dimanche 14 août 2022

2675 lecteurs en ligne -

fraren

Caricatures du Prophète : le CRPD Sulhu d’Ibrahim Gado regrette les propos tenus par le président Macron et condamne le terrorisme, « un fléau étranger à l’Islam »

Ibrahim Gado

Déclaration du Conseil Républicain pour le Progrès et la Démocratie (CRPD Sulhu) pour donner suite à la position offensante de la France par rapport aux caricatures du Prophète Mohammed (Paix et Salut sur lui).

 

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

Au nom de Dieu le Clément, le Miséricordieux,

Nous avons suivi avec regret les propos tenus par le Président français Emmanuel Macron, le mercredi 21 octobre 2020 dans son discours d’hommage à l’enseignant Samuel Paty. Au lieu de saisir ce moment d’union nationale autour de ce drame collectif pour un appel à la tolérance et au respect mutuel, le président français qui prône désormais le séparatisme a choisi une position partisane et offensante non seulement vis-à-vis des citoyens français de confession musulmane mais également vis-à-vis des musulmans du monde entier représentant plus de 2.5 milliards de personnes.

En effet Monsieur Macron, en appelant, sous le prétexte de la liberté d’expression, à ne pas renoncer aux caricatures blasphématoires de la sainte personne du Prophète Mohammed (Paix et Salut sur Lui) a fait montre d’une intolérance et d’un comportement condescendant non seulement vis-à-vis d’une partie de ses concitoyens mais également vis-à-vis des musulmans (y compris les amis de la France) pour lequel la personnalité du Prophète Mohammed (Paix et Salut sur Lui) est le sacré des sacrés !

Fidèle à ses valeurs républicaines que sont la Justice – le Consensus- le Progrès, respectueux de la Constitution, et attaché à la démocratie, à l’Etat de droit, aux droits de l’homme et aux libertés fondamentales dont celles de la presse, le Conseil Républicain pour le Progrès et la Démocratie (CRPD Sulhu) condamne avec la plus grande fermeté ces caricatures et leur publication ; et appelle au respect, par la France, de la foi des musulmans ! Nous condamnons avec la même fermeté le terrorisme, ce fléau étranger à l’islam, qui a pris cette religion de paix en otage et dont les premières victimes, selon toutes les statistiques mondiales, sont les musulmans et les pays musulmans, y compris notre patrie le Niger !

Nous regrettons, qu’en France, à force de flirter avec les positions ultranationalistes, jadis prônées exclusivement par l’extrême droite, les politiciens qui la dirigent ont fini par perdre le recul par rapport aux valeurs de leur République que sont la liberté, l’égalité et la fraternité ! En effet, les français aujourd’hui ne sont libres de conscience que dans la limite de l’équation identitaire imposée sur le paysage politique par le front national. L’égalité et la fraternité ont également fini par disparaitre face à cette équation identitaire et radicale. Samuel Paty, les récentes victimes de l’attaque de Nice ainsi que les victimes d’attaques similaires dans le passé en France, ne sont malheureusement que les victimes du surenchérissement du discours politique plein d’intolérance et empreint de radicalisme laïc des politiciens français. Les musulmans de France sont les autres victimes collatérales de cette perte de hauteur de la politique française, et sont pris en étau entre des réactions extrêmes, violentes et individuelles de marginaux, se réclamant de l’islam et les positions officielles, réactionnaires et extrémistes du gouvernement.

La France s’enlise. Elle ne s’en rend pas compte mais nous y voyons les prémices d’une crise grave dont les conséquences, dans le contexte actuel d’islamophobie généralisée dans le monde peuvent être désastreuses pour la coexistence pacifique des différentes communautés.

Jean-Étienne-Marie Portalis (1746-1807), un des pères du Code Civil français disait :

« Si les vieilles monarchies sont le théâtre des abus, les Républiques naissantes n'ont que trop souvent été le théâtre des excès ». « Corrigeons les abus, mais évitons les excès ». Il a également dit : « Les lois ne sont pas de purs actes de puissance ; ce sont des actes de sagesse, de justice et de raison. ».

La France doit se rendre compte que son enlisement fait écho au-delà de ses frontières et y compris chez nous. Car comme a prédit le Mohammed (Paix et Salut sur Lui) : « les croyants Musulmans dans la compassion, l’amour et la sympathie qu’ils éprouvent, les uns vis-à-vis des autres, sont comparables à un seul corps organique, dont tous les membres souffriraient de la fièvre et de l’insomnie provoquées par la maladie d’un des leurs ».

Nous appelons la France à se ressaisir, à revenir à l’esprit de ses fondations républicaines et à prendre gare aux abus de position qui pourrait mettre à mal ses fondations et ses relations avec le monde musulman.

Qu’Allah le très haut bénisse le Niger et son Peuple !

Vive le Conseil Républicain pour le Progrè et la Démocratie (CRPD Sulhu) !

Vive le Niger !

Faite à Niamey, le 5 novembre 2020

Pour le Conseil Républicain pour le Progrès et la Démocratie (CRPD Sulhu),

Le Président,

Ibrahim GADO.

 



Commentaires  

-1 #1 Toubal 09-11-2020 18:45
Ferme ta gueule. La France et ses dirigeants insultent l'islam et quand ils viennent au Niger vous vous cassez en mille morceaux pour leur rendre honneur et leur temoignez votre affection. Pourquoi n'avoir pas appele a une manifestation anti caricature lorsque les deux ministres de macron etaient entrain d'etre recus comme des messis par le mecreant Charlie et sa bande.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #2 Hiqma 09-11-2020 23:25
Que dieu vous cher frère, tu as osé dire ce que personne parmi les hommes politiques ne peuvent pas surtout à la proche des élections générales,car selon eux c'est la France qui décide qui gouvernera le pays.que dieu vous protège et vous accompagne dans vos bonnes œuvres
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #3 Lougou 10-11-2020 06:24
Brother, le Prophet (pbh) n’a pas besoin de nous pour le défendre. Dieu l’a déjà élevé. Il est le SEAL of the Prophets. Le plus grand prophète de toute l’humanité envoyé aux hommes et aux Djins. Ce n’est pas Macron et sa clique de médias qui vont changer les choses. Et ces jeunes qui vont tuer au nom de l’Islam ne sont pas entrain d’honorer le Prophète. Macron sait très bien que la liberté d’expression a des limites sinon pourquoi il n’autorise pas à ce que ces mêmes médias fassent la caricature d’un gamin de 14 ans qu’il était amoureux de sa maîtresse d’école une vieille mémère en bikini ? Ils ont simplement une peur bleue à cause de leurs enfants qui sont entrain de rentrer dans l’islam chaque jour en grand nombre. Ils ne pourront pas freiner ça. In Shaa Allah! Dans quelques années ils seront encore surpris car memes leurs femmes qui se cachent pour lire des informations sur l’islam sortiront publiquement. Que Dieu les guide. Les musulmans ne se moquent jamais des Prophètes Moussa et Issa. Mariam la mère de Issa est aussi un modèle pour les femmes musulmanes.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #4 niger+ 10-11-2020 08:45
courage
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

JEA 2022 : la déscolarisation, un mal qui gangrène l’école nigérienne

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com