mercredi, 27 octobre 2021
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


Aksar SamiraSabou

Le jeudi 9 septembre dernier, le Bureau du Conseil d’Administration de la Maison de la Presse a suivi avec une grande stupéfaction, la mise en examen par le juge d'instruction du TGI de Niamey, des journalistes Moussa Aksar, Directeur de publication du Journal L’Evénement, également président de la Cellule Norbert Zongo pour le journalisme d’investigation en Afrique de l’Ouest (CENOZO) et Samira Sabou pour "diffamation et trouble à l'ordre public" pour avoir relayé sur Internet, une enquête de Global Initiative sur le trafic de drogue au Niger.

Nos deux confrères sont ainsi poursuivis pour « diffamation par voie de communication électronique » et « diffusion de données de nature à troubler l'ordre public », deux infractions prévues par la loi n°2019-33 du 3 juillet 2019 portant répression de la cybercriminalité au Niger.

Cette inculpation, faudrait-il le souligner, fait suite à la plainte déposée, le 9 juin 2021, au Bureau du Procureur de la République, Près le Tribunal de Grande Instance Hors Classe de Niamey, par l’Office Central de Répression du Trafic Illicite des Stupéfiants (OCRTIS), contre Global Initiative, une ONG internationale qui lutte contre le crime organisé, en lien avec une de ses publications sur la saisie de 17 tonnes de résine de cannabis, le 02 mars 2021 à Niamey.

La justice reproche donc à nos deux confrères d’avoir relayé l’analyse des Experts de Global Initiative sur le trafic de drogue au Niger.

En l’espace d’une année, faudrait-il aussi le souligner, c'est pour la deuxième fois que Moussa Aksar est poursuivi en justice qui l’a condamné en mai dernier, à des peines d'amende pour son enquête sur les malversations financières au ministère de la Défense Nationale. Une condamnation dont il a fait appel.

Le Bureau du Conseil d’Administration de la Maison de la Presse considère ces deux situations à l’encontre du journaliste Moussa Aksar et Samira Sabou comme un acharnement contre la liberté de la presse au Niger, un acquis pourtant arraché de hautes luttes par l’ensemble des professionnels des médias nigériens.

Il s’inquiète aussi de cette tendance amorcée par le Niger, à travers la loi n°2019-33 du 3 juillet 2019 portant répression de la cybercriminalité pour empêcher aux journalistes d’exercer librement leur profession.

Une tendance qui consiste de plus en plus à contourner l’Ordonnance 2010-035 du 4 juin 2010, portant liberté de la presse au Niger au profit de cette loi liberticide sur la cybercriminalité, à chaque fois qu’un journaliste est poursuivi (pour un oui ou pour un non) devant les tribunaux.

Au vu de ce qui précède, le Bureau du Conseil d’Administration de la Maison de la Presse :

- déplore l’inculpation du journaliste Moussa Aksar et la bloggeuse Samira Sabou et demande l’abandon des charges retenues contre eux au nom du droit à la liberté de presse et d'expression consacré par la Constitution du 25 novembre 2010 ;

-s’insurge contre toutes les velléités constatées ces derniers temps, visant à entraver l’exercice du métier de journalisme au Niger ;

- s’inquiète des dérives graves portées à la liberté de la presse et d’expression et de cette tendance systématique au niveau de la justice à recourir à la loi sur la cybercriminalité pour traiter des faits liés à l’exercice du profession du journalisme

- rappelle au Président de la République, son engagement pris de veiller au respect des libertés dont la liberté de la presse et d’expression ;

- demande au Gouvernement d’accélérer le processus d’adoption de la loi sur la presse en ligne. 

