jeudi, 26 novembre 2020
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


rencontre C3Sahel Niamey

Le Comité de pilotage du Projet d’Aménagement Territoriale Intégré (COPIL/PATI) du G5 Sahel a tenu sa première session, le mardi 17 novembre 2020 à l’Hôtel Radisson Blu de Niamey. Mis en œuvre par la Cellule de Coopération transfrontalière décentralisée entre les Collectivités territoriales du Sahel (C3 Sahel), ce projet qui constitue une des composantes principales du Cadre d’Actions Prioritaires Intégrées (CAPI) du G5 Sahel, le PATI vise à contribuer à l’amélioration des conditions économiques de vie des populations de l’espace transfrontalier du Liptako-Gourma par un meilleur accès aux infrastructures et aux services socioéconomiques.

Zeyna transfert argent bis

C’est le Secrétaire exécutif du G5 Sahel, SE Maman Sidikou, qui a présidé la cérémonie solennelle d’ouverture de la session qui s’est déroulée en présence des coordinateurs des points focaux de l’organisation sahélienne au Niger, au Mali et au Burkina Faso, de la Représentante de l’UEMOA au Niger, du président et des membres de la C3 Sahel ainsi que des experts du G5 Sahel et les maires des différentes communes d’intervention du Projet d’Aménagement Territoriale Intégré (PATI).

Une première session pour faire le point des réalisations

Dans le discours d’ouverture qu’il a prononcé à cette occasion, le Secrétaire exécutif du G5 Sahel a rappelé que cette session du Comité de Pilotage aurait dû se tenir, en principe, depuis le début de l'année. Malheureusement, a déploré l’ambassadeur Maman Sidikou,  « le Covid-19 a bouleversé tous les agendas a |’échelle mondiale », et, a-t-il ajouté, « le virus a également eu comme effet de contribuer à retarder la mise en œuvre des activités du PATI dans leur ensemble ». Le Secrétaire exécutif du G5 Sahel a ensuite fait la genèse du lancement du PATI, dont la convention de mise en œuvre a été signée en novembre 2019 à Ouagadougou sous le parrainage du Président du Conseil des ministres. Il a également rappelé le contexte dans lequel a été formulé le projet sur la base de la forme de la phase pilote du Programme Intégré Prioritaire (PIP) du G5 Sahel et au profit du Fuseau Centre afin, « d'impacter rapidement et de façon visible les conditions de vie des populations de cette zone particulièrement touchée par l'insécurité et où la cohésion sociale est mise à rude épreuve ». Selon l’ambassadeur secrétaire exécutif, le PATI  vise aussi à « renforcer la confiance entre les populations civiles et les forces de défense et de sécurité, qui constitue une priorité majeure du G5 Sahel ».

Dans son intervention, SE Mahaman Sidikou n’a pas manqué de revenir sur les principales composantes du Projet qui s’inscrit, par ailleurs, dans le processus de mise en œuvre du Schéma d’Aménagement Transfrontalier Intégré (SATI) promu par la C3Sahel et soutenu par l'UEMOA. « C'est le lieu de saluer et remercier l’UEMOA pour avoir concrétisé ses engagements d’appui au profit du PIP et réitérer l’appel d’avoir des financements additionnels pour permettre de mettre en œuvre des actions similaires dans les autres fuseaux duG5 Sahel », a poursuivi l’ambassadeur Sidikou. Abordant l’ordre du jour de la Session, le Secrétaire exécutif du G5 Sahel a indiqué qu’en plus de l’examen et de de l’adoption du rapport technique et financier de mise en œuvre du Projet soumis par la C3 Sahel, il sera question, à la lumière de la note circonstancielle produite par la C3Sahel au niveau de la zone pastorale de Tin Djolel, une des composantes phares du projet,  « de prendre des décisions idoines pour sauvegarder les ressources ». Enfin, a souligné le Secrétaire exécutif, compte tenue de la survenue de la pandémie du Covid-19 et des difficultés connexes soulevées, il est apparu nécessaire de proroger la date de validité de la Convention et à ce titre, un projet d’avenant été sera soumis à l’appréciation des membres du Comité de pilotage afin de prendre les décisions nécessaires. En terminant ses propos, le Secrétaire exécutif du G5 Sahel a tenu à saluer, « les efforts déployés par la C3Sahel et les résultats engrangés malgré les obstacles et difficultés de tout ordre qui ont émaillé la mise en œuvre du Projet, durant cette année ». SE. A en ce sens exhorter les acteurs impliqués dans la mise en œuvre du PATI, « à maintenir la cadence  pour achever ce Projet qui, au-delà de constituer un modèle pour la mise en œuvre du Cadre d'action prioritaires intégré (CAPI), renforcera la résilience des populations et la chaine des valeurs pastorales ».

