lundi 8 août 2022

2558 lecteurs en ligne -

fraren

Les jeunes au centre de la préoccupation de l’Etat et de ses partenaires au Niger!

pm a paroles des jeunes min

La Cellule d’Analyse des Politiques Publiques et d’Evaluation de l’Action Gouvernementale (CAPEG) a rendu public ce mercredi 28 Novembre 2018, les résultats de son étude  participative sur les aspirations des jeunes et l’efficacité des politiques publiques en matière de jeunesse au Niger.

 

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

C’est le Premier Ministre Chef Birigi Rafini qui a présidé la cérémonie en présence des membres du gouvernement, des députés nationaux, des représentants du corps diplomatique, des organisations non gouvernementales et des nombreux jeunes venus de toutes les régions du pays.

L’objectif de cette enquête est de recueillir le point de vue des parties prenantes à savoir les jeunes, les adultes et la partie gouvernementale afin de renforcer les actions dans le changement de mentalité et de dialogue social.

L’étude  a touché des échantillons des jeunes dans les huit (8) régions du Niger. Elle a démontré que la conception que les jeunes ont du pouvoir public diffère d’une personne à une autre et d’une région à une autre

Dans une brève présentation de l’étude, le coordonnateur de la Cellule d’Analyse des Politiques Publiques et d’Evaluation de l’Action Gouvernementale, a indiqué que, les jeunes qui se sont exprimés ont chacun donné sa vision de la politique publique.

Si pour les uns, la question de l’école est la condition sine qua none pour assurer son avenir, d’autres pensent plutôt que c’est le commerce, l’exode rural ou le mariage (pour le cas des jeunes filles), qui est synonyme de la voie à suivre pour la réussite sociale.  Cette divergence d’opinion s’explique par ceux-là, qui constituent des modèles à copier pour les jeunes au niveau de leurs régions respectives.

Les clichés, les stéréotypes, la stigmatisation, le poids des tabous et normes ainsi que les pesanteurs sociaux culturels constituent  des goulots d’étranglement pour certains jeunes  pour entreprendre dans leurs localités d’origine à démontrer l’étude.

Au moment ou le gouvernement persiste et signe qu’il prend en compte les préoccupations de la jeunesse avec la création du Conseil National de la Jeunesse, et de quatre (4) ministères pour s’occuper de cette frange importante de la population, les jeunes par contre affirment être délaissés , non écoutés par les adultes .

Les résultats de toutes ces actions semblent être mitigés dans un pays où chaque année, c’est quelques 500 jeunes qui  sont à la recherche d’un emploi.

Accordant une importance particulière à l’évènement, le Premier Ministre, Chef du Gouvernement Brigi Rafini, après avoir salué l’initiative, a engagé un dialogue à bâton rompu avec les jeunes en répondant à toutes les questions qui lui ont été posées posé  par les représentants des jeunes.

La jeunesse  a sa perception des politiques publiques et toutes les interventions que l’Etat et ses partenaires fond  a reconnu le Premier Ministre. Il a rappelé aux jeunes combien l’Etat est préoccupé de leur bien être à travers la protection qu’il leur assure contre le trafic de drogue, l’extrémisme violent…  et la formation qu’il leur offre pour faire d’eux des futurs responsables.

Prenant la parole à cette occasion, la représentante de l’Unicef au Niger Mme Félicité Tchibindat après avoir raconté son histoire et celles de deux  jeunes filles nigériennes qui par leur persévérance sont sur la voie de réussite a assuré les jeunes que tous ceux qui veulent avancer dans leurs  projets,  que les portes de l’Unicef et autres partenaires leurs sont ouvertes à perpétuer le dialogue pour la cause des jeunes.

Auparavant, la 1ère conseillère de l’ambassade des Etats Unis au Niger, a indiqué que l’initiative de l’étude participative sur les aspirations des jeunes et l’efficacité des politiques publiques en matière de jeunesse, fait partie des priorités du gouvernement américain.

La diplomate américaine d’exhorter les autorités à repenser leur manière de travailler avec les jeunes.

«Les jeunes ne doivent plus être des cibles, mais des acteurs de développement. Le gouvernement des Etats-Unis saisi cette occasion pour attirer les tendances favorables pour et par les jeunes », a laissé entendre, la 1ère conseillère de l’ambassade des Etats Unis au Niger.

Dans son intervention, le Ministre de la jeunesse et des sports M. Kassoum Mamane Moctar  d’affirmer que l’épanouissement des conditions de vie des jeunes constituent une préoccupation des autorités de la 7ème République.

Cette étude, la  première du genre au Niger, semble être le déclic d’une prise de conscience des parties prenantes pour l’élaboration des politiques publiques qui prendront en compte les véritables aspirations de la jeunesse car selon le coordonnateur de la Cellule d’Analyse des Politiques et d’Evaluation des Actions Gouvernementale, les recommandations de cette étude seront mis en œuvre à travers un plan d’action.

Mamane Adamou

Actuniger.com

 



Commentaires  

+1 #1 Blackmarket 29-11-2018 11:19
Pfff! N'importe quoi...
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #2 Blackmarket 29-11-2018 11:20
Pfff! N'importe quoi...
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

JEA 2022 : la déscolarisation, un mal qui gangrène l’école nigérienne

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com