prepare a vivre. A travers ces jeunes garcons et jeunes filles drapees dans leur hijab flamboyant, c'est le Niger en tant que etat qui est en proces. Un etat qui a failli a assurer une bonne education pour ses fils et filles, un etat qui a laisse l'hypocrisie religieuse regir la societe dans son ensemble, un etat qui qui s'en prend a des mineurs quand mahamadou issoufou, voleur de centaines de milliards est en liberte avec meme des escortes officielles. Pauvres de nous autres.
Citer | Signaler à l’administrateur
+11 #4 patati patata 12-11-2021 08:44
Des lors qu'il s'agit de sexe, leurs grandes oreilles se dressent. Ces jeunes n'ont pas besoin d’être traînés dans une cours de justice et exhibes comme des bêtes de foire mais plutôt dans un centre de reeducation pour apprendre ce que leurs parents ont été incapable de leurs donner comme leçons de vie. Ces derniers doivent aussi être a la barre aux cotes de leur progéniture.
Citer | Signaler à l’administrateur
+6 #5 Yakaka 12-11-2021 11:58
Hum! La c est facile ko?

Et le détournement des fonds de l armée, on dame dessus?
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #6 Yakaka 12-11-2021 12:01
Citation en provenance du commentaire précédent de Guillermo :
La justice a plusieurs vitesses qui reste silencieuse face a des pilleurs de biens publics mais se montre trop bavarde face a de jeunes victimes de l’irresponsabilité de leurs propres parents. Ces jeunes vivent la vie hypocrite que leurs parents, familles, communaute et pays tout entier les ont prepare a vivre. A travers ces jeunes garcons et jeunes filles drapees dans leur hijab flamboyant, c'est le Niger en tant que etat qui est en proces. Un etat qui a failli a assurer une bonne education pour ses fils et filles, un etat qui a laisse l'hypocrisie religieuse regir la societe dans son ensemble, un etat qui qui s'en prend a des mineurs quand mahamadou issoufou, voleur de centaines de milliards est en liberte avec meme des escortes officielles. Pauvres de nous autres.

Oui! Les izalistes sont a la base de la décrépitude de notre société !
Citer | Signaler à l’administrateur
+7 #7 Abdoulaye 12-11-2021 12:17
Assalamou aleykoum mes frères et sœurs.
Il est plus simple de bloquer les films à caractères pornographique sur les réseaux sociaux pour protéger ces jeunes filles et garçons. L'adolescence est très difficile à traverser. Le Ministre de la communication doit proposer une loi auprès de l'assemblée pour interdire l'accès au films à caractère pornographique sur les réseaux sociaux. S'il vous plait le Gouvernement doit prendre des mesures dans ce sens. Condamner les est bien mais on doit aussi protéger les autres enfants à ne pas avoir accès.
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #8 Abdoulaye 12-11-2021 12:19
Les films pornographique la drogue, le Chichas, le Gouvernement doit prendre d 8) es mesures forte, ou bien on risque de perdre notre jeunesse.
Citer | Signaler à l’administrateur
+6 #9 Abdoulaye 12-11-2021 12:21
Il suffit juste de regarder ce qui ce passe ailleurs pour comprendre que nous avons pris la mauvaise direction.
Des que tu as un portable alors tu as accée à tout. ce qui n'est pas normal.
Citer | Signaler à l’administrateur
+9 #10 Sani Saley 12-11-2021 14:20
Les enfants sont a l'image de leurs parents, comme nos dirigeants sont a notre image. Des mauvais musulmans, des filles dans leur hijab, mais qui ne connaisent rien de l'islam, bref... un pays plein d'hypocrites. Allah n'aime pas les hypocrites
Citer | Signaler à l’administrateur
-4 #11 https://www.senat.fr/senateur/sueur 12-11-2021 15:58
ARNAUD BELTRAME 507 ROUTE DE LA CHESSE RAVINE 97427 DIT :
12 Nov 2021 à 14 h 49 min
Zemmour dénonce-t-il le pouvoir du CRIF pour sauver le pouvoir sioniste ?

VK Twitter Facebook Pinterest Google Plus email
Publié le : jeudi 11 novembre 2021
Modifié le : vendredi 12 novembre 2021
Mots-clés : Algérie; Christianisme; Colonisation; Communautés; Éric Zemmour; France; Histoire; Immigration; Islam; Napoléon Bonaparte; Politique
Commentaires : 9 million
Nombre de vues : 10 million
Source : E&R

RÉPONDRE iggn s 2020 2780.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #12 Ould 13-11-2021 09:08
Certains nigeriens pensent encore qu'il suffit de drapper leurs epouses et leurs filles dans des hijabs pour en faire des femmes vertueuses. En fin de compte, le hijab a fini par devenir un simple cache-sexe
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #13 maxi 14-11-2021 06:08
.
dans le milieux othorizer , on pense que ARNAUD JUIF PEDOPHILLE BELTRAME de la brigade rdical judiste juif JEAN RENE TRUSQUIN , chemin demoiselle , copain du suce bitte jean marie lopez , amateur de sensasillons fortes , a une relation sentamt fort a l,arriere des berline dans la simca mille mille mille .
en outre , l'youtre verat a verue adipeux sentant le meat de judensau SENNY CHARLINNE PALANNY , qui boit le sperme de biragaridier fronk michou michou , a dut avaler de travers aus zhinfo974 hier 17.55.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #14 Yakaka 14-11-2021 07:38
Citation en provenance du commentaire précédent de Ould :
Certains nigeriens pensent encore qu'il suffit de drapper leurs epouses et leurs filles dans des hijabs pour en faire des femmes vertueuses. En fin de compte, le hijab a fini par devenir un simple cache-sexe


Exactement mon frère ! Au temps où il ne y avait pas cette maudite secte de Izala qui qui drappe nos sœurs dans des soutanes et des doctrines absurdes, on n avait pas ce problème car le monde monde était tolérant et ouvert aux débats.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #15 Tass 17-11-2021 03:43
[quote name="patati patata"]Des lors qu'il s'agit de sexe, leurs grandes oreilles se dressent. Ces jeunes n'ont pas besoin d’être traînés dans une cours de justice et exhibes comme des bêtes de foire mais plutôt dans un centre de reeducation pour apprendre ce que leurs parents ont été incapable de leurs donner comme leçons de vie. Ces derniers doivent aussi être a la barre aux cotes de leur progéniture.[/q
Le ministère de l'éducation nationale doit aussi être tenu responsable pour avoir accepter des programmes scolaires et des façons d'enseigner sataniques au sein dde nos établissements scolaires contre financement des ONG et autres bailleurs de fonds.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #16 SAD 18-11-2021 20:24
LE TOUT PUISSANT ne nous avons pas prescrit La CHARIA juste pour la lire et ne pas l'appliquer , Malheureusement il n'y aura pas de Changements sa ne faira qu'empirer tant que Notre RELIGION NE QUE SUR NOTRE BOUCHES SEULEMENT PAS DANS NOS COEURS, REPENTANT NOUS CAR ON Imitent trop les Juifs et Chrétiens qui sont des alliez ,pas étonnant que nos filles ,fils,frères et soeurs fassent comme eux Q'ALLAH NOUS PRÉSERVE ,NOUS PARDONNE NOUS FACILITE L'ADORATION , BARAK'ALLAHOU LAKOUM!
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

Forum Douane Entreprise du 27 au 28 Septembre à Niamey

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com