jeudi 18 août 2022

2621 lecteurs en ligne -

fraren

KADI ABDOULAYE, MINISTRE DE L'EQUIPEMENT : « la réhabilitation de la route de l'uranium en négociation »

Kadi Abdoulaye visite chantier New

Le Ministre Kadi Abdoulaye de l'équipement à déclaré au parlement ce samedi que les négociations sont en cours avec Orana, anciennement  Areva, géant français  du nucléaire pour la réhabilitation de la route de l'uranium longue de plus 600 km dans le Nord.

 

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

Il a précisé  que    ‘’c’était 90 millions d’euros’’ au lieu de 100 comme annoncé par un ancien ministre qui sont prévus pour cette route.
" Cette somme devait servir à la construction des routes Agadez-Ingall et Tamaya. Cependant, avec la survenue du problème d’Africard et Etat du Niger, ce financement a été bloqué, ", a justifié le ministre Kadi.
‘’Il y a eu, certes, un premier versement de 15 milliards de CFA qui ont permis de démarrer les travaux’’, a reconnu le Ministre, notant que ‘’Areva est prêt à verser les tranches suivantes, pour cela les négociations continuent’’.
Un contentieux sur un marché de passeport biométrique résilié entre Africard et le gouvernement  nigérien  avait amené  cet opérateur à  saisir par voie judiciaire les biens du Niger. Le litige avait  été réglé à l'amiable.

L'insécurité bloque les travaux de la route Diffa-frontière Tchad

Les travaux de la route Diffa (Est) -frontière  Tchad sont interrompus en raison de l'insécurité  dans cette zone où  sevit Boko Haram, a annoncé le ministre de l'équipement,  Kadi Abdoulaye samedi à  Niamey.
Le ministre  l’équipement a indiqué  des  dispositions sont envisagées  par son département ministériel pour la reprise des travaux de la route du pétrole qui va de Diffa à la frontière Tchad exécutés par une entreprise chinoise.
‘’Mais comme l’entreprise ne peut plus travailler, nous sommes en négociation pour qu’elle puisse rétrocéder les travaux à une entreprise nigérienne. Des dispositions sont prises et j’espère que nous allons trouver la solution.'', a-t-il assuré, ajoutant : "nous avons déjà procédé à un inventaire des entreprises nigériennes  qui peuvent reprendre les travaux et cela sans aucun risque’’ .
Depuis 2014, cette zone est en proie à l'insécurité liée au mouvement Boko  haram, impactant la vie socio-économique des populations.

 

ANP



Commentaires  

+2 #1 Oubandawaki 17-11-2018 23:54
Nous attendons aussi pour la route Maradi -Madarounfa
Citer | Signaler à l’administrateur
+9 #2 bagague 18-11-2018 07:34
C'est ça le Niger!!Il faut toujours qu'un citoyen dévoile une affaire au grand public,pour que l'Etat prenne la chose au sérieux.Espérons que cette fois-ci,cette route sera vraiment construite.
Chapeau à TCHIANA,qui a fait bouger les choses.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #3 John 18-11-2018 10:37
Je pense que l'affaire Africard qui a conduit à la saisie des biens du Niger en France ne devrait pas avoir d'impact sur la réhabilitation de la route de l'uranium dans la mesure où l'histoire de la réhabilitation de cette route date depuis le régime précédent et jusqu'au premier mandat du régime actuel alors que l'affaire Africard ne date même pas de 2 ans.
Ce prétexte n'est-il pas fallacieux ? Dommage pour l'actuel ministre de l'équipement qui ne prend conscience de ses responsabilités que quand certains citoyens dénoncent la situation de manière hypocryte.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #4 Bossake 18-11-2018 21:05
Bulma et Loga sont les seuls anciens départements qui ne sont pas relies à leur région par une voie bitumées
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #5 Bachir Maidaji 19-11-2018 08:28
Nous attendons aussi le démarrage de la route Tahoua-Tebaram-Sanam
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #6 Roxy 19-11-2018 10:10
Tout est désormais claire. Le ministre qui fait connaissant très bien le dossier à voulu créer la confusion, mais Dieu est grand.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #7 Sahélien 19-11-2018 10:14
Merci Monsieur le Ministre pour cet éclaircissement
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #8 Adé ana yi sai gakiya 19-11-2018 10:24
haské
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #9 yaki 19-11-2018 10:53
Chapeau vraiment au sieur Tchiana!! Où sont les gens qui ont passé le temps à l'insulter, c'est grâce à lui finalement que les le pot aux roses est découvert et mis à jour, même si cette affaire n'est pas tout à fait claire jusqu'ici. Au moins, le peuple est édifié et demandera des comptes.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #10 Nigérien 19-11-2018 19:33
On peut comprendre que la saisie des biens du Niger empeche le versement des nouvelles tranches de la contribution d'Orano (ex Areva) à la refaction de la route de l'uranium mais on nous a dit que cette affaire a trouvé une issue. Il faudra démarrer rapidement cew travaux.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #11 Nigérien 19-11-2018 19:35
Son mauvaise état fait perdre beaucoup à l'état sans compter les désagréments causés aux citoyens et l'enclavement de presque 3/4 du pays
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #12 Iissahak 20-11-2018 01:38
Dans toute cette confusion on ne parle de la route tahoua. Tchinta TT.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

JEA 2022 : la déscolarisation, un mal qui gangrène l’école nigérienne

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com