lundi 5 décembre 2022

2979 lecteurs en ligne -

fraren

Insécurité : 2 soldats de la Garde nationale tués dans une attaque non revendiquée à Assamaka (Région d’Agadez)

GNN BIS

Deux (2) éléments de la Garde nationale du Niger (GNN) ont été tués samedi dernier suite à une attaque qui a visée la position du poste de contrôle et de surveillance d’Assamaka, dans la région d’Agadez à la frontière avec l’Algérie. L’attaque n’a pas été encore revendiquée et les assaillants ont également emporté un véhicule des forces nigériennes.

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

Selon nos confrères d’Air Info, basé à Agadez, les assaillants sont venus à bord de deux véhicules et à l’issue du raid qui a fait deux (2) morts dans le rang de la Garde nationale, ils ont également emporté un véhicule de la patrouille en mission au poste de contrôle d'Assamaka, à 110 kms de la ville minière d’Arlit, dans le nord du pays.  

Le bilan de l’attaque qui a eu lieu samedi soir n’a pas encore été officiellement publié par les autorités mais des sources sécuritaires ainsi que les proches des victimes ont confirmé les faits.

Les circonstances de l’attaque ne sont pas également connues mais elle a eu lieu au poste kilométrique 110 (PK110), une position des Forces de sécurité chargées de sécuriser le matériel de la société en charge de la construction de la route « Transsaharienne ».

Située dans le désert au nord-ouest du Niger dans la région d'Agadez, la localité d’Assamaka est à proximité de la frontière avec l'Algérie. La situation sécuritaire dans le septentrion nigérien ne cesse de se dégrader d’année en année depuis le début de la crise libyenne et l’explosion de la situation au Mali. Des bandits et trafiquants de tout genre pullulent dans cette vaste zone qui a par le passé connu plusieurs rebellions armées. Si depuis presque une décennie les armes se sont tues, les attaques contre les civils et les Forces de défense et de sécurité (FDS) ainsi que des vendettas entre trafiquants sont légions dans la zone. Il y a quelques semaines, un nouveau mouvement rebelle a même été lancé à partir de la zone frontalière avec la Lybie.

A.Y.B (actuniger.com)

.

Commentaires  

+3 #1 TOTO A DIT 14-09-2020 10:27
Que la terre leur soit légère ...que leur âme repose en paix ...et les condoléances les sincères de TOTO A DIT à leur famille biologique et leur famille de corps d'armes...

Ceci étant où sont et qu'attendent ces connards de la CNDH pour saisir la justice pour la neutralisation et mise au gnouf à ces salauds de bandits qui ont ASSASSINÉS ces éléments de défensent qu'attend elle pour rédiger un rapport officiel pour ces porteurs de tenue tombés pour que la protection de la population au risque de leur vie ?

CNDH !!!!!!!!!! TU ES OÙ ........
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #2 TOTO A DIT 14-09-2020 10:30
:-* lire plutôt.
DÉFENSE....en place et lieu de défensent :o

Tombés pour la protection et sécurisation de la population....
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #3 ousti 16-09-2020 03:18
RIP vaillant soldats
Si des gens peuvent de façon inhumaine detourner les fonds, surfacturer ou fournir des balles qui ne detone pas impunement non la renaissance n'est culturelle pire quel institution forte il aura laisser non stoper les
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

Forum Douane Entreprise du 27 au 28 Septembre à Niamey

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com