Auparavant, le président de la C3 Sahel, le député-maire de la ville burkinabé de Dori, M. Aziz Diallo, a pris la parole pour vous souhaiter la chaleureuse bienvenue à tous les participants à cette première rencontre du Comité de Pilotage (COPIL) du Projet d’Aménagement Territorial Intégré (PATI). Des remerciements qui s’adressent également au Secrétaire exécutif du G5 SAHEL pour sa présence à la rencontre ainsi qu’à tous les membres du COPIL pour leur participation à cette première session, planifiée en si peu de temps, et en dépit de leurs calendriers chargés. « Le Comité de pilotage du PATI est un outil capital chargé d’assurer la gouvernance, la coordination et le suivi des projets. Il est une instance de décision, mais également d’échange entre les membres de la C3Sahel, les partenaires, dont le G5Sahel, l’UEMOA entre autres », a souligné M. Aziz Diallo, qui a également rappelle sa principal mission, « celle de la mobilisation et de la gestion des fonds ainsi que du suivi de la mise en œuvre des projets ». C’est pourquoi, le président de la C3 Sahel n’a pas manqué de faire part, « beaucoup d’impatience »,  les conclusions qui sortiront de la rencontre. « Je formule ainsi mon espoir de voir triompher la fertilité et la collaboration des participants à cette première rencontre du COPIL PATI », a déclaré  M. Aziz Diallo.

Après la cérémonie d’ouverture, la Session du COPIL se sont poursuivis avec les principaux points inscrits à l’ordre du jour de cette première rencontre. Il s’agit notamment de l’examen et l’adoption de la Convention révisée ainsi que des rapports technique et financier de la mise en œuvre du projet. Au cours de leurs travaux, les membres du Comité de pilotage se sont également penché sur la Note circonstanciel du projet d’aménagement de la zone pastorale de Tin-Djolel, et à la fin des travaux, les participants adopté le compte rendu de la Session qui résume les principales conclusions, recommandations et décisions prises pour renforcer et accélérer la mise en œuvre du PATI.

rencontre C3Sahel Niamey BIS

Le PATI, un projet pour impacter directement les conditions socioéconomiques des populations

Lancé en novembre 2019 dans le cadre des interventions du G5 Sahel dans l’espace du Liptako-Gourma, le fuseau centre qui couvre le Niger, le Mali et le Burkina, le Projet d’Aménagement Territoriale Intégré (PATI) vise à agir directement sur le niveau d’offres d’infrastructures économiques et sociales afin de renforcer la résilience des populations de cette zone transfrontalière face à l’insécurité, aux effets des changements climatiques et aux conflits communautaires. Comme l’ont souligné le Secrétaire exécutif du G5 Sahel et le Président de la C3 Sahel qui étaient face à la presse en marge de la cérémonie d’ouverture de la session du COPIL, le programme comporte un ensemble d’investissements et de service aux populations des zones transfrontalières du Burkina-Faso, du Mali et du Niger qui ont été identifiés dans le cadre du Schéma d’Aménagement Transfrontalier Intégré (SATI) élaboré par la faitière des collectivités territoriale de cet espace transfrontalier.

« Le Projet d’Aménagement Territoriale Intégré (PATI) est le type même de projet porteurs que nous encourageons et nous militons pour son renforcement au niveau du Secrétariat permanant du G5 Sahel, pour des raisons toutes simples. D’abord,  c’est un projet né des attentes et des besoins exprimés par les Collectivités territoriales donc, pour nous, par les populations. Ensuite, c’est le type de projet qui fait la différence en ce sens qu’il change et améliore  la vie des gens parce que dans le cadre de sa mise en œuvre, il est prévu la construction et l’équipement des centres de santé, de parcours pastoraux et de magasins pour le stockage des aliments pour bétails ou de la construction d’un abattoir moderne à Tillabéri. Enfin, il s’agit d’initiatives qui ne demandent pas beaucoup d’argent et qui sont mis en œuvre dans un temps assez court comme c’est le cas de l’Hôpital de Dori.  Et c’est de ça que nous avons besoin : des résultats tangibles pour nos populations et c’est ça qui va nos institutions, la démocratie et montrer que nous sommes réellement là pour nos concitoyens tout en renforçant la confiance entre les force de défense et de sécurité (FDS) et nos populations. C’est cela le changement de paradigme voulu par les chefs d’Etat du G5 Sahel lors de leur sommet extraordinaire de décembre denier à Niamey où il a été question d’œuvrer pour les populations à travers des actions concrètes et c’est à travers le PATI que nous pouvons atteindre ces objectifs».  SE. Maman Sidikou, Secrétaire exécutif du G5 Sahel

rencontre C3Sahel Niamey BIS1

« Le Projet d’Aménagement Territoriale Intégré (PATI) ne comporte que des projets qui ont été identifiés en 2019 au niveau local et qui sont de nature à améliorer les conditions de vie des populations et partant de là, à contribuer à l’amélioration de la sécurité. Nous le savons tous et il faut le dire, les armes à elles seules ne suffisent pas à ramener la sécurité et la paix dans l’espace sahélien. Il faut apporter des réponses idoines aux besoins des populations. En effet, les investissements sont de nature à améliorer les conditions de vie des populations et nous nous réjouissons que le G5 Sahel et l’UEMOA aient prêté une oreille favorable à notre doléance et d’être là ce matin pour la mise au point de ces projets et décider des orientations à leur donner en fonction des défis auxquels nous faisons face. Nous sommes convaincus que ces projets dont certains sont encours de mise en œuvre et d’autres réalisés comme l’hôpital régional de Dori qui participe déjà à la réponse sanitaire à la pandémie du Covid-19, vont apporter beaucoup à la population. Tous les autres projets structurants ont également un impact direct sur l’économie locale et vont permettre d’améliorer les conditions de vie des populations. Nous sommes, par exemple, dans une zone dominée par une économie pastorale et la construction de l’abattoir de Tillabéri participe à cette volonté d’agir sur l’économie locale, de renforcer la résilience des populations vulnérables et ainsi de permettre à chacun de gagner dignement sa vie». M. Aziz Diallo, Député-maire de Dori, Président de la C3Sahel.

L’objectif général du PATI est de contribuer à améliorer les conditions économiques et sociales de vie des populations de l’espace transfrontalier du Liptako Gourma par un meilleur accès aux infrastructures et services économiques. Selon les termes de référence du projet, cet objectif sera atteint à travers deux (2) principaux objectifs spécifiques qui concernent d’une part, l’accroissement de la productivité agropastorale, la résilience des acteurs et la cohésion sociale dans la zone transfrontalière du fuseau centre, et d’autre part, améliorer l’accès des populations notamment les plus vulnérables (femmes, enfants, déplacés, réfugiés, communautés hôtes et populations mobiles…) de la zone transfrontalière du fuseau centre aux services sociaux de base et aux emplois dans les chaines de valeur de l’élevage. Dans ce cadre, le PATI est mis en œuvre à travers cinq (5) composantes : l’aménagement de la zone pastorale de Tin Djolel ; l’aménagement et équipement de l’abattoir de Tillabéri ; la construction de magasins de stockage d’aliment bétail et leur mise en service à Gossi ; le renforcement du niveau de service du Centre hospitalier régional (CHR) de Dori, enfin, une composante transversale qui consiste en un appui intentionnel en matière de suivi, de contrôle et de gestion à travers, notamment, la formation et le renforcement des capacités des bénéficiaires dans la gestion des infrastructures et installations. Afin de s’assurer de la réussite de la mise en œuvre du projet, le Secrétariat permanant du G5 Sahel qui en assure le portage  a délégué la maitrise d’ouvrage à la Cellule de Coopération transfrontalière décentralisée entre les Collectivités territoriales du Sahel Burkina – Mali – Niger (C3 Sahel).

La coopération transfrontalière décentralisée au service des populations

La Cellule de Coopération transfrontalière décentralisée entre les Collectivités territoriales du Sahel (C3 Sahel) dont le siège est basé à Dori au Burkina a été mise en place en s’inspirant du bon partenariat et de la bonne collaboration entre la commune de Dori et celle de Téra dans le cadre de la mise en œuvre du projet PAEEPA en 2010. C’est ainsi que  neuf (9) collectivités territoriales du Sahel du Burkina Faso, Mali et Niger ont initié un programme transfrontalier commun appelé Initiatives pour l’Intégration des Infrastructures dans le Sahel (IIIRSahel) et pour s’assurer la réussite du programme, il a été mis en place la Cellule de Coopération transfrontalière décentralisée entre les Collectivités territoriales du Sahel (C3Sahel). La Cellule  comprend 9 collectivités territoriales membres dont le Conseil régional de Tombouctou, les communes de Gao et Tombouctou au Mali, les communes de Téra et Tillabéri au Niger, et les communes de Dori, Gorom - Gorom, Sebba et Djibo au Burkina

Dans le cadre de sa mission, la C3 Sahel poursuit plusieurs objectifs qui consiste, entres autres, à entreprendre des actions de coopération transfrontalière au service des populations; à combler les insuffisances en matière d’infrastructures sociales et économiques dans toutes les collectivités concernées de l’Espace IIIRSahel; à permettre aux collectivités territoriales d’assurer pleinement leurs prérogatives pour la promotion du développement régional et local harmonieux et durable; et à promouvoir la mobilité des biens et des personnes. La C3 Sahel qui est accompagnée dans ses fonctions de maitrise d’ouvrage de la mise en œuvre du PATI par une mission d’assistance technique et un bureau de contrôle et de suivi des projets, met en œuvre des initiatives pour renforcer la coopération transfrontalière avec un cadre axée sur le renforcement des échanges d’expériences entre les collectivités territoriales des pays membres de l’UEMOA, la promotion de la paix et la sécurité dans l’espace UEMOA, la promotion de l’intégration régionale à travers la réalisation et la gestion d’équipements pastoraux, d’équipements marchands, d’infrastructure routières et fluviales, d’infrastructures sportives et culturelles; et la  promotion des équipements à énergie positive.

A.K.M (actuniger.com)

rencontre C3Sahel Niamey BIS2

 

 

Ajouter un Commentaire

Coris Bank Epargne

banniere spotlight BIS

Canal Horizon Nov Dec

Top de la semaine

Publier le 26/11/2020, 11:27
obseques-officielles-de-tandja-mamadou-hommage-national-a-l-ancien-president-au-palais-de-la-presidence Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, a assisté, jeudi matin, 26...Lire plus...
Publier le 25/11/2020, 22:44
communique-du-conseil-des-ministres-du-mercredi-25-novembre-2020 En application de l’article 73 de la Constitution, le Premier Ministre a reçu du Président de la...Lire plus...
Publier le 25/11/2020, 17:51
argentine-le-footballeur-diego-maradona-est-mort-a-l-age-de-60-ans La légende du football Diego Maradona est décédée ce matin à la suite d'un arrêt cardio-respiratoire à...Lire plus...
Publier le 25/11/2020, 15:57
disparition-de-tandja-mamadou-l-ancien-president-sera-inhume-ce-jeudi-a-maine-soroa-sa-ville-natale Les obsèques officielles de l’ancien Président de la République Tandja Mamadou auront lieu le jeudi 26...Lire plus...
Publier le 25/11/2020, 13:26
droit-de-l-enfant-atelier-de-formation-des-journalistes-des-membres-du-parquet-et-de-la-pj-sur-le-droit-a-l-image-des-enfants-au-sein-des-medias-2 En partenariat avec l’UNICEF, le Conseil Supérieur de la Communication (CSC) a organisé ce mercredi 25...Lire plus...
Publier le 24/11/2020, 19:52
officiel-baba-tandja-n-est-plus L’ancien président Tandja Mamadou vient de tirer sa révérence ce mardi 24 novembre 2020 à Niamey. A 82...
Publier le 23/11/2020, 09:00
coalition-bazoum2021-45-partis-soutiennent-bazoum-mohamed-pour-l-election-presidentielle Quarante-cinq (45) partis politiques membres de la Mouvance pour la Renaissance du Niger (MRN) ont...
Publier le 20/11/2020, 10:16
presidentielles-la-requete-des-3-candidats-a-la-cour-constitutionnelle-sur-la-candidature-de-bazoum-declaree-irrecevable-arret La Cour Constitutionnelle vient de juger « irrecevable », la requête déposée la semaine dernière par...
Publier le 21/11/2020, 15:17
elections-presidentielles-15-partis-politiques-s-engagent-a-soutenir-albade-abouba-des-le-premier-tour Quinze (15) partis politiques ont signé un protocole accord, hier vendredi au sortir d’une réunion,...
Publier le 23/11/2020, 07:46
elections-malgre-des-defis-importants-le-niger-a-l-opportunite-d-assurer-un-transfert-paisible-du-pouvoir-selon-mohamed-ibn-chambas-envoye-special-du-sg-de-l-onu Le Représentant spécial du SG des nations unies en Afrique de l’Ouest et au Sahel  de l’ONU,...
Publier le 20/11/2020, 10:16
presidentielles-la-requete-des-3-candidats-a-la-cour-constitutionnelle-sur-la-candidature-de-bazoum-declaree-irrecevable-arret La Cour Constitutionnelle vient de juger « irrecevable », la requête déposée la semaine dernière par...
Publier le 21/11/2020, 15:17
elections-presidentielles-15-partis-politiques-s-engagent-a-soutenir-albade-abouba-des-le-premier-tour Quinze (15) partis politiques ont signé un protocole accord, hier vendredi au sortir d’une réunion,...
Publier le 24/11/2020, 20:59
disparition-de-tandja-mamadou-le-president-issoufou-reporte-sa-visite-dans-la-region-de-maradi Suite à la disparition de l’ancien chef de l’Etat Tandja Mamadou ce mardi à Niamey, le président...
Publier le 24/11/2020, 19:52
officiel-baba-tandja-n-est-plus L’ancien président Tandja Mamadou vient de tirer sa révérence ce mardi 24 novembre 2020 à Niamey. A 82...
Publier le 23/11/2020, 09:00
coalition-bazoum2021-45-partis-soutiennent-bazoum-mohamed-pour-l-election-presidentielle Quarante-cinq (45) partis politiques membres de la Mouvance pour la Renaissance du Niger (MRN) ont...

Dans la même Rubrique

Obsèques officielles de Tandja Mamadou : hommage national à l’ancien président au Palais de la Présidence

26 novembre 2020
Obsèques officielles de Tandja Mamadou : hommage national à l’ancien président au Palais de la Présidence

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, a assisté, jeudi matin, 26 novembre 2020, dans la cour du Palais de la Présidence, à la cérémonie officielle...

Disparition de Tandja Mamadou : l’ancien président sera inhumé ce jeudi à Mainé-Soroa, sa ville natale

25 novembre 2020
Disparition de Tandja Mamadou : l’ancien président sera inhumé ce jeudi à Mainé-Soroa, sa ville natale

Les obsèques officielles de l’ancien Président de la République Tandja Mamadou auront lieu le jeudi 26 novembre au Palais de la Présidence de Niamey où un hommage national lui sera...

Droit de l’enfant : atelier de formation des journalistes, des membres du parquet et de la PJ sur le droit à l’image des enfants au sein des médias

25 novembre 2020
Droit de l’enfant : atelier de formation des journalistes, des membres du parquet et de la PJ sur le droit à l’image des enfants au sein des médias

En partenariat avec l’UNICEF, le Conseil Supérieur de la Communication (CSC) a organisé ce mercredi 25 novembre 2020 à Niamey, une formation à l’endroit des journalistes, du parquet et des...

Campagne contre les violences à l’égard des femmes et des filles : les chefs traditionnels au cœur de la prévention

25 novembre 2020
Campagne contre les violences à l’égard des femmes et des filles : les chefs traditionnels au cœur de la prévention

Démarrage aujourd’hui 25 novembre 2020 de la campagne de 16 jours d’activisme contre les violences à l’égard des femmes et des filles sous le thème ‘’Orangez le monde : financez,...

Disparition de Tandja Mamadou : « le peuple nigérien vient de perdre un de ses illustres fils » selon Hama Amadou, son ancien premier ministre et bras droit

25 novembre 2020
Disparition de Tandja Mamadou : « le peuple nigérien vient de perdre un de ses illustres fils » selon Hama Amadou, son ancien premier ministre et bras droit

Dans son message de condoléances, l’ancien premier ministre (2000 à 2007) Hama Amadou  a tenu à rendre hommage au défunt président Tandja Mamadou, décédé le mardi 24 novembre, et dont...

Disparition de Tandja Mamadou : le président Issoufou reporte sa visite dans la région de Maradi

24 novembre 2020
Disparition de Tandja Mamadou : le président Issoufou reporte sa visite dans la région de Maradi

Suite à la disparition de l’ancien chef de l’Etat Tandja Mamadou ce mardi à Niamey, le président Issoufou Mahamadou a décidé de reporter la visite qu’il devrait entamer dans la...