samedi, 25 juin 2022
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


collectif tournons la page

Le 21 février 2021, le peuple nigérien s’est exprimé à travers les urnes, afin de départager les deux candidats qualifiés pour le deuxième tour de l’élection présidentielle. Cette élection, devrait conduire à la première transition par les urnes de l’histoire du Niger et a donc attiré l’attention de tous les citoyens et de la communauté internationale.

  

Zeyna transfert argent bis

 

Après le Forum organisé par la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) à l’entre deux tours, plusieurs recommandations ont été faites pour améliorer le déroulé du deuxième tour des élections présidentielles et corriger les imperfections qui ont caractérisé le premier tour. Outre les recommandations issues du forum de la CENI, les partis politiques de l’opposition et la société civile à travers le rapport de l’OPELE, ont également demandé la sécurisation de certaines zones où la tenue d’un vote équitable semble presque impossible : des urnes braquées, des électeurs agissant comme des « grands électeurs », des chefs traditionnels et religieux qui agissent au nom et pour le compte de tout le monde, des urnes bourrées et des remplacements de procès-verbaux à la sortie des bureaux de vote. Ces agissements gravissimes auraient dû attirer l’attention des hautes autorités de la république afin de sécuriser le scrutin du 21 février 2021. Pire, à ces agissements s’ajoutent des appels à la haine provenant des deux camps et d’autres violations graves du Code électoral et de la Constitution.

Si les discours dits haineux ont été condamnés par le bureau du ministère public, qui n’a pas tardé à rappeler les dispositions du code pénal sanctionnant ces actes, rien n’a été fait en revanche pour lutter contre les autres formes de distorsion du processus électoral. L’application sélective de la Loi est un facteur important de violence électorale, surtout dans le contexte politique déjà polarisé et tendu du Niger.

Bien que la CENI ait annoncé avoir travaillé à l’éradication des irrégularités, de graves manquements et violences ont caractérisé le scrutin du second tour. Ces dernières ont donné lieu à des manifestations spontanées, suite à la proclamation des résultats globaux provisoires par la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) déclarant provisoirement Mohamed Bazoum vainqueur avec 55 ,75% des voix. L’opposition rejette en bloc les résultats et revendique la victoire de Mahamane Ousmane avec un score de 50,30%. Le pouvoir en place a procédé à alors de nombreuses arrestations et à la restriction des libertés individuelles par la coupure de réseau internet depuis le mardi 23 février à minuit.

Face à cette situation inédite dans l’histoire du Niger, TLP-Niger :

  1. Rejette toute forme de violence, d’où qu’elle vienne, tendant à détruire les biens publics et privés ;
  2. Présente ses condoléances aux familles endeuillées suite aux pertes en vies humaines subies pendant le scrutin et lors des événements ayant suivi la proclamation des résultats ;
  3. Apporte son soutien à tous ceux qui ont vu leurs biens détruits ou vandalisés lors desdites manifestations ;
  4. Demande au ministre de l’intérieur de cesser immédiatement les arrestations et la persécution des militants et des leaders politiques afin de faire redescendre rapidement la tension ;
  5. Encourage la Cour Constitutionnelle à jouer son rôle primordial en matière électoral de manière totalement indépendante, afin que la volonté populaire soit respectée ;
  6. Informe l’opinion nationale et internationale de son intention de s’associer aux organisations de la société civile pour porter plainte contre l’État et les compagnies de téléphonies ayant coupé sans préavis, la connexion internet ;
  7. Fustige le deux-poids deux-mesures du ministère public en concernant la poursuite des actes frauduleux en lien avec le processus électoral ;
  8. Exige la libération de tous les détenus politiques.

Fait à Niamey le 2 mars 2021

Le coordinateur national

Maikoul Zodi 

 

Commentaires  

-3 #1 Daouda Dodo 02-03-2021 15:51
Mon dieu,, pensez vous faire une demande a ces actuels gouvernants,.votre rôle c'est motivée la jeunesse a sortir.dans la rue.
Pas de gueller.uniquement.
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #2 les boutures de manioc 02-03-2021 16:45
On est tous les figurants d'une pièce théâtrale mis en scène par x. J'espère que les uns et les autres vont se réveiller assez tôt pour pouvoir se concentrer sur ce qu'ils estiment être l'essentiel dans la vie. Vivre comme un crapaud ou vivre comme une colombe.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #3 Patriote 02-03-2021 17:18
Une structure de société civile ne doit pas s'ingérer dans ldirectement dans les affaires politiques, votre point 8 laisse à croire déjà que vous roulez pour Hama molio H+
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #4 Kimba 02-03-2021 18:04
Du courage. Vous avez le soutien des nigeriens qui ont encore de la dignite et qui aime par dessus tout leur pays et non la bande de trafiquants usurpateurs.
Citer | Signaler à l’administrateur
+7 #5 Nigériens debout ! 02-03-2021 19:46
La paix ne peut revenir que si l'opposition accepte tous les vols orchestrés par le truand en chef, Mahamadou Issoufou.

Sa stratégie :

1- étrangler et suffoquer l'opposition
2- Laisser le temps faire les choses : la grogne sociale se calmera en 3 semaines et on passe à autre chose.
3- Il s'apprête à aller partager le butin de vol avec les petit boubé et autre Bolloré de ce monde.
Vous savez Mahamadou Issoufou a grandi avec un esprit d'affairiste. La conduite des affaires de l'état, le sens élevé du respect de l'état, il ne connaît pas.
Il claironne partout que son fils est diplômé de Harvard, mais le paresseux n'a jamais travaillé ailleurs qu'à la présidence du Niger , où il a été initié à du " KACHÉ MOU RABA".
Triste Niger, nous sommes bien loin de l'époque où les enfants de Kountché n'osaient même pas effleuré les véhicules de l'état à part ceux destinés à l'utilisation familiale; à plus forte raison être impliqué dans l'achat des armements du Niger.
Intégrité et dignité ont été enterrées avec Kountché.

Hélas pour le Niger !
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #6 Tchimi 03-03-2021 05:53
Bonjour,
Je pense que ce qui se passe au Niger est la seule responsabilité des institutions à la solde de IM. La CENI et la cour constitutionnelle sont à la base de la situation actuelle parce que elles n'ont pas respecté les lois donc élevés sont discrédite es et le peuple n'a plus confiance.
Je pense que Le peuple conscient doit encore sortir dans la rue pour montrer à la face du monde que ceux qui étaient sortis ont été manipulé par le pouvoir en place pour profiter rendre des comptes à certains hommes politiques car ce pouvoir survit dans le complotisme en utilisant certains acteurs de la société civile qui ont subitement retournés leurs vestes depuis cette semaine, je vous laisse citoyens vous-même faire le constat sur ces acteurs concernés qui osent maintenant dire que eux ils font confiance à la cour constitutionnelle. C'est vraiment dommage.
Je prie Dieu de sauver le Niger de tous les comploteurs et fossoyeurs de la république! La paix c'est le choix du peuple et de son adhésion sinon cette paix ne sera que ruine de larmes.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #7 WikiLeaks 03-03-2021 07:59
Citation en provenance du commentaire précédent de Nigériens debout ! :
La paix ne peut revenir que si l'opposition accepte tous les vols orchestrés par le truand en chef, Mahamadou Issoufou.

Sa stratégie :

1- étrangler et suffoquer l'opposition
2- Laisser le temps faire les choses : la grogne sociale se calmera en 3 semaines et on passe à autre chose.
3- Il s'apprête à aller partager le butin de vol avec les petit boubé et autre Bolloré de ce monde.
Vous savez Mahamadou Issoufou a grandi avec un esprit d'affairiste. La conduite des affaires de l'état, le sens élevé du respect de l'état, il ne connaît pas.
Il claironne partout que son fils est diplômé de Harvard,..
Triste Niger, nous sommes bien loin de l'époque où les enfants de Kountché n'osaient même pas effleuré les véhicules de l'état à part ceux destinés à l'utilisation familiale; à plus forte raison être impliqué dans l'achat des armements du Niger.
Intégrité et dignité ont été enterrées avec Kountché.

Hélas pour le Niger !


Le rejeton de issoufou a fait un petit certificat de Harvard que n'importe qui peut faire si il a les moyens de se le payer. Il n'est pas diplome de harvard.
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #8 fweger 04-03-2021 07:43
Tout ce que tu dis n'est que pur mensonge.
Kountché a dû trahir son CEM, son ministre de la Défense, son Président et son pays, pour perpétrer son coup d'État.
Il était la main dégueulasse de la France contre Diori à cause des négociations sur le prix de l'uranium.
Chez nous, un noble ne trahit pas, ne ment pas, Si tu n'es pas d'accord, tu le dis clairement ou tu t'en vas.

Un autre petit monsieur, indigne de nos traditions de noblesse, est Salou Djibo. Non seulement il est exactement comme Kountché, mais quand il se présente devant le Président Tanja, il baisse la tête, enlève son bonnet, se met à côté, adresse son Président par Baba (qui le prend vraiment comme son fils).
Ces gars-là, Diori, Salou, Kountché, Issoufou et Wanké sont tous des ètres d'une bassesse bien identifiée dans nos critères traditionnels.

Seuls Ali Saybou et Mahamane Ousmane se sont comporté comme des fils dignes.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

ACTU NIGER 800 800 pixels Booster 30ANS Plan de travail 1 2

Top de la semaine

Publier le 23/06/2022, 22:23
faux-etudiant-en-medecine-l-universite-de-zinder-leve-l-equivoque Ces derniers jours, la toile a été inondée par une information relative à une affaire rocambolesque...Lire plus...
Publier le 23/06/2022, 08:48
hommage-boukari-sabo-dernier-survivant-de-la-premiere-republique Ancien ministre à plusieurs reprises sous la première République, Boukari Sabo, s'est éteint le...Lire plus...
Publier le 23/06/2022, 08:42
cybercriminalite-le-niger-supprime-la-peine-d-emprisonnement-pour-delit-de-diffamation-et-d-injure Les députés ont approuvé dans la matinée de ce mardi 21 juin 2022 le projet de loi modifiant et...Lire plus...
Publier le 22/06/2022, 19:31
communique-du-conseil-des-ministres-du-mercredi-22-juin-2022 Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, mercredi 22 juin 2022, dans la salle habituelle des...Lire plus...
Publier le 21/06/2022, 23:53
au-sahel-la-soif-de-securite-par-omar-sylla La région du Sahel couvre une superficie de 3 millions de km² mais compte peu de cours d’eau et de...Lire plus...
Publier le 19/06/2022, 16:25
affaire-dga-sonidep-vs-hamidou-amadou-konate-dg-madina-trans-mali-le-dga-illo-amadou-aboubacar-sort-de-sa-reserve Le DGA SONIDEP tient à apporter un démenti formel aux allégations de pot de vin portées à son encontre...
Publier le 20/06/2022, 19:56
reunion-du-panel-de-haut-niveau-sur-le-sahel-l-ancien-president-issoufou-prend-conseils-aupres-du-president-bazoum Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Mohamed Bazoum, a reçu lundi en fin d’après-midi,...
Publier le 20/06/2022, 13:59
bepc-2022-146-904-candidats-vont-affronter-les-epreuves-a-partir-de-ce-mardi-21-juin Les épreuves de la session 2022 du Brevet d’Etude du Premier Cycle (BEPC) vont débuter ce mardi 21...
Publier le 23/06/2022, 08:48
hommage-boukari-sabo-dernier-survivant-de-la-premiere-republique Ancien ministre à plusieurs reprises sous la première République, Boukari Sabo, s'est éteint le...
Publier le 23/06/2022, 22:23
faux-etudiant-en-medecine-l-universite-de-zinder-leve-l-equivoque Ces derniers jours, la toile a été inondée par une information relative à une affaire rocambolesque...
Publier le 22/06/2022, 19:31
communique-du-conseil-des-ministres-du-mercredi-22-juin-2022 Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, mercredi 22 juin 2022, dans la salle habituelle des...
Publier le 20/06/2022, 07:33
mali-plus-d-une-centaine-de-personnes-massacrees-par-des-hommes-armes-dans-la-region-de-bandiagara Au moins 110 personnes ont été massacrées dans une série d'attaques qui ont visé, ce dimanche 19 juin...
Publier le 19/06/2022, 16:25
affaire-dga-sonidep-vs-hamidou-amadou-konate-dg-madina-trans-mali-le-dga-illo-amadou-aboubacar-sort-de-sa-reserve Le DGA SONIDEP tient à apporter un démenti formel aux allégations de pot de vin portées à son encontre...
Publier le 21/06/2022, 17:57
hadj-2022-les-premiers-vols-prevus-a-partir-du-jeudi-23-juin Les premiers vols pour le convoyage des pèlerins nigériens pour l'édition 2022 du Hadj débuteront le...
Publier le 23/06/2022, 22:23
faux-etudiant-en-medecine-l-universite-de-zinder-leve-l-equivoque Ces derniers jours, la toile a été inondée par une information relative à une affaire rocambolesque...

