jeudi 1 décembre 2022

3785 lecteurs en ligne -

fraren

Lutte contre la Covid-19 : important don de matériels médicaux de la coopération française

remise don France au Cermes

Le ministre de la Santé publique, de la Population et de l’action sociale, Dr Idi Iliassou Mainassara, a réceptionné, jeudi dernier dans l’enceinte du CERMES, un important don de matériels médicaux, fruit de la coopération française. Destiné à renforcer la gestion de la pandémie du Covid-19, cet appui qui n’est pas le premier du genre, est principalement destiné au CERMES, à la Direction régionale de la Santé ainsi qu’aux centres hospitaliers de la région de Niamey.

 

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

C’est l’ambassadeur de France au Niger, Alexandre Garcia, qui a procédé à la remise symbolique du don de matériels médicaux au cours d’une cérémonie qui s’est déroulée dans l’enceinte du CERMES à Niamey, en présence des cadres du ministère et de plusieurs responsables du secteur de la santé et des représentants des différents donateurs et partenaires de l’opération notamment l’AFD, Orano Mining ou Total.

Dans l’allocution qu’il a prononcée à cette occasion, le ministre de la Santé publique a félicité la coopération française pour cet important appui qui vient renforcer la stratégie de riposte du Niger contre la pandémie du COVID-19. Dr Idi Illiassou Mainassara a rappelé que le premier cas de cette épidémie au Niger remonte au 19 mars 2020 et le virus continue actuellement à circuler dans toutes les régions du pays. « Depuis cette date, plusieurs pays dont la France ont toujours été aux côtés du Niger pour s’assurer de l’efficacité de la lutte contre cette pandémie », a indiqué le ministre qui a ajouté par la meme occasion que grâce aux efforts de l’Etat et de ses partenaires, le Niger a pu maitriser cette endémie avec à la date du 07 juillet, 5 526 cas déclarés positifs sur 121 499 personnes testées, avec malheureusement 194 décès.

« La présente cérémonie vient renforcer notre coopération pour cette lutte commune contre ce fléau »,  a poursuivi le ministre de la Santé publique qui  n’a pas manqué de rappeler que la présente donation de la République de France au CERMES et aux autres centres hospitaliers fait suite à plusieurs autres divers appuis. En effet, a fait précisé le ministre, depuis le début de cette pandémie, la coopération française a mis à la disposition du Centre de recherches médicales et sanitaires plus de 400 millions de francs CFA pour l’achat d’équipements, de consommables de laboratoire ainsi que la construction d’infrastructures et le financement de projets de recherches  pour ne citer que ceux-là. C’est pourquoi, au nom des autorités et des bénéficiaires, il a tenu à remercier les différents donateurs notamment l’Ambassade de France pour son soutien en équipement ; L’Agence Française de Développement (AFD) à travers le fonds d’urgence COVID et le nouveau projet AFroscreen pour le séquençage des variants ; le Projet REPAIR du Ministère français de l’Europe et des affaires étrangères ; l’Institut Pasteur de Paris à travers les projets DEVCO HCW travailleurs et DARRI familles ; la Société TOTAL ; la Société ORANO ainsi que l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD), les Forces Barkhane et la société SDI pour leur appui logistique en vue de l’acheminement de matériels et la conduite des actions.

« Ces appuis, cumulés à plus de 700 millions de CFA ont permis d’obtenir des informations précieuses sur la circulation du virus au Niger » a souligné le ministre qui a indiqué, par la suite, qu’aujourd’hui encore et grâce à une convention de mécénat entre le Fonds de dotation Montpellier Rugby et l’Ambassade de France, « vous mettez à la disposition de 5 structures de mon département ministériel, 6000 sur blouses à usage médical ». D’une valeur de plus de 13 millions de francs CFA, hors transport entre la France et le Niger, ce don en nature est destiné comme l’a expliqué le ministre, au Centre de recherche médicale et sanitaire (CERMES) ; à l’Hôpital National de Niamey ; à l’Hôpital Général de Référence de Niamey ; au CHU Amirou Boubacar Diallo de Niamey et à la Direction Régionale de la Santé Publique (DRSP) de Niamey.

« Ces appuis illustrent la bonne volonté de la France à accompagner le Ministère de la Santé publique de la Population et des Affaires Sociales dans la mise en œuvre de son Plan de Développement Sanitaire (PDS), qui fait de l’intensification de la lutte contre les maladies une de ses premières priorités », a enfin estimé le ministre qui a tenu à réitérer, au nom des plus hautes autorités du pays, « la profonde gratitude du peuple nigérien au donateur », avant de donner l’assurance « d’une l'utilisation rationnelle et efficiente du matériel  par les services compétents  du ministère ».

Appui constant de la coopération française au CERMES

En procédant à la remise du don, l’ambassadeur de la France au Niger a tenu, tout d’abord, à préciser qu’il s’agit concrètement et pour cette cérémonie, de la remise de 6 000 sur blouses à usage médical, don du Fonds de dotation de Montpellier Rugby et de la société Auver’Prime et qui a été acheminé grâce au soutien logistique de la force Barkhane et de la société SDI.  SE. Alexandre Garcia a ensuite rappeler l’engagement de la France à rester mobilisée aux côtés du Niger pour faire face aux différentes crises, en particulier la crise sanitaire de la Covid-19. « Face à cette pandémie, qui s'est rapidement répandue sur tous les continents et qui nous a tous fortement touchés, les autorités du Niger ont réagi rapidement, efficacement, pour protéger les populations. Avec les autres partenaires, et notamment l’Union européenne et ses Etats membres, nous sommes fiers d’avoir pu contribuer à ce plan de riposte », a indiqué le diplomate français qui a également rappelé que « dès le début de la pandémie, nous nous sommes mobilisés rapidement pour appuyer le Centre de recherche médicale et sanitaire (CERMES), laboratoire de référence au Niger et membre du Réseau international des instituts Pasteur ».

Selon l’Ambassadeur, par les différents appuis du Ministère français de l'Europe et des Affaires étrangères, de l’Agence française de développement et de l’Institut Pasteur, le CERMES aura bénéficié au total de près d’un million d’euros soit environ 656 millions de FCFA pour contribuer à sa remise à niveau, l’appuyer dans la conduite de ses activités par l’achat d’équipements et de matériels, et financer une dizaine de programmes de recherche.  « Au-delà de ce soutien financier direct, la mobilisation fut collective avec le soutien logistique apporté par |’Institut de Recherche pour le Développement(IRD), la force Barkhane et la société SDI », a poursuivi l’ambassadeur qui a également fait cas des dons de sociétés privées françaises, comme Orano, à hauteur de 50000 € (soit 33 millions de FCFA) et d’autres acteurs, comme le Fonds de dotation Montpellier Rugby.

« A ces appuis spécifiquement dédiés au CERMES s’ajoutent d’autres financements français débloqués rapidement par l’Agence française de développement dans le cadre de la riposte à la Covid-19, à travers le Fonds commun santé, par la réallocation de 400 000 € (soit 262 millions de FCFA), et par l’octroi d’un appui budgétaire de 3 millions d’euros (soit 1,96 milliards de FCFA) », a détaillé l’ambassadeur Alexandre Garcia qui a tenu par la meme occasion à souligner qu’au-delà de tous ces chiffres, « ces appuis sont le fruit de la mobilisation d’acteurs variés ».

Avec cette pandémie, a-t-il poursuivi, « le CERMES a une nouvelle fois démontré sa valeur ajoutée et je saisis cette occasion pour remercier, au nom de tous les usagers, le professionnalisme et l’engagement de ses équipes ». Dans son intervention, l’ambassadeur saisi l’occasion pour annoncer l’allocation récente par l’Agence française de développement de 10 millions d’euros (soit 6,5 milliards de FCFA)au projet Africascreen qui permettra de développer les capacités de séquençage de 13 pays pour suivre l'émergence des variants COVID en Afrique. Dans le cadre de cette initiative, le CERMES bénéficiera de 370 000 euros  soit environs 242 millions de FCFA ; ce qui permettra selon SE Alexandre Garcia,  permettra non seulement au  CERMES d’être en capacité de séquencer les variants de la Covid, mais aussi  appuiera la mise en œuvre des méthodes de séquençage haut débit, une première au Niger,  ce qui sera aussi une opportunité pour former les étudiants à ces technologiques de pointe. « Il nous apparait en effet essentiel que le CERMES, déjà laboratoire de référence au Niger, poursuive sa progression technique afin d’anticiper les futures épidémies. Un des enjeux constituera en particulier à le doter d’un laboratoire de niveau 3 afin d’assurer des manipulations sécurisées des virus comme Ebola ou la fièvre de la Lassa », a déclaré l’Ambassadeur de France au Niger qui a tenu à réitérer tout « le soutien de la France à la mise en oeuvre du plan de réponse sanitaire du Niger et au CERMES en particulier ».

Il convient de noter qu’en début de la cérémonie, le directeur général du CERMES a pris la parole pour remercier les participants à la remise du don ainsi qu’aux différents donateurs pour leur appui constant à son institution.

remise don France au Cermes BIS2

remise don France au Cermes BIS remise don France au Cermes BIS1

M.A (actuniger.com)

.

Commentaires  

+6 #1 Sani Saley 10-07-2021 13:50
On vous vole 1 million et on vous donne 1 franc comme don. Le noir est vraiment bête
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #2 papoute 10-07-2021 15:40
vive ceux qui écrivent ici
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #3 Tengbiiga 11-07-2021 06:57
Vive la dépendance !
Vive Macron !
Vive la France sans laquelle le Niger n'est rien !
Quelle est vraiment la réalité de la covid-19 au Niger?
Pauvre Afrique !
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

Forum Douane Entreprise du 27 au 28 Septembre à Niamey

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com