NITA Fond Site Web 675 x 240

tchoma

Plusieurs sources locales ont rapporté que ce samedi 2 janvier que les villages de Tchombangou et Zaroumdareye, près de Mangaizé dans le département de Ouallam (Région de Tillabéri), ont été la cible d’une attaque d’individus armés. Selon un bilan provisoire et non officiel, au moins 50 civils ont été tués et une vingtaine d’autres blessés lors de ce massacre qui s’est déroulé dans cette zone située près de la frontière malienne où opèrent plusieurs groupes qui se réclament « jihadistes » et dans laquelle des conflits intercommunautaires sont régulèrent signalés.

 

 

 Encore une nouvelle horreur au Niger ! Des sources locales ont rapporté que des individus armés présumés djihadistes, ont attaqué ce samedi aux environs de 9h00, les villages de Tchombangou et Zaroumdarèye, au nord-ouest du pays, à la frontière avec le Mali. Au moins une cinquantaine de civils ont été tués au cours de ce raid meurtrier qui est intervenu le jour de la proclamation des résultats globaux provisoires des élections présidentielles 1er tour et législatives du 27 décembre dernier.

Aucune source officielle n’a encore confirmé ce massacre qui fait déjà le tour des médias et des réseaux sociaux. Selon les mêmes sources, les blessés ont été transportés au CSI de Mangaizé et d’autres évacués vers Ouallam. Des sources sécuritaires ont également confirmé l’envoi de renfort dans la zone.

La liste des victimes du terrorisme ne fait que s’allonger

Cette zone de la Région de Tillabéri connait depuis plusieurs années une recrudescence des attaques terroristes ayant fait des milliers de déplacés civils ainsi que des dizaines de victimes surtout  dans les rangs des Forces de défense et de sécurité (FDS). Malgré l’état d’urgence instauré par le gouvernement et le renforcement du dispositif sécuritaire avec la présence des forces américaines et françaises, les attaques et attentats ciblés se poursuivent. Des dizaines d’écoles sont fermées et des groupes djihadistes ainsi que des bandits armés imposent leurs lois dans plusieurs villages de cette zone où opèrent l’EIGS mais aussi le JNIM, les deux principaux groupes qui s’affrontent depuis des mois pour le contrôle des territoires au niveau de la zone dite des trois frontières (Niger, Mali et Burkina).

Des conflits intercommunautaires qui prennent assez souvent naissance dans les pays voisins sont aussi récurrent dans la zone.

Lors de son dernier message de présentation de vœux le 31 décembre dernier, le président Issoufou Mahamadou a rendu hommage à toutes les victimes du terrorisme, déclarant que « toutes les conditions sont réunies pour une victoire certaine contre ces forces du mal ».

Dans la nuit du 12 au 13 décembre dernier, la localité de Toumour, situé dans la région de Diffa à l’extrême sud-est du pays, a été la cible d’attaques par des individus armés présumés membres de la secte Boko Haram qui sévit depuis 2015 dans cette partie du pays qui fait frontière avec le Nigeria.

Ikali Dan Hadiza (actuniger.com)

 

Zeyna commission0



Commentaires

1
HAMZA MAI GARKUA
3 années ya
Chaque fois qu'ils subissent un revers ou qu'un scandale surgit autour d'eux, ils se d
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
4
HAMZA MAI GARKUA
3 années ya
Quoi qu'il en soit, de s
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
6
HAMZA MAI GARKUA
3 années ya
Ce n'est que le d
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
3
Bienvenue au gondowna
3 années ya
Que leur
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
6
HAMZA MAI GARKUA
3 années ya
Les terroristes et les Fran
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
HAMZA MAI GARKUA
3 années ya
Mahamane Ousmane est un fils de bonne famille
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
5
Rid~M@x
3 années ya
Que leurs
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
3
Sani Ali
3 années ya
Il est temps de permettre aux gens de cette r
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
Albatros
3 années ya
Je pense que les civils Nig
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
4
Jaf
3 années ya
Ceux qui tu
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
10
gaskiya
3 années ya
HUM. ALLAH EST GRAND. CETTE FOIS CE NE SONT PAS LES MILITAIRES QUI SONT A LA BASE DU MASSACRE. OU EST DONC AMNESTY OU CNDDH. QUE LES VICTIMES REPOSENT EN PAIX
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
10
Nigerien
3 années ya
L'objectif des terroristes est de dresser les communautes nationale les unes contre les autres et les reference incessantes de issoufou mahamadou au tribalisme n'aident pas.
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
2
King
3 années ya
[quote name="Albatros"]Je pense que les civils Nig
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
6
Gaskya
3 années ya
Mr Bazoum doit renoncer pour le bien de son pays, le Niger
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
4
Gaskya
3 années ya
Mieux vaut CONVAINCRE que VAINCRE comme disent les sages ...
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
5
TARRI--IA
3 années ya
Allah Ya Issa. Maintenant c'est plus la ceni, on va dire tout leader qui les suit pour l'argent, a kan layya
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
hamani sekou sekou
3 années ya
d
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
Sani Ali
3 années ya
Citation en provenance du commentaire précédent de Gaskya :
Mieux vaut CONVAINCRE que VAINCRE comme disent les sages ...

Ces gens l
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire

Ajouter un Commentaire

Enregistrer

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
DEPART DU DERNIER VOL DE LA FORCE FRANÇAISE CE 22-12-2023
1679 vues
 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
512 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
307 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
450 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
338 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
346 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2272 vues
 

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages