samedi 13 août 2022

3739 lecteurs en ligne -

fraren

Epidémie de Choléra : après les régions de Maradi, Zinder et Dosso, des cas aussi confirmés dans les régions de Niamey, Tahoua et Tillabéri (Ministre)

Ministre sante Dr IDI ILLIASSOU MAINASSARA

Communiqué de presse du ministre de la Santé publique, de la Population et des Affaires sociales sur l’épidémie de choléra qui sévit depuis quelques semaines dans plusieurs régions du Niger.

Le Ministre de la Santé Publique, de la Population et des affaires Sociales informe la population que notre pays continue à notifier des cas de choléra. A la date du 15 août 2021, en plus des 3 premières Régions (Maradi, Zinder, Dosso), les régions de Niamey, Tahoua, Tillabéri ont enregistré des cas confirmés. Le choléra est une maladie très contagieuse qui se propage vite si les mesures de prévention ne sont pas respectées.

C’est pourquoi, le Ministre de la Santé Publique, de la Population et des affaires Sociales attire l’attention de tous afin de renforcer les règles d’hygiène à tous les niveaux et en toute circonstance. Certaines de ces mesures doivent être strictement respectées au cours des cérémonies de mariage, de baptême, au cours des rassemblements dus aux décès et au cours des voyages. Ces mesures sont entre autres :

Recourir urgemment aux services de santé devant tous cas présentant les signes de suspicion de choléra à savoir : la diarrhée, les vomissements, la déshydratation ;

Utiliser les toilettes et à défaut procéder à l’enfouissement des selles ;

Consommer l’eau potable ou l’eau traitée avec des désinfectants (eau de javel, aquatab, comprimé de PUR );

Laver régulièrement les mains à l’eau et au savon surtout avant et après les repas ;

Laver régulièrement les mains après les toilettes ;

Consommer les aliments suffisamment cuits ;

Conserver les denrées alimentaires dans des récipients à couvercle ;

Désinfecter les aliments crus avant leur consommation.

Fait à Niamey, le 16 aout 2021

LE MINISTRE DE LA SANTE PUBLIQUE, DE LA POPULATION ET DES AFFAIRES SOCIALES

Dr IDI ILLIASSOU MAINASSARA

 



Commentaires  

0 #1 docteur henrion caude alexandra epi 17-08-2021 16:01
Moi qui ai déjà du mal à trouver une partenaire en temps normal, si à présent, je dois faire l'impasse sur les pfizerisées, cela va être très restreint ...

Me Andre Lafrance : Un des membres d'un couple est doublement vacciné et l'autre n'est pas vacciné. Est-ce que lors de relations intimes, il pourrait y avoir une problématique ?
Alexandra Henrion-Caude : C'est une question qui m'est souvent posée. J'ai envie de dire aux sexologues de résoudre la question pour nous. Ils doivent mettre en place un observatoire.
Sur le plan technique, on peut imaginer que dès lors que sur la base scientifique, il a été dit qu'un bébé allaité par une maman qui a été vaccinée, était alors vacciné passivement, on peut comprendre que cela doit passer par les fluides naturels.
Dès lors, il est possible effectivement que cela passe par des fluides. Quelle quantité ? Est-ce que ce sont des quantités suffisantes pour induire quelque chose ? Est-ce juste la Spike ? Il semblerait que l'on puisse en retrouver mais il faut étudier et documenter cela de façon plus détaillée que l
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #2 Taigol 17-08-2021 16:13
Voir du côté des voyages par les bus. Les toilettes sont défectueuses, les bouilloires n'en parlons pas.
L'hygiène laisse à désirer.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

JEA 2022 : la déscolarisation, un mal qui gangrène l’école nigérienne

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com