Sidebar

Airtel Kassoua Garbal

NITA Fond Site Web 675 x 240

refugi Intikane 720x440

Les autorités nigériennes ont annoncé cette semaine, la fermeture immédiate et irrévocable du camp des réfugiés d’Intikane, dans le département de Tillia, région de Tahoua, à quelques kilomètres de la frontière malienne. Officiellement, c’est pour des raisons d’insécurité et selon les autorités, les populations résidentes, qui sont pour l’essentiel constituées de réfugiés maliens et de déplacés internes, seront relocalisées sur un autre site à Akadani, à cheval entre les régions de Tahoua, Maradi et Agadez.

 

Zeyna commission0

La décision a été annoncée le mercredi 16 juin dernier lors d’une réunion de concertation à Tahoua qui a été présidée par le Secrétaire général du ministère de l'Intérieur et qui s'est déroulée en présence du Secrétaire général et de l’adjoint du gouvernorat de Tahoua, du Représentant du Haut-commissariat aux réfugiés des Nations Unies (UNHCR), du Représentant du Ministère de l'action humanitaire et de la gestion des catastrophes, des partenaires techniques et humanitaires de la région ainsi que des responsables des forces de défense et de sécurité (FDS).

« Le gouvernement a décidé de fermer le camp des réfugiés d'Intikane, dans le département de Tillia », a annoncé le secrétaire général du ministère de l’Intérieur qui a ajouté que « les raisons évoquées sont liées à l'insécurité qui prévaut dans cette partie et qui est due à la présence de ce camp des réfugiés ».

Les réfugiés relocalisés à Akadani

« La fermeture est irrévocable et maintenant, il s'agit d'explorer d'autres possibilités sans tabous. En dehors de la fermeture, tout est sur la table, qu’il s’agisse du sort des activités en cours et du choix du nouveau site », a-t-il indiqué dans des propos rapportés par l’ANP. « Maintenant le camp des réfugiés est relocalisé à Akadani qui est une zone qui se situe entre les régions de Tahoua, Agadez et Maradi. Toutes les activités au niveau de ce camp des réfugiés sont suspendues », a ajouté la même source.

Le camp d’Intikane est le plus grand camp de réfugiés au Niger avec plus de 20.000 personnes, des réfugiés maliens et des déplacés internes, qui sont installées dans cette zone d’accueil des réfugiés (ZAR) et qui ont fui les violences engendrées par les multiples terroristes enregistrées ces dernières années dans cette zone frontalière du Mali. Les autorités soupçonnent le site de servir de refuge aux terroristes et d’abriter des trafiquants de tout genre. « L'Etat ne peut plus laisser les gens mener des activités d'économie criminelle », a justifié le représentant du gouvernement.

A.Y.B (actuniger.com)

 



Commentaires

8
Fondalou
2 années ya
D
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
Solo
2 années ya
[quote name="Fondalou"]D
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire

Ajouter un Commentaire

Enregistrer

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
DEPART DU DERNIER VOL DE LA FORCE FRANÇAISE CE 22-12-2023
950 vues
 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
482 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
264 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
416 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
301 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
314 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2258 vues
 

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages