lundi 8 août 2022

3708 lecteurs en ligne -

fraren

Droit de réponse de l’OCRTIS par rapport à un article de Global Initiative

DG OCRTIS

L’Office Central de Répression du Trafic Illicite des Stupéfiants (OCRTIS) apporte un droit de réponse par rapport à un article relatif à la gestion du dossier de 17 tonnes de cannabis saisies le 2 mars 2021. Suite à la publication sur le net d’un article intitulé « Strange days for hachish trafficking in Niger » littéralement traduit en français« Les jours étranges pour le trafic de hachish au Niger » par un groupe de presse internationale« Global initiative », relayé par certains organes de presse nationale, la direction de l’Office Central de Répression du Trafic Illicite des Stupéfiants (OCRTIS) a l’honneur d’apporter le droit de réponse dont la teneur suit.

 

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

Depuis plusieurs années, le Niger s’est imposé dans la lutte contre le trafic de drogue sous toutes ses formes en réussissant de manière constante de grandes saisies dont le record a été atteint le 02 mars 2021, avec 17 tonnes de résine de cannabis provenant de Beyrouth (Liban).

Ces performances, saluées par les partenaires de l’OCRTIS, sont la conséquence du professionnalisme de son personnel et de l’appui de la hiérarchie au plus haut niveau.

Néanmoins, depuis quelques jours, l’OCRTIS suit sur les réseaux sociaux la circulation d’informations graves tirées d’un article de « Global initiative » dont l’imposture est son élément.

En effet, certains passages de l’article au regard de leur caractère extrêmement dangereux pour la paix et la cohésion sociale, ne laissent aucun doute quant à leur nature tendancieuse dont l’objectif est de ternir l’image de l’OCRTIS et au-delà, du Niger tout entier.

Du reste, l’OCRTIS tient à préciser que la gestion du dossier des 17 tonnes de résine de cannabis a été faite dans la plus grande transparence qu’il est ridicule de croire aux allégations de l’article selon lesquelles une partie de la drogue pourrait être soustraite frauduleusement.

En effet, trois unités spéciales ont sécurisé l’opération : de la saisie en passant par la garde du site où a été stockée la drogue et son transport au site d’incinération ; de telle manière qu’il est impossible qu’un tel scénario se produise.

En outre, les 17 tonnes de résine de cannabis ont été incinérées le 24 avril 2021 conformément à l’article 142 de l’ordonnance 99-42 du 23 septembre 1999 relative à la lutte contre la drogue au Niger, en présence des ministres en charge de l’Intérieur et de la Justice, des membres de la Commission Nationale de Lutte contre la Drogue, des autorités judiciaires, des responsables des Forces de Défense et de Sécurité, des partenaires techniques, de la société civile et de la presse nationale et internationale.

L’OCRTIS défie par ailleurs quiconque d’apporter la moindre preuve de ces allégations et se réserve le droit de saisir la justice pour que les auteurs de cet article imposteur, qui, de sources bien informées n’ont jamais mis pied au Niger subissent la rigueur de la loi.

Enfin, l’OCRTIS rassure l’opinion nationale et internationale que ces accusations totalement infondées n’ont aucune incidence sur sa détermination à poursuivre la lutte contre le trafic de drogue au Niger avec le professionnalisme, l’intégrité et la rigueur habituels.

 



Commentaires  

+12 #1 Hum 28-05-2021 19:37
Concrètement vous ne vous êtes pas défendu à la limite vous avez comme d habitude proférez des menaces à un institution qui n est pas à portée par conséquent vous avez violenter une bonne dame qui n a fait que relayer la même information sur les réseaux sociaux.
Si vous respectez vos propres concitoyens ces institutions vous respectent au cas contraire vous n avez qu à prendre vos maux en patience.
Citer | Signaler à l’administrateur
+7 #2 Omar 29-05-2021 05:23
C’est le Niger qu’en même. Un des pays les plus corrompus pour ne pas dire le plus corrompu au monde. Le pays tout entier est aux mains des narco trafiquants et on sait tous que la grande partie de la drogue saisie a suivi une autre route. Au Niger tout s’achète et tout se vend, et tout le monde peut être corrompu, s’il refuse tu peux juste voir son patron et aller même j’jusqu’à la présidence. C’est la jungle comme dans la plupart des pays africains, mais le Niger c’est encore pire.
Citer | Signaler à l’administrateur
+5 #3 alib 29-05-2021 13:26
Bonjour,
C'est un médiocre droit de réponse face à la gravité de l'accusation.
Merci
Citer | Signaler à l’administrateur
+7 #4 Alfaga 29-05-2021 14:58
Apres tout ce dont nous avons ete temoins durant le regime corrompu de Mahamdou issoufou, concedez
nous au moins le droit de douter de la destination des 17 tonnes de drogue saisis. Qui est fou pour croire que cette drogue a ete brulee sachant qu'elle peut rapporter des milliards a son detenteur. Par ailleurs, le monticule de brulis qui etait montre dans lapresse indique bien que c'est autre sinon tres peu de chose qui a ete consume par la flamme. C'est votre droit de vous defendre comme toujours mais arretez de prendre les nigeriens pour des abruptis.
Citer | Signaler à l’administrateur
+5 #5 histoire 29-05-2021 19:42
C'est dans ce même niger que précisément a dosso que le dealeur bosse au palais de justice continuer a nous prendre pour des idiots l'histoire va vous rattraper cher ocrtis je doute
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #6 Abdul 30-05-2021 15:22
Operation ba sani ba sabo en action
Citer | Signaler à l’administrateur
-12 #7 Nigirien 30-05-2021 20:59
Chers compatriotes,
Il ne faut pas faire le jeu des réseaux internationaux de trafiquants de drogues.
Ce réseau est capable de financer ces journaux pour saper le morale de nos vaillants de l'ordre qui font un travail remarquable.
Il faut encourager et féliciter le travail bien fait
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #8 Blackmarket 31-05-2021 11:54
Ce n'est pas que les Nigériens n'ont plus confiance en l’OCRTIS. Mais plutot en ce système qui pilote et controle absolument tout et tout le monde au Niger. Ces gens au sommet qui font ce qu'ils veulent, de ce qu'ils veulent, de qui ils veulent et comme ils veulent. D'où nous vient ce fameux refrain qui dit "J'ai exécuté des ordres venus d'en haut..."
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #9 Omar 01-06-2021 05:39
Citation en provenance du commentaire précédent de Nigirien :
Chers compatriotes,
Il ne faut pas faire le jeu des réseaux internationaux de trafiquants de drogues.
Ce réseau est capable de financer ces journaux pour saper le morale de nos vaillants de l'ordre qui font un travail remarquable.
Il faut encourager et féliciter le travail bien fait


Mon gars, c'est le Niger. Tout est corronpu ici. Ces trafiquants peuvent meme acheter notre presidence pour ne pas dire qu''ils lont deja fait. C'est une republique bananiere.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

JEA 2022 : la déscolarisation, un mal qui gangrène l’école nigérienne

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com