Dans la même Rubrique

Faux étudiant en médecine : l’Université de Zinder lève l’équivoque !

23 juin 2022
Faux étudiant en médecine : l’Université de Zinder lève l’équivoque !

Ces derniers jours, la toile a été inondée par une information relative à une affaire rocambolesque d’un faux étudiant en médecine qui aurait administré des soins pendant plusieurs années au...

Hommage: Boukari Sabo, dernier survivant de la Première République

23 juin 2022
Hommage: Boukari Sabo, dernier survivant de la Première République

Ancien ministre à plusieurs reprises sous la première République, Boukari Sabo, s'est éteint le mercredi 22 juin 2022 à l'Hôpital général de référence de Niamey. "Papa" comme l'appelle affectueusement ses...

Cybercriminalité : le Niger supprime la peine d’emprisonnement pour délit de diffamation et d’injure

23 juin 2022
Cybercriminalité : le Niger supprime la peine d’emprisonnement pour délit de diffamation et d’injure

Les députés ont approuvé dans la matinée de ce mardi 21 juin 2022 le projet de loi modifiant et complétant la loi n 2019-33 du 03 juillet 2019 portant répression...

JEA 2022: avec l'UNICEF, les médias engagés à éliminer les pratiques néfastes au Niger

21 juin 2022
JEA 2022: avec l'UNICEF, les médias engagés à éliminer les pratiques néfastes au Niger

Dans le cadre des activités commémorant l'édition 2022 de la Journée de l'Enfant Africain (JEA 2022), un café de presse a réuni ce mardi 21 juin, le Représentant de l'Unicef...

Hadj 2022: les premiers vols prévus à partir du jeudi 23 juin

21 juin 2022
Hadj 2022: les premiers vols prévus à partir du jeudi 23 juin

Les premiers vols pour le convoyage des pèlerins nigériens pour l'édition 2022 du Hadj débuteront le 23 juin 2022. Plusieurs vols charters sont prévus par le Commissariat pour l'organisation du...

Société: levée de bouclier contre le Projet de loi sur les Principes Fondamentaux de la Santé et de l'Hygiène Publique au Niger

20 juin 2022
Société: levée de bouclier contre le Projet de loi sur les Principes Fondamentaux de la Santé et de l'Hygiène Publique au Niger

Adopté par le gouvernement lors du Conseil des ministres du 14 avril dernier et transmis à l'Assemblée nationale pour adoption, le Projet de Loi sur les Principes Fondamentaux de la...