Le Président du Conseil d’Administration

 

Commentaires  

-2 #1 doudouram 13-09-2021 09:58
je pense sincèrement que si c’est relayer tout simplement cette information même si elle est fausse, ne mérite pas de poursuites. je pense aussi que les journalistes je m adresse particulièrement à Mr Aksar ce n'est pas la peine de chercher à faire la martyr pour se faire un nom à l'étranger.En effet dans une autre affaire il fait faire beaucoup de bruit à l 'tranger
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #2 doudouram 13-09-2021 09:58
je pense sincèrement que si c’est relayer tout simplement cette information même si elle est fausse, ne mérite pas de poursuites. je pense aussi que les journalistes je m adresse particulièrement à Mr Aksar ce n'est pas la peine de chercher à faire la martyr pour se faire un nom à l'étranger.En effet dans une autre affaire il fait faire beaucoup de bruit à l 'tranger
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #3 Mai Goje 13-09-2021 10:38
Le Niger est un pays de paradoxe qui ne se relevera jamais du passage accidentel du maudit issoufou au pouvoir.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #4 Sadek Saidou 13-09-2021 12:18
Au contraire vous devez les conseiller d'être plus professionnels et de ne pas être au service des politiciens en étant des tueurs à gage (SAMIRA SABO en sait quelque chose). C'est ce qui explique la, médiocrité professionnelle de nos journalistes amateurs.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #5 Harouna Doudou 13-09-2021 12:22
Ne vous laissez jamais intimider pour votre travail.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #6 #The Wise 13-09-2021 15:13
Denoncant des affaires de sécurité nationale, on devient l'ennemi à abattre. Depuis quand deviens t-on amateur pour avoir denoncer le voleurs de la Republique. Nous sommes dans un pays ou le ridicule ne tue pas. Si nous avons une conscience, ces gens qui volent et dilapident le deniers publiques meritent la potence. Et ceux qui les denoncent doivent avoir notre respect. Mais comme y'a des leche-bottes au Niger, ce n'est guere surprenant.que beaucoup se sont reconvertis en griots modernes. Mais Allah nous jugera tous, et ce n'est pas loin.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #7 bachir esprit 13-09-2021 16:05
La question à se poser est assez simple : les infos relayées sont-elles vraies ou fausses ?
Si la Justice sévit toujours et sans vergogne contre des lanceurs d'alerte alors, qu'on arrête de nous chanter l'État de Droit!
L'OCTRIS aurait mieux fait de faire condamner global initiative en justice pour diffamation au lieu de vouloir se venger de professionnels tendant à dénoncer la corruption.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #8 bachir esprit 13-09-2021 16:06
La question à se poser est assez simple : les infos relayées sont-elles vraies ou fausses ?
Si la Justice sévit toujours et sans vergogne contre des lanceurs d'alerte alors, qu'on arrête de nous chanter l'État de Droit!
L'OCTRIS aurait mieux fait de faire condamner global initiative en justice pour diffamation au lieu de vouloir se venger de professionnels tendant à dénoncer la corruption.
Moussa Aksar, pour le moment, a toujours eu raison sur ses bourreaux c'est cela qui les fait courir.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #9 bachir esprit 13-09-2021 16:06
La question à se poser est assez simple : les infos relayées sont-elles vraies ou fausses ?
Si la Justice sévit toujours et sans vergogne contre des lanceurs d'alerte alors, qu'on arrête de nous chanter l'État de Droit!
L'OCTRIS aurait mieux fait de faire condamner global initiative en justice pour diffamation au lieu de vouloir se venger de professionnels tendant à dénoncer la corruption.
Moussa Aksar, pour le moment, a toujours eu raison sur ses bourreaux c'est cela qui les fait courir.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #10 bachir esprit 13-09-2021 16:07
La question à se poser est assez simple : les infos relayées sont-elles vraies ou fausses ?
Si la Justice sévit toujours et sans vergogne contre des lanceurs d'alerte alors, qu'on arrête de nous chanter l'État de Droit!
L'OCTRIS aurait mieux fait de faire condamner global initiative en justice pour diffamation au lieu de vouloir se venger de professionnels tendant à dénoncer la corruption.
Moussa Aksar, pour le moment, a toujours eu raison sur ses bourreaux c'est cela qui les fait courir.
#Jus
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #11 Bontolaye 13-09-2021 22:20
Des informations relayées ? Alors ces informations sont-elles destinées à être diffusées ou classées top secret et attendre 50 ans pour les declassifier.
Qui les a laissé fuiter alors? Un journaliste est dans son rôle. S'il a accès à des informations d'une manière ou d'une autre son rôle est d'informer aussi.
Ne laisser donc pas des informations accessibles si vous craignez de les voir diffuser par un autre canal.
Coller la paix à ces journalistes. Essayez de trouver l'erreur ailleurs.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #12 Gorkoo 14-09-2021 08:36
Quetionnement:
Question 1: Qui au Niger ces revelations inquietent? Reponse 1: issoufou mahamadou

Question 2: Qu'a t'il a craindre au Niger ni de la justice ni de la police?
Reponse 2: Rien

Alors foutez la paix a nos journaleux. Tot ou tard les auteurs de tels crimes seront apprehendes de facon inattendue quelque part par d'autres qui n'ont rien a craindre. Les immunites ayant fondu comme neige au soleil, ils sont paniques pour tous les crimes qu'ils se sont rendus coupable.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

BOOSTER SEPT 2021 ACTU NIGER 800 800 pixels Plan de travail 1

Top de la semaine

Publier le 26/10/2021, 22:33
diplomatie-le-niger-est-un-exemple-de-democratie-selon-l-ambassadrice-des-etats-unis-aupres-des-nations-unies En visite de travail au Niger, l’Ambassadrice des Etats-Unis auprès des Nations Unies, Mme Linda...Lire plus...
Publier le 26/10/2021, 22:18
en-visite-au-niger-le-conseil-de-securite-a-discute-avec-les-autorites-des-defis-securitaires-et-humanitaires Lors d’une visite au Niger qui s’est achevée lundi soir, une délégation du Conseil de sécurité des...Lire plus...
Publier le 26/10/2021, 18:44
session-budgetaire-de-l-assemblee-nationale-l-opposition-parlementaire-deboutee-par-la-cour-constitutionnelle La Cour constitutionnelle a, par arrêt 03/CC/MC du 25 octobre 2021, débouté les députés de...Lire plus...
Publier le 26/10/2021, 12:52
droit-a-l-alimentation-la-proposition-de-loi-cadre-d-ibrahim-yacouba-sur-la-table-du-gouvernement-conseil-des-ministres En application de l'article 73 de la Constitution, le Premier ministre a reçu du Président de la...Lire plus...
Publier le 25/10/2021, 17:54
des-produits-locaux-fortifies-dans-une-alimentation-equilibree-et-variee-pour-notre-sante-et-celle-de-nos-familles-consommons-ce-que-nous-produisons Au Niger, la prévalence de la malnutrition aigüe chez les enfants de 6 à 59 mois [1] se situe...Lire plus...
Publier le 26/10/2021, 22:33
diplomatie-le-niger-est-un-exemple-de-democratie-selon-l-ambassadrice-des-etats-unis-aupres-des-nations-unies En visite de travail au Niger, l’Ambassadrice des Etats-Unis auprès des Nations Unies, Mme Linda...
Publier le 21/10/2021, 18:45
communique-du-conseil-des-ministres-du-jeudi-21-octobre-2021        Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, jeudi 21...
Publier le 22/10/2021, 20:34
niger-guinee-une-delegation-de-l-ancienne-opposition-du-fndc-chez-les-presidents-bazoum-et-issoufou En tournée sous-régionale, une délégation de la société civile guinéenne du Front National pour la...
Publier le 23/10/2021, 12:26
attaque-de-koure-11-suspects-en-detention-afp Onze (11) personnes soupçonnées d'avoir participé à l'assassinat de six humanitaires français des ONG...
Publier le 21/10/2021, 19:49
defense-une-quarantaine-de-terroristes-tues-par-les-soldats-nigeriens-apres-l-attaque-d-un-village-pres-de-banibangou-tillaberi Une quarantaine de présumés terroristes ont été mis hors d’état de nuire par une patrouille des Forces...
Publier le 21/10/2021, 19:49
defense-une-quarantaine-de-terroristes-tues-par-les-soldats-nigeriens-apres-l-attaque-d-un-village-pres-de-banibangou-tillaberi Une quarantaine de présumés terroristes ont été mis hors d’état de nuire par une patrouille des Forces...
Publier le 21/10/2021, 18:45
communique-du-conseil-des-ministres-du-jeudi-21-octobre-2021        Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, jeudi 21...
Publier le 21/10/2021, 15:20
insecurite-11-soldats-tues-suite-a-l-attaque-du-convoi-du-prefet-de-bankilare-nouveau-bilan Le bilan de l'attaque ayant visée, hier mercredi dans l’après-midi, le convoi du Préfet de Bankilaré...
Publier le 22/10/2021, 20:23
declaration-de-l-opposition-politique-du-22-octobre-2021 Déclaration du 22 octobre 2021 de la Coalition pour une Alternance Politique (CAP 20-21), l’Alliance...
Publier le 23/10/2021, 12:26
attaque-de-koure-11-suspects-en-detention-afp Onze (11) personnes soupçonnées d'avoir participé à l'assassinat de six humanitaires français des ONG...

Dans la même Rubrique

Fermeture de la COMINAK : déclaration de la coordination de la société civile d’Arlit

24 octobre 2021
Fermeture de la COMINAK : déclaration de la coordination de la société civile d’Arlit

La coordination de la société civile d’Arlit réunie le samedi 23 octobre 2021 à Arlit, fait la déclaration suivante : Le 31 mars 2021, la COMINAK filiale d’ORANO (ex AREVA)...

Attaque de Kouré : 11 suspects en détention (AFP)

23 octobre 2021
Attaque de Kouré : 11 suspects en détention (AFP)

Onze (11) personnes soupçonnées d'avoir participé à l'assassinat de six humanitaires français des ONG Acted et Impact, leur guide et leur chauffeur nigériens, le 09 août 2020 à Kouré, près...

Sécurité nutritionnelle : le Niger peaufine sa stratégie d’amélioration des régimes alimentaires des jeunes enfants

22 octobre 2021
Sécurité nutritionnelle : le Niger peaufine sa stratégie d’amélioration des régimes alimentaires des jeunes enfants

Du 21 au 22 octobre 2021, Niamey abrite un atelier national sur l’amélioration des régimes alimentaires du jeune enfant entre 6 et 23 mois. Cette rencontre organisée conjointement par le...

Séminaire scientifique de l’ANDC : des débats et des échanges de haut niveau à Niamey  sur  le thème « Droit, pouvoir et politique » 

21 octobre 2021
Séminaire scientifique de l’ANDC : des débats et des échanges de haut niveau à Niamey  sur  le thème « Droit, pouvoir et politique » 

Du 20 au 22 octobre 2021 se tient dans la capitale nigérienne, un séminaire scientifique organisé par l’Association Nigérienne de Droit Constitutionnelle (ANDC) en collaboration avec  la Faculté des sciences...

Défense : une quarantaine de terroristes tués par les soldats nigériens après l’attaque d’un village près de Banibangou (Tillabéri)

21 octobre 2021
Défense : une quarantaine de terroristes tués par les soldats nigériens après l’attaque d’un village près de Banibangou (Tillabéri)

Une quarantaine de présumés terroristes ont été mis hors d’état de nuire par une patrouille des Forces Armées Nigériennes (FAN), ce jeudi 21 octobre 2021 dans la zone de Chinagoder,...

Insécurité : 11 soldats tués suite à l’attaque du convoi du Préfet de Bankilaré (nouveau bilan)

21 octobre 2021
Insécurité : 11 soldats tués suite à l’attaque du convoi du Préfet de Bankilaré (nouveau bilan)

Le bilan de l'attaque ayant visée, hier mercredi dans l’après-midi, le convoi du Préfet de Bankilaré s’est alourdi à onze (11) soldats tombés au front parmi lesquels neuf (9) éléments...