samedi, 28 mai 2022
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


Incendie classe paillote Niger

Suite à l’incendie des classes paillotes de l’école AFN de Maradi, qui a occasionné la mort de 25 enfants et 14 blessés dont 5 cas graves, hier lundi 08 novembre 2021, le gouvernement a décidé de l’interdiction formelle des classes en paillotes au niveau du préscolaire sur toute l’étendue du territoire. Il faut dire que c’est le deuxième du genre en une année après celui de 2020 au quartier Pays-Bas de Niamey qui a fait aussi une vingtaine de victimes, des enfants pris au piège par le feu.

 

Zeyna transfert argent bis

C’est suite à une  communication du ministre de l’Education nationale, Dr Rabiou Ousmane, lors du dernier Conseil des ministres qui s’est tenu quelques heures après la tragédie, que le gouvernement a pris cette décision radicale mais qui vient soulager plus d’un parent d’élèves au regard des risques qui menacent ces enfants surtout en ces temps de froid et de vent.

Dans le communiqué publié à l’issue du Conseil, le gouvernement a fait par de son indignation suite à « ce tragique évènement qui vient endeuiller une fois de plus le peuple nigérien en général et l’école nigérienne en particulier ». Le Conseil des Ministres a ainsi décidé de « l’interdiction formelle des classes en paillotes au niveau du préscolaire sur toute l’étendue du territoire », et, par ailleurs, il a appelé « la population à redoubler de vigilance et invite les autorités administratives régionales à prendre les mesures qui s’imposent pour sécuriser les écoles ».

Aussi, poursuit le communiqué, le gouvernement a réaffirmé « sa volonté de poursuivre les réformes en matière d’éducation pour créer un environnement d’enseignement et d’apprentissage sécurisé et de qualité ».

Pour rappel, suite au drame de l’école du quartier Pays-Bas de l’année dernière, où une vingtaine d’élèves du préscolaire ont également été calcinés par un violent incendie, les autorités avec l’appui de plusieurs partenaires ont lancé un vaste chantier visant à supprimer d’ici quelques années, les classes en paillottes. Avec cette mesure, le gouvernement a visiblement décidé de prendre les devants car c’est surtout au niveau du préscolaire, communément appelé  «les  jardins d’enfants », que de telles tragédies font le plus de victimes. Pris au piège du feu, les enfants n’ont pas en effet le discernement nécessaire pour se dégager, ce qui amplifie certainement le désastre.

Ikali (actuniger.com)

 

Commentaires  

+19 #1 Zomo 09-11-2021 15:27
Il ne suffit pas d'interdire, il faut recenser les classes en paillote et les remplacer par des classes en materieux definitifs. Ce n'est pas l'argent qui manque mais simplement la volonte. Il suffit de faire cracher issoufou le centieme du magot qu'il a vole pour equiper tout le pays en salles de classes secures.
Citer | Signaler à l’administrateur
+12 #2 Nigérien 09-11-2021 15:39
Citation en provenance du commentaire précédent de Zomo :
Il ne suffit pas d'interdire, il faut recenser les classes en paillote et les remplacer par des classes en materieux definitifs. Ce n'est pas l'argent qui manque mais simplement la volonte. Il suffit de faire cracher issoufou le centieme du magot qu'il a vole pour equiper tout le pays en salles de classes secures.

Bien dit
Citer | Signaler à l’administrateur
+5 #3 Yampabou 10-11-2021 05:35
Où sont les 15000 classes par an promises par Issoufou en son temps?
Dieu est patient. Nous allons, tous, rendre compte demain lors du jugement dernier.
Citer | Signaler à l’administrateur
+5 #4 Kalhari 10-11-2021 07:04
Issoufou, le seul et unique président gros gros menteur de tous les temps au Niger. Toujours dans le déni de la réalité factuelle. Dans sa cervelle il imagine avoir laissé le Niger en rose après avoir fabriquer un gang de voleurs de la secte rose des voleurs grands prédateurs de deniers publics de tous les temps et conduit le Niger au dernier rang de la planète en développement humain et cela dix années sans discontinuité. Quel malheur ce Charlie.
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #5 Chidou 10-11-2021 07:32
A Kassoum Moctar, Banibangou c'est aussi le Niger. Allez-vous fêter un anniversaire de votre parti si ce drame de Mardi avait eu lieu peu avant le jour programmé pour votre fête. Quelque soit le coin du Niger, un drame survenu est un drame pour le Niger pour les nigeriens épris du sens de l'appartenance à la patrie.
Citer | Signaler à l’administrateur
+5 #6 Je demande pardon a ces anges 10-11-2021 08:00
Cessons des comédiens, ont ne déplace pas une montagne avec la bouche ou l’écrit sur papier.
C’est une situation cyclique et qui va continuer malheureusement.
Niamey le capital n’a pas fini avec les paillottes, donc le chemin est long,
Pas de paillotte bonne initiative même que tardive, mais remplacer par quoi. Le Banco et la latérite est une alternative dont des ingénieurs Nigériens (si on leur donne accès) pourraient expérimenter dans toutes les écoles.
Rappelons le drame de Niamey avec des petits anges brule vif, et le manque d’imagination de ces responsables qui ont utilisé une Caterpillar pour les enterres, il faut apaiser l’esprit de ses anges. Je suis responsable, on est tous responsables de ce drame. Tous ont l’unissons prions ce soir et demandons PARDON a ses anges de Niamey et Maradi.
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #7 Blackmarket 10-11-2021 08:40
Interdites? Ok, c'est bien. C'est ce qu'on voulait meme. Mais en attendant, quelle alternative? Va-t-on stopper l'année scolaire sur toute l'étendue du territoire, par souci d'équité et de maintenir le meme niveau d'avancement du programme scolaire? ou bien les élèves concernés par les classes en matériaux de paturage devront trainer dans la rue pendant que les autres avancent tranquillement? ou peut-etre que vu l'urgence, ceux de Niamey au moins seront recasés dans le nouveau PALAIS présidentiel en construction? Ou le futur HOTEL des dé[mot censuré]s? ou meme dans les multiples villas VIP construites spécialement pour les invités de MARQUE au sommet de l'UA? Sinon il y a aussi ces innombrables immeubles insolemment érigés, sur fonds redirigés, un peu partout dans Niamey, la capitale du crime organisé. 10 ans de descente aux enfers. Et on CONtinue à CONsolider... :cry:
Citer | Signaler à l’administrateur
+6 #8 Blackmarket 10-11-2021 08:47
On se rappelle, encore, que ce fut les memes qui criquitaient le programme de substiution de ces classes immondes par des classes pré-fabriquées au temps de Tandja. Comme quoi, lorsqu'on est dans les gradins, on trouve toujours que les joueurs jouent mal ou auraient pu faire mieux.
Citer | Signaler à l’administrateur
+5 #9 Mme Moussa 10-11-2021 09:12
Salaam chers lecteurs
Qu'Allah apaise les cœurs des familles des disparus et de tous les nigériens. la solution est toute simple, il faut tout simplement que le président de la république prend con courage a deux mains pour mettre l’État dans ces droit. Tout celui qui a mangé un francs de ce pays là doit le rembourser qu'il soit fonctionnaire, commerçant, ministre, anciens présidents... Trop c'est trop, cette situation est inacceptable.-
Citer | Signaler à l’administrateur
-3 #10 colakakolacmaigua 10-11-2021 09:47
Les dirigeants du G7 veulent s’affirmer face aux défis posés par la Chine par le lancement d’un vaste plan mondial d’infrastructures pour les pays en développement. Pendant ce temps, le ministère chinois des Affaires étrangères a critiqué les informations sur un futur plan américain d’infrastructures pour contrer l’initiative chinoise d’« Une ceinture, une route ».
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #11 Sani Saley 11-11-2021 11:34
Citation en provenance du commentaire précédent de Zomo :
Il ne suffit pas d'interdire, il faut recenser les classes en paillote et les remplacer par des classes en materieux definitifs. Ce n'est pas l'argent qui manque mais simplement la volonte. Il suffit de faire cracher issoufou le centieme du magot qu'il a vole pour equiper tout le pays en salles de classes secures.


Même le millième de ce qu’ils ont volé suffit largement. On traverse les années noirs de l’histoire du Niger et de l’Afrique a cause de ces pseudo intellectuels, voleurs, lâches et traîtres que les ennemis de l’Afrique ont imposé aux sommets de nos états.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Top de la semaine

Publier le 26/05/2022, 18:40
burkina-une-cinquantaine-de-civils-tues-par-des-hommes-armes-dans-l-est-du-pays  Une cinquantaine d’habitants de plusieurs villages de la commune de Madjoari ont été tués hier...Lire plus...
Publier le 26/05/2022, 17:57
criminalite-transfrontaliere-2-policiers-tues-et-plusieurs-autres-blesses-par-des-bandits-armes-a-bangui-pres-de-la-frontiere-nigeriane-region-de-tahoua Au moins deux (2) agents de la police nationale ont été tués et quatre (04) autres blessés dans un...Lire plus...
Publier le 26/05/2022, 15:13
burkina-saisie-record-de-115kg-de-cocaine-d-une-valeur-de-plus-de-7-milliards-de-cfa Dans une annonce faite hier mercredi, les douanes burkinabé ont annoncé avoir opéré une saisie record...Lire plus...
Publier le 26/05/2022, 11:19
viols-meurtres-et-complicite-avec-les-rebelles-ce-que-fait-l-onu-en-rca Le déploiement de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation en...Lire plus...
Publier le 26/05/2022, 11:07
rafpro-la-problematique-de-la-formation-professionnelle-et-de-l-apprentissage-en-afrique-au-coeur-de-la-13e-ag-qui-se-deroule-du-25-au-27-mai-a-niamey La capitale nigérienne abrite du 25 au 27 mai 2022, la 13e édition de l'Assemblée générale ordinaire...Lire plus...
Publier le 22/05/2022, 21:17
insecurite-un-presume-terroriste-tue-et-un-autre-interpelle-par-la-population-vers-kouro-beri-dosso Un présumé terroriste a été tué et un autre interpellé et remis aux forces de sécurité par les...
Publier le 23/05/2022, 14:31
insecurite-braquage-en-plein-jour-au-quartier-boukoki-de-niamey Des individus armés ont pris pour cible la boutique d'un négociant d'or au quartier Boukoki de Niamey,...
Publier le 24/05/2022, 21:13
defense-communique-du-ministere-de-la-defense-nationale Les différentes offensives menées par les Forces Armées Nigériennes (FAN) dans l’Ouest du territoire...
Publier le 24/05/2022, 20:54
barrage-de-kandadji-le-president-bazoum-instruit-d-accelerer-la-mise-en-oeuvre Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Mohamed Bazoum, a présidé mardi matin 24 mai 2022,...
Publier le 23/05/2022, 14:55
mali-a-hombori-vivre-la-peur-au-ventre-par-omar-sylla  À Hombori, la population craignait le retour des terroristes aux alentours, mais c’est un autre...
Publier le 23/05/2022, 14:31
insecurite-braquage-en-plein-jour-au-quartier-boukoki-de-niamey Des individus armés ont pris pour cible la boutique d'un négociant d'or au quartier Boukoki de Niamey,...
Publier le 22/05/2022, 21:17
insecurite-un-presume-terroriste-tue-et-un-autre-interpelle-par-la-population-vers-kouro-beri-dosso Un présumé terroriste a été tué et un autre interpellé et remis aux forces de sécurité par les...
Publier le 24/05/2022, 21:13
defense-communique-du-ministere-de-la-defense-nationale Les différentes offensives menées par les Forces Armées Nigériennes (FAN) dans l’Ouest du territoire...
Publier le 22/05/2022, 19:32
lutte-contre-le-terrorisme-l-aviation-militaire-nigerienne-a-prete-main-forte-a-l-armee-burkinabe-lors-de-l-attaque-de-bourzanga L'armée de l'air du Niger a apporté un appui aérien aux soldats burkinabés qui ont vigoureusement...
Publier le 26/05/2022, 17:57
criminalite-transfrontaliere-2-policiers-tues-et-plusieurs-autres-blesses-par-des-bandits-armes-a-bangui-pres-de-la-frontiere-nigeriane-region-de-tahoua Au moins deux (2) agents de la police nationale ont été tués et quatre (04) autres blessés dans un...

Dans la même Rubrique

Criminalité transfrontalière: 2 policiers tués et plusieurs autres blessés par des bandits armés à Bangui, près de la frontière nigériane (Région de Tahoua)

26 mai 2022
Criminalité transfrontalière: 2 policiers tués et plusieurs autres blessés par des bandits armés à Bangui, près de la frontière nigériane (Région de Tahoua)

Au moins deux (2) agents de la police nationale ont été tués et quatre (04) autres blessés dans un échange de tirs, hier mercredi 25 mai 2022 dans la commune...

RAFPRO: la problématique de la formation professionnelle et de l'Apprentissage en Afrique au cœur de la 13e AG qui se déroule du 25 au 27 mai à Niamey

26 mai 2022
RAFPRO: la problématique de la formation professionnelle et de l'Apprentissage en Afrique au cœur de la 13e AG qui se déroule du 25 au 27 mai à Niamey

La capitale nigérienne abrite du 25 au 27 mai 2022, la 13e édition de l'Assemblée générale ordinaire du Réseau Africain des Institutions et Fonds de Formation Professionnelle (RAFPRO) qui a...

Direction générale des Douanes (DGD): l'administration lance une vaste campagne de vulgarisation du droit douanier pour une meilleure gestion des contentieux

26 mai 2022
Direction générale des Douanes (DGD): l'administration lance une vaste campagne de vulgarisation du droit douanier pour une meilleure gestion des contentieux

L'hôtel Bravia de Niamey a servi de cadre, mercredi 25 mai 2022, à une journée d'échanges sur le contentieux douanier. Il s'agit pour la Direction Générale des Douanes (DGD) à...

Justice: lancement officiel du Programme d'innovation de la justice au Niger (PIJN), pour une justice accessible, efficace et équitable à tous les citoyens

26 mai 2022
Justice: lancement officiel du Programme d'innovation de la justice au Niger (PIJN), pour une justice accessible, efficace et équitable à tous les citoyens

L'hôtel Radisson Blu de Niamey a servi de cadre, ce mercredi 25 mai 2022, à l'atelier de restitution de l'enquête sur les besoins et la satisfaction des citoyens en matière...

Santé et résilience communautaire: l'Unicef appuie le ministère de la Santé publique pour ses activités sur le terrain

25 mai 2022
Santé et résilience communautaire: l'Unicef appuie le ministère de la Santé publique pour ses activités sur le terrain

Les locaux du Ministère de la Santé Publique, de la Population et des Affaires Sociales, ont abrité ce mardi 24 mai 2022, la cérémonie de remise par l’UNICEF de trois...

Au Sahel central, l'avenir de centaines de milliers de filles est menacé en raison d'une crise alimentaire négligée (communiqué de presse)

25 mai 2022
Au Sahel central, l'avenir de centaines de milliers de filles est menacé en raison d'une crise alimentaire négligée (communiqué de presse)

Si la crise alimentaire dans le Sahel central n'est pas résolue, elle pourrait saper tous les autres efforts humanitaires et faire reculer le développement humain global et les progrès en...