Sidebar

Airtel Kassoua Garbal

NITA Fond Site Web 675 x 240

armee nigerienne frontiere Mali

Plus de 24 h après le raid meurtrier d’individus armés contre les villages de Tchombangou et de Zaroumdarèye, dans la région de Tillabéri et près de la frontière malienne, aucun bilan officiel n’a encore été communiqué par le gouvernement. Le ministre de l’Intérieur a certes confirmé l’attaque terroriste menée par des présumés djihadistes et des renforts militaires ont été envoyés dans la zone, mais les circonstances du massacre qui aurait fait près de 70 victimes civiles selon les dernières informations, restent encore floues. Le président Issoufou a présenté ses condoléances sur les réseaux sociaux et certains pays amis ont déjà commencé à présenté leurs condoléances alors que l’opinion attend toujours le bilan officiel ainsi que les mesures prises par les autorités. 

 

Zeyna commission0

 

Des scènes d’horreur montrant des victimes civiles, notamment des enfants et des femmes, des habitations incendiés et des populations qui fuient la zone par peur des représailles : telles sont les tristes images qui envahissent depuis quelques temps les réseaux sociaux et qui témoignent de l’ampleur de la barbarie qui a eu lieu le samedi 2 janvier à Tchombangou et de Zaroumdarèye, à quelques kilomètres de Mangaizé, dans le département de Ouallam (Région de Tillabéri). Aux environs de 9H00, des hommes armés ont, en effet, pris pour cible ces deux villages situés pas très loin de la frontière malienne, massacrant des dizaines de civils et incendiant tout sur leur passage. Les dernières informations des sources locales et sécuritaires font état de près de 70 victimes et des dizaines de blessés enregistrés même si 24h après les faits, aucun bilan officiel n’a été communiqué par le gouvernement. Les blessés ont été également enregistrés et évacués vers les principaux centres de santé de la zone situé à la lisière de la zone dite des 3 frontières et où opèrent plusieurs groupes se réclamant djihadistes notamment le JNIM et l’EIGS. Le ministre de l’Intérieur Alkaché Alhada a certes confirmé à certains médias internationaux l’attaque meurtrière mais sans en dire plus, en attendant certainement d’établir les premières conclusions des investigations.

Dans un post sur les réseaux sociaux, le Président Issoufou Mahamadou a présenté ses condoléances aux populations de Tchombangou et Zaroumdarey, « suite à l’attaque lâche et barbare de leur village ». 

Dans un communiqué, la république de Turquie à travers son ministère des Affaires étrangères a également adressé ses condoléances aux autorités et au peuple du Niger. « Nous sommes profondément attristés par la nouvelle que de nombreuses personnes ont perdu la vie et plusieurs autres ont été blessées dans une attaque terroriste perpétré au Niger le 2 janvier contre les villages de Tchombangou et de Zaroumdareye, situés près de la frontière malienne »,  lit-on dans le communiqué.

Aggravation du contexte sécuritaire et humanitaire

Les circonstances du raid meurtrier restent encore floues mais cette zone fait depuis quelques années face à une amplification des menaces sécuritaires avec la recrudescence des attaques terroristes qui ont fait des centaines de victimes civiles et militaires.

Ce massacre de civils marque un nouveau tournant dans cette guerre contre le terrorisme que mènent les pays du Sahel et particulièrement le Niger, car depuis des mois et malgré l’important dispositif sécuritaire mis en place avec le soutien militaire des forces françaises et américaines, les groupes terroristes sont en train de s’installer et de prendre le contrôle de plusieurs villages où les services étatiques ne sont plus présents depuis quelques temps.

En plus conflits intercommunautaires qui affectent la zone, les groupes terroristes se livrent à une guerre de positionnement dans la même zone où plusieurs combats entre factions rivales sont régulièrement signalés. Dans cette nouvelle guerre, la population est encore pris en otage et paie un lourd tribut, une situation qui vient amplifier les menaces sécuritaires et qui aggrave le contexte sécuritaire déjà marqué par un afflux des déplacés et de réfugiés dans la zone.

A.Y.B (actuniger.com)

 



Commentaires

11
lilwayne
3 années ya
Ahbon , MI se prend pour Trump en balan
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
4
Sani Ali
3 années ya
Quelle autorit
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
10
Citoyen
3 années ya
Il faut qu'on soit exemplaire et disciplin
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
4
TOTO A DIT
3 années ya
Les condol
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
6
TOTO A DIT
3 années ya
Des 22 millions de Nig
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
3
Pauvre Niger
3 années ya
Pauvre Niger
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
7
Citoyen
3 années ya
Quand il y a des massacres comme ca je pr
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
7
Baba Alpha
3 années ya
Sans compter tous les journalistes qui seront certainement chass
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
6
Sani Ali
3 années ya
Imagine 100 Francais soient massacr
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
3
The Condor
3 années ya
Ina lilahi ina ilaihi rajiun. Qu'Allah SBWT leeur accorde le paradis eternel. Quand des individus "importants" meurent, on fait des obseques officielles, quand 70 pauvres citoyens sont massacr
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
8
Nigerien enerv
3 années ya
Un president normal qui a du coeur et se soucie de ses compatriotes aurait vite fait le deplacement a Tchombangou et Zaroumdareye pour s'enquerir de la situation et rehausser le moral des survivants en les assurant du soutien de la Nation entiere. Helas, issoufou n;'est pas ce president. Il est le chef de son clan et seul ce qui touche son clan le touche. Jamais aucune mort nigerienne ne l'a touche et toutes ces pertes civiles et militaires nigeriennes ne sont que des details ou des arguments dont il se sert pour justifier aupres des occidentaux son agenda personnel. Honte a toi issoufou mahamadou et tous ceux qui te suivent et te soutiennent.
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
David young.
3 années ya
Mon pays va vraiment vraiment mal.paix aux
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
Mani
3 années ya
Vraiment on ignore ce qui se passe au Niger .... pourquoi ces massacres interviennent toujours a un moment pr
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire

Ajouter un Commentaire

Enregistrer

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
DEPART DU DERNIER VOL DE LA FORCE FRANÇAISE CE 22-12-2023
963 vues
 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
483 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
266 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
417 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
301 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
314 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2258 vues
 

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages