lundi 8 août 2022

2211 lecteurs en ligne -

fraren

Electricité : le régulateur mène des discussions pour un juste ajustement tarifaire

Atelier ajustement tarifaire BIS1

L’Autorité de Régulation du Secteur de l’Energie (ARSE) a entamé, depuis lundi dernier, un séminaire de validation du rapport sur l’ajustement tarifaire sur la période 2021-2022. Le séminaire qui a regroupé l’ensemble des acteurs du secteur de l’électricité au Niger est destiné à évaluer le bilan à mis parcours de la hausse des tarifs intervenues en 2017 et qui couvre une période de cinq (5) ans, et parallèlement, faire une revue des tarifs en vigueur afin de procéder si nécessaire à des ajustements.

C’est le Directeur général de l’ARSE, M. Ibrahim Nomao, qui a présidé l’ouverture du séminaire qui a regroupé les membres du régulateur en charge du secteur, les représentants du ministère en charge de l’Energie, de la NIGELEC ainsi que ceux du patronat et des associations des consommateurs et de défense du droit à l’énergie.

Dans le discours qu’il a prononcé à cette occasion, M. Ibrahim Nomao, a rappelé « la hausse substantielle » qu’ont connu les tarifs d’électricité en octobre 2017, et qui ont visé la recherche de l’équilibre économique et financier de la NIGELEC, le principal délégataire du secteur de l’électricité au Niger. « L’Autorité de régulation qui a mené ce processus, a le devoir de sauvegarder les intérêts de l’Etat, des opérateurs et des consommateurs », a indiqué le DG de l’ARSE avant de situer le contexte de la rencontre qui a pour but de faire en sorte, à mi-chemin de la période tarifaire qui est de cinq (5) ans, 2018-2022, de faire une revue des tarifs en vigueur afin de les ajuster si nécessaire.

« Notre tâche aujourd’hui n’est pas des plus aisées car il s’agit de tenir compte des intérêts des acteurs en présence, intérêts qui très souvent sont divergents », a poursuivi M.Ibrahim Nomao qui a saisi l’occasion pour inviter les participants à la rencontre, « à se départir de tout esprit de repli sur soi et de n’avoir pour seul objectif que de proposer des tarifs justes et raisonnables pour les usagers et permettant de couvrir les couts de la NIGELEC ».

Le DG du gendarme du secteur de l’énergie au Niger a terminé son allocution en remerciant les bailleurs et autres partenaires qui continuent d’accompagner l’ARSE pour non seulement une régulation du secteur de qualité mais aussi, pour le relèvement de façon conséquente, du taux d’accès à l’électricité afin de le passer de 15% aujourd’hui à près de 85% à l’horizon 2025.

Il faut noter qu’au cours de la rencontre, les participants au séminaire de validation ont pris connaissance du rapport réalisé par un consultant international en tarification et sur la base duquel ils vont examiner et valider les ajustements nécessaires qui seront proposées aux autorités compétentes.

Créée par la loi N°2015-58 du 02 décembre 2015,  l’Autorité de Régulation du Secteur de l’Energie (ARSE) est une Autorité administrative indépendante dotée de l’autonomie financière avec comme principal attribution, la régulation des sous-secteurs de l’électricité et des hydrocarbures, segment pétrolier aval.

Atelier ajustement tarifaire BIS

Atelier ajustement tarifaire

A.K.M (actuniger.com)



Commentaires  

+6 #1 Abdel Nasser Diallo 28-04-2021 11:44
J'espère qu'ils ont tenu ledit séminaire dans une coupure pour avoir une idée ce que vit les nigériens ces derniers temps
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #2 Alpha Sierra Bob 28-04-2021 11:53
Espérons que ce sont des ajustement positifs, si non qu'il l'entame même pas
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #3 Ayouba Mossi 28-04-2021 11:58
Cherchez nous une centrale nucléaire ou à valoriser cet rayon qui nous arrache la peau. Ce n'est normalement pas plus fort que l'Etat. Ou bien je dois me taire parce que je ne connais rien de la politique mondiale...
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #4 Mouhammad Goudou 28-04-2021 12:55
Espérons qu'ils auront pitié des nigériens pour réduire le prix par kW et n'ont le contraire
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #5 Lol 28-04-2021 14:09
Je suis prêt à parier qu'ils vont augmenter le prix du Kwh
Et ça sera la perte d illusion face au gouvernement Bazoum
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #6 Moussa 29-04-2021 08:55
Ajustement. Ce n'est pas forcement une baisse àa peut être une hausse aussi. Wait and see.
On n'a pas oublié le slogan, consolidons et avançons !!!
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

JEA 2022 : la déscolarisation, un mal qui gangrène l’école nigérienne

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com