jeudi 18 août 2022

2119 lecteurs en ligne -

fraren

Affaire Samira Vs Abba Issoufou : condamnée en appel, la journaliste et bloggeuse va se pourvoir en cassation

Samira Sabou nikon

La Cour d’Appel de Niamey  a condamné, ce lundi 8 mars,  la journaliste et bloggeuse Samira Sabou à deux (2) mois de prison avec sursis et à verser deux (2) millions de francs de dommages et intérêts dans le procès en « diffamation par voie électronique » qui l’oppose à Sani Issoufou Mahamadou, dit Abba, le fils et directeur de cabinet adjoint du Président de la République. Son avocat va se pourvoir en cassation.

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

Il faudrait attendre le verdict de la Cour de cassation pour connaitre l’épilogue de l’affaire qui oppose Samira Sabou à Sani Issoufou Mahamadou dit « Abba ».  En appel, la journaliste et bloggeuse a été, en effet, condamnée ce lundi 8 mars à deux (2) mois de prison avec sursis et à payer deux (2) millions de francs de dommages et intérêts dans le procès en « diffamation par voie électronique » qui l’oppose à Sani Issoufou Mahamadou, qui n’est autre que le fils et directeur de cabinet adjoint du Président de la République.

L’ancienne journaliste de l’ONEP (presse écrite publique), a décidé de se pourvoir en cassation. En première instance et après cinq (5) semaines d’incarcération à titre préventif, l’activiste a bénéficié d’un non lieu parce que la juge du Tribunal de Grande Instance hors classe de Niamey, a jugé les faits « non constitués ».

La défense de Sani « Abba » Issoufou a fait appel et ce lundi, la Cour d’Appel de Niamey a cassé le jugement et a condamné la journaliste et bloggeuse à deux (2) mois de prison avec sursis  et à payer à  Abba Sani Issoufou, deux (2) millions de francs CFA à titre de dommages et intérêts. Une condamnation à laquelle, elle a décidé, après concertation avec sa défense de faire appel.

Polémiques et surenchères sur le « MDN Gate »

Pour rappel, Sani Mahamadou Issoufou avait porté plainte contre Samira Sabou suite à une publication du 26 mai 2020 à 20h35 estimant que le plaignant, le fils et directeur adjoint du cabinet du chef de l’Etat,  « était le véritable attributaire des marchés obtenus », et ce, « en pleine polémique sur un dossier en cours de traitement judiciaire », à savoir l’affaire dite du « MDN Gate », du nom de l’audit mené au sein du ministère de la Défense qui a révélé plusieurs irrégularités et des détournements dans la gestion des fonds alloués à la sécurité et à la défense.

Dans cette publication, Samira Sabou, « établissait une relation étroite entre un opérateur économique », et le plaignant (Abba), selon un communiqué publié le 12 juin 2020 par Me Yacouba Boulama, avocat constitué de M. Sani Mahamadou Issoufou.

L’affaire avait alors défrayé la chronique du fait du statut des deux protagonistes et surtout du recours à la nouvelle loi sur la cybercriminalité qui venait juste d’être adoptée à l’initiative des autorités.

« L’accusation de diffamation à l'encontre de Samira Sabou par le fils du président de la République n’est qu’une manœuvre de plus pour saper son travail et celui de tous les activistes anti-corruption qui dénoncent les allégations de corruption dans le pays. Elle doit être libérée immédiatement et sans condition ». Amnesty International, Afrique de l’Ouest

Au niveau du pouvoir, on considère Samira Sabou non pas comme une journaliste mais comme une activiste militante du principal parti de l’opposition au regard de ses prises de position notamment sur les réseaux sociaux.

Ikali Dan Hadiza (actuniger.com)



Commentaires  

0 #1 Gani 09-03-2021 06:25
Cette dame me déçoit.
Je n'aime pas quelqu'un qui s'emballe dans la médisance.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #2 YAKAKA 09-03-2021 07:40
Citation en provenance du commentaire précédent de Gani :
Cette dame me déçoit.
Je n'aime pas quelqu'un qui s'emballe dans la médisance.


As tu aussi gouté a la marmite GURI?
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #3 Lilwayne 09-03-2021 09:36
@yakaka...bien sur il a goûte a toutes les marmites Guri..une marmite ou les valeurs humaines sont jetés a la poubelle
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #4 doudou 09-03-2021 10:44
je n'ai rien contre cette dame mais s'agissant de son article je ne suis pas d'accord avec elle. Il ne sert à rien de s'attaquer à quelqu un si on n'a pas de preuves solides.
c'est bien de lutter ccontre le guri, mais le faire dans l’honnêteté et la rigueur c'est mieux
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #5 Blackmarket 09-03-2021 11:53
Je pensais que cette page avait été tournée depuis lors :o
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #6 Dupont France 09-03-2021 14:16
Est ce que le résultat de la cour d appel aurait été le même si Mahamane Ousmane avait été président ?
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #7 DAN KASSA 09-03-2021 15:57
Citation en provenance du commentaire précédent de Dupont France :
Est ce que le résultat de la cour d appel aurait été le même si Mahamane Ousmane avait été président ?

C'est juste parce que c'est le fils de Issoufou! sinon combien de personnes ont fait objet d'écrits de la part des journalistes et rien ne s'est passé!
Si ces gens ont un quelconque honneur a laver, ils doivent plutôt se charger du dossier MDM et condamner les voleurs , bien sur s'ils ne sont pas eux mêmes complices!
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #8 Trezeguet mamoudou satanique lucife 09-03-2021 18:13
Le tout puissant n'abandonne jamais
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #9 lilwayne 09-03-2021 19:22
Continue ton noble combat..tu seras ministre de la justice ...incha allah....comme ça tu regleras definitivement le compte à cette maudite justice partiale de merde
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #10 lilwayne 09-03-2021 19:24
LES GRANDES DAMES FONT L'HISTOIRE LES HOMMES FAIBLES AUX INTESTINS MOELLEUX ET MOUX COMME LA SECTE ROSE LA SUBISSE DE PLEIN FOUET
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

JEA 2022 : la déscolarisation, un mal qui gangrène l’école nigérienne

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com