samedi, 27 novembre 2021
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


Fin conference barreaux africains

Les rideaux sont tombés, jeudi 07 octobre 2021 au Palais de Congrès de Niamey, sur les assises de l’édition 2021 de la Conférence annuelle de l’Association des Barreaux Africains (AFBA 2021) qui s’est tenue pour la première fois dans la capitale nigérienne.  Après quatre (04) journées d’intenses travaux et d’échanges, les participants ont adopté une série d’importantes recommandations destinées à promouvoir la bonne gouvernance et ainsi atténuer les crises et autres conflits qui assaillent le continent.

C’est sous le haut parrainage du Président de la République du Niger, SEM Mohamed BAZOUM, que l’Association du Barreau Africain (AFBA) a tenu, du 04 au 07 octobre 2021 à Niamey, sa conférence annuelle 2021 avec pour thème central, « la Gouvernance Responsable comme facteur d’atténuation des crises et conflits en Afrique : rôles et contribution des Barreaux ». La cérémonie d’ouverture s’est tenue en grande pompe le lundi 04 octobre 2021 au Centre international des conférences Mahatma Ghandi, en présence du Chef de l’Etat du Niger qui a prononcé une importante allocution dans laquelle il a mis en exergue la pertinence des thématiques choisies pour cette conférence mais également tout l’enjeu de la contribution des avocats et autres praticiens et professionnel du droit dans la promotion de la démocratie et de la bonne gouvernance en Afrique. La cérémonie d’ouverture a été également rehaussée par la présence du Président de l’Assemblée nationale du Niger, SEM Seyni Oumarou, du Premier ministre, SEM Ouhoumoudou Mahamadou, des membres du gouvernement, des présidents de plusieurs institutions ainsi que des représentants du corps diplomatiques, des organisations internationales et de plusieurs personnalités invitées à l’évènement. On notait également la présence à la cérémonie, des anciens présidents  MAHAMADOU Issoufou du Niger, Goodluck JONATHAN  du Nigeria et ERNEST BAI KOROMA de la Sierra Léone qui ont été pour la circonstance décorés par l’Association du Barreau Africain (AFBA), en reconnaissance de « leur contribution à l’ancrage de la démocratie en Afrique à travers leur leadership qui a permis de promouvoir une alternance politique dans leurs pays respectifs». Des témoignages de satisfaction ont été également décernés à une dizaine de personnalités du continent pour les mêmes motifs.

D’importantes résolutions pour atténuer les conflits en Afrique

La conférence qui a enregistré la participation d’éminentes personnalités civiles et militaires venues d’horizons divers a été structurée par des échanges, des discussions et des travaux en commissions avec au menu plusieurs thématiques qui ont été abordées dans les quinze (15 panels) organisées durant les quatre journées de travaux. Ces thématiques ont porté, entre autres, sur  la sécurité, le terrorisme, les élections sources de conflits, les modes alternatifs de règlement des litiges, la Cour de justice de la CEDEAO, les impôts et le financement des projets, l’immigration commerciale; le commerce et les nouvelles frontières, l’arbitrage international et la corruption, la création d’une pratique juridique transfrontalière, le droit humanitaire international et le droit de l’homme, etc.

Au terme de leurs travaux, les participants ont adoptées une série de résolutions et  de recommandations sur la base des échanges et réflexions au niveau des différents panels. C’est Maitre Adama Sounna, du Barreau du Niger, qui a donné lecture des différentes conclusions de la Conférence à l’occasion de la cérémonie de clôture. C’est ainsi que l’Association des Barreaux Africains (AFBA) a tenu, tout d’abord, à adresser ses remerciements aux autorités et au peuple nigérien pour l’accueil et la contribution à la réussite de la Conférence  mais aussi au Bâtonnier et aux membres du Barreau du Niger, le Président de l’AFBA, les membres du comité exécutif AFBA, « pour tous les efforts fournis pour assurer le succès éclatant de cette conférence de Niamey ».

La Conférence a également tenu à remercier tous les partenaires pour leur soutien constant et leur totale implication dans la réussite de cette rencontre de Niamey, principalement,  l’Agence Nationale de l’Economie des Conférences (ANEC), les Forces de Défense et de Sécurité (FDS),  le conférencier principal, Dr Goodluck JONATHAN, ancien Président de la République Fédérale du Nigéria ainsi que tous les invités spéciaux et les personnes ressources pour leur inestimable contribution.

La Conférence s’est ensuite inquiétée « de la détérioration du climat socio-économique et politique dans certains Etats de l’Afrique conduisant souvent à des conflits » ; « a noté avec un profond regret, la résurgence des coups d’Etat militaires et constitutionnels en Afrique » et, s’est inquiétée « de l’augmentation des foyers d’insécurité en Afrique, causés principalement par la criminalité transfrontalière organisée ». Elle a également déploré « la souffrance de nombreuses victimes de ces crimes » ; « s’inquiéter profondément du non-respect des décisions des Cours de justice régionales et continentales » ; « regretter la violence policière contre les afro-américains aux Etats unis », et a « constaté que la bonne gouvernance est la clé de lutte contre le terrorisme à travers la bonne gestion des ressources publiques, le respect de l’Etat de droit et le renforcement de la société civile ».

C’est pour toute ces raisons et bien d’autres, que la Conférence a demandé la création d’un comité de conseils AFBA pour conseiller les dirigeants dans leur prise de décisions ; a appellé à une collaboration entre les organisations nationales et internationales pour contrer le terrorisme et a condamné « la reprise des anciens terroristes repentis au sein des armées et des forces de sécurité ». La Conférence aussi demandé au Conseil de Sécurité des Nations Unis d’ouvrir des enquêtes sur le financement du terrorisme en Afrique ; demandé à tous les Etats Africains de mettre en place des mécanismes efficients d’exécution des décisions  par les Cours notamment ceux de la Cour de justice de la CEDEAO et de la Cour Africaine des Droits de l’Homme et a recommandé que « les Procureurs Généraux soient tenus responsables en cas de refus d’exécuter une décision supranationale ». Par ailleurs, elle a lancé un appel à « tous les professionnels du droit à encourager, cultiver et pratiquer la bonne gouvernance dans leurs activités quotidiennes » ; demandé « la restitution des objets d’art volés en Afrique aux communautés d’origine ainsi que le paiement de compensation à ces communautés » ; encouragé « le recours aux modes alternatifs de résolutions des conflits dans la gestion des crises » et condamné « l’utilisation de sanctions unilatérales contre les Etats qui impactent plus les populations démunies ».

Enfin, la Conférence de l’AFBA a invité « les Etats africains à renégocier les accords internationaux relatifs à la coopération et au commerce en tenant compte des besoins de développement de leurs populations » ; demandé « à tous les gouvernements africains à promouvoir et garantir des processus électoraux démocratiques et transparents » et demandé « aux Etats africains d’adapter des politiques fiscales adaptées aux réalités économiques de leurs pays ».

Fin conference barreaux africains BIS2

Tirant les conclusions de ces Assises de Niamey, le Bâtonnier de l’Ordre des avocats du Niger, Me Boubacar Oumarou Yayé, a également tenu à remercier les autorités pour toutes les facilités qui leur ont été offertes pour la réussite de cet évènement qui s’est tenu pour la première fois au Niger et qui a été, à tout point de vue, un franc succès. Il a aussi réitéré ses remerciements ainsi que ceux du Barreau de l’AFBA aux membres du Comité d’organisation, aux partenaires et sponsors ainsi qu’a tous ceux qui ont apporté un quelconque soutien à l’organisation de cet évènement au Niger. Me Boubacar Oumarou Yayé a particulièrement salué la nouvelle dynamique ainsi lancée avec le retour en force des barreaux francophones dans les activités de l’organisation et a émis le souhait qu’elle puisse se poursuivre dans les prochaines années.

Fin conference barreaux africains BIS Fin conference barreaux africains BIS1

A.K.Moumouni (actuniger.com)

Commentaires  

+2 #1 TOTO A DIT 10-10-2021 16:02
:o TOH! 8) 8) TOH!!! :o
TOTO A DIT la suspectait... Cette France pyromane voulant jouer au pompier...

Quand MALI : CHOGUEL MAIGA ACCUSE LA FRANCE D’AVOIR FORMÉ ET ENTRAÎNÉ UNE ORGANISATION TERRORISTE À KIDAL.....
Et que TOTO A DIT partage et ne pas aller à la ligne reste un choix.....

Le Premier ministre malien Choguel Kokalla Maiga a accusé la France d’avoir créé une enclave terroriste à Kidal (nord) et d’avoir entraîné des terroristes.

Le chef du gouvernent s’exprimait dans une interview accordée à l’agence Russe RIA Novosti en marge de la journée mondiale du Coton à Genève dans la nuit de vendredi à samedi.

“La France a créé une enclave au Mali, elle a formé et entraîné une organisation terroriste à Kidal”, a déclaré le Premier ministre malien Choguel Kokalla Maiga.

« Arrivée à Kidal en 2013 lors de l’offensive contre les groupes armés qui ont envahi les régions du nord, la France a interdit l’armée malienne de rentrer à Kidal. Elle a créé une enclave », a souligné le Premier ministre malien.

.
À suivre..
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #2 TOTO A DIT 10-10-2021 16:05
Suite 1
malien.

« Qu’est-ce qu’elle a fait » ? s’interroge-t-il. « Ansardine, une organisation terroriste internationale, une branche d’Al-Qaïda au Mali, son chef, les Français ont pris, ses deux adjoints pour former une autre organisation », a martelé Choguel Maiga en indiquant que c’est la France qui a créé à cette enclave .

Il a, en outre, ajouté, que « les Français ont des groupes armés qui sont entrainés par des officiers français, nous en avons les preuves ».

Les tensions sont montées d’un cran entre la France et le Mali depuis la déclaration du chef du gouvernement malien lors de la 76e Assemblée générale des Nations Unies, le 25 septembre dernier, concernant un éventuel contrat entre le groupe privé paramilitaire russe Wagner avec le Mali.

Vendredi, le président français Emmanuel Macron en marge du sommet Afrique-France a déclaré que son pays « n’a pas vocation à rester dans la durée au Mali ». Il assure que c’est la raison pour laquelle le pays est « en train de fermer des bases ».
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #3 TOTO A DIT 10-10-2021 16:07
Suite 2
Le chef de l’Etat français a expliqué qu’à « Tessalit ou à Kidal (nord du Mali) » le travail de la France « n’est pas d’avoir des bases militaires » et estime que « l’Etat malien doit avant tout revenir ».

Il souhaite que la France « retire (ses) bases militaires le plus vite possible » mais « ça suppose un retour d’un État fort et des projets d’investissement, pour que les jeunes ne se tournent pas, dès que les groupes terroristes reviennent, vers le pire ».

En outre, le chef du gouvernement malien a dénoncé un « chantage et une ingérence de la France dans les affaires intérieures».

«Ce chantage ne peut affaiblir notre détermination à protéger notre territoire, notre pays. Ce chantage ne sera pas une raison pour mettre fin à la coopération avec des partenaires fiables comme la Russie», a-t-il souligné.

« Si on conclut un accord avec la Russie, la pratique montre qu’il s’agit d’un partenaire fiable ».
Le Premier ministre malien, regrette que des pays « bloquent, recourent au chantage, s’ingèrent dans les affaires intérieures » du Mali lorsque Bamako veut être « entouré » par d’autres Etats.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #4 TOTO A DIT 10-10-2021 16:21
Suite 3 et finito...
« Nous sommes un Etat souverain et cela nous donne le droit de coopérer avec n’importe quel Etat dans l’intérêt de notre peuple. C’est notre seul objectif !», a fait savoir Choguel Kokalla Maiga.

Et TOTO A DIT de dire contrairement à ce que la France et ses cellules d'intoxication disent à l'international, LE MALI N'A JAMAIS DEMANDÉ DES TROUPES FRANÇAISES au sol, en 2013, le Président de transition d'alors avait demandé un appui aérien... WIWI c'est un appui aérien qui était sollicité, en ce temps, la majeure partie des combats au sol ce sont les FAMA, qui l'ont faites au Nord, en place d'appui aérien la France a débarqué avec ses troupes et empêché les FAMA qui montaient vers Kidal de s'y rendre...
En fait, cette force s'est constituée en force d'interposition et créant un Etat dans un Etat, où les autorités maliennes ne peuvent s'y rendre s'en l'aval de la France
Et de cette trickerie française stoppant les FAMA, cette France criait à qui veut l'entendre que les bandits se dirigeaient vers Bamako... Ce qui était faux... Juste une campagne d'intoxication et préparation et WOILA !
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #5 gazere 11-10-2021 08:29
Cette association ridicule décore un escroc-trafiquant de la pire espèce comme mahamadou issoufou et vient parler de gouvernance responsable. De qui se moque t'elle?
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #6 Blackmarket 11-10-2021 09:43
Des recommandations??? Les autorités en ont plein les tiroirs, couvertes de poussière et de toiles d'araignées.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #7 conseil general974 11-10-2021 10:53
Detournement primes reserviste segou 2011 baghdadi ,
meurtres en reunion cadet vadier hoareau devau leperier remule.
trafics de moeurs puel lise marie , mille lebon , cadet cristophe 1 et 2 .
vol de courrier 77 rue suffren .
dissimulatiin de cadavre ravine seche .
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #8 conseil general974 11-10-2021 10:56
Trafics de dissimulation de crimes d'etats en reunion gites romeo 97427.
trafics d'interet tgi 26 66 974 .
resau teroriste judeo radicaliser moutouh mariton delprat collomb gannancia .
meurtres en cours sur temoinde radicalisme juif en bss .
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #9 ebonybbw 11-10-2021 16:12
[quote name="TOTO A DIT"]
hi..im back at niamey
double vaccinated...if u have vaccine passeport ..i can see u...with yr $$$$$ :zzz :zzz :zzz
nice ass..clean....overnight...let me know
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

NOEL 2021 BOOSTER ACTU NIGER 800 800 pixels Plan de travail 1 1

Top de la semaine

Publier le 27/11/2021, 08:15
securite-alimentaire-et-nutritionnelle-et-developpement-agricole-durable-sanad-la-cloture-du-contrat-de-reforme-sectorielle-crs-au-centre-d-un-atelier-de-capitalisation-des-acquis Dans le cadre de l’atelier technique de partage du Plan d’actions 2021-2025 de l’Initiative 3N et de...Lire plus...
Publier le 26/11/2021, 13:55
medias-l-anepi-repond-au-conseil-superieur-de-la-communication-communique-de-presse Le Bureau Exécutif de l’Association Nigérienne de la presse Indépendante (ANEPI) a suivi avec intérêt...Lire plus...
Publier le 26/11/2021, 11:47
medias-communique-de-presse-du-bureau-du-conseil-superieur-de-la-communication-csc Les membres du Bureau du Conseil Supérieur de la Communication ont constaté ces derniers temps une...Lire plus...
Publier le 25/11/2021, 19:40
master-chef-niger-laureate-de-la-premiere-edition-la-jeune-cheffe-ramatou-yacouba-va-representer-le-niger-a-master-chef-africa C’est en beauté que s’est terminée, mardi 23 novembre dernier à Niamey, la première édition de ...Lire plus...
Publier le 25/11/2021, 12:07
celebration-de-la-11eme-edition-de-la-semaine-africaine-de-la-vaccination-sav-sous-le-haut-parrainage-de-la-premiere-dame-du-niger Niamey, NIGER -23 novembre 2021. Le ministère de la Santé Publique, de la Population et des Affaires...Lire plus...
Publier le 21/11/2021, 18:45
dosso-la-coalition-pour-la-defense-de-la-republique-cdr-s-insurge-contre-la-presence-des-soldats-francais-dans-la-region          La Coalition pour la Défense de la République (CDR) a rendu public...
Publier le 22/11/2021, 22:14
lutte-contre-la-covid-19-le-vaccin-desormais-obligatoire-pour-les-agents-de-sante-et-les-etudiants-en-medecine-ministere-de-la-sante Dans une note publiée ce lundi 22 novembre 2022, le ministère de la Santé publique a annoncé que dans...
Publier le 24/11/2021, 18:48
ville-de-niamey-les-agents-licencies-accusent-le-maire-central-dogari-de-vengeance-politique Dans un mémorandum rendu public en fin de semaine dernière, le Collectif des 65 agents suspendus par...
Publier le 26/11/2021, 13:55
medias-l-anepi-repond-au-conseil-superieur-de-la-communication-communique-de-presse Le Bureau Exécutif de l’Association Nigérienne de la presse Indépendante (ANEPI) a suivi avec intérêt...
Publier le 21/11/2021, 18:45
dosso-la-coalition-pour-la-defense-de-la-republique-cdr-s-insurge-contre-la-presence-des-soldats-francais-dans-la-region          La Coalition pour la Défense de la République (CDR) a rendu public...
Publier le 24/11/2021, 18:48
ville-de-niamey-les-agents-licencies-accusent-le-maire-central-dogari-de-vengeance-politique Dans un mémorandum rendu public en fin de semaine dernière, le Collectif des 65 agents suspendus par...
Publier le 23/11/2021, 21:46
conseil-national-de-la-jeunesse-le-ministre-la-jeunesse-sekou-doro-promet-la-fin-du-tazartche-en-2022 Interpellé à l’Assemblée nationale sur le non renouvellement des différentes instances du Conseil...
Publier le 24/11/2021, 19:06
declaration-de-presse-du-mouvement-pour-la-promotion-de-la-citoyennete-responsable-mpcr A l’occasion du premier anniversaire de la disparition de l’ancien Président de République SEM Mamadou...

Dans la même Rubrique

Sécurité alimentaire et nutritionnelle et développement agricole durable (SANAD) : la clôture du Contrat de réforme sectorielle (CRS) au centre d’un atelier de capitalisation des acquis

27 novembre 2021
Sécurité alimentaire et nutritionnelle et développement agricole durable (SANAD) : la clôture du Contrat de réforme sectorielle (CRS) au centre d’un atelier de capitalisation des acquis

Dans le cadre de l’atelier technique de partage du Plan d’actions 2021-2025 de l’Initiative 3N et de la Revue Annuelle Conjointe (RAC) 2020 du secteur de la Sécurité alimentaire et...

Médias : l’ANEPI répond au Conseil Supérieur de la Communication (Communiqué de presse)

26 novembre 2021
Médias : l’ANEPI répond au Conseil Supérieur de la Communication (Communiqué de presse)

Le Bureau Exécutif de l’Association Nigérienne de la presse Indépendante (ANEPI) a suivi avec intérêt le communiqué de presse du bureau du Conseil Supérieur de la Communication (CSC) en date...

Médias : communiqué de presse du bureau du Conseil Supérieur de la Communication (CSC)

26 novembre 2021
Médias : communiqué de presse du bureau du Conseil Supérieur de la Communication (CSC)

Les membres du Bureau du Conseil Supérieur de la Communication ont constaté ces derniers temps une véritable dérive de certains organes de presse, tendant à semer le doute au sein...

Master Chef Niger : lauréate de la première édition, la jeune cheffe Ramatou Yacouba va représenter le Niger à « Master Chef Africa »

25 novembre 2021
Master Chef Niger : lauréate de la première édition, la jeune cheffe Ramatou Yacouba va représenter  le Niger à « Master Chef Africa »

C’est en beauté que s’est terminée, mardi 23 novembre dernier à Niamey, la première édition de  la compétition culinaire « Master Chef Niger » organisée par l’Ambassade d’Italie au Niger, en collaboration...

Célébration de la 11ème Edition de la Semaine Africaine de la Vaccination (SAV) sous le haut parrainage de la Première Dame du Niger  

25 novembre 2021
Célébration de la 11ème Edition de la Semaine Africaine de la Vaccination (SAV) sous le haut parrainage de la Première Dame du Niger   

Niamey, NIGER -23 novembre 2021. Le ministère de la Santé Publique, de la Population et des Affaires Sociales (MSP/P/AS) en collaboration avec l’Organisation mondiale de la Santé au Niger et...

Opération « BOUNI MA » : plusieurs terroristes Boko Haram neutralisés et divers matériels militaires récupères par le Secteur 4 de la FMM (Communiqué)

25 novembre 2021
Opération « BOUNI MA » : plusieurs terroristes Boko Haram neutralisés et divers matériels militaires récupères par le Secteur 4 de la FMM (Communiqué)

Conformément à ses missions de sécurisation des personnes et des biens de la région de Diffa, le Secteur 4 de la Force Multinationale Mixte  basé à Diffa, en collaboration avec...