samedi 13 août 2022

3137 lecteurs en ligne -

fraren

Fermeture de la Braniger (Castel) : le gouvernement disposé à sauver la « Conjo » (Ministère de l’Industrie)

conjo2

Le gouvernement nigérien s’est dit disposé à sauver la Braniger, l’unique brasserie du pays qui a annoncé la cessation prochaine de ses activités, en raison de la situation difficile dans laquelle se trouve ses finances. Dans un communiqué du ministère de l’Industrie, le gouvernement a annoncé être « disposé à s'asseoir autour d'une table pour étudier toutes les propositions permettant de sauver, dans la mesure du possible, cette unité industrielle ».

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

Dans le communiqué, le ministère de l'Industrie a confirmé que le Conseil d'administration de la Braniger a décidé, lors de sa réunion tenue à Paris le mardi 14 mai 2019, de liquider cette unité industrielle basée à Niamey au Niger. « Cette décision ne devient exécutoire qu'après son adoption par l'Assemblée Générale, convoquée à cet effet, le 10 juin 2019 à Niamey », a toutefois souligné la même source qui ajoute que « le gouvernement du Niger est préoccupé par cette décision aux conséquences économiques et sociales énormes ». C'est pourquoi, « il a engagé, à travers le Ministère de l'Industrie, des consultations avec tous les acteurs concernés par cette décision (Administrateurs, Direction Générale, personnel et clients) afin d'éviter sa mise en application », lit-on dans le communiqué.

Débats animés

L’annonce de la fermeture de la brasserie de Niamey par Actuniger, a provoqué un débat animé sur les réseaux sociaux. Si beaucoup voient à travers cette décision une bonne nouvelle pour des raisons religieuses ou socioculturelles, ils sont plus nombreux à s’inquiéter plutôt de la situation dans laquelle se trouve notre secteur industriel qui fait face à une concurrence déloyale des produits massivement importés qui inondent le marché national. Avec la fermeture annoncée de plusieurs usines, c’est des centaines de poste d’emplois qui sont perdus, ce qui n’est pas sans aggraver la conjoncture socioéconomique difficile du pays.

La société des brasseries et boissons gazeuses du Niger (Braniger SA) est une filiale du groupe Castel. L’usine de la Zone industrielle de Niamey, mise en service en 1967, emploie une centaine d’agents en plus des distributeurs et autres partenaires de vente. Elle produit ou importe plusieurs marques de boissons alcoolisées, d’eau et de sucrerie dont la fameuse « Conjoncture », la bière locale la plus prisée du pays.

A.Y.B (Actuniger.com)



Commentaires  

0 #1 Ahmed Baida saley 29-05-2019 09:57
La a biére, de sa production à la consommation ainsi tout autre processus inclus, la chaine a été maudite par Dieu! Tout celui qui fasse partie dans du processus ou qui apporte de l'aide à sa production est egalement maudit par Dieu! Vs dites que y'a des musulmans qui travaillent lava, nspa pour vs une honte de dire ça? Dieu connait la situation de tout il change de la sitution de qui il veut si on s'abtient de c'qu'il interdit! Comment un vrai musulman pourrait travailler dans une usine de biére, il vaut mieux mourir de faim que d'une telle ignonimie! N'oublions pas que C'est à Dieu que ns retpurnons tous!!
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #2 Mougou dan kodaï 30-05-2019 10:43
:D les nigériens ne cesseront jamais de m'étonner. Depuis quelques années ils se sont trouvés une vocation religieuse exacerbée. Arrêtez avec vos c'est une "bonne chose". Braniger ou pas les gens se se cannerons la gueule s'ils en ont envie. N'en deplaise on est dans un pays laïque les gars faite pas chier. Les pseudos religieux qui n'ont que ce postulat pour se sentir important et donc intéressant et visible cultivez vous et arrêtez de sortir la religion à tout bout de champ.
Bref braniger ou pas on s en bas les couilles.
Mais avec c quand mieux :lol:
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

JEA 2022 : la déscolarisation, un mal qui gangrène l’école nigérienne

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com