samedi 26 novembre 2022

3426 lecteurs en ligne -

fraren

CENOZO et Média & Démocratie dénoncent l’acharnement judiciaire contre le journaliste d’investigation Moussa Aksar (COMMUNIQUE)

Aksar Moussa

 

Le 26 mars 2021, le journaliste d’investigation Moussa Aksar, Directeur de Publication du journal « L’Evènement Niger » et Président du Conseil d’Administration de la CENOZO va comparaître devant un Tribunal de Niamey pour son enquête sur les malversations financières au ministère de la Défense nationale du Niger. Il est poursuivi pour diffamation, et il encourt une lourde peine d’amende.

 

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

L’enquête publiée par Moussa Aksar le 20 septembre 2020 est basée sur des rapports d’activités suspectes de l’Unité de renseignement du Trésor américain et le Réseau de lutte contre la criminalité financière, connu sous le nom de « FinCEN ». Cette enquête est réalisée dans le cadre du projet international d’investigation dénommé « FinCEN Files » qui a réuni des journalistes de près de 90 pays, sous la coordination du Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ) basé à Washington aux États-Unis. Dans l’équipe y figurent y 20 journalistes africains qui ont travaillé sous le lead de la Cellule Norbert Zongo pour le Journalisme d’Investigation en Afrique de l’Ouest (CENOZO) basée à Ouagadougou au Burkina Faso.

Dans son article intitulé « FinCEN Files – Malversations au ministère nigérien de la Défense : 71,8 milliards de francs CFA captés par des seigneurs du faux », Moussa Aksar a montré comment de hauts responsables de l’armée et proches du pouvoir sont impliqués dans le détournement de fonds destinés à l’acquisition de matériels militaires. Trois mois après sa publication, il est assigné à comparaître pour diffamation.

Le 08 janvier 2021, Moussa Aksar a fait l’objet d’une première assignation à comparaître devant un Tribunal de Niamey, mais l’audience n’a pas eu lieu, le dossier n’ayant pas été enrôlé et le plaignant et ses avocats étant absents. Le 05 mars 2021, il est de nouveau assigné à comparaître pour le même motif, mais encore une fois, l’audience n’a pas eu lieu pour vice de procédure, l’acte d’assignation n’étant délivré dans le délai requis par la loi.

La CENOZO note que les assignations répétées du journaliste d’investigation Moussa Aksar est un acharnement et une tentative d’intimidation. Nous appelons les autorités nigériennes à respecter le droit à la liberté d'expression, conformément à l'article 19 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques ratifié par la République du Niger.

En outre, conformément aux normes internationales auxquelles le Niger a librement adhéré, la CENOZO exhorte les autorités nigériennes à protéger le journaliste d’investigation Moussa Aksar qui a fait l’objet de menace de mort pendant qu’il menait ses investigations et dont la plainte devant la justice est restée sans suite jusqu’à ce jour.

 

.

Commentaires  

-1 #1 Moussa 26-03-2021 03:14
Comme Aksar est président de CENOZO en fait c'est lui même qui dénonce l'acharnement judiciaire contre lui-même. Cheba Niger :D :D :D :D :D
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #2 HARDO 26-03-2021 09:30
"va comparaître devant un Tribunal de Niamey pour son enquête sur les malversations financières au ministère de la Défense nationale du Niger. Il est poursuivi pour diffamation"

HUM! LA REPRESSSION CONTINUE!

CONSOLIDONS ET AVANCONS!!!
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #3 doudou 26-03-2021 09:34
Aksar aime trop la publicité !
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #4 Imbu de sa personne 26-03-2021 10:14
[quote name="doudou"]Aksar aime trop la publicité !
Un peu trop imbu de sa personne, en effet, le mec!
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #5 Mariko, 26-03-2021 12:00
En fait Moussa Akser était pourtant avec le régime de Issoufou Mahamadou un certain temps, je sais pas ce qui lui est arrévé, c'est dommage, mais ce sont les risques du métier. Le journalisme criticiste est devenu aujourd'hui très difficile dans les pays fragiles.
Je crois que la presse doit évoluer en travaillant de façon à garantir elle meême sa liberté
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #6 Ismael 26-03-2021 14:22
Bonjour!
En fait Moussa Aksar a eu une information erronée sur un nigérien comme lui qui n’a rien à voir dans cette affaire et a publié cela. Aksar devrait juste reconnaître son erreur et s’excuser auprès de la personne. Il est très facile de faire cela...
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #7 Ismael 26-03-2021 14:23
En fait Moussa Aksar a eu une information erronée sur un nigérien comme lui qui n’a rien à voir dans cette affaire et a publié cela. Aksar devrait juste reconnaître son erreur et s’excuser auprès de la personne. Il est très facile de faire cela...
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #8 Biblo 26-03-2021 15:18
Aksar, L'Arroseur arrosé. Le sale boulot se paye ici bas. Hier au service de Charlie pour détruire un homme. Ah le gurisme à la Issoufouenne. On t'utilise comme un citron, une fois pressé, on s'éjecte. Tout Lumana en a pris un coup,m. Et dans le sillage: CISSE, TCHANA, I. YACOUBOU et de nombreux acteurs de la société civile utilisés ad-hoc.
Charlie le narcissique pur et dur s'est exprimé dans tous ses états dix années sans partage.
Plus narcissique que Charlie parmi mes hommes politiques au Niger on meurt.
Lisez la personnalité narcissique et vous trouverez touten Issoufou, le guru de la secte rose.
Quand vous trouvez que Charlie n'est sensible au deuil des nigériens c'est une des caractéristiques de la personnalité narcissique. Il s'en moque éperdument. Il adore être admiré. Pour entreprendre des réalisations, il s'en fiche des besoins des autres. Il est allergique aux avis contraires au sien. Il utilise les autres pour assouvir ses intérêts. Quand il décide, il s'en fiche éperdument des lois. Il en fait à sa tête...
J -6 pour bon débarras !
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

Forum Douane Entreprise du 27 au 28 Septembre à Niamey

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com