samedi, 25 juin 2022
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


renac anti corruption

Niamey le 09 aout 2021- L’application des bonnes pratiques en matière de gouvernance et de lutte contre la corruption au Niger est une urgence pour consolider les efforts déployés dans la lutte contre les maux qui minent la gestion des biens publics. Les récents rapports publiés sur le Niger relèvent qu’il y a une nécessité absolue de mettre en branle les mécanismes adéquats pour endiguer la corruption et la prédation des deniers publics qui ont tendance à abimer la gestion de l’Etat. On peut citer, entre autres, les rapports suivants :

 

Zeyna transfert argent bis

Le rapport général public 2020 de la cour des comptes ;

Le rapport de synthèse de l’audit de conformité découlant de l’audit des marchés publics et des délégations de service publique de l’année 2020 ;

 Les rapports de la HALCIA et notamment sur les opérations de contrôle des recettes internes de l’état pour la période 2019-2020 ;

L’affaire dite du Ministère de La Défense ;

 L’affaire de détournements présumés de détournement de fond à la présidence dit affaire Ibou Karadje :

 Les permis miniers et pétroliers notamment la construction du Pipeline Niger – Bénin,

 Affaire de placement des près de 4 Milliards de la SOPAMINE en DAT à Tanadi Sa. ;

Les concours et recrutements dans la fonction publique et certaines institutions de la République Les refus des déclarations de biens de certaines personnalités ou fausse déclaration ;

 Aussi, nous aimerons attirer l’attention des plus hautes autorités nationales, notamment celle du Président de la République, Monsieur Mohamed BAZOUM, du Procureur Général près de la cour d’appel et l’ensemble des magistrats nigériens sur la nécessité de prendre des actions fortes pour freiner les tentacules inquiétants de la dévastation des deniers publics et des implications rampantes de la corruption au Niger. Ces actions enjoignent à la prise de mesures coercitives à l’encontre des personnes physiques et/ou morales dans la juste ligne de la loi qui ont été épinglées dans les différents rapports et affaires. Nous encourageons aussi des actions correctives pour relever les différents manquements tout en déployant des initiatives préventives et proactives en vue d’anticiper et prévenir des situations aux conséquences fâcheuses pour l’instauration d’une bonne gouvernance au Niger. De même nous appelons les autorités nationales à adopter une loi anti-corruption et faciliter l’adhésion du Niger au partenariat pour un gouvernement ouvert. Nous recommandons d’accorder une attention particulière aux pratiques liées aux marchés publics sur l’ensemble du territoire. Et de mettre en place une communauté de praticiens consacrée à la passation des marchés publics respectueux des principes éthiques et prenant en compte la valeur qualité/prix. Le Niger devra aussi investir dans la recherche dans le secteur des marchés publics et formuler constamment des recommandations pour son amélioration. Les faits révèlent que les contrats ouverts stimulent la croissance économique et renforcent les systèmes de passation de marchés publics. En effet, les contrats ouverts facilitent la dissémination standardisée des données, clarifient les documents nécessaires au processus contractuel et permettent une analyse plus approfondie des données. La mise en place des mécanismes de collecte des plaintes des citoyens victimes de la corruption et la protection des dénonciateurs constituent également des gages de bonne gouvernance, en vue de faire prendre au pays sa rampe de développement. Nous appelons à une forte collaboration avec le secteur privé et la société civile dans la promotion de la redevabilité et la lutte contre la corruption conformément à la Convention des Nations-unies contre la corruption et son mécanisme d’examen, la Convention africaine sur la prévention et la lutte contre la corruption. Les organes en charge des marchés des publics devront exiger des soumissionnaires de se soumettre aux vérifications sur les antécédents de la société et de ses dirigeants, actionnaires majoritaires et bénéficiaires effectifs ainsi que de divulguer l’identité des propriétaires. Nous prenons bonne note des engagements réitérés de M. Mohamed BAZOUM, à mener une lutte acharnée contre la corruption. Il reste que des actions fortes de sa part, et le plus tôt possible, contribueront à renforcer l’espérance pour l’avènement d’une gestion publique à même d’enrayer la pauvreté, les inégalités sociales et le gaspillage des ressources publiques. La bonne gouvernance demeure une condition essentielle pour le développement du Niger et le ton devra nécessairement venir des dirigeants ; lesquels doivent être exemplaires. En effet, les fraudes aux examens et concours, ne sont-elles pas le reflet de l'image envoyée par les élites à la jeunesse à travers une mauvaise gouvernance caractérisée entre autres par l'exécution de marchés publics sans respect des règles juridiques en la matière et conduisant aux surfacturations, aux mauvaises exécutions des travaux, aux non-fournitures des biens et services payés, aux fournitures de produits défectueux ou ne respectant pas les normes, toutes actions assimilables à de la fraude organisée et entretenue ? Nous espérons qu’il est encore possible de combattre ces fléaux en vue de doper l’espoir des Nigériens pour l’avènement d’une République solidaire, sociale, égalitaire en vue d’un climat paisible et sensible au développement.

Ont signé Les Organisations de lutte contre la corruption suivante :

Niger Stop Corruption

Accountability Lab

 ROTAB

ADDENA

 Ligue Nigérienne Contre la Corruption et la Fraude

TRI-NIGER

AGIR POUR ETRE

 

Commentaires  

+3 #1 # 09-08-2021 20:51
Les pays les plus corrompus, c'est les pays pauvres, le Niger ne déroge pas à la règle, partout c'est la corruption.. concours, examen, élection, au marché, dans les ménages, à l'école... À croire que la corruption est une habitude chez le Nigerien...
Bannissons la corruption à travers un comportement sain, responsable...
Coordialement
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #2 Goulbi 09-08-2021 20:59
Comment peut on parler de FAIBLESSE d'une action qui n'a même pas été entamée.
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #3 Hold-up électoral 10-08-2021 00:57
Il est temps que vous sortez de votre torpeur.

Mahamadou Issoufou et ses acolytes ont tout volé.

Il a nommé bazoum pour protéger ses arrières; nous savons tous que bazoum n'a pas été élu.

Comme si ça ne suffisait pas, mahamadou issoufou projette d'installer son rejeton à la tête du Niger.

mahamadou issoufou a compris qu'avec les nigériens, il faut les laisser une semaine à 10 jours pour exprimer leurs émotions et après on peut passer au prochain appel.

Même Ibou Karadjé le sait, d'ici fin octobre 2021, ils vont tous se déclarer malades ensuite ils seront hospitalisés et un vendredi soir ils seront graciés et retourneront chez eux. Ainsi va la vie sous le règne de mahamdou issoufou et bazoum.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #4 Melenboug 10-08-2021 06:33
Quel paradoxe! Quelle hérésie !
Demander à un usurpateur, un voleurs de suffrages du peuple, un fieffé faussaire de pièces d'État civile, un confectionneur de passeports au profits de ses acolytes de souche, de mettre les bouchées doubles pour lutter contre des prédateurs, des corrompus et de corrupteurs, des concussionnaires, des voleurs de deniers publics eh bien c'est lui dire tout simplement de se faire Hara-Kiri.
Bazoum fait du semblant, du saupoudrage, du tape dans l'œil et du trompe-l'oeil mais qu'il se ravise, le mensonge a beau courrier, il sera vite rattrapé par la vérité crue et amère.
Les nigériens épris de sens du patriotisme ont soifs de justice, d'équité, de sincérité, de gouvernance par la bonne foi et les actes concrets porteurs d'avenir radieux et non du mensonge machiavélique et à la soviet.
Que Bazoum se reprenne, rien ne tient qu'à un fil. Le jour où la bombe de la grogne se met en hyper pression, ce serait trop tard.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #5 Melenboug 10-08-2021 06:35
Le système guru n'a pas véritablement changé. Les gouverneurs de l'ère Issoufou sont toujours là. De nombreux responsables placés par Issoufou continuent à consolider leurs places privilégiés de la mangeoire, les ministres issoufiens sont encore en activité dans la gouvernance bazoumienne.
Les voleurs de la secteurs roses des voleurs s'en tirent toujours bien et narguent le peuple. Un Kalla M. serait déjà au gnouf en un temps deux mouvements si c'était serieux. Repensez la célérité avec la quelle les acteurs de la société dont entre autres: N. Arzika, M. Tchangari, A. Idrissa, Maître Lirwana ont été jetés en prisons comme des damnés de la terre. Nombreux sont ceux qui ont été en prison sans délit ni crime flagrant juste pour faire mal par abus de pouvoir et en ressortent par non lieu en liberté provisoire pour maintenir la pression sur eux. On se croirait vraiment en un temps néocolonial. Que des psychopathes en délire collectif autour du guru paranoaique, réfractaires à toute voix discordante.
Que ya-il de nouveau si ce n'est du bleuf!
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #6 Blackmarket 11-08-2021 11:40
Le mal est profond. La corruption, sous toutes ses formes, a gangrèné cette nation jusqu'à la plus petite cellule sociale. Le mensonge et le faux sont devenus moralement admissibles de nos jours. Le sommet a complètement perverti la base. Tout le monde veut manger, manger gros. Il n'est plus question de manger pour vivre, avec modestie. Les bosses veulent encore plus thésauriser, ceux d'en-bas veulent toucher leur part pour se venger du destin et de tous ceux qui les ont frustrés. Du coup, la jeunesse est encore plus avide et plus dangereuse que les anciens charognards qui tiennent encore les manettes. On critique, vocifère et pleurniche juste par frustration d'etre exclus du systeme tchoua-tchoua. Au fond, aucune droiture, aucun patriotisme. Comme la religion, ce n'est que des paroles. S'attendre à ce que Bazoum fasse le ménage c'est croire au père Noel. Enfin, le Nigérien oublie vite, se calme, reprend vite son chapelet...
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

ACTU NIGER 800 800 pixels Booster 30ANS Plan de travail 1 2

Top de la semaine

Publier le 23/06/2022, 22:23
faux-etudiant-en-medecine-l-universite-de-zinder-leve-l-equivoque Ces derniers jours, la toile a été inondée par une information relative à une affaire rocambolesque...Lire plus...
Publier le 23/06/2022, 08:48
hommage-boukari-sabo-dernier-survivant-de-la-premiere-republique Ancien ministre à plusieurs reprises sous la première République, Boukari Sabo, s'est éteint le...Lire plus...
Publier le 23/06/2022, 08:42
cybercriminalite-le-niger-supprime-la-peine-d-emprisonnement-pour-delit-de-diffamation-et-d-injure Les députés ont approuvé dans la matinée de ce mardi 21 juin 2022 le projet de loi modifiant et...Lire plus...
Publier le 22/06/2022, 19:31
communique-du-conseil-des-ministres-du-mercredi-22-juin-2022 Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, mercredi 22 juin 2022, dans la salle habituelle des...Lire plus...
Publier le 21/06/2022, 23:53
au-sahel-la-soif-de-securite-par-omar-sylla La région du Sahel couvre une superficie de 3 millions de km² mais compte peu de cours d’eau et de...Lire plus...
Publier le 19/06/2022, 16:25
affaire-dga-sonidep-vs-hamidou-amadou-konate-dg-madina-trans-mali-le-dga-illo-amadou-aboubacar-sort-de-sa-reserve Le DGA SONIDEP tient à apporter un démenti formel aux allégations de pot de vin portées à son encontre...
Publier le 20/06/2022, 19:56
reunion-du-panel-de-haut-niveau-sur-le-sahel-l-ancien-president-issoufou-prend-conseils-aupres-du-president-bazoum Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Mohamed Bazoum, a reçu lundi en fin d’après-midi,...
Publier le 20/06/2022, 13:59
bepc-2022-146-904-candidats-vont-affronter-les-epreuves-a-partir-de-ce-mardi-21-juin Les épreuves de la session 2022 du Brevet d’Etude du Premier Cycle (BEPC) vont débuter ce mardi 21...
Publier le 23/06/2022, 08:48
hommage-boukari-sabo-dernier-survivant-de-la-premiere-republique Ancien ministre à plusieurs reprises sous la première République, Boukari Sabo, s'est éteint le...
Publier le 23/06/2022, 22:23
faux-etudiant-en-medecine-l-universite-de-zinder-leve-l-equivoque Ces derniers jours, la toile a été inondée par une information relative à une affaire rocambolesque...
Publier le 22/06/2022, 19:31
communique-du-conseil-des-ministres-du-mercredi-22-juin-2022 Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, mercredi 22 juin 2022, dans la salle habituelle des...
Publier le 20/06/2022, 07:33
mali-plus-d-une-centaine-de-personnes-massacrees-par-des-hommes-armes-dans-la-region-de-bandiagara Au moins 110 personnes ont été massacrées dans une série d'attaques qui ont visé, ce dimanche 19 juin...
Publier le 19/06/2022, 16:25
affaire-dga-sonidep-vs-hamidou-amadou-konate-dg-madina-trans-mali-le-dga-illo-amadou-aboubacar-sort-de-sa-reserve Le DGA SONIDEP tient à apporter un démenti formel aux allégations de pot de vin portées à son encontre...
Publier le 21/06/2022, 17:57
hadj-2022-les-premiers-vols-prevus-a-partir-du-jeudi-23-juin Les premiers vols pour le convoyage des pèlerins nigériens pour l'édition 2022 du Hadj débuteront le...
Publier le 23/06/2022, 22:23
faux-etudiant-en-medecine-l-universite-de-zinder-leve-l-equivoque Ces derniers jours, la toile a été inondée par une information relative à une affaire rocambolesque...

Dans la même Rubrique

Faux étudiant en médecine : l’Université de Zinder lève l’équivoque !

23 juin 2022
Faux étudiant en médecine : l’Université de Zinder lève l’équivoque !

Ces derniers jours, la toile a été inondée par une information relative à une affaire rocambolesque d’un faux étudiant en médecine qui aurait administré des soins pendant plusieurs années au...

Hommage: Boukari Sabo, dernier survivant de la Première République

23 juin 2022
Hommage: Boukari Sabo, dernier survivant de la Première République

Ancien ministre à plusieurs reprises sous la première République, Boukari Sabo, s'est éteint le mercredi 22 juin 2022 à l'Hôpital général de référence de Niamey. "Papa" comme l'appelle affectueusement ses...

Cybercriminalité : le Niger supprime la peine d’emprisonnement pour délit de diffamation et d’injure

23 juin 2022
Cybercriminalité : le Niger supprime la peine d’emprisonnement pour délit de diffamation et d’injure

Les députés ont approuvé dans la matinée de ce mardi 21 juin 2022 le projet de loi modifiant et complétant la loi n 2019-33 du 03 juillet 2019 portant répression...

JEA 2022: avec l'UNICEF, les médias engagés à éliminer les pratiques néfastes au Niger

21 juin 2022
JEA 2022: avec l'UNICEF, les médias engagés à éliminer les pratiques néfastes au Niger

Dans le cadre des activités commémorant l'édition 2022 de la Journée de l'Enfant Africain (JEA 2022), un café de presse a réuni ce mardi 21 juin, le Représentant de l'Unicef...

Hadj 2022: les premiers vols prévus à partir du jeudi 23 juin

21 juin 2022
Hadj 2022: les premiers vols prévus à partir du jeudi 23 juin

Les premiers vols pour le convoyage des pèlerins nigériens pour l'édition 2022 du Hadj débuteront le 23 juin 2022. Plusieurs vols charters sont prévus par le Commissariat pour l'organisation du...

Société: levée de bouclier contre le Projet de loi sur les Principes Fondamentaux de la Santé et de l'Hygiène Publique au Niger

20 juin 2022
Société: levée de bouclier contre le Projet de loi sur les Principes Fondamentaux de la Santé et de l'Hygiène Publique au Niger

Adopté par le gouvernement lors du Conseil des ministres du 14 avril dernier et transmis à l'Assemblée nationale pour adoption, le Projet de Loi sur les Principes Fondamentaux